AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Académie Sith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Académie Sith   Sam 14 Mai - 18:58


L'académie Sith


L'académie sith de Dromund Kaas est la plus grande académie sith de l'empire avec celle de Korriban où sont formés des milliers de jeunes sith. Tout comme il est coutume chez les jedi, l'académie est aussi un lieu de résidence, de méditation et d'entraînement pour les sith avertis. L'académie dispose aussi d'une grande bibliothèque pareille à celle de l'ordre Jedi et riche pour qui sait chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Académie Sith   Dim 15 Mai - 21:41


Dark Oldae



Partie I

Chapitre II: Un puit de savoir


Cela faisait plus d'une heure qu'il avait quitté la citadelle et le conseil noir. La quête de Rakata Prime l'obligeait à aller se renseigner d'avantages sur les Rakatas et le meilleur endroit pour cela était la bibliothèque de l'académie sith.
Il pénètra dans l'académie alors qu'il était un peu moins de 18 heures, l'académie était pleine de jeunes novices en apprentissage et d'apprenties venus se reposer. Il n'aimait pas venir ici à cette heure, il y avait trop de monde. À son passage, les jeunes sith s'écartèrent pour le laisser passer, ils connaissaient leur rang et le sien. Il n'était pas particulièrement attaché à l'étiquette et le système de castes de l'empire ne le souciait guère. Il arriva rapidement à sa destination. Comme il s'y attendait, la gigantesque bibliothèque de dix étages était pleine d'élèves entrain d'étudier. Certains s'affairaient à leurs cours de biotechnologie, matière devenue essentielle sous l'empire, alors que d'autres s'affairaient à leurs cours d'histoires. Certains bouquins lui rappelaient son enfance à l'académie et les heures qu'il avait passé à la bibliothèque à les dévorer. Il ne s'attarda pas dans le hall d'études et se dirigea dans la partie réservée aux seigneurs sith au troisième étage.
Le troisième étage, comme les sept autres du dessus, n'avaient rien à voir avec les deux précédents. Plus vaste et plus ergonomique, les étages réservés aux seigneurs sith étaient composés de vastes rangées d'holocrons, sources d'informations inestimables que l'ordre obscur avait pris des millénaires a amassé. Il était de ceux qui pensait que le savoir était l'une des armes les plus dangereuse qui soit. Et la bibliothèque était le gardien de cette arme.
Il ne s'arrêta pas au troisième étage et continua jusqu'au neuvième étage, dernier étage accessible à ceux qui n'appartenaient pas au conseil noir. Le neuvième étage était réservé aux anciens écrits datant de plusieurs millénaires et ce qu'il cherchait datait de plus de 20 000 ans. Il trouva ce qu'il voulait dans une des rangées d'holocrons au fond de l'étage, réservée à l'étude des rakatas. Il se saisit des holocrons qui l'intéressaient et les copia sur son compte privé. Il pourrait les observer chez lui en toute tranquillité sans être déranger par les autres sith qui s'affairaient dans l'étage. Et même si il se doutait qu'il soit là pour l'espionner, il ne fallait jamais être trop prudent. Lorsqu'il eut copié les données qu'il désirait, il prit la direction des rangées dédiées aux killiks et aux Célestes. Rien ne disait que sa recherche de Rakata Prime l'amènerait à s'intéresser aux Killiks et aux Célestes mais il préférait se montrer prévoyant. Ces espèces avaient vécu à des époques communes, des indices sur les unes conduiraient donc peut-être à des indices sur les autres.
Alors qu'il s'affairait à ses recherches, il ne pouvait s'empêcher de penser à sa réunion avec le conseil noir. Par déduction, il pouvait dire que le premier seigneur noir qui lui avait parlé était Dark Jadus, responsable des renseignements impériaux. Il disposait du meilleur réseau d'informations de l'empire et cachait rarement son animosité aux autres membres du conseil. Il était d'ailleurs le seul conseiller à ne pas appartenir à un groupe au sein du conseil. Le second seigneur noir était indubitablement Dark Howl, le chef du conseil noir et le plus puissant des seigneurs sith au côté de Dark Marr et de Dark Thanaton. C'était un seigneur cruel et sadique mais d'une puissance démesurée. Il aimait se livrer aux jeux de pouvoir du conseil et n'hésitait pas à employer des coups bas pour se débarrasser de ses opposants. Il fallait qu'il se méfie de ces deux hommes surtout de Howl, il n'avait pas confiance en lui, il savait que Howl n'hésiterait pas à l'approcher pour l'utiliser contre Thanaton.
Alors qu'il réfléchissait aux différents conseillers et à leurs caractéristiques, son échine se glaça. Il saisit son sabre et se retourna pour voir son agresseur, prêt à se défendre.

- Je vois que tu n'as pas perdu tes réflexes, mon ancien apprenti.

Thanaton. C'était son ancien maître qui avait dégagé cette aura dans le but de voir si Oldae était vigilant. Il faisait souvent cela lorsqu'il était le maître d'Anarell. Le garçon rengaina son arme et s'inclina.

- Veuillez m'excuser maître, j'ignorais que vous étiez là, dit Anarell.

- Cesses donc de m'appeler maître, tu n'es plus mon apprenti. Tu es un seigneur Sith, agis comme tel, répondit le conseiller.

- Vous avez raison mon seigneur. Que puis-je pour vous ? continua Oldae.

- Je suis venu te parler de la réunion du conseil. Méfie toi de Dark Jadus et Dark Howl. Le premier te vous désormais une haine sans borne depuis que tu as obtenu cette mission, mission qu'il désirait depuis longtemps. Lui avoir tenu tête lors de la réunion n'a pas amélioré ton cas. Il est fort probable qu'il cherche à te tuer désormais, restes sur tes gardes. Le second, Howl, ne me porte pas dans son coeur étant donné que je suis l'un de ses opposants, et en tant que mon ancien apprenti il te voit comme un membre de mon camp. Il cherchera à te retourner ou pire à te tuer. Bonne chance à toi, l'échec ne sera pas toléré par le conseil Anarell, souviens t'en, dit Thanaton.

- Bien mon seigneur, répondit Oldae alors que son ancien maître s'éloignait.

Il réfléchit encore quelque temps aux paroles du seigneur noir puis, lorsque le téléchargement des données fut terminé, il quitta la bibliothèque pour se rendre dans sa chambre. Il aurait tout le temps pour voir les documents qu'il avait obtenu. Demain, il partira pour le Haut-commandement pour se voir céder un croiseur et un équipage.


Dernière édition par Dark Plagueis Le Sage le Lun 16 Mai - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Académie Sith   Lun 16 Mai - 11:27


Dark Oldae



Partie I

Chapitre III: L'inquisition


La nuit avait été instructive. Il avait passé la plus grande partie de cette dernière a examiné des vieux écrits de l'ordre sith qui faisaient mentions des Rakatas et de leur planète natale. Les meilleures informations qu'il avait obtenu, il les avait trouvé dans un vieil ouvrage écrit par un sage Jedi. Ce dernier avait répertorié tout les lieux de la galaxie où l'on pouvait soupçonner la présence de ruines Rakata. Il savait désormais que Balmorra, Alderaan, Tython et Tatooine offrait des pistes  sur Rakata Prime.
Il se surprit à rêvasser lorsque le bruit caractéristique de sa sonnette se fit entendre. Il semblait que quelqu'un lui avait laissé un colis. Il ouvrit la porte, regarda de chaque côté du couloir. Personne. Il regarda à ses pieds et vit un grand paquet, il le saisit et regarda de qui il venait. Le conseil noir. Le colis arborait l'emblème du conseil noir. Il regarda une seconde fois le couloir puis referma la porte et la verrouilla. Il alla s'assoir à son bureau au fond de la pièce, y déposa le paquet et l'ouvrit prudemment. Le colis était composé de deux paquets, l'un grand et l'autre petit. Il se saisit du petit et l'ouvrit. Il contenait une enveloppe qui portait le sceau du conseil. Il était rare que le conseil envoye une enveloppe, les missives eletroniques étaient bien plus pratiques. Il ôta le sceau et commença à lire la mystérieuse lettre. Dès les premières lignes, il se crispa.
C'était un ordre d'inquisition. Le conseil lui donnait le titre d'inquisiteur ! Tout s'éclairait, il n'avait jamais entendu parler de mandat du conseil. Il était là le passe-loi qu'ils lui donnaient. Il était vrai que les inquisiteurs disposaient d'un passe-loi ainsi que de pouvoirs militaires plus importants que les autres sith étant donné qu'ils répondaient directement du conseil et non d'un ministère. Il était promu inquisiteur sans en avoir fait la formation sur Korriban. Il savait que les inquisiteurs apprenaient à maîtriser le drainage de force par les éclairs. Il avait déjà était témoin de ça par le passé. Mais il ignorait tout de comment faire. L'inquisition était un ordre d'élite de sith servant sous les ordres du conseil et de son chef, Dark Howl. Les inquisiteurs se voyaient attribuer les missions qui répondaient du conseil noir, comme l'élimination d'un sith renégat. Leur passe-loi et leur statut leurs offraient des avantages non-négligeables. De plus, les inquisiteurs étaient de véritables célébrités dans l'empire. La majorité des membres du conseil étaient des anciens inquisiteurs.
Il se maudit ne pas avoir vu clair dans le jeu du conseil... Il prit le temps de réfléchir à ce qu'il se passait et parvint à la conclusion qu'au fond cela n'était pas si mal. Il se verrait attribuer des missions qu'il ne pouvait espérer autrefois. L'inquisition le rendrait puissant, c'était certain, il ne pouvait en douter. De plus, le conseil qui l'envoyait à la mort lui donnait un moyen de s'en sortir.
Il mit sa main dans l'enveloppe pour voir si elle contenait quelque chose d'autre, il en tira une insigne. Celle des inquisiteurs. Il soupira et la posa sur son bureau. Il n'avait pas besoin d'ouvrir l'autre paquet, il savait ce qu'il contenait. Aussi il le prit et s'éloigna de son bureau pour se diriger vers la salle de bain. Après avoir fini ses ablutions matinales, il déballa l'uniforme et l'examina. Elle était different de celles dont il avait l'habitude chez l'inquisition. Traditionnellement les tenues des inquisiteurs étaient de longues robes surplombées d'une imposante armure en Chalon. Là, sa tenue était une longue robe noire, surplombée d'une armure légère noire qui se mariait à merveille avec la couleur sombre de la robe. Mais comment une armure comme celle-ci pourrait le protéger ? Il comprit rapidement en examinant de plus prêt l'armure. Du Cortosis ! L'un des métaux les plus rares de la la galaxie, réservé aux sith les plus riches et les plus influents de l'empire. Ce métal possédait la capacité de court-circuité les sabres lasers dès que ces derniers entraient en contact avec lui. Ces armures représentent la meilleure défense possible contre un manieur de sabre laser et obligeait l'assaillant à attaquer les interstices de l'armure. Cette armure était un trésor inestimable. Elle présentait néanmoins le défaut de ne posséder aucune résistance aux tirs de blasters et aux explosions. Face aux lasers classiques, l'armure n'était pas plus résistance que du bois. Cela s'expliquait par la composante moléculaire du cortosis, il se rappelait l'avoir étudié auprès de son maître. Il avait d'ailleurs pu être personnellement témoin des capacités de cette armure lors de ses affrontements avec Thanaton lorsqu'il était apprenti.
Il se remit à examiner l'armure. C'était vraiment une pièce magnifique. L'armure s'étendait sur tout son torse et dans son dos, laissant seulement un interstice au niveau des côtes. Des épaulette couvrait ses épaules et l'armure lui protégeait aussi les avants bras, laissant cependant ses biceps vulnérables. Un casque en cortosis était aussi fourni avec l'armure ainsi que des jambières. La robe noir sur laquelle était greffée l'armure était recouverte de plaques Phrik noir. Métal utilisé pour la création d'armures légères individuelles et qui faisait office de cotte de mailles.
Il enfila sa tenue et son casque, attacha son sabre à sa ceinture et son insigne sur la poitrine puis sortit de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Académie Sith   Mar 17 Mai - 14:17


Dark Oldae



Partie I

Chapitre VI: Transgresser l'interdit

Oldae savait qu'il lui manquait des informations pour pouvoir se lancer dans sa quête de Rakata Prime. Il y avait trop d'inconnus, de zones d'ombres à éclaircir. Le moindre faux pas signifiait la mort, l'échec ne lui était pas permi et pourtant ses chances de trouver la planète natale de l'empire infini étaient infimes. Dark Jadus et son apprenti semblaient désireux de le voir échouer. Pourquoi, il l'ignorait. Était-il l'un des pions d'un jeu politique auquel se livraient son maître et les autres conseillers noirs. Probable. Actuellement, il était trop faible pour s'opposer aux membres du conseil, sa connaissance de la force n'était pas suffisante pour s'opposer à un membre du conseil noir. Au mieux, il pourrait vaincre Dark Zhorrid mais venir à bout de Jadus lui était impossible pour le moment.
Cela faisait une heure qu'il avait laissé les cadavres de ses assaillants derrière lui, les cadavres désarticulés devraient être retrouvés dès demain mais Oldae s'en moquait, il avait veillé à effacer toute trace de sa présence à l'aide de la force. Alors qu'il s'apprêtait à retourner dans sa chambre, un paragraphe d'un des ouvrages qu'il avait lu la nuit précédente lui revint en mémoire. Celui-ci évoquait les études de Aloysius Kallig, l'un des seigneurs les plus puissant de l'ancien empire, sur la civilisation Rakata. Aloysius Kallig se serait intéressé aux créatures ancestrales pour affiner sa maîtrise de la force et du côté obscur.
Bien que l'idée ne lui était pas venu plus tôt d'étudier les seigneurs de l'ancien empire, Anarell savait qu'il tenait peut-être là une piste qui pourrait s'avérer primordiale si il venait à en trouver les tenants et les aboutissants. Kallig était un seigneur sith réputé pour ses études de la force. Oldae bifurqua avant d'arriver à sa chambre et prit la direction de la bibliothèque. Il était tard, un peu plus de 21 h, et la bibliothèque était pratiquement vide. L'immense salle s'étalait devant lui, l'invitant à se gorger de son savoir millénaire. Mais le temps le pressait et Oldae enjamba quatre à quatre les marches des escaliers qui menaient aux étages supérieurs. Il parvint rapidement au huitième étage où étaient entreposés les écrits sur les seigneurs sith. Le huitième étage était different des neuf autres, on pouvait y voir des statues et des tableaux des anciens seigneurs noirs. Cependant, Oldae n'avait pas le temps d'examiner avec précision l'étage, il le connaissait parfaitement de toute façon. Il se rappelait avoir passé des nuits blanches à lire les histoires des anciens seigneurs noirs lorsqu'il était apprenti.
Oldae s'affaira à rechercher la section réservé à Kallig. Il s'assit sur l'une des tables de l'étage et alluma l'ordinateur. Un hologramme apparu devant lui en émettant un petit bruit aigu et lui réclama son mot de passe. Oldae rentra le mot de passe et appuya sur la touche Entrer du clavier. Il sélectionna la rubrique de recherche et tapa le nom de Aloysius Kallig. Une page s'afficha devant lui, lui présentant le numéro de l'holocron qu'il cherchait ainsi que l'aile de l'étage où il était entreposé. Oldae se leva et se dirigea vers l'aile indiqué par le numéro. L'holocron était bien là, dans un petit casier prévu à sa contenance. Le Sith s'en empara et retourna s'asseoir au bureau où il avait laissé l'ordinateur allumé. Il inséra l'holocron dans la fente prévue à cet effet et commença à lire les articles qui défilaient devant lui.

Oldae mit fin à ses recherches vers trois heures du matin après avoir épluché les centaines de documents qui relataient la vie du sith. Ces dernières s'étaient avérées fructueuses, Anarell savait désormais que les recherches de Kallig se trouvait dans le temple Noir de Kaas City, là où l'empereur lui-même les avait placé. Lieu interdit aux personnes non-mandatées, le temple Noir de Kaas City avait été construit sur la tombe de Kallig plusieurs siècles après sa mort. L'empereur Vitiate s'était lui-même déplacé pour ordonner la création d'un temple sur la tombe du sith. Aujourd'hui, le temple était l'un des endroits les plus dangereux de Kaas City, l'énergie noire, qui en émanait empêchait toute expansion de la ville dans le secteur, obligeant l'empereur à user de son pouvoir pour sceller le temple avec un puissant sortilège de magie noire. Le temple Noir était un lieu dangereux, Oldae ne s'y était jamais rendu personnellement mais avait entendu des rumeurs inquiétantes sur ce lieu de Kaas City. Les dernières études réalisées près du temple laissaient penser que le côté obscur s'était renforcé. Un rapport du conseil noir évoquait même la possibilité que l'esprit de Kallig soit de retour. Ce n'était pas tant les esprits qui résidaient dans le temple sous l'effet du côté obscur qui inquiétait Oldae mais bien l'esrit de Kallig en personne. Si ce dernier était de retour, son pouvoir pouvait égaler celui du conseil voir même le surpasser. Les esprits des seigneurs sith étaient dangereux, très dangereux. Bien plus que les sith eux-mêmes.
Oldae fut tiré de sa réflexion par un étrange bruit qui survint sur sa droite. Aussitôt le sith se leva de sa chaise, tous ses sens en alertes, prêt à dégainer son sabre. L'inquisiteur sentit une infime présence à quelques mètres de lui mais cette dernière s'effaça aussitôt. Il y avait quelqu'un, c'était sûr, et douer de plus. Il fallait être très douer pour cacher sa présence à Anarell. Ce dernier avança progressivement, pas à pas, prêt à dégainer à tout moment. Alors qu'il se rapprochait de l'endroit où il avait senti la présence, un nouveau bruit se fit entendre. Oldae s'élança, sabre au point. Il arriva à l'endroit où il avait entendu le bruit et n'y trouva personne. Personne, mais la fenêtre qui donnait sur la cours de l'académie était ouverte. Oldae courut jusqu'à la fenêtre et eut tout juste le temps de voit une ombre s'enfuir en courant. Il étouffa un juron et remit son sabre à sa ceinture. Il referma la fenêtre et retourna chercher l'holocron. Arrivé au bureau, il examina les alentours en usant de la force. Personne. Il soupira, éteint l'ordinateur et ramena l'holocron où il l'avait trouver.
La soirée allait être des plus épuisante semble-t-il. En effet, il avait décidé d'aller faire un petit tour au temple noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Académie Sith   Mer 18 Mai - 19:49


Dark Oldae



Partie I

Chapitre VIII: Un nouveau pouvoir


Anarell suait à grosses gouttes, il sentait la sueur perler sur son front et la torpeur l'envahir progressivement, gagnant peu à peu chaque parties corps. Il commençait à être pris de migraines, ses réserves entraient dans des proportions dangereuses. Mauvais signe, il fallait qu'il s'arrête là ou il finirait par s'évanouir. Rageant ! Ses réserves d'énergies ne s'étaient pas encore renouvelées depuis son combat contre Kallig dans le temple noir, et ses nouveaux petits exercices journaliers étaient des plus éprouvants, laissant ses réserves dans des proportions dérisoires. Oldae prit une profonde respiration et cessa son exercice matinale. Il sentit immédiatement la torpeur le quitter, laissant la place à la sérénité, non sans ressentir pour autant les effets de la fatigue. Il avait puisé dans ses maigres réserves et il en sentait les conséquences une nouvelle fois. Oldae tenta de se lever, ce qui lui procura une violente douleur dans les côtes et dans l'épaule gauche. Les séquelles de son combat contre Kallig. Il s'en était sorti avec deux côtes cassées et une épaule de luxée. Il n'allait pas s'en plaindre, il était en un seul morceau et surtout en vie.
Il ne cessait de se rappeler les détails de son combat et quelque chose n'allait pas. Il n'aurait pas dû gagner tout simplement. Il n'en revenait toujours pas d'avoir vaincu le seigneur sith et d'avoir réussi à quitter le temple sans être agresser par les spectres affamés. Ces derniers auraient dû profiter de son état pour l'attaquer. Il aurait été bien incapable de se défendre face à eux, aussi faibles soient-ils. Oldae avait jaugé ses réserves avant de porter le coup fatal au sith. Il n'avait plus assez d'énergie pour se mouvoir et encore moins pour frapper le sith de ses éclairs tout en manoeuvrant son sabre à l'aide de la force. Et malgré ses attaques, il avait réussi à transporter les holocrons et les tablettes jusqu'à l'académie. Cela relevait de l'exploit, non du miracle.
Autre détail qui le turlupinait, son sabre. Il se rappelait très bien que son sabre n'était pas à l'endroit où il l'avait saisi, alors comment avait-il put le saisir ? Il se souvenait avoir était désarmé par le sith de l'autre côté de la salle, il était impossible que son sabre est traversé la pièce d'une trentaine de mètres pour se retrouver près de lui. Le mystère restait entier.
Il cessa sa réflexion et se rendit à son bureau pour examiner le fruit de ses recherches. Il avait quitté le temple noir il y a une semaine et avait profité de sa période de rétablissement pour étudier les holocrons et les tablettes trouvées dans le tombeau du sith. L'examen des holocrons n'avait rien donné. Bien qu'Oldae était parvenu à l'ouvrir, les systèmes de sécurité que le sith y avait implanté, l'empêchait d'accéder aux recherches. Anarell avait plusieurs fois tenté de forcer l'holocron en usant de la force mais rien n'y faisait. La boîte refusait toujours de livrer ses secrets. Cela aussi, c'était rageant. Son expédition, qui visait à mettre la main sur les recherches de Kallig sur les Rakatas, avait bien failli lui coûter la vie. Et pour quoi ? Rien !

Enfin, rien n'était pas le mot exact. Il avait bien trouvé quelque chose, quelque chose qu'il n'était pas venu chercher mais quelque chose quand même. Plus exactement, deux choses. La première était qu'il était faible, indéniablement faible. Trop faible pour vaincre Kallig, trop faible pour vaincre les conseillers noirs. Il ne vivait pas sur la même dimension qu'eux. Leur connaissance de la force était d'une toute autre nature que la leur. Vaincre Kallig ne lui avait apporté aucune fierté, aucune satisfaction. Il n'aurait pas dû vaincre Kallig, quelque chose ou quelqu'un l'avait aidé. Il n'avait pas réussi à rivaliser avec le sith alors que ce dernier ne s'appuyait que sur un quart de son véritable pouvoir.
La seconde chose qu'il avait apprit, en revanche, était des plus intéressante. Il s'agissait d'une arcane sith, une arcane méconnue de la sorcellerie sith dont son maître lui avait parlé autrefois. La capacité de stoker la force dans un artefact. Les artefacts étaient des objets sith qui, naturellement, étaient liés à la force. Cette capacité n'était pas apprise à l'académie ni même lors de son apprentissage, trop puissante. La maîtriser obligeait les sith à rechercher cette arcane par eux-mêmes. Oldae savait que les conseillers utilisaient cette sorcellerie pour stocker leur pouvoir et ainsi disposer d'une source d'énergie terrifiante lorsqu'ils se battaient. Le pouvoir des conseillers tenaient en grande partie de là. On ne pouvait prétendre au titre de conseiller noir sans maîtriser cette subtilité de la force. Découvrir cette arcane prenait des années, la maîtriser des mois, voir plus.
L'une des tablette de Kallig, écrite en ancien sith, expliquait le procédé de cette arcane. Anarell avait appris auprès de son maître l'ancien langage sith, ce qui économiserait à Oldae bien des années de recherches. Aussi, Oldae s'y était-il entrainé durant la semaine en utilisant le cristal de son sabre comme réceptacle. Il n'avait réussi à comprendre le fonctionnement du système qu'au bout de six jours et le résultat était laborieux. Il parvenait à stocker qu'un dixième de l'énergie qu'il délivrait dans le cristal, soit un rendement dérisoire. De plus, le procédé lui demandait une grande concentration. Le mécanisme inverse était relativement simple et même si Oldae parvenait à absorber toute l'énergie qu'il drainait de son cristal, cela lui demandait une grande concentration, ce qu'il était bien incapable de fournir lors d'un combat. Le concept était encore incomplet mais il savait qu'il parviendrait, un jour, à le maîtriser et ainsi, il se rapprocherait un peu plus des conseillers.

Oldae regarda autour de lui et balaya la pièce des yeux. Il régnait dans la pièce un hasard comme la pièce en avait rarement connu un. Lui qui était, d'ordinaire, légèrement maniaque, s'était laissé aller au cours de sa semaine de récupération. La pièce était remplie de document divers qui s'étalaient là où ils trouvaient de la place. Il lui fallait sortir du quotidien monotone qu'était le sien depuis une semaine. La même pièce, le même mobilier, la même vue. De plus, il devait partir pour Rakata Prime et pour cela, il devait prendre possession de son bâtiment. Le ministre lui avait précisé que son navire serait prêt sous peu. Une semaine correspondait à la définition de sous peu. L'heure de partir était arrivée. Oldae mit de l'ordre sa pièce de vie et fit ses bagages. Il n'avait pas besoin de beaucoup, les sith apprenaient à se délaisser progressivement des biens matériels. Il n'avait besoin que de quelques habits, les holocrons et les tablettes de Kallig, et quelques disques durs contenant le fruit de ses études.
Il s'habilla de sa tenue d'inquisiteur, ajusta son armure et enfila son casque. Son armure semblait avoir été moulée sur son propre corps et il ignorait comment le conseil avait eu des mesures aussi précises de ses mensurations. Il se saisit de son sabre en faisant appel à la force et l'attacha à sa ceinture. Enfiler sa tenue lui procura quelques douleurs aux côtes, les conséquences du combat étaient encore visibles, il devrait se montrer prudent.
Il quitta sa chambre dès qu'il eut fini de se vêtir, sa bagage à la main. Il se rendit à un bureau de l'académie pour y confier sa valise et que celle-ci soit livrée à l'Arcadia avant son départ. Un privilège de l'inquisition. Il prit ensuite la direction de la cour de l'académie pour se rendre au spatioport. Il descendit rapidement les marches des escaliers de l'académie et atteint le couloir principal. Imposant corridor d'une vingtaine de mètres de large, bâti pour accueillir des milliers d'étudiants, le couloir s'étalait sur une centaine de mètres. Modèle d'architecture, le couloir comme l'acadamie témoignaient de millénaires de savoir-faire. Les couloirs sobres de l'académie témoignait du pouvoir de cet ordre millénaire.
Alors qu'il s'élançait pour sortir de l'académie, il vit les étudiant s'écarter respectueusement, baissant la tête, le buste légèrement incliné. Oldae aperçu rapidement de quoi il en découlait, un groupe de sith, cinq pour être exact, avancé dans le couloir principal. Ce n'était tant pas le nombre de sith qui poussait les élèves à s'écarter et à s'incliner mais l'homme qui se tenait au milieu du groupe: Dark Howl. Le chef du conseil noir était entouré de sa garde personnelle. Vêtu d'une tenue d'apparat noire, le seigneur sith apparaissait devant tous dans toute sa splendeur. Il émanait de lui, une aura malfaisante mais qui forçait quiconque au respect. Anarell ignorait ce que le chef du conseil venait faire à l'académie mais s'écarta à son tour, et baissa la tête à son tour sans incliner le buste. Son rang lui permettait, à l'inverse des élèves et des apprenties, de pas s'incliner devant un conseiller. Le groupe passa devant lui sans que le seigneur sith ne lui accorde un regard. Alors qu'Oldae allait repartir, le groupe se stoppa à une dizaine de pas de lui.

- C'était un beau combat seigneur Oldae, dit Howl, un sourire se dessinant sur ses lèvres, avant de repartir.

Oldae dut faire appel à toute sa concentration et sa maitrise de soi pour ne pas bondir sur le conseiller et lui planter sa lame dans la poitrine. C'était lui ! C'était Howl qui était intervenu lors du combat de Anarell contre Kallig. C'était Howl qui avait déplacé son sabre, qui lui avait fourni de l'énergie et qui avait écarté les spectres. Pourquoi ? pourquoi avait-il fait ça ? La pensée que Oldae devait sa vie à Howl lui était insupportable et lui donner envi de vomir.
Il resta un long moment dans le couloir sans bouger, le visage baissé. Il finit par sortir de sa transe et ravala sa colère. Hoel avait fait une grosse erreur en sauvant Oldae, il avait sauvé la vie de celui qui deviendrait peut-être plus tard l'un de ses plus terribles ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Académie Sith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Académie Sith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Fondements de l'Académie Sith (ébauche)
» Un premier rp, entrée à l'académie Sith [résolu]
» Cours de l'Académie Sith
» Vidéo-description de l'Académie Sith
» Jean Raspail à l'Académie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Second Empire Noir des Sith :: Dromund Kaas-
Sauter vers: