AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Arcadia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: L'Arcadia   Sam 21 Mai - 21:53


Dark Oldae



Partie I

Chapitre X: La réunion

Sur la passerelle de l'Arcadia, l'amiral Anderson, au commande du bâtiment, donna une série d'ordres à ses seconds pour entamer le processus de décollage. Les jeunes recrues, sorties de l'école d'officiers il y a peu, suivirent le protocole habituel qui leur était enseigné à l'académie. Les soldats étaient bien entrainés, un autre exemple de la rigueur éducative de l'empire, et malgré leur manque d'expérience manifeste, ils suivirent scrupuleusement les indications de l'amiral. Anderson avait de l'expérience, cela se voyait, il dominait la passerelle par son expérience du combat et du commandement, donnant des ordres à la chaîne tout en vérifiant que les précédents avaient été réalisés correctement. Son aura inspirait le respect et l'obéissance à son équipage.
Oldae se tenait devant la paroi de la passerelle de commandement, Duncan Idaho à ses côtés. Il avait décidé de laisser à Anderson la direction de la phase de décollage, ce qui lui laisserait le temps d'observer les officiers de pont prometteurs et les capacités de l'amiral. Capitaine de bâtiment était un rôle difficile où chaque décision avait son importance, la moindre erreur pouvait avoir des conséquences irréversibles. Il fallait être capable d'analyser une situation posément tout en prenant des mesures adaptées rapidement. Oldae était bluffé par l'aisance avec laquelle Anderson dirigeait ses troupes et donnait ses ordres. Il dirigeait du centre de la passerelle, le commandement des opérations de décollage. Un chef né, Oldae en était certain.
Les jeunes recrues, bien qu'inexpérimentées, démontrèrent leur habileté à obéir aux ordres. Oldae nota quelques recrues prometteuses. Un officier de pont qui secondait avec efficacité l'amiral, un sous-officier qui avait le direction de la section de commandement des réacteurs et des stabilisateurs et un dernier qui planifiait avec d'autres soldats le plan de vol du vaisseau pour quitter l'atmosphère.
Soudain l'alarme de décollage retentit sur le pont et le vaisseau s'ébranla, les réacteurs secondaires inférieurs se mettant en fonction, tandis que les stabilisateurs latéraux s'activaient à conserver le vaisseau droit lors de son décollage. Les passerelles de liaisons se replièrent dans les murs du hangar à toit ouvert où était amarré l'Acadia et l'immense vaisseau commença à prendre de la hauteur dans un bruit assourdissant, poussé par les propulseurs latéraux et les réacteurs secondaires inférieurs. Le mastodonte commença sa montée dans le ciel en vol latéral pour atteindre une hauteur suffisante pour s'orienter correctement.
Lorsque le vaisseau atteint une hauteur de plusieurs centaines de mètres, un officier de pont hurla.

- Premiere phase de décollage réussie, nous sommes prêts à entamer la seconde phase de décollage amiral, hurla l'officier.

L'amiral entendit le soldat et hurla à son tour des ordres, se tenant toujours immobile et impassible au centre de la passerelle.

- Entamez la seconde phase. Augmentez la puissance des propulseurs avants et abaissez celle des propulseurs arrières, dépliez les ailerons mobiles de stabilisation et activer le générateur principal, répondit l'amiral.

La seconde phase de décollage était plus difficile que la première, elle consistait à placer le vaisseau dans un axe de décollage diagonal pour s'élancer, ce qui obligeait le vaisseau à rester immobile lors de la manœuvre. Le vaisseau tangua légèrement lors de l'activation du générateur principal prenant le relais sur le générateur auxiliaire.  
Oldae aperçu de chaque côtés du vaisseau, les ailerons de stabilisations se déployer. Les épaisses plaques de métal latérales se soulevèrent tout le long du vaisseau et laissèrent l'air s'infiltrer dans les interstices. Poussés par les réacteurs inférieurs et les propulseurs latéraux, le vaisseau s'orienta vers le haut, la prou en forme de fourche face au ciel. Les générateurs de pesanteur artificielle prirent le relais sur la pesanteur terrestre, empêchant l'équipage de tomber lors de l'orientation du vaisseau.

- Allumage des réacteurs superluminiques et activation du système de refroidissement ! cria l'amiral.

Le vaisseau s'ébranla de nouveau, signe que les réacteurs principaux s'activaient. Le vaisseau trembla lorsque les réacteurs se mirent à cracher leurs flammes et Oldae put entendre du pont, le ronronnement du générateur principal. Le vaisseau s'élança poussé par les trois immenses réacteurs situés à l'arrière du bâtiment. Le décollage était terminé.
Oldae aperçut en contrebas le centre militaire, qui paraissait désormais bien insignifiant depuis les cieux de Dromund Kaas. Derrière lui, les jeunes officiers se félicitèrent mutuellement pour avoir réussi leur premier décollage depuis leur sortie de l'académie militaire.
L'amiral félicita les officiers de pont pour ce décollage réussi et rejoignit Oldae à l'avant de la passerelle.

- C'était un beau décollage amiral, le félicita Anarell lorsque l'amiral fut à sa hauteur.

- Je vous remercie mon seigneur, répondit l'amiral.

Oldae se retourna et fit face à l'amiral. L'homme ne semblait pas le craindre, Oldae ne sentait ni peur, ni anxiété en lui. Il semblait serein, attendant patiemment les ordres de son supérieur. Il émanait de lui une certaine force mais le seigneur sith était incapable d'en définir la nature. Il n'allait pas s'en plaindre, il valait mieux avoir des officiers compétents à ses côtés. Anarell fit signe à Idaho de le suivre et dépassa l'amiral se dirigeant vers la sortie de la passerelle. Il était l'heure de l'inspection du bâtiment.

-  Suivez-moi amiral, il est temps pour moi d'inspecter l'Arcadia, dit Anarell en dépassant Anderson.

L'amiral acquiesça et suivit le seigneur sith.


L'inspection de l'Arcadia prit plus d'une demi-journée. Oldae avait tenu à inspecter personnellement le bâtiment en se rendant dans tous les lieux importants du vaisseau. Il avait ainsi put s'entretenir avec une grande majorité des officiers principaux. Tous semblaient sérieux et malgré leur inexpérience, ils savaient de quoi ils parlaient lorsqu'Oldae les avait interrogé. Il était important pour lui de prendre connaissance des mentalités de chacun des principaux officiers du vaisseau et ce avant la réunion du soir. Il devait savoir à qui il avait à faire, à qui il pouvait faire confiance et de qui il devrait se méfier. Le manque d'expérience des soldats était une bonne chose pour lui, ils n'avaient jamais été mêlés aux intrigues politiques de l'empire, il conservait donc une forme de pureté dont Oldae pourrait se servir. Il était aussi important pour lui de savoir avec qui il se battrait, il allait confier sa vie à ces hommes, il fallait donc qu'ils soient à la hauteur de ses attentes. Leur mission les amènerait dans les lieux les plus dangereux de la galaxie, certains mêmes, qui n'ont pas été foulés depuis des millénaires. Qui sait ce qu'ils y trouveront. Oldae n'excluait pas que les Rakatas soient encore en vie, si c'était vrai, ils auraient à affronter des êtres qui disposeraient d'une force et d'une technologie nullement comparables à la leur. De plus, prendre connaissance de ses hommes lui garantirait leur confiance, les hommes se sentiraient flattés que le sith s'intéresse à eux.
Anderson l'avait accompagné tout au long de son inspection. L'amiral n'avait pas une fois émis de réserves ou montrer sa lassitude, restant impassible comme à son habitude depuis qu'il était à bord du vaisseau, et avait répondu aux questions du seigneur sith à chaque fois que ce dernier le lui avait demandé des informations. Sa présence avait été essentielle à Oldae pour que celui-ci obtienne la confiance des officiers. L'amiral semblait être apprécié par ses hommes là où le seigneur sith leur inspirait la crainte. Sa panoplie noire, l'aura qui émanait de lui et le sabre laser qui pendait à sa ceinture inspiraient la crainte à ceux qui le croisaient, aussi la présence de l'amiral était vitale pour se rapprocher des soldats.
Anarell finit son inspection là où il l'avait commencé, sur le pont. Il y retrouva Idaho, qui l'attendait dans un coin de la passerelle. Oldae lui avait confié une mission après qu'il eut commencé son inspection, celle-ci demandant du temps, il avait laissé au lieutenant chef le temps de la réaliser avec le plus de minutie. Il lui avait demandé d'inspecter le registre des soldats les plus prometteurs du vaisseau en suivant une liste de critères très spécifiques. Oldae s'arrêta devant le soldat, qui le salua avant de lui tendre une tablette sur laquelle apparaissait une liste de noms.

- 24 comme vous me l'aviez demandé mon seigneur, dit le soldat en tendant la tablette au sith.

Anarell saisit la tablette et prit le temps de parcourir le dossier de chacun des noms qui y étaient inscris. Idaho avait rempli son travail à merveille, tous les soldats présents sur la liste présentés les caractéristiques qu'Oldae désirait. Il rendit la tablette au lieutenant.

- Je vous remercie lieutenant, vous avez rempli à merveille votre rôle. Je sais maintenant que je pourrais compter sur vous pour ce genre de choses, vous serez mon assistant désormais, dit le sith en lui rendant la tablette.

Le lieutenant remercia le sith de sa confiance et récupéra la tablette, qu'il garda en main.
Oldae rejoignit l'amiral qui avait rejoins l'officier de pont en charge du commandement en son absence.

- Amiral, il est temps pour nous d'aller à la réunion des officiers, lui dit le sith.

L'amiral acquiesça et emboita le pas du sith et de son assistant. Les trois hommes se rendirent à une salle de réunion située non loin de la passerelle de commandement.
Vaste salle au mobilier sommaire, la salle de réunion était à l'image du vaisseau, intimidante. La pièce était composée d'une unique table en acier noire, de forme ovale, entourée par une dizaine de fauteuils. Oldae entra en premier dans la salle où se tenaient déjà une dizaine d'officiers, suivi par Anderson et Idaho. À l'entrée du sith, les hommes se levèrent et saluèrent le seigneur noir. Oldae leur fit signe de s'assoir et s'assit à son tour en bout de table, l'amiral à sa droite et Idaho derrière lui.
Anarell prit le temps de regarder chacun des officiers présents à la table. Il les avait déjà tous rencontrés lors de son inspection et les hommes semblaient moins crispés que lors de leur première rencontre avec le sith. Oldae était satisfait, il n'avait pas gâché une demi-journée pour rien, les officiers semblaient lui faire confiance.

- Je vous remercie d'avoir fait le déplacement , commença le sith, vous savez tous qui je suis mais je vais me représenter une nouvelle fois. Mon nom est Dark Oldae, seigneur noir des sith et membre de l'inquisition.

À la prononciation de l'inquisition, les officiers arborèrent un air gêné, tous connaissaient la légende de cet ordre sith, et la tension monta d'un cran dans la pièce. Même l'amiral, d'ordinaire impassible,  semblait gêné. Oldae l'avait fait exprès, bien qu'il est veillé à ce que les officiers lui fassent confiance, il voulait aussi leur rappeler qui il était et à quoi il appartenait. La peur était un moteur puissant, il suffisait juste de savoir l'utiliser.
Anarell les toisa du regard pendant un long moment et un silence désagréable s'installa dans la pièce. Aucun des officiers n'osaient briser le silence. Oldae avait obtenu ce qu'il voulait, leur respect. Il finit par ôter son casque et le posa sur la table. C'était la première fois que les officiers le voyaient sans son masque noir. Voir un humain en face d'eux et non une armure noire aux courbes intimidantes, détendit l'atmosphère.

- Messieurs, je vous ai réuni ici pour vous faire part de la mission qui sera la nôtre au cours des mois à venir et peut-être même des années à venir. Le conseil noir m'a donné la mission de retrouver Rakata Prime, la planète d'origine des Rakatas. Les Rakatas sont une civilisation millénaire, seigneurs de l'empire infini et créateurs de la forge stellaire. La disparition de la forge stellaire a placé l'empire dans une posture difficile dont il lui est difficile de s'extraire. Aussi le conseil m'a ordonné de trouver Rakata Prime pour y étudier la civilisation infinie. Bien que nous n'aillons pas de dates limites, le plus tôt sera le mieux, la découverte de Rakata Prime pourrait permettre à l'empire d'écraser la république définitivement. Il existe de nombreuses planètes qui portent les marques du passage des Rakatas, je compte me rendre sur chacune d'elles. Maintenant vous savez tout, continua Anarell.

Personne n'émit mot lorsque le sith eut fini son discours, tous fixaient Oldae avec attention comme si ils s'attendaient à que ce dernier reprenne la parole. Oldae se dit donc qu'ils ignoraient qui étaient les Rakatas. Cela n'avait rien d'étonnant, l'inverse l'aurait été en revanche. Les Rakatas n'étaient que cités quelques fois lors de l'éducation d'un sith, il était donc normal qu'un militaire en ignore l'existence. Alors qu'Anarell s'apprêtait à reprendre la parole pour leur expliquer de quoi il en relevait, le silence fut brisé par une jeune officier, qu'Oldae reconnu comme étant le chef de la chasse de l'Arcadia. Un certain John Koreldy.

- Malgré tout le respect que je vous dois mon seigneur, je crois me rappeler que Tython fut le siège d'une des plus grandes batailles entre les jedi et les Rakatas, bataille qui décida de l'avenir de  l'empire infini. Or il nous est impossible d'aller sur Tython, la planète est gardée par l'armada de l'ordre. Il faudrait rassembler équivalent de l'ensemble des flottes Épées pour vaincre une telle flotte, l'Arcadia seul ne le pourrait pas, dit le jeune homme en brisant le silence.

Oldae fut surpris que le jeune homme en sache autant sur les Rakatas et la bataille de Tython. Autour du jeune homme, tous les officiers le regardaient avec intensité, ignorant totalement de quoi il parlait. Même l'amiral parut décontenancé par la réplique de son officier.

- J'ai dis toute, répondit Oldae un sourire aux lèvres.

Les officiers se regardèrent les uns les autres, sceptiques, ils se demandaient si le sith était sérieux lorsqu'il disait qu'il voulais aller sur Tython. Seul l'amiral resta posé, une lueur de doute dans le regard néanmoins.
Oldae ne laissa pas le temps aux officiers de protester et reprit.

- Cela ne se ferra quand dernier recours, je puis vous l'assurer, commença Anarell, ne vous alarmez donc pas messieurs.

Le calme revint dans la salle de réunion et les officiers semblèrent soulager d'apprendre que Tython était la solution de dernier recours.
Oldae en profita pour faire signe à Idaho de donner la tablette à un grand officier situé en bout de table, celui-ci s'exécuta et confia la tablette au soldat. Il s'agissait d'Antask Terold, le commandant des forces terrestres de l'Arcadia. Avec près de 7000 hommes sous ses ordres, il était le deuxième homme le plus gradé dans la pièce après l'amiral Anderson.
Terold examina la tablette attentivement avant de demander de quoi il s'agissait.

- De quoi s'agit-il mon seigneur ? questionna le soldat.

- Il s'agit du nom de 24 de vos hommes, dites leur de se présenter dans la salle d'entrainement principale à neuf heures, demain, commença le sith, maintenant messieurs, je vais vous laisser, vous pouvez retourner à vos postes. Amiral, retournons sur le pont.

Oldae se leva, suivi par les officiers qui le saluèrent et quitta la pièce accompagné de l'amiral et d'Idaho. Ils pénétrèrent sur la passerelle et furent salués par les hommes présents sur le pont. Oldae n'en tint pas rigueur et continua son chemin jusqu'à la baie vitrée qui lui offrait une vue exceptionnelle de la planète. Dromund Kaas était bien plus belle depuis l'espace. Cette vision fit naître une petite émotion dans le coeur du sith, de l'appréhension ? Non, pire, du regret. Le sith s'empressa de faire disparaitre cette émotion néfaste, il ne devait pas sombrer dans des émotions négatives qui pourraient parasiter sa mission. Il s'entraînait depuis son plus jeune âge à contrôler scrupuleusement ses émotions. Il ne les laissait ressortir que lorsqu'il le souhaitait et les enfouissait au fond de lui le reste du temps. C'était un processus difficile et il était encore bien loin de contrôler ses désirs et ses émotions à sa guise.
Il observait le paysage qui s'offrait devant lui, admirant au loin les étoiles qui brillaient au coeur de l'espace noir, lorsqu'un détail attira son attention. Un croiseur de classe Thranta aux couleurs de l'empire. Une chose bien rare que cela, voir même exceptionnelle, c'était même la première fois qu'Oldae voyait cela. Piqué par la curiosité, il appela l'amiral.

- Quel est ce classe Thranta que nous pouvons apercevoir par là-bas ? demanda le sith en pointant le vaisseau du doigt.

L'amiral s'avança vers la baie vitrée et regarda à son tour, suivant des yeux la ligne que traçait le doigt du sith.

- Oh, il s'agit du Ralroost, un ancien croiseur républicain dont le capitaine a déserté la république pour rejoindre l'empire. Un officier de génie à ce que m'on a dit, son arrivée a beaucoup fait de remue au sein de l'amirauté mais les informations qu'il comportait l'on conduit à obtenir une grâce du conseil. Aujourd'hui le vaisseau sert principalement au transport de personnalités telles que les membres du conseil noir, répondit l'amiral.

Interessant. Un ancien officier républicain de génie, devenu officier au service de l'empire. Cela avait de quoi surprendre. Ce capitaine intriguait Oldae.

- Quel est son nom ? demanda Oldae.

L'amiral se passa la main sur son crâne chauve d'un air pensif.

- Adrian Styneth je crois, répondit l'amiral.

- Adrian Styneth, répéta Oldae pensif.

Il veillerait à ce souvenir de son nom. Adrian Styneth, voilà là un homme fort intéressant.
Il fut coupé dans sa réflexion par l'amiral.

- Où allons-nous mon seigneur ? demanda l'amiral.

Oldae ne prit pas le temps de réfléchir.

- Dantooine, répondit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Lun 23 Mai - 22:10


Dark Oldae



Partie I

Chapitre XI: L'entrainement

Oldae sorti de sa transe au bruit des pas qui retentirent derrière lui.
Il était venu dans la salle d'entrainement au petit matin, vers six heures, pour s'entrainer avant l'arriver des soldats. Il avait débuté son entrainement en s'exerçant au maniement du sabre laser. Oldae utilisait une lame double pour arme, chose répandu dans l'ordre sith mais peu au sein de l'ordre jedi. Bien qu'habile dans la maîtrise de la lame simple, Oldae avait adopté la lame double au début de son apprentissage auprès de Thanaton, fort de constaté la puissance de cette arme. Anarell avait depuis un peu moins d'un an, abandonné l'école du sabre sith pour étudier celle de l'ordre jedi, plus gracieuse et plus souple, privilégiant la précision et les parades habiles aux assauts violents de l'art sith. Il avait pris connaissance de cette école en étudiant les combats du maître jedi Satele Shan, que son maître lui avait demandé d'observer en prévision de l'assaut de Coruscant. Oldae avait été subjugué par la maîtrise du maître jedi. Son art était d'une finesse inégalable, fusionnant efficacité et vitesse. Oldae s'était entrainé à recopier les techniques du maître jedi et était parvenu à approcher son style quelques temps avant la bataille de Coruscant. Sa maîtrise des deux écoles du sabre lui permit de venir à bout de trois jedi lors de la bataille de la capitale républicaine, la double maîtrise lui offrant une plus grande flexibilité.
Oldae avait consacré la seconde partie de son entraînement à s'exercer au stockage de la force. Il n'avait fait aucun progrès en trois jours et ses essais ne conduisaient qu'à produire un rendement dérisoire, comme à l'accoutumé. Aussi c'était-il retranchait dans la médiation en attendant les soldats qu'il avait fait appeler la veille.

Oldae sortit de sa transe au bruit des pas qui retentirent derrière lui. Il attendit que le grabuge cesse derrière lui et que les nouveau arrivants se mettent en ligne derrière lui pour se concentrer. Il se concentra et essaya de sentir l'aura des hommes qui se tenaient derrière lui. Il appela le côté obscur à se manifester, son aura prit de l'importance et la température de la pièce commença à baisser. L'atmosphère s'alourdie au fur et à mesure que Oldae appelait la force. La peur des soldats qu'Oldae avait convoqué, ignorant pourquoi ils étaient là, lui servi de source d'énergie. La peur était une source de pouvoir illimitée. Anarell laissa son esprit se fondre dans le groupe de soldats, s'immiscer dans leur conscience. Il tenta ensuite de les dénombrer. Vingt-cinq, non vingt-six. Oldae reconnu celles de Duncan et de l'amiral.

- Vous n'étiez pas obligé de venir amiral, dit Oldae toujours assis sur le sol, les yeux fermés.

Oldae sentit l'inquiétude des soldats derrière lui. Ils se demandaient comment il avait pu s'apercevoir de la présence de l'amiral. Oldae se délecta de cette sensation de doute.

- J'étais curieux de voir ce que vous vouliez faire de ces hommes. J'espère que cela ne vous a pas offensé ? demanda l'amiral.

- Aucunement, vous êtes le bienvenu amiral, répondit le sith en se levant.

Oldae se retourna et fit face aux soldats. Excepté l'amiral et Duncan, il put voir qu'il y avait deux femmes et vingt-deux hommes. Les soldats le saluèrent au garde à vous et Oldae leur fit signe de rompre.
Anarell portait une tenue simple, une ample chemise en lin blanc et un pantalon en cuir marron. Il sentit la peur des soldats diminuées lorsqu'il leur fit face, ils semblaient soulagés de voir un être humain devant eux et non une créature sortit tout droit des abysses. Il en profita pour les observer les uns après les autres. Lorsqu'il eut fini son inspection, Oldae fit des va et vient en parallèle de la ligne de soldat.

- Je suppose que vous ignorez pourquoi je vous ai convoqué ici et je compte bien vous le dire. Vous êtes ici pour devenir les membres de ma garde personnelle. Vous avez été choisis entre les 10 000 hommes de ce vaisseau pour vos capacités. Certains d'entre vous appartiennent aux Speforces, d'autres à l'armée régulière, d'autres au commandement. Sachez que vous êtes tous égaux dans cette salle ! Il n'y a ni grades ni supérieurs, si ce n'est moi. Vous avez été choisi parce que, tous, vous disposez de facultés inhabituelles. Capacités physiques et intellectuelles supérieures à la moyenne, excellente capacité d'adaptation, expérience du combat et de la mort, fidélité et respect des ordres, résistance à la torture et surtout des prédispositions légères à la force. Rien d'impressionnant bien sûr, sinon vous ne serez pas là en face de moi. Rien de suffisant pour devenir un sith mais suffisamment pour que je puisse vous apprendre à résister à la force et à certaines de ses facultés psychiques, commença Oldae.

Les soldats parurent décontenancés face à ce discours, seul Idaho resta de marbre.

- Maintenant que vous savez pourquoi vous êtes là, vous allez vous battre. Des combats "amicaux" bien-sûr, il ne s'agira pas de tuer son adversaire. Vous vous affronterez les uns les autres, par deux, jusqu'à ce qu'il n'en reste que trois. Les trois derniers s'affronteront entre eux ainsi qu'avec Idaho. Les deux vainqueurs m'affronteront personnellement. Les combats se dérouleront à l'aide d'un couteau d'entrainement, pour vous permettre d'utiliser les arts martiaux. Vous vous demandez pourquoi je vous demande cela ? La réponse est simple, je vais vous confier ma vie et je veux être certain que vous en êtes à la hauteur. Idaho tu t'occuperas des éliminatoires, finit Oldae.

Oldae avait appris, il y a peu, que la cicatrice du soldat et sa boiterie étaient dues à une bataille sur Alderaan où il avait été blessé. Il avait perdu une jambe lors des affrontements et s'était fait greffé une prothèse, d'où la légère boiterie. Anarell ne s'était pas contenté de se renseigner sur son historique médical mais aussi sur la carrière du soldat. Idaho s'était montré modeste lorsqu'il avait dit qu'il avait appartenu aux Speforces, il avait en réalité servi deux ans dans la garde impériale, avant de rejoindre les bataillons d'exterminations de l'empire. En bref, il représentait la fine fleur de l'empire.
Les soldats furent encore plus décontenancés par la révélation du sith, ils hésitèrent un moment et finirent par retrouver de la contenance lorsqu'Idaho leur distribua des papiers portant des numéros. Lorsque le lieutenant chef eut fini sa distribution, les combats purent commencer. Oldae observa avec attention chacun des combats, observant les techniques des combattants. Tous étaient doués, tant sur le plan technique que physique. Lorsque les demi-finales arrivèrent, Oldae put enfin observer par lui-même les capacités d'Idaho, il avait organisé cette séance d'entrainement en grande partie pour cela. Il était curieux de voir les capacités d'un ancien membre de la garde impériale. Ce combat releva toute ses espérances, Idaho abattit on adversaire en une fraction de seconde, d'un coup de couteau bien placé.
Les combats prirent fin après une heure d'éliminatoires.

- Bien, félicitation pour vos victoires, prenez un quart d'heures pour vous reposer, je veux affronter de véritables soldats, dit Oldae.

Un quart d'heures plus tard, les deux combattants étaient prêts. Oldae vint se placer au centre d'un grand tatami qui dessinait un carré de dix mètres sur dix et fit signe aux soldats de venir.

- Vous allez m'affronter un par un. Je vous laisse le choix des armes, je prendrai la même que vous. Ne me sous-estimé pas ou vous risquer d'été surpris, ménagé moi et ce sera pire, les prévint le sith.

Le premier soldat à s'avancer était un véritable géant de plus de deux mètres. Il n'hésita pas une minute et monta sur le tatami avant qu'Idaho ne prenne sa place. Il vint se plaçait devant Oldae, qui du haut de ses 1.82 m, paraissait minuscule face au géant. David contre Goliath. Le géant se mit en garde devant Oldae, décidé à affronter le sith à main nue, là où il serait à l'avantage avec sa corpulence.
Anarell se mit en garde à son tour. Il savait qu'il n'avait pas la moindre chance de vaincre le géant par la lutte et qu'il devait à tout prit éviter de tomber entre ses mains. Et pourtant la tentation était trop grande, Oldae voulait écraser son adversaire sur son propre terrain, aussi attaqua t'il en premier. Anarell feinta de la droite, modifia le sens de sa garde et attaqua le géant au visage. Celui-ci détourna le bras du sith d'un revers et attaqua à son tour d'un direct au visage. Oldae esquiva d'une dérobade et frappa la jambe de son adversaire d'une violente balayette dans la flexion du genou. Le géant s'affaissa légèrement et Oldae se jeta sur son adversaire en prenant appui sur ses deux jambes. Le géant surprit par la manœuvre du sith fut plaqué par Oldae et les deux hommes roulèrent sur le sol. Le géant, plus fort, parvint à se retrouver au-dessus de son adversaire le dominant de tout son poids et saisit Oldae par le col d'une main, se préparant à le frapper de l'autre. Parfaitement ce que désirait Oldae. Ce dernier se cambra et saisit la gorge de son adversaire entre ses jambes avant d'attraper le bras du géant qui le tenait à la chemise. Oldae referma ses jambes sur la gorge de son adversaire et poussa de ses coudes pour faire flancher le géant. La pression sur les carotides fit perdre tous ses moyens au soldat, qui s'écrasa sur le sol, la gorge cisaillait par les jambes du sith et le bras bloqué. Oldae avait réussi son coup, une prise en triangle, en garde fermée, au sol parfaitement exécutée. Le soldat tenta de s'extraire de la prise d'Oldae en se cabrant mais Anarell tint bon et continua à tenir sa prise en exerçant une pression sur les carotides. Le géant qui commençait à suffoquer, fini par déclarer l'abandon et Oldae relâcha son emprise.
Anarell se releva et se remit en place sur le tatami pour attendre son second adversaire, qui serait, il en était certain, bien plus redoutable que le précédent. Autour les spectateurs étaient impressionnés par les performances du sith et attendaient avec impatience le second combat.
Idaho vint se présenter en face d'Oldae muni d'un couteau d'entrainement. Il avait donc choisi le combat au couteau, cela ne dérangeait nullement Oldae. Il fit appel à la force et attira un couteau posé sur un présentoir jusqu'à sa main. Le couteau se souleva du présentoir et vola à grande vitesse jusqu'à la main ouverte du sith, qui la referma sur la poignée lorsqu'il toucha le couteau. L'arme factice était légère mais réaliste malgré sa composition en plastique. Oldae la fit tourner dans ses mains et se positionna en garde face à son adversaire, la main droite armée du couteau repliée près de son cou et le bras droit, légèrement tendu, présentant la face de la main en avant. Le soldat opta pour une garde différente, il positionna sa main droite armée en avant, tendue vers son adversaire et la main gauche repliée près du visage.
Le combat put commencer et les adversaire s'observèrent avant de se tourner autour. Idaho prit le choix de la première attaque et se fendit pour frapper le sith à la gorge. Oldae vit l'attaque arriver et se détourna sur le côté tout en avançant son bras armé sur le côté et bloqua la lame du soldat avec son couteau avant de lui détacher un revers du coude à la mâchoire, qui fit mouche et, et viser le cou d'Idaho avec son couteau pendant que ce dernier était sonné par le cou. Idaho, malgré qu'abasourdi, bondit en arrière, reprit ses appuis et réattaqua le sith avant qu'il n'est le temps de reprendre sa garde. Il se fendit trois fois mais le sith, trop rapide, esquiva chacun des coups avant de balancer un coup de pied vers le visage du soldat. Idaho esquiva le coup de pied en s'abaissant et décocha une balayette à la jambe d'équilibre du sith. Oldae, déséquilibré, chuta sur le sol mais se réceptionna souplement avec ses mains et se remit debout d'un balancement du bassin. Dès qu'il eut retrouvé ses appuis, le soldat se jeta sur lui et le visa d'un coup au visage. Anarell esquiva d'une dérobade, et se fendit, visant les côtes. Idaho esquiva au dernier moment, d'un saut en arrière mais sentit le couteau le frôler. Les deux hommes se remirent en garde. Oldae ne s'était pas trompé, Idaho était fort, très fort, la plupart des soldats, même entrainés, seraient morts face à un tel coup.
Les deux hommes se refirent face, guettant la moindre faiblesse. Cette fois, les deux hommes attaquèrent au même moment et tout deux se fendirent. Leurs bras se croisèrent, formant une croix. Oldae passa son bras en-dessous de celui d'Idaho et le poussa violemment sur le côté, brisant la garde du soldat. Oldae attaqua la gorge et frôla la joue du soldat qui parvint à se décaler de justesse avant d'attaquer son adversaire pour l'obliger à reculer. Mais Oldae ne voyait pas les choses ainsi, il saisit le bras armé du soldat au niveau du poignée de sa main libre, lui décocha un coup de pied au genou, le faisant fléchir, retourna violemment le poignée d'Idaho, arrachant un cri de douleur au soldat, décocha un nouveau coup de pied mais cette fois dans l'autre jambe, terminant de déstabiliser son adversaire et plaça son couteau sous la gorge du soldat. Il avait gagné. Une magnifique victoire sans avoir eu à recourir à la force.
Oldae relâcha sa prise et laissa son adversaire se remettre droit puis alla se placer en face du groupe de soldats.

- Bien, maintenant que j'ai pu observer vos capacités et les tester par moi-même, je sais désormais que vous êtes à la hauteur de la mission qui sera la vôtre. Vous serez désormais sous mes seuls ordres et ceux d'Idaho qui sera désormais le chef de ma garde. Vos séances d'entrainements se dérouleront une fois par semaine, dans cette salle. Durant votre service vous serez affecté à ma garde où à des lieux où je vous aurez affecté. Le reste du temps, vous aurez quartiers libres, vous quitterez donc vos postes habituels au sein de ce vaisseau. Vous commencerez demain. Vous pouvez disposer, dit Oldae.

Oldae put voir qu'il avait gagné le coeur de ses hommes, non pas par la peur de la violence, du sadisme, de l'abus de pouvoir ou de la terreur mais par la peur de la technique et le respect qui en découlait. Ses hommes savaient désormais ce dont il était capable, sans même utiliser la force.
Il se saisit d'une serviette pour essuyer la sueur qui perlait sur son front et vit l'amiral discutait avec un de ses seconds avant de venir vers Oldae.

- C'était un beau combat mon seigneur, commença l'amiral.

- Je vous remercie, amiral, quelque chose peut-être ? demanda Anarell.

- Un message étrange mon seigneur, dit Anderson.

Un message étrange ? Oldae se demandait de quoi il en relavait pour être qualifier d'étrange.

- Étrange ? questionna Oldae.

- Nous avons reçu une communication du capitaine Styneth, le capitaine du Ralroost dont nous parlions hier. Il dit avoir été mandaté par le conseil noir pour nous escorter sur Dantooine, répondit l'amiral.

Mandaté par le conseil noir ? Mandaté pour l'escorter sur Dantooine ? Il n'avait reçu aucun message du conseil or la venue d'une escorte dans cette mission confidentielle aurait du lui être signalée. Et si le conseil ne l'avait pas fait, son maître l'aurait prévenu. Cette histoire ne lui plaisait pas, quelque chose sonnait faux.
Tout d'abord qu'un renégat soit mandaté pour escorter un seigneur sith dans une mission ultra-confidentielle dont seul les membres du conseil étaient au courant révélait le faux de cette histoire. Le conseil n'aurait jamais pris une telle décision, surtout en confiant une mission de cette envergure à un ancien agent retourné. Mais pourquoi le capitaine aurait-il menti ? Il devait pourtant savoir que son plan ne tenait pas à l'eau. Le second point qui le dérangeait, et pas des moindres, était qu'il n'avait jamais fais mention de sa destination au conseil noir. Alors comment ce dernier aurait-il pu le mandater pour l'escorter sur une planète dont il n'avait pas entendu parler ? La réponse était simple et Oldae ne l'aimait pas, un espion dans l'Arcadia. Cela ne l'étonnait pas, il s'en doutait pour dire vrai. Mais une chose de plus cloché, un capitaine renégat ne pourrait jamais faire entrer un espion dans un croiseur impérial et parvenir à obtenir des données qu'Anarell n'avait divulgué qu'aux officiers. Seul le conseil noir ou un conseiller pourrait avoir recours à un espion pour infiltrer l'Arcadia. Or le conseil n'aurait pas mandaté un renégat pour l'escorter dans sa mission. La seule solution était qu'un conseiller est usé de son influence pour manœuvrer dans le dos du conseil et envoyer le Ralroost escorter d'Oldae. Pour quoi ? Le surveiller probablement, le tuer peut-être.
Mais qui ? Howl ? Jadus ? Un autre ? Une chose était claire, le capitaine avait menti, il n'avait reçu aucun mandat du conseil, alors pourquoi avait-il accepté cette mission ? Il y avait beaucoup d'inconnus mais Oldae était sur d'une chose, Styneth avait reçu ses ordres d'un conseiller et non du conseil lui-même.
Oldae n'avait pas beaucoup de possibilités, soit il décidait de tirer l'affaire au claire en joignant personnellement le conseil noir. Dans ce cas, il devrait retourner sur Dromund Kaas et plaider sa cause au conseil, se qui le retarderait et le laisserait à la merci de ceux qui voulaient sa mort. Seconde possibilité, il laissait le Ralroost le suivre et essaierait de tirer cette affaire au clair par lui-même.
Anarell préférait cette deuxième option. Tout d'abord il désirait en savoir plus sur le capitaine et les raisons qui le poussait à faire cela. Pourquoi un renégat aurait obéi aux ordres d'un conseiller ? Ensuite, il savait désormais que ses adversaires avaient bougé leurs pions et que Styneth était leur carte maîtresse dans cette bataille. Oldae savait désormais où était son adversaire et de qui il devrait se méfier. Il ne rester plus que l'espion mais Oldae finirait par le trouver, cela ne l'inquiétait pas plus que cela.
Anarell regarda l'amiral, celui-ci paraissait pensif aussi, il devait avoir lui-aussi flairer le piège. Oldae réfléchit encore un moment et parvint à la conclusion que laisser le Ralroost l'escorter était la meilleure chose à faire.

- Prévenez le capitaine Styneth que nous serons honorés d'être escorté par lui et que nous l'attendrons près de Dantooine ayant déjà entamés notre voyage. Prévenez le aussi que vous vous rendrez personnellement sur son bâtiment pour le rencontrer et inspecter le Ralroost, dit Oldae.

- Vous ne comptez pas le rencontrer vous-même mon seigneur ? demanda l'amiral, visiblement surpris.

- L'heure viendra amiral mais il est encore trop tôt, voyons tout d'abord la réaction de notre nouvel ami. Quelqu'un à bouger ses pions, il est temps pour nous de faire de même mais il est encore trop tôt pour dévoiler nos atouts, répondit Oldae un sourire énigmatique aux lèvres.

L'amiral acquiesça, salua le seigneur sith et prit congé. Oldae fit signe à Idaho de le suivre et tout deux se rendirent dans les quartiers du sith. Ces derniers étaient gardées par deux soldats en armure. Lorsqu'ils aperçurent le sith, les soldats le saluèrent et s'écarteront pour le laisser rentrer. Les quartiers d'Oldae n'avait rien de luxueux, le mobilier était rudimentaire et l'espace de la pièce relativement mal agencé. Anarell pénétra sans la pièce, s'installa à son bureau et se saisit d'un crayon et d'un papier. Idaho vint se placer en face, attendant les ordres du seigneur sith.

- Envoie un de nos hommes avec l'escorte de l'amiral, le plus haut gradé possible. Dis lui de se renseigner auprès de l'équipage du Ralroost mais dis-lui d'éviter tout sujet délicat. De toute façon, nous n'apprendrons pas grands choses d'eux, dit Anarell alors qu'il écrivait quelque chose sur le bout de papier.

- Bien, répondit Idaho.

- Sers-toi d'un communicateur privé pour envoyer un message à ce numéro. Demandes-lui de rechercher des informations sur Adrian Styneth, dit Oldae en tendant le papier à Idaho.

Le lieutenant s'en saisit.

- Qui est-ce ? demanda t'il.

- Un des rares hommes de confiance en ce bas monde. Je te laisse t'occuper du message, il faut que je me rende sur la passerelle pour m'entretenir de quelque chose avec l'amiral, nous allons bientôt quitter l'hyper-espace et atteindre Dantooine. Je me rendrais sur la planète demain, toi tu resteras ici pour surveiller le vaisseau, dit Oldae en se levant de son fauteuil.

Oldae n'avait pas menti lorsqu'il avait parlé d'un homme de confiance. L'homme en question était un ancien compagnon d'arme, aujourd'hui membre des services secrets impériaux. Il avait toute confiance en cet homme, tout deux avaient connu l'horreur de la guerre, la mort, la peur, les tueries. Les horreurs qu'ils avaient enduré ensemble forgèrent une forme d'amitié entre les deux hommes, chose inhabituelle pour un sith. Bien-sûr Oldae savait aussi gardé ses distances et connaissait le coeur des hommes, la traîtrise n'était pas exclue. Il se nommait Cris Tarson, un homme vigoureux et au grand coeur mais un soldat redoutable. Si Oldae avait confiance en une poignée d'hommes dans toute la galaxie, cet homme en faisait parti, il savait que l'homme ne le dénoncerait pas à Jadus et même si il le faisait, Oldae n'en subirait pas les conséquences. Il était donc temps pour Oldae de faire marcher ses relations.

- Dois-je envoyer des hommes avec vous sur Dantooine ? demanda Idaho, soucieux.

- Il ne ferait que me gêner, dit le sith avant de sortir de la pièce.

Oldae sortit dans le couloir pour se rendre sur la passerelle. Il n'avait pas prit le temp de ce changer mais porter son sabre laser à la ceinture, cela était suffisant pour veiller à sa sécurité. Les choses allaient devenir intéressantes, Oldae pouvait le sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Dim 29 Mai - 21:26



Dark Oldae




Partie II

Chapitre II: Le compte-rendu


Rien n'y faisait, Oldae avait passé la plus grande partie de sa journée à tenter d'ouvrir l'interface, mais cette dernière était restée muette. L'interface, pareille à un disque de métal recouvert d'un langage inconnu pour Oldae, ne présentait aucun système d'activation permettant de révéler son contenu. Oldae avait tenté de l'ouvrir par la force mais cette dernière c'était révélée inefficace contre le mécanisme inconnu. Anarell avait fini par se tourner sur l'étude du langage Rakata à l'aide des images qu'il avait pris dans le temple et du texte écrit sur l'interface du socle. Les quelques heures qu'il avait passé à décrypter la langue des Rakatas c'étaient révélées payantes. Bien qu'il ne soit pas parvenu à lire le contenu de ses trouvailles, il parvint en quelques heures à décrypter l'alphabet Rakata. Il avait découvert, par pur hasard, que l'alphabet Rakata se trouvait être proche de l'alphabet d'un ancien dialecte sith, autrefois parlé sur Korriban. Il lui avait donc suffit de l'utiliser pour comprendre le fonctionnement de l'alphabet de l'empire infini. Il ne lui restait désormais plus qu'à trouver le fonctionnement de la grammaire et de l'orthographe de la langue Rakata pour se lancer dans une traduction.

Oldae s'affairait à comprendre le fonctionnement de la grammaire Rakata lorsque la sonnette, signalant la présence de quelqu'un dans le couloir, retentit. Oldae leva les yeux de ses recherches et appuya sur son interphone.

- Oui ? demanda t'il sans cacher son mécontentement.

- Excusez-moi de vous déranger mon seigneur mais l'amiral Anderson est de retour, il vous attend dans la salle de réunion du troisième étage, répondit la voix de l'autre côté de l'interphone.

Oldae reconnu la voix de Idaho. Il hésita un moment puis décida de rejoindre l'amiral, sortir lui faisait le plus grand bien.

- J'arrive, attends-moi, dit Oldae.

- Bien mon seigneur, répondit Idaho.

Anarell quitta ses quartiers une dizaine de minutes plus tard, après avoir revêtis son armure et attaché son sabre. Idaho l'attendait patiemment près de la porte, accompagné de deux membres de la garde d'Oldae, et salua le seigneur sith lorsqu'il l'aperçut. Oldae le salua d'un hochement de tête et prit la direction du troisième étage pour y rencontre l'amiral. Il n'aimait pas avoir à se déplacer lorsqu'on le lui demandait mais si l'amiral avait agi ainsi, ce n'était pas sans raison.
Anarell arriva rapidement à la salle de réunion du troisième étage. L'entrée était gardée par deux membres de la garde d'Oldae. Il sentit de la satisfaction en pensant qu'Idaho avait pris les devants. Les gardes saluèrent le sith avant que celui-ci n'entre dans la salle sans même toquer.
L'amiral était le seul homme présent dans la salle de réunion. Il se leva lorsqu'il aperçut le sith et le salua respectueusement avant de faire signe au sith de s'assoir en face de lui. Oldae s'assit en face de l'amiral, qui s'assit à son tour.

- Je suis dessolé de vous avoir fait demander mon seigneur mais j'avais des choses à régler rapidement suite à mon absence, dit l'amiral.

Oldae se moquait de pourquoi il l'avait convoqué, il voulait savoir ce qu'il avait appris sur le Ralroost. Aussi fit-il signe à l'amiral de continuer.

- Je n'ai malheureusement pu apprendre que peu de choses mon seigneur lors de mon entrevue avec le capitaine Styneth. Tout d'abord, le vaisseau est dans un état difficile à décrire. Bien qu'il semble en état, l'équipage est des plus relâchée. Il n'y a aucun gardes dans le vaisseau, les soldats ne saluent pas leur supérieur et se baladent dans le vaisseau sans s'occuper des tâches qui leurs sont assignés. Malgré cela, le vaisseau possède un sacré tableau de chasse. Le seul homme qui parait responsable sur ce bâtiment est le second du capitaine, si ce n'est le capitaine lui-même bien qu'il ne m'ait pas accueilli en personne et que j'ai du me déplacer jusqu'à ses quartiers. Son second est un Chiss d'ailleurs. Sinon, l'homme semble de confiance, ses motivations de désertion ne sont pas dénuées de bon sens. En ce qui concerne le bâtiment en lui-même je n'ai pas pu l'inspecter, le capitaine m'a exigé un mandat du conseil noir pour que je puisse inspecter son bâtiment, dit Anderson.

Le discours de l'amiral fit sourire Oldae, voilà un capitaine bien impertinent que Styneth. Il n'était pas idiot, il avait brandi le conseil comme un bouclier, alors qu'Oldae voulait l'utiliser comme une épée de damoclès. Les informations de l'amiral n'étaient pas dénuées d'intérêts mais elles ennuyaient Oldae plus qu'autre chose. Tout ce qu'Anderson lui avait dit, Oldae s'en doutait déjà. Une chose interessante cependant, le Chiss. Oldae n'était pas adepte du racisme qu'entretenait l'empire. Pour lui, se priver de certaines races était une grade erreur et lorsqu'il serait au conseil noir, il changerait cela. Il ne s'agissait pas là d'un voeux d'utopie, simplement d'un moyen pour l'empire d'écraser la république plus efficacement.
Anarell fit signe à Idaho de lui faire part des informations que leur homme avait glané dans le vaisseau lors de la visite de l'amiral.

- Notre homme n'a pas appris beaucoup de choses si ce n'est une chose qui pourrait vous intéresser au plus au point, commença Idaho.

Anarell se redressa sur son siège, curieux.

- Styneth est sensible à la force mon seigneur, termina Idaho.

Oldae resta muet un moment puis ricana doucement. Excellent ! Il ne s'attendait pas à cela ! Styneth avait des aptitudes à la force, cela, Oldae ne s'y attendait pas. Styneth était un homme plein de mystère et des plus intéressant pour le seigneur sith.

- Quelque chose vous fait rire mon seigneur ? demanda Idaho.

- Quel est son degré de maîtrise ? questionna Oldae sans prêter attention à la question du lieutenant.

- Il semblerait que sa maitrise soit inférieure à celle d'un apprenti mais suffisante pour qu'il entre à l'académie de l'ordre sith, répondit Idaho après un petit moment d'hésitation.

- Bien... Très bien. Amiral ? dit Oldae.

- Oui mon seigneur ? répondit l'amiral.

Il était temps pour Oldae de rencontrer le capitaine Styneth. Le moment de la première confrontation était arrivé.

- Dites au capitaine Styneth et à son second de me rejoindre sur l'Arcadia dans la soirée. Je les attendrai dans ma salle de méditation, dit Oldae.

La demande du seigneur sith surprit les deux hommes dans la salle.

- Mais pourquoi vouloir le voir maintenant mon seigneur ? questionna Idaho visiblement incrédule.

- Eh bien, voyez-vous messieurs, il est temps pour le capitaine Styneth de choisir qui de moi ou de ceux qui l'ont engagé, il est bon de servir et qui d'eux ou de moi, sera à même de le protéger de l'empire, répondit Oldae d'un ton énigmatique, en se levant.

Anarell sortit sans attendre une réponse des deux hommes, Oldae savait qu'ils obéiraient sans broncher.
Il prit la direction de sa salle de méditation personnelle au premier étage du vaisseau, suivi par ses deux gardes. L'immense salle noire n'était meublée que d'un fauteuil noir, dos à l'entrée, devant lequel se dessinait une imposante baie vitrée de laquelle on pouvait voir l'espace. Oldae s'engouffra dans la salle, laissant ses gardes surveiller l'entrée, et s'assit dans le fauteuil, face à l'espace. Anarell observa un moment le magnifique panorama qui s'offrait à lui puis brisa les verrous qui jugulaient son pouvoir et qu'ils n'ouvraient que lors d'un combat. La force se manifesta dans la salle, la pression s'alourdit et la température baissa.
Il était temps de rencontrer le capitaine Styneth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Lun 30 Mai - 3:14

Adrian Styneth:



Chapitre 4: Le rendez vous

Les vaisseaux se posèrent das le hangar de l'Arcadia, Styneth en tête, l'Amiral Anderson était là appuyé sur une rembarde. Le Fury se posa un peu après, immédiatement Styneth monta à bord:

- Vegan vous restez là, je viendrais vous chercher en cas de besoin, vous deux suivez moi.

Le chiss paru étonné mais obéi comme toujours, 2 des soldats descendirent avec Styneth tandis que ce dernier se dirigea en dessous de Anderson:

- Vous m'avez demandé Amiral?

Anderson surpris sur le moment lui répondis rapidement:

- En effet le seigneur Oldae veux vous voir veuillez me rejoindre sur la passerelle je vous prie.

Styneth arriva sur la passerelle quelques minutes plus tard, il tomba face à Anderson et lui demanda où était Oldae, Anderson eu un sourrire et lui répondit:

- Eh bien il semblerait que comme vous il ne rencontre ses hôtes que dans ses quartiers ( Styneth eu un sourire ), Je vous laisse y aller, cet homme vous y accompagnera cependant je vais vous demander de laisser votre arme ici.

-Mmmh, non sauf votre respect je garderais cette arme sur moi, comme je l'ai toujours fait.

Il avait rencontré les moffs et sith avec il n'allait pas le quitter de si tôt, Anderson ne s’entêta pas et les laissa partir, pendant qu'il contactais Oldae pour le prévenir de l'arrivée de son visiteur ( Vegan n'étant pas là ).

Ils atteignirent enfin les quartiers du Maître Sith, et après un moment de silence Styneth se tourna vers le garde qui les avait mené ici:

-Et maintenant on attend que monsieur ait fini sa sieste?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Lun 30 Mai - 17:32



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Mon seigneur, le capitaine Styneth est avec moi devant la salle de méditation, celui-ci semble d'humeur taquine aujourd'hui, puis-je le laisser rentrer ? demanda une voix qui retentit de l'interphone situé sur l'accoudoir gauche du siège d'Oldae.

Le seigneur sith quitta sa contemplation de la voute céleste et appuya sur l'interphone.

- Je suis moi-même très réceptif à l'humour sergent, laissez-le entrer, dit à son tour le sith.

- Il est armé mon seigneur, un blaster de point. L'amiral le lui a laissé mais je me vois mal le lui laisser, alors qu'il sera seul avec vous, s'exclama le sergent.

- Laissez-le lui sergent, un blaster ne représente pas de danger pour moi. Il a bien d'autres atouts à sa disposition qu'un blaser pour m'affronter si il le souhaitait, répondit Oldae.

- Bien mon seigneur, comme vous le voudrez, dit le soldat avent d'éteindre son transmetteur.

Oldae se remit à contempler la voûte celeste, assis sur son fauteuil, dos à l'entrée, attendant le capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:01

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation


Styneth arriva dans une salle plutôt grande, un homme lui faisait dos:

-Oldae je présume? Vous m'avez fait demander?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:03



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Il est coutume de saluer un seigneur sith, capitaine, dit Oldae d'un ton neutre, restant dos au capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:09

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

- Très bien Seigneur Oldae, moi Capitaine Adrian Styneth Commandant du Croiseur de classe Thranta Ralroost et serviteur de l'Empire vous salue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:11



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

La rhétorique du capitaine fit sourire Oldae.

- Bien capitaine, je ne m'attarderais pas en palabre. Qui vous envoi ? dit Oldae d'un ton sec, prenant soin d'appeler la force à se manifester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:15

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation


Styneth se concentra il fallait faire en sorte que le Sith n'ait pas accès à ses pensées, ça marchait avec les jedis plus qu'à espérer que ça marche sur un Sith.

- Le conseil noir, Anderson m'avait déjà posé la question ce que vous savez déjà je présume

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:20



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

Interessant, il manifestait à son tour la force.

- Le conseil noir dites-vous, capitaine ? En êtes-vous sûr ? Votre informateur, ou plutôt employeur, ne vous a donc pas fourni l'identité de mon ancien maître ? dit le sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:23

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

- Mes "Employeurs" m'ont demandé de vous escorter, et ceux par le biais d'un maître Sith qui est venu sur mon navire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:25



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Vous ne pouvez donc pas me fournir de mandat du conseil je suppose capitaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:32

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

-Ce n'est pas comme ça que ça fonctionne, pour que quelqu'un de haut placé visite mon navire il lui faut l'aval du conseil noir et des moffs, de plus il doit donner les raisons de sa visite au conseil noir qui peut accepter sa visite ou non, celui qui est venu à donc été autorisé à venir par le conseil noir, c'était un maître sith, qui disait s'exprimer au nom du conseil, j'en ai logiquement déduis qu'il était mandaté par le conseil noir.

Il se concentrais toujours plus, pas question que le Sith pénètre son esprit, il croisa les bras et attendis la réponse du son interlocuteur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:38



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- En effet, il faudrait normalement un accord du conseil noir pour accéder à un bâtiment tel que le Ralroost. Cependant, un conseiller pourrait très bien en passer outre. Bons nombres de raisons me font penser qu'un conseiller noir est derrière votre mission, et ce sans l'aval du conseil. Le fait qu'il n'est pas été démasqué tient simplement à votre statut de renégat, sans compter que celui-ci, je l'imagine bien, à du se montrer des plus convaincants n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:42

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

Styneth restait calme, veillant à ne pas être trahis par ses pensées

-J'ai été prévenu par le conseil noir de sa visite, j’exécute les ordres la politique Sith ne m'intéresse pas, et celui qui est venu avec me donner cette mission n'a fait que me donner cette mission puis il est parti le reste ne vous regarde pas, cela ne concerne que moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:45



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Avez-vous de la famille capitaine ? demanda Oldae, connaissant déjà la réponse et accentuant légèrement sa pression sur l'esprit du capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:49

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation


- Ma famille? Et bien j'ai tué mon frère et mes 2 autres frères, ma sœur et mes parents sont de l'autre coté des frontières, cela fait belle lurette que je n'ai plus de famille.
Parlons d'autre chose, pourquoi convoquer mon second ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 22:53



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Je suis le seul à choisir quel sujet nous abordons, capitaine. Mais si vous le désirez, je vais répondre à votre question capitaine. Si j'ai convoqué votre second, c'est pour choisir lequel des deux sortira vivant de ce vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mar 31 Mai - 23:02

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

Styneth souri, le fury devait être parti depuis un moment et rentré au Ralroost désormais

- Alors la décision sera vite prise, je suis seul vous pouvez à la limite vous venger sur mes 2 hommes à l'extérieur ou sur moi

il se déplaça faisant des aller-retours dans la salle

- Si j'avais voulu j'aurais pu faire exploser votre hangar, puis j'aurais pu pilonner votre navire depuis le mien, j'ai vaincu de nombreux harrowers comme ça, des Sith parfois, si j'avais voulu vous tuer j'aurais pu m'y prendre de bien des manières, Anderson aussi si j'avais voulu j'aurais pu le tuer facilement, mais je ne l'ai pas fait car je n'ai pas à le faire et ça ne m'apporterais rien: des Harrowers, des Sith, des Jedis, des Amiraux j'en ai déjà vaincu à la pelle. Pourquoi suis je là maintenant?

Il avait haussé le ton, il pouvait sentir ses yeux devenir orange mais il se calma et ils revinrent au bleu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mer 1 Juin - 13:36



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- En effet, capitaine, vous auriez pu détruire ce bâtiment, le pilonner depuis l'extérieur ou détruire les hangars du vaisseau et vous auriez surement réussi. Mais vous ne l'avez pas fait car vous n'aviez pas à le faire. Vous dites avoir vaincu des sith, des jedi, des amiraux... Et je vous crois capitaine, votre passé témoigne de vos faits d'armes au sein de la république et de l'empire. Je ne suis pas de ceux qui enlèvent le mérite des autres. Mais vous dites pouvoir me vaincre de bien des manières si vous le souhaitez, cela permettez-moi d'en douter, capitaine. Vous dites avoir vaincu des sith par le passé et cela est vrai, mais vaincre un seigneur sith à l'aide d'un croiseur de combat est une tout autre histoire que de le vaincre en combat singulier. Vos tours de passe-passe pour m'éviter de rentrer dans votre esprit marchent peut-être avec des jedi mais ils ne fonctionneront pas avec moi. Je pourrais vous briser sur le champ si je le souhaitais, n'en doutez pas capitaine.

Oldae se retourna et fit face au capitaine, prenant soin d'augmenter la pression dans la salle, sans pourtant agresser l'esprit de Styneth.

- Mais je ne vous ai pas fait venir ici pour vous tuer, ni même pour vous montrer mon pouvoir. Je n'ai nul besoin de prouver ma valeur, comme vous n'avez pas besoin de prouver la votre en ma présence, capitaine. La confrontation et la rivalité ne m'intéressent pas. Si je vous ai fait venir ici, c'est pour vous proposer un marché, capitaine. Un marché qui nous mènera tout deux, à la tête de l'empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mer 1 Juin - 14:00

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

Styneth s’arrêta, il réfléchis un instant, puis repris

- Le pouvoir ne m'intéresse pas qu'ai je à gagner à vous suivre? Je ne mettrais pas en péril mon équipage pour un coup d'épée dans l'eau....





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mer 1 Juin - 14:32



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Bien entendu, le pouvoir ne vous intéresse pas et je ne compte vous le proposer en échange de vos services, tout du moins pour l'instant. Je n'ai de toute façon pas les moyens de vous offrir un tel pouvoir pour l'instant.
Maintenant permettez que je sois clair avec vous et ce sera à votre tour d'être clair avec moi. L'homme qui vous a engagé est au service de Dark Janus, le conseiller noir en charge des services secrets impériaux. Comme vous l'avez dit, la politique impériale ne vous intéresse pas et il en est mieux ainsi pour nous deux. Sachez cependant que Janus cherche à m'abattre depuis maintenant plusieurs mois, vous n'avez pas besoin d'en savoir les raisons mais juste que cela est le cas. Vous pourriez me demander en quoi cela vous regarde, que vous n'avez que faire des histoires de pouvoir de l'ordre sith, que vous n'avez que faire de moi. Mais ces histoires vous regarde depuis que Janus vous a engagé pour me surveiller. J'espère que vous savez dans quelle situation vous vous êtes fourrés, capitaine. Les preuves dont je dispose sont suffisantes pour que je vous exécute sur le champ.
Janus vous a piégé, vous représentiez la personne parfaite pour cette mission, un renégat républicain sans allié dans l'ordre noir ou dans l'amirauté. Que risquez t'il ? Que vous le trahissiez ? Bien-sûr que non, qu'est ce qu'un déserteur pourrais opposer à un membre du conseil noir ? Vous auriez été exécuté si vous aviez plaidé votre cause devant le conseil. Apres tout qui croirait un traître ?
La question était: qu'est ce qui aurait pu vous obliger à me surveiller pour quelqu'un dont vous ignorez tout ? Votre vie ? Non. Votre équipage ? Peut-être. Votre famille ? Certainement. Je sais que Janus vous a engagé en vous menacent de tuer votre famille sur Corellia, c'était la seule manière pour lui de s'assurer de votre allégeance.
Tout deux, avons le même objectif. Moi, je cherche à tuer Janus et à prendre sa place au conseil. Égoïste me direz-vous mais j'ai mes raisons, j'ai un système à reformer et un autre à abattre... Vous, vous cherchez à sauver votre famille et pour cela Janus représente un obstacle, un obstacle, que seul, vous êtes incapable de franchir. Vous êtes seul, capitaine. Mais nos intérêts concordes. J'ai besoin d'alliés et vous aussi, un homme ne survis pas seul au conseil noir, il lui faut des alliées de poids. Actuellement je n'en ai que trop peu pour prétendre au conseil et je ne suis pas encore prêt à vaincre Janus. Mais quand le temps viendra de réclamer ma place au conseil, j'aurais des alliées et je veux vous compter parmi eux, capitaine.
Vous me demandiez qu'est-ce que vous aviez à gagner à me suivre. Il y a deux réponses à cela. La première est le pouvoir et mon soutien. La seconde, est que je suis le seul homme dans toute la galaxie qui peut sauver votre famille, capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mer 1 Juin - 14:57

Adrian Styneth:



Chapitre 5: La Conversation

Styneth baissa la tête tandis que ses yeux viraient encore à l'orange, comment il avait su, les jedis n'étaient pas capable de lire au travers de ses pensées, le cyborg non plus, il fallait se concentrer, toujours plus.

- Si vous pouvez si bien lire mes pensées alors vous savez très bien qui est venu sur mon vaisseau, la mission qu'il m'a donné, et ce qu'il m'a dit, alors pourquoi ces questions?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: L'Arcadia   Mer 1 Juin - 15:04



Dark Oldae




Partie II

Chapitre III: La rencontre

- Certes, vous questionnez ne me servirai à rien, je sais déjà ce que j'ai à savoir. Ces questions ne servent qu'à vous tester capitaine, vous et votre determination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Arcadia   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Arcadia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maquette - Arcadia 4 (999) - Albator (Harlock) 84, le film.
» Une nouvelle vie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: L'Espace-
Sauter vers: