AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nar Shaddaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Nar Shaddaa   Mer 11 Mai - 14:04


Nar Shaddaa


Toutes les actions ne touchant pas l'un des autres lieux de Nar Shaddaa présentés dans les autres sujets doivent être répertoriées ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Sam 18 Juin - 18:32



Dark Oldae




Partie II

Chapitre IX: Nar Shadaa

Oldae était flanqué de Styneth, vêtu de son armure de noble mandalorian. Les gardes n'avaient même pas osé interpeller les deux hommes à leur passage au point de contrôle et les piétons s'écartaient en les voyant. Il fallait dire qu'Oldae, vêtu d'une ample robe noire d'excellente facture qui lui dissimulait le visage et suivi de Styneth vêtu en noble mandalorian, il apparaissait comme un haut membre de la pègre galactique.

Le siège du Haut-conseil Hutt n'était pas loin, Oldae pouvait voir l'imposante forteresse du clan Hutt qui se profilait à l'horizon. Il avait demandé une entrevue avec le Haut-conseil sous sa fausse identité de capitaine de vaisseau, prônant qu'il venait pour vendre une immense cargaison de drogues provenant de Ryloth. La supercherie avait marché, et bien que sa véritable identité serait découverte lorsqu'il rencontrerait le conseil, cela avait au moins permis de ne pas alerter les espions impériaux qui étaient chargés de surveiller les Hutts. Car oui, il y avait des espions au sein des proches du Haut-conseil Hutt, des hommes chargés de surveiller les actions des Hutts et de les rapporter à l'empire.

La forteresse était à une centaine de mètres en face d'Oldae et Styneth mais Anarell coupa sur la droite et pénétra dans une petite rue, baignée dans le noir. Oldae fit signe à Styneth de ne plus bouger, et se saisit de son transmetteur. Il composa un numéro et attendit.
Après une petite minute d'attente, un grésillement retentit et une voix se fit entendre.

- Qui est à l'appareil ? Comment avez-vous eu ce numéro ? dit la voix.

- Cela faisait longtemps Tarson, répondit Oldae.

- Comment connaissez-vous mon mon ? Qui êtes vous bon sang ? s'écria la voix.

-  Tu ne reconnais même pas un ancien frère d'arme, Cris ? Je te rappelle que tu me dois la vie depuis Neimoidia, dit Oldae.

- Anarell ? C'est toi ? demanda la voix, douteuse.

- En effet, tu veux peut-être que je te dise que tu t'es pissé dessus la veille de l'attaque de Coruscant pour que tu crois que c'est moi ? répondit Oldae, un soupçon d'humour dans la voix.

- Non de dieu, Anarell qu'est ce que tu me veux ? On ne sait pas parler depuis près d'un an, la seule nouvelle que j'ai eu de toi, c'était pour me demander quelque chose et ça venait même pas de toi, dit Tarson.

Tarson était le seul homme qu'Oldae laissait s'adresser ainsi à lui et le seul qui pouvait l'appeler par son prénom. Le soldat aurait pu l'insulter, qu'Anarell ne l'aurait pas relevé.

- Je sais, et je m'en excuse mais j'ai encore un service à te demander. Je ne pouvais pas te le demander auparavant, sous risque que l'information ne fuite, dit Anarell.

- J'en étais sur, tu vas encore t'attirer des ennuis c'est ça ? Tu as toujours été comme ça, tu ne peux t'empêcher de chercher les embrouilles et de te fourrer dans la merde ? Et c'est toujours moi que tu appelles à ce moment là. Qui est-ce qui t'a aidé à enterrer le cadavre du sith que tu as tué sur Balmorra ? Tu t'en rappelle de ça, quand tu as tué un général sith ? Qui t'a couvert et aidé ce jour là ? Et tu dis que j'ai une dette , dit Tarson, faisant semblant de prendre une voix en colère.

- Personne ne regrettera la mort de ce sith, sa mort n'a nuit à personne, bien au contraire. Cet homme envoyait ses hommes comme chair à canon et ne s'est jamais battu une seule fois auprès de ses hommes. Je n'ai fait que rendre justice au 8 213 hommes qu'il avait envoyé mourir sous l'artillerie républicaine, sans stratégie. Je ne considère pas avoir failli ce jour-là, se justifia Oldae.

- Tsss... Bon tu me veux quoi ? demanda finalement l'ancien soldat.

- Le nom des espions affectés à la surveillance du Hauts-conseil des Hutts, dit Oldae.

- Pardon ? Attends, la dernière fois tu voulais le passé d'un soldat et maintenant tu veux le nom d'espions impériaux. Et tu veux en faire quoi ? Les tuer peut-etre ? dit Tarson en gloussant.

- Tout juste, répondit simplement Oldae.

- Hein ? Mais pourquoi veux-tu tuer des espions ?! demanda Tarson, dont le ton avait radicalement changé, coupant court à son rire.

- Cela ne dépendra pas de moi, ils pourront vivre comme mourir. Je t'en prie, j'ai vraiment besoin de ces informations, supplia le sith.

- Bien, mais je ne veux pas savoir ce que tu vas en faire, et dis-toi que je fais ça parce que je poursuis le même idéal que toi et que tu es le seul à pouvoir le mener. Je t'envoie les noms par courrier sécurisé, finit par dire le soldat.

- Merci, Tarson, dit Oldae avant de raccrocher.

Bien, maintenant, il connaissait l'identité des espions impériaux affiliés au conseil. Ces informations relevaient de la plus haute importance et c'est pour cela qu'il avait attendu d'être sur Nar Shadaa pour les demander à Tarson. Oldae savait qu'un espion était présent sur l'Arcadia et il était donc possible que ce dernier est placé le cargo et les quartiers d'Oldae sur écoute. La conversation entre Anarell et Idaho sur Jadus ainsi que sur les recherches sur Styneth, ne relevait rien de particulièrement suspect. Alors que là, il venait de commettre un crime contre l'empire, un crime grave. Il ne pouvait pas risquer d'être écouté.
Pour ce qui concernait la conversation entre Oldae et Styneth, la première fois qu'ils s'étaient rencontrés, Anarell n'était pas inquiet. Sa salle de méditation n'était accessible qu'à lui seul tandis que la salle de communication où il s'était entretenu de la mission sur Corellia ne laissait passer que les ondes liées aux conversations holographiques.
Tout fonctionnait selon son plan.

Oldae se retourna vers Styneth et lui fit signe de repartir. Les deux hommes quittèrent la ruelle et se dirigèrent vers la forteresse du Haut-conseil pour l'entrevue qui les y attendait.

La forteresse du Haut-conseil Hutt était une immense tour de plusieurs centaine de mètres de haut, entièrement noire et sans fenêtre. Une sorte d'immense colonne de pierre noire. L'entrée était gardée par une dizaine d'hommes en armures intégrales, des mercenaires au service des Hutts.

Trois hommes s'approchèrent de Styneth et d'Oldae, et s'arrêtèrent à quelque pas d'eux. Distance de sécurité. De vrais professionnels et non de vulgaire chasseurs de primes, des anciens soldats peut-être même.
L'un des hommes s'approcha des deux arrivants.

- Qui êtes-vous ? demanda t'il.

- Andry Carson, capitaine de vaisseau. Je viens pour une rencontre avec le Haut-conseil, vous devez avoir les justificatifs de ma venue, répondit Oldae en faisant un pas vers le mercenaire.

L'homme se saisit d'une tablette, accrochée à sa ceinture. Pianota quelques secondes puis en revint à Oldae.

- En effet, le Haut-Conseil vous attend. Je vais devoir vous fouiller et votre garde va devoir rester ici, dit le mercenaire.

Au même moment, les deux autres gardes se rapprochèrent.
Oldae libera une petite partie de son pouvoir et pénétra dans l'esprit des gardes.

- Cela ne sera pas nécessaire, de plus mon garde peut venir avec moi, dit Oldae en passant sa main devant le visage des trois mercenaires.

Les gardes reculèrent d'un pas puis s'écartèrent pour laisser les deux hommes passer.

- Ce ne sera... pas... nécessaire... Bienvenu, balbutia le garde.

Oldae dépassa les gardes, suivi de Styneth, et s'engouffra dans le bâtiment sans être empêcher par les autres mercenaires.
La force pouvait se révéler très utile contre les esprits faibles. Oldae affectionnait particulièrement cette technique qui consistait à influencer l'esprit des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Sam 18 Juin - 19:19

Adrian Styneth:



Styneth suivait Oldae sans broncher, il aurais pu le vanner sur ses quelques "travers", mais il ne le fit pas, plus tard peut être. Il arrivèrent dans le palais Hutt, pour négocier avec eux l’accès à un astroport de Corellia, alors qu'ils marchaient dans un des couloirs menant à la salle principale, Styneth attrapa Oldae par l'épaule.

-Faites gaffes dans la salle principale, vous approchez pas trop du hutt des rumeurs parlent d'une trappe piégé juste devant le trône, ah et vous leurs parlerez, je vous une haine viscérale à ces machins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Sam 18 Juin - 20:27



Dark Oldae




Partie II

Chapitre IX: Nar Shadaa

Oldae sentit la main de Styneth s'approchait de lui mais ne sentit aucune hostilité chez le capitaine, aussi laissa t'il la main faire son chemin.

- Faites gaffes dans la salle principale, vous approchez pas trop du hutt des rumeurs parlent d'une trappe piégé juste devant le trône, ah et vous leurs parlerez, je vous une haine viscérale à ces machins, dit le capitaine.

- Ne vous inquiétez pas capitaine, je serais vigilant. En ce qui concerne la rencontre, je comptais m'en occuper de toute façon, je doute de vos talents de négociateur, capitaine, dit Oldae une pointe d'humour dans la voix avant de reprendre son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Mar 28 Juin - 16:13

Adrian Styneth:



Oldae et Styneth traversaient la ville qui les séparaient du spatioport, un grande ville, à pied il leur faudrait un moment pour la traverser. Oldae était en tête suivit de quelques pas par Styneth, qui lui restait pensif, est ce que Vegan avait vraiment fait preuve d'insubordination envers Anderson? Bon si ça avait été dans d'autres circonstances Styneth aurait félicité Vegan, mais là il ne le pouvait pas. Ses pensées furent interrompues par son communicateur longue distance qui vibra, une communication entrante probablement Vegan. Oldae avait du entendre la vibration et s'était tourné.

-C'est rien, partez devant je vous retrouve au Spatioport.

Le Sith resta là tourné cherchant probablement à savoir la raison de cet arrêt,

-C'est rien je vous rejoins, partez devant.

Styneth ne pris même pas le temps de vérifier sur Oldae était bien parti et passa dans l'allée qui était à sa gauche et qui donnait sur une petite cour où il n'y avait personne, il s'appuya sur un des murs sortit son émetteur et l'activa, révélant l'image holographique de Vassili Griggs son second.

-Lieutenant Griggs que ce passe t'il?

-Non pas grand chose je vous préviens juste, Anderson est passé sur le vaisseau.

-Oh misère, et comment ça c'est passé?

-Moyennement bien disons, mais je me suis contrôlé et je lui ait pas balancé mon poing dans la face

-Super, quoi d'autres

-Il a inspecté le navire, pas grand chose de plus j'ai pas vraiment écouté ce qu'il m'a dis d'ailleurs

-Oh bordel, bon je suppose que c'est mieux que si ça avait été pire, restez le plus calme possible et faites en sorte de ne pas aggraver la situation.

-Bon ok capitaine, je ferais selon vos ordres, bonne chance dans votre mission.

-Très bien je dois y aller Lieutenant, je vous recontacterais.

Styneth éteignit son émetteur, il sentait une présence pas très loin, soit Oldae avait marché très lentement soit, il avait entendu la conversation ce que Styneth n'espérait pas. Il rangea son émetteur et se mis en route, il avait les plaques de cassus en main, il ferma les yeux et les serra dans sa main, il ferais tout pour que Vegan n'ait rien, il savait qu'il mettait sa place en jeu pour lui, mais il lui devait ça, il devait ça à tout ses hommes. Il fera n'importe quoi pour sauver Vegan et le maintenir à son poste, quoi qu'il ait fait, il rangea ses plaques et remis son casque avant de sortir de la petite cour pour rejoindre la route principale vers l'astroport.


Dernière édition par Veers le Mer 12 Oct - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Ven 1 Juil - 20:29

Adrian Styneth:



Chapitre 11: Affronter ses Choix

Styneth s’apprêtait à rejoindre la route principale quand il s’arrêta net, il avait entendu un bruit derrière lui, la cour ou il s'était réfugié pour parler à Griggs, le bruit venait de là. Il approcha sa main de son arme et avança retournant ainsi dans la cour, devant lui 2 petits chemins partaient de la cour et ses dirigeaient vers des quartiers qu'il ne connaissait pas, le chemin de droite attira son attention, des bruits de pas... Tout en gardant sa main prêt de son holster il s'avança dans le chemin, un chemin long et étroit cerné par les immeubles de la ville.
Pendant qu'il progressait dans la ruelle, des murmures s'élevèrent autour de lui il observa les bâtiments, personnes, son esprit lui jouait'il des tours? Il secoua la tête comme pour ce re-concentrer, et continua d'avancer jusqu'à une autre cour. Celle ci aussi était déserte, et au milieu d'elle trônait deux statues celle de droite représentait un soldat Impérial et celle de gauche un Soldat Républicain. Les deux statues en pierre faisaient 3 mêtres, le niveau de détail était plutôt grossier mais il discernait bien le conscrit Impérial à droite et le commando Républicain à gauche.
Quel était donc cet endroit? Au milieu d'une planète Hutt, trouver ce genre de monuments était peu courant, trouver en plus les deux statues cote à cote ça c'était toute ce qu'il y avait de plus singulier. Il se plaça au milieu des deux statues, les contemplant silencieusement, son présent et son passé étaient là devant lui. Des pas résonnèrent derrière lui, mais plongé dans sa contemplation il ne les entendit pas. Puis une voix s'éleva, il se figea, paralysé.

- Et bien voilà un moment que je ne t'ai pas vu!

Styneth se tourna, non c'était impossible, ça ne pouvait pas

-Papa??!

Il était là se tenant devant Styneth, comment était'ce possible, comment pouvait il être là?

-Pourquoi est tu là?

-Et toi mon fils? Que fais tu là?

-Tu ne devrais pas être ici, tu vis sur Corellia.

-Tu ne devrais pas être ici, tu devrais être avec nous, à défendre la république, comme tu l'as toujours fait.

-J'ai changé de camp papa, c'est trop tard maintenant.

-Il n'est jamais trop tard, la république est ta vrai patrie, l'Empire représente ce que tu as toujours détesté.

-J'ai vu beaucoup trop d'hommes mourir à cause de la république, j'ai vu ce que les jedis ont fait, j'ai vu leurs décisions hasardeuses nous condamner à la défaite. Au moins ici je ne craint pas de les perdre pour rien.

-Et pourquoi as tu lâché tout ça, pour rejoindre les Siths! Ceux qui ont tués Cassus ton second, ton ami! Les Siths sont le mal incarné, ils ne veulent que le pouvoir, ils ne veulent que répandre la mort, lorsque tu ne leurs serviras à rien ils te laisseront tomber.... Reviens avec nous ta vrai famille à besoin de toi.

-Je ne peut pas, il y à quelqu'un ici qui compte sur moi, j'ai besoin de lui et par dessus tout je lui ait donné ma parole je ne peut pas le laisser tomber.

-C'est un Sith! Je peut le sentir en toi, il est en train de te transformer, il va faire de toi son esclave ou son apprenti et tu deviendra ce que tu a toujours détesté!! Comment peut tu..

-Et toi comment peut tu me juger?! Toi dont la seule activité à toujours été ton armurerie, tu n'a jamais eu personne à protéger! J'ai un équipage, cet équipage à des familles, et je dois faire en sorte qu'ils rentrent chez eux vivants! Ce sont mes amis ma famille, je n'ai pas le droit de les laisser tomber, je n'ai pas le droit de les laisser mourir. Mais ça ça te dépasse complètement hein?

-Et Ando ça le dépassait aussi?

-Ne remet pas ça sur le tapis! Il a fait son choix je n'avais pas d'autres solutions! Peut être que ça ne lui faisait rien de perdre des hommes, mais pour moi c'est important!

-C'est pour ça que tu m'a tiré dessus?

Cette voix aussi il la reconnaissait, il se tourna et Cassus son ancien second lui fit face.

-Non c'est impossible tu n'est pas..

-Mort? Comment suis je mort? Parce que tu m'a tiré deux fois dessus?

-C'est le Sith qui t'a tué!

-Ah bon? Et comment explique tu que ce soit 2 de tes balles qui m'ont tué?

-C'est le sith qui t'a placé entre moi et lui c'est sa faute j'ai rien pu faire!

-Tu crois? Tu m'a tué Adrian, et maintenant tu veux faire croire à tout le monde que tu n'avais pas le choix et que c'est le sith qui m'a tué, tu est un criminel!

-Non!

Styneth emporté par sa colère tendis sa main et propulsa son ancien second contre le mur, avant que celui ci ne disparaisse, comme ça pour de la poussière au vent. Styneth resta là figé un instant, puis se tourna et vis son père faire de même. Quand d'un coup le décor changea, il se retrouva sur les marches d'un bâtiment au cœur d'une gigantesque ville, il les gravissait accompagnés par un peloton de soldats. Il reconnaissait ces hommes, il reconnaissait ce lieu, et en gravissant les marches ou trainaient des centaines de cadavres de soldats Impériaux il se souvint de cet instant, où il avait été chargé de reprendre le temple jedi sur coruscant. Lui et ses hommes avaient monté les escaliers et arrivaient maintenant dans le temple en lui même, les cadavres jonchaient le sol, des jedis, des siths et des soldats, tous morts. Quelques jedis et quelques siths rampaient parfois gravement blessés, Adrian avait ses ordres, il devait secourir les uns et achever les autres.
Un des siths avait été littéralement coupé en deux et était à présent en train d'agoniser par terre les viscères à moitiés éparpillées au sol.

-Vous voulez qu'on s'en occupe capitaine?

-Non je m'en charge, aidez nos hommes qui sont blessés puis vous aiderez les jedis blessés. Ah et pensez à récupérer les sabres, j'en aurais besoin plus tard.

-Bien capitaine.

La main du sith bougeait très légèrement essayant d'atteindre son sabre, sans doute les dernier soubresauts de conscience de l'homme, il n'y avait qu'une chose à faire, Styneth sortit son arme et tira dans la tête du sith qui mourut instantanément. Styneth attira le sabre à lui, il était magnifique ça tombait bien Styneth avait besoin du cristal qu'il contenait. Styneth se déplaça vers l'extérieur du temple, il remarqua un jedi mort adossé à un pilier à moitié brisé, quelqu'un avait du le projeter dessus, il continua sa route enjambant chaque corps et récupérant les plaques d'identifications des soldats morts qu'il croisait, tout en essayant d'aider ceux qui ne l'étaient pas. Il continua son chemin au milieu des corps, il tomba sur le corps du maître Zelow, il était réputé pour être le meilleur jedi de l'ordre et manifestement il n'avait pas été suffisant pour arrêter les siths. Styneth posa un genoux à terre et se pencha sur le corps du jedi mort comme pour l'analyser. Transpercé par une lame, voilà comment il était mort, manifestement pas sur le coup vu le sang par terre. Son sabre était tombé à quelques pas de lui, Styneth le ramassa et l'observa attentivement. Une magnifique pièce, dont le cristal luisait encore. Parfait son cristal ferait un parfait amplificateur pour son arme.
-Adrian il y a un sith encore en vie là j'en fais quoi?

-Laisse le j'arrive.

Il se releva saluant la dépouille du jedi mort et retourna vers ses hommes à l'intérieur du temple. Deux de ses hommes faisaient face à un sith, il était appuyé sur une des colonnes du temple et baignait dans son propre sang. Il toussa et tourna la tête vers Styneth, son masque était tombé et son visage balafré regardait fixement Styneth.

-Vous... serez tous bientôt morts, dit'il en souriant à Styneth

-Crois y, les cadavres de votre arrière garde sont entrain de bronzer sur les marches du temple et bientôt votre force d'invasion ne sera plus rien, cette bataille n'est pas terminé et toi et tes acolytes ne seraient bientôt plus que poussière.

-Aahaha si vous y croyez alors.... c'est que vous êtes bien naïfs, dis le sith en rigolant.

-Ah oui? Styneth récupéra le sabre laser du sith et l'activa, puis il le fit léviter juste devant sa tête veillant à ce que la lame ne touche pas le blessé, tu ne mérite même pas de mourir par mon arme ordure!

Styneth propulsa le sabre laser dans la tête du sith, qui la traversa sans peine allant jusqu’à se planter dans le pilier derrière lui, avant de le désactiver le laissant tomber sur les jambes de son possesseur.

-Repose en enfer sale con, laissez ce sabre là, je ne veux pas que son sang ne vous salisse.  

Il se releva et contempla une fois de plus le temple jedi, ou du moins ce qu'il en restait. Il fallait qu'il rassemble les dernières forces terrestres sur place et qu'il contre attaque afin de reprendre le spatioport V-31 des mains des Siths puis ils contre attaquerait et chasserait les forces Sith de la planète grâce aux navires en cale sèche qui avaient tous été épargnés par les sith.
Son transmetteur se mit à vibrer, interrompant dans ses pensées.

-Capitaine Styneth au Rapport!

-Amiral, Nous contrôlons à nouveau le temple jedi et les quartiers alentours, et l'arrière garde sith est anéanti, cependant le gros de leurs forces se sont repliés sur le spatioport demande autorisation de les poursuivre.

-Négatif Capitaine, le guerre est finit

-Pardon? Veuillez répéter

-Les Dignitaires ont cédés à la pression et ont cédés aux exigences siths, la guerre est fini.

-Sauf votre respect amiral, nous avons 2 flottes en état de combattre, nous pouvons au moins renverser les choses ici sur coruscant.

-Négatif Capitaine, aidez les blessés et gardez votre navire en cale sèche le temps que la situation se tasse. Nous vous recontacterons, Amiral Henson terminé.

-Bien compris Amiral, Capitaine Styneth terminé.

Styneth de rage jeta son émetteur par terre. Un de ses hommes accouru à coté de lui.

-Capitaine ça va?

-Oui Caporal

- Ont à rassemblé nos hommes, on est prêt à partir.

-On ne reprend pas le spatioport Caporal, la guerre est fini.

Il secoua la tête, il avait un mal de crâne improbable. Il releva la tête quand il vis un vieillard approcher. L'homme se déplaçait difficilement s'appuyant sur une vieille canne en bois.

-Qui êtes vous? Dit Styneth soupçonneux.

-Un pauvre Jedi bien trop vieux pour t'être dangereux, que fais tu ici?

-Je suis venu régler des problèmes, comme mon travail me l'exige, vas t'en maintenant vieillard j'ai à faire.

Styneth pris en main les plaques de Cassus et les posa aux pieds de la statue républicaine. Le vieux jedi le regardait, Oldae l'aurait peut être tué, mais Styneth n'était pas Oldae, ce n'était qu'un vieil homme attendant son dernier instant sur cette planète à l'abri de la guerre. Il salua le vieillard puis repartit vers la route de l'astroport, il avait perdu beaucoup de temps il fallait qu'il rejoigne vite Oldae.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Lun 16 Jan - 4:45

Dark Erebus:



La cloison du cargo s'abaissa révélant Erebus vêtu de sa nouvelle tenue. Oracle l'avait confectionné pour donner l'impression qu'Erebus était un mercenaire. Il s'agissait de son armure classique par dessus laquelle il portait une tenue Tusken et dissimulait ses sabres sous sa tassette afin de ne pas révéler son identité aux autres, les siths n'étaient pas les bienvenus ici et Erebus le savait, il n'aurait aucun soucis normalement pour rejoindre le Toydarien dans cette tenue. Il avait son fusil de sniper sur le dos pour augmenter son coté chasseur de primes et encore plus dissimuler le fait qu'il soit un sith, le seul indice sur sa vrai nature serait à la limite les griffes de sa main droite qui sont très exotiques pour un chasseur de primes. Mais globalement Erebus était plutôt satisfait de son camouflage et normalement il devrait suffire à le mener à sa destination sans soucis majeurs.
Il avait pris soin de donner de ses nouvelles à Ilis avant d'arriver, lui assurant qu'il allait bien mais refusant de lui dire sa position ni sa destination, il ne voulait pas qu'elle apprenne ses projets, il aviserait plus tard pour savoir si il le lui révélerait ou non. Il en était de même pour Oldae, ça ne le concernait pas et Erebus ne souhaitait pas qu'il ait vent de ses projets futurs.
Il traversa plusieurs quartiers de la ville pendant de longues minutes de marche forcée il ne souhaitait pas traîner ici cette ville était l'incarnation de ce qu'il détestait le plus au monde mais au moins il ne pleuvait pas 24h sur 24 contrairement à Dromund Kaas. Il traversa toute une série de quartiers tous plus malfamés les uns que les autres, certains l'observaient comme pour voir si ils pourraient le tuer et récupérer son matériel comme son fusil par exemple mais tous se résignaient vite soit par peur soit parce qu'ils avaient trouvé une cible plus facile. Il ne valait mieux pas pour eux qu'ils s'en prennent à Erebus si ils tenaient à vivre, même sans utiliser ses sabres lasers il serait amplement en mesure de les éliminer. Par précaution il gardait la main près de son holster où se trouvait son arme de poing, un homme averti en vaux deux surtout ici. Il sentait cependant que 2 homme continuaient à le suivre depuis plusieurs ruelles, téméraires inconscients, ils attendraient probablement qu'il passe dans une rue déserte pour passer à l'action signant ainsi leur arrêt de mort. Il se fiait à son gantelet pour se repérer, l'arène de l'autre était toute proche désormais, plus que quelques rues à traverser. Il pris à gauche dés qu'il put et tomba sur une ruelle complètement déserte qu'il devait traverser pour enfin rejoindre l'arène tant convoitée. A sa non surprise trois hommes déboulèrent devant lui armés de sortes de couteaux artisanaux suivis par 2 autres hommes derrière lui, eux armés de blasters. Erebus se tourna plusieurs fois afin de bien observer ses adversaires et une sorte de silence s'instaura dans la rue. Au dessus d'eux plusieurs volets se fermèrent, les gens du coins devaient avoir l'habitude de ce genre de confrontations et devaient se planquer au premier signe d’hostilités. Ce qui semblait être le leader de ce groupe de loser s'avança poignard et blaster en main et après avoir craché par terre s'exclama:

-Eh c'est du beau matériel que t'as là dis moi, qu'est ce que tu dirais de nous le remettre pour pouvoir espérer repartir vivant d'ici.

-Vous êtes que 5 les gars vous serez refroidis avant même d'avoir pu poser la main sur mon arme.

Les 5 hommes se mirent à rire aux éclats puis leur boss reprit sa discours d'intimidation:

-Et tu vas faire quoi hein, t'as aucune chance mon pote! Emparez vous de lui!

-Si je te tue, tes potes vont se barrer je pense non?

Les bandits s’arrêtèrent un instant, juste assez pour qu'Erebus tende son bras et pour que son harpon transperce le leader de part en part avant de le ramener à son futur assassin. Le corps vola vers Erebus qui le saisit à la gorge et le poussa derrière lui pour arrêter les tirs de ses deux sbires qui finiraient bien par tirer. Les deux hommes refusèrent de tirer finalement comprenant qu'ils ne pouvaient toucher Erebus sans tirer sur leur patron en premier. Leur boss qui d'ailleurs lui essayait tant bien de mal de respirer sous l’étreinte d'Erebus lâchant ça et là quelques râles et quelques gargouillis.

-Alors vous tirez pas? leur asséna Erebus

-Qu'est ce qu'on fait boss?!

-Mais arrgh tirez bande d'idiot, parvint à gargouiller leur chef avant d'être plaqué au sol par Erebus.

Erebus ouvrit le feu sur les deux bandits armés de blasters et abattit le premier d'une balle en plein dans la tête puis visa le deuxième pendant que la tête du premier se répandait sur les murs alentours laissant son corps décapité tomber sans vie. Les deux hommes tirèrent en même temps mais pas avec les même conséquences, Erebus toucha le quarren à l'épaule ce qui lui emporta le bras et une partie de la clavicule au passage, tandis que le tir du crabe ricochait sur le casque d'Erebus dans un violent bruit d'impact avant de s'écraser sur le mur proche. Erebus releva la tête vers les deux derniers armés de couteaux qui étaient presque arrivés à son corps à corps et parvint à saisir la lame du premier pour la planter dans la poitrine de son propriétaire avant de saisir le dernier à la gorge et de le jeter contre le mur non sans avoir récupérer son couteau au passage.
La scène se figea un instant puis alors que le premier s'effondrait la lame dans la poitrine, dans un râle de douleur atténué par le sang qui affluait dans sa bouche, Erebus attira la lame à lui et la lança en plein dans la tête du dernier homme à moitié encastré dans le mur. Restait le chef toujours par terre essayant de ramper vers son blaster tombé pas loin. Erebus le rejoint et alors qu'il allait saisir son arme Erebus lui écrasa la main avec son pied ce qui fit hurler le bandit accompagné par un effroyable craquement. Erebus dégaina de nouveau son pistolet et fit exploser le crane du pauvre homme dont le corps sans vie se figea. Erebus souffla un coup puis repartit vers l'arène avec pour souvenir le couteau d'un des bandits.

-Stupides voleurs...

Il arriva finalement devant l'entrée de l'arène signalée par un panneau lumineux, enfin il allait pouvoir régler cette affaire et partir de cette foutu planète. Il pénétra dans l'édifice et après quelques mètres arriva devant deux gardes qui lui demandèrent de payer pour entrer.

-Eh c'est 100 si tu veux entrer l'ami.

-Je veux parler à Rako je peut le trouver ici?

-Mmh oui mais faut payer et puis c'est pas sûr qu'il accepte de te parler hein mais bon tu peut toujours essayer.

-Tenez, il leur envoya 200 crédits et entra, gardez la monnaie.

Erebus arriva dans une arène plutôt petite mais bondée au moins moins 5 ou 600 personnes qui gueulaient à tout bout de champ sur le combat qui était en train de se dérouler en contrebas. Erebus se fraya un chemin au milieu de la foule compact jetant au passage un coup d'oeil au combat qui se déroulait en contrebas. Il s'agissait d'un mandalorien qui affrontait un Wookie et qui gagnait manifestement, dans les hauts parleurs résonnait la voix du commentateur qui vantait les mérites du champion mandalorien qui n'avait été vaincu depuis plus de 300 combats. Erebus ricanait de ce petit palmarès ridicule sachant qu'il pourrais facilement y mettre fin si il le souhaitait, mais il n'était pas là pour ça, il devait rencontrer Rako. Il arriva devant une entrée où se trouvait deux autres gardes probablement là que Rako devait être. Il s'approcha mais les deux gardes lui barrèrent la route de leur imposante carrure.

-Eh c'est pas entrée libre ici, le boss ne reçoit pas n'importe qui!

-Je ne suis pas n'importe qui je viens parler affaire avec le "boss".

-Rexxar va voir avec le boss.

L'un des deux garde pénétra dans la salle derrière lui et quelques instants plus tard il entendis une voix résonner, peut être celle de celui qu'il voulait rencontrer, finalement il distingua la silhouette du Toydarien volant à un mètre du sol et qui l'interpella avaec un accent à couper au couteau.

-Eh toi viens donc là si tu veux parler affaire on peut s'entendre!

Le garde resté devant la porte s'écarta et laissa entrer Erebus tandis que le deuxième garde revenait à son poste.

-Rako c'est bien ça? Vous avez récupéré un droïde modèle I-700 aux hutts il me le faut je suis prêt à le payer.

-Ah non non non il n'est pas à vendre et de toute façon il ne marche pas je vais le rafistoler ce truc je vais pas le vendre!

Erebus soupira puis repris.

-Ecoute je pourrais te tuer là tout de suite avec une facilité déconcertante et ceux avant même que tes deux gorilles n'arrivent pour t'aider alors tu vas me donner ce droïde qu'on en parle plus, t'en fais pas j'ai de quoi le payer.

-Et si tu me tue comment tu le récupère ce droïde hein? Non non non on va s'arranger autrement. On va passer un petit marché tout les deux d'accord?

-Dis toujours.

-Tu vois le champion de mon arène? Eh ben il est pas à moi et il me coûte un bras à éliminer tout mes combattants! Tu m'a l'air de savoir te battre toi alors voilà ce que je te propose. Tu vas en bas tu bat le mando et je te laisse le droïde.

-Tu me prend pour un pigeon ou quoi? Qu'est ce que tu gagnerais à ça, le droïde vaux bien plus qu'une victoire ici!

-Peut être mais si je parie sur toi je vais me faire un max tu comprend? De toute façon il fonctionne plus, c'est à peine si il peut marcher il a même plus d'armure tout les câble sont à nue je vois pas ce que tu lui cherche à ce vieux machin. Mais soit tu  accepte le marché?

-Ouais allez, je serais de retour avant que t'ai eu le temps d'aller me chercher le droïde de toute façon.

-Hé soit pas si enthousiaste, on le dis sensible à la force le mando, il a écrasé tout le monde dans cette arène.

-Il ne l'est pas il est juste plus doué que la masse, j'ai droit à quoi comme arme?

-L'autre salopard il a un katana mandalorien alors t'as le droit à la même catégorie.

Erebus plongea la main sous sa tassette et en sortit un katana laser, celui de Cadera en l’occurrence et le montra à Rako dont les yeux s'illuminèrent, comprenant qu'il allait refaire sa fortune. Erebus pointa du doigt un des bâtons de combat qui était entreposé au fond de la pièce, ce dernier mêlait bois et Métal et qui avait une pointe sur un des cotés permettant aussi de se servir de l’arme comme d'une lance puis demanda à Rako de pouvoir le prendre pour le combat.

-Ouais tu peut ahah il vas dérouiller l'autre salopard, je vais te faire annoncer! Mais au fait comment tu t'appelle?

-Adrian.

-Non c'est pourris comme nom ça t'as pas autre chose?

-Le Démon

-Oh je vois, allez descend par là et rejoint l'arène.

Erebus accrocha le katana à sa ceinture, attacha le bâton à son dos à coté de son fusil et se prépara, il ne devait pas utiliser la force lors de ce combat sinon il serait invalidé mais ça ne le gênait pas, il y arriverait sans. Il descendit des escaliers derrière la pièce et pénétra un petit corridor non éclairé donnant sur l'arène. Au loin résonna la voix de l'annonceur.

"Pour peut être arrêter la série de 300 victoires du boucher s'avance désormais un nouveau candidat, on ne sait rien de lui et il viens juste de s'inscrire pour espérer détrôner le boucher! Veuillez accueillir Le Démon! Je vous rappelle que les paris sont ouverts jusqu'au premier coup porté et que la coté est de 30 pour 1 en faveur du Boucher"

Erebus pénétra finalement dans l'arène où les 600 spectateurs étaient plus agités que jamais, pensant voir la 301ème victoire du "Boucher" mais il n'en serait rien Erebus le battrait et mettrait fin à cette série. Il s'avança au milieu de l'arène tandis que son adversaire assis sur le cadavre de sa précédente victime se leva et s'approcha de lui jusqu'à arriver à moins d'un mètre.

-Encore un parachuté ici par le pauvre Rako hein? Je ferais ça vite et ce joli katana que tu as à la taille sera mien.

-J'étais pas venu pour ça à la base, désolé pour toi mais ta vie s'achève maintenant.

-On verra, harangua le mandalorien

Le mandalorien salua une ultime fois la foule avant de se tourner et de dégainer son épée une magnifique pièce à la lame métallique brillante et impeccable, une pièce de qualité de plus dans l'arsenal d'Erebus. Erebus fit de même avec son bâton qu'il fit tournoyer avec ses deux mains, finalement avoir entraîné les apprentis lui servirait un jour.

"Messieurs, Combattez!"

Les deux hommes se ruèrent l'un sur l'autre armes au clair et un violent duel s'engagea la foule s'était tu et dans tout la grande salle résonnait les chocs des deux armes l'une sur l'autre. Le mandalorien maîtrisait bien son sabre et se révéla un redoutable adversaire donnant de rapides et violents coups d'épées qu'Erebus parvenait toutefois à parer et à contrer. Malheureusement  pour le boucher il commis une erreur en donnant un coup vertical, Erebus para le coup et donnant un coup sec vers le haut pour dégager la garde du mando. A ce moment là le duel était fini, Erebus pouvait très bien se servir de la pointe du bâton pour mortellement blesser son adversaire et ainsi finir le combat, mais non, il en voulait plus. Il garda son bâton parallèle à lui et asséna un violent coup au visage du mandalorien puis profitant de la confusion de ce dernier fis un tour complet sur lui même pour asséner un violent coup d'estoc droit dans l'abdomen du boucher ( avec le coté du bâton non pointu ) ce qui le fit reculer de deux mètre et poser un genoux à terre. La foule se leva et se mis à s'exciter d'un coup. Erebus recula de quelques pas et fis tournoyer son bâton avant de hurler à son adversaire.

-Allez! Debout!

La foule s'harangua encore plus c’était la première fois depuis longtemps que le mandalorien était en difficulté et quelques uns commençaient à scander son nom, mais ils étaient très peu et leurs acclamations étaient étouffés par le brouhaha des autres ainsi que les dires du commentateur. Le boucher se releva hargneux et décidé à en découdre et se dirigea sabre au clair vers Erebus qui l'attendait patiemment bâton en main. Le mandalorien chargea Erebus un peu trop fougueusement et négligea sa protection une fois de plus, occasion qu'Erebus ne tarda pas à saisir. Il para les 3 premiers coups puis envoya à son tour un violent coup de bâton sur le bras de son adversaire qui sur le coup lâcha son arme ,qui retomba plus loin, avant de faire un demi tour sur lui même et d'asséner un coup avec la pointe du bâton droit dans la jambe du mandalorien qui hurla de douleur. Dans le même mouvement immédiatement après Erebus se releva et avec un violent coup frappa de plein fouet le visage du mandalorien dont la partie avant du casque fut arraché sous l'impact, révélant son visage à moitié ensanglanté. Le boucher passa son avant bras sur sa bouche pour essuyer le sang qui en coulait, tandis que derrière lui Erebus paradait victorieusement laissant passer une autre occasion d'achever son adversaire pour gagner le cœur de la foule. Finalement il revint vers son adversaire qui profita de la surprise pour sortir un poignard et tenter de poignarder Erebus par surprise. Erebus para l'attaque avec ses deux bras en croix mais du poser un genoux à terre devant la pression exercé par le boucher, un baroud d'honneur des plus admirables mais insuffisant. Erebus se servit d'une de ses jambes et fis un balayage au mando qui tomba misérable à terre laissant tomber son poignards à quelques centimètres. Erebus se releva le premier et envoya un coup de pied dans le poignard afin de le dégager de la main de son adversaire puis il le saisit à la gorge et le souleva jusqu'à ce que ses pieds ne touchent plus le sol avant de le projeter contre un des murs quelques mètres plus loin sous les acclamations de la foule.

-Assez joué finissons en.

Erebus marcha jusqu'à l'épée de son adversaire et la lui lança avant de dégainer son katana laser et de l'allumer,

-Allez debout!!

Le mando se releva finalement prenant son épée au passage et se préparant pour l'estocade finale.

-Jusqu'à la mort allez!!

Les deux hommes coururent l'un vers l'autres et chacun s'asséna un violent coup de sabre et les deux s'immobilisèrent l'un derrière l'autre pendant quelques instants. Soudain la lame du mandalorien se coupa en deux et il tomba à genoux saignant abondamment à l’abdomen, Erebus lui brandit son katana en l'air une dernière fois, al foule scandait complètement son nom désormais. Il se tourna se s'avança devant son adversaire, il releva son épée droite et prépara son dernier coup. Il abattit finalement sa lame et trancha d'un coup sec la tête du boucher dont le corps tomba sans vie laissant rouler la tête pas loin sous les cris de la foule hystérique qui en demandait encore.

"Et c'est le démon qui s'impose à la surprise de tous! Le boucher n'a pas été à la hauteur et a été vaincu!"

Erebus tendis son poing en l'air et fis un lent tour sur lui même contemplant la foule autour de lui. Tous scandaient son nom à l'unisson faisant un vacarme assourdissant, Erebus se sentait mieux que jamais il écarta les bras savourant chaque instants de cette gloire éphémère, chaque cri, chaque acclamation, chaque "Démon" sortant de la foule, chaque seconde de ce si court instant était une source intarissable de joie pour lui, tout ceci le galvanisait réveillait son orgueil enfoui, cette inétanchable soif de gloire et de succès qu'il avait. Il salua une ultime fois la foule et repartit par là où il était arrivé. Dans ce tunnel les cris paraissait si lointains, si faibles comme si du'un coup il s'était isolé de sa gloire. Il revint dans les quartiers de Rako qui l'y attendait arborant un large sourire et comptant ses gains.

-Ah te voilà de retour je savais que tu gagnerais ça!

-J'ai rempli ma partie du marché, maintenant donne moi ce droïde.

-Ouais ouais c'est vrai c'est vrai le marché, tiens voilà un passe pour le hangar où il est entreposé, vers les faubourgs.

-Si jamais tu m'a trompé Rako je te retrouverais.

-Non non tu as ma paroles, et sinon tu fais quoi dans la vie hein, non parce que tu sais avec ce genre de talents tu pourrais te couvrir d'or ici hein héhé!

-J'ai autre chose à faire mais j'y penserais, un jour peut être.

-Ouais ben tu reviens quand tu veux hein! Héhé quand tu veux tu viens combattre pour moi ici!

-Je vais pas pouvoir sortir avec cette foule.

-Passe par là, c'est la sortie arrière, tu sera tranquille.

Erebus alla repartir puis s’arrêta et se tourna vers Rako en lui tendant le bâton

-C'est à vous.

-Hé c'est bon garde le à moi il me servira pas, considère cela comme un cadeau de ma part héhé!

Erebus remis le bâton sur son dos et sortis de l'arène par la sortie dérobée tombant sur la rue annexe où il vis un vieux speeder et tout un tas de pièces détachées mais surtout il reconnut plus loin la rue par laquelle il était venue. Parfait, en plus le hangar était presque sur son chemin pour retourner à son vaisseau au moins il n'aurait pas à faire de détours dans cette foutu ville. Le trajet du retour se passa sans encombre, Erebus adopta une marche des plus rapides afin de partir d'ici en vitesse. Il arriva devant le hangar et l'ouvrit à l'aide du pass, dedans il y découvrit tout un tas de pièces, droïdes et autres, un instant il eu peur de ne pas trouver le droïde recherché mais en regardant bien il tomba sur un conteneur cubique de 2 mètres de coté sur lequel était inscrit son contenu: le droïde tant convoité. Il fut interrompu dans ses pensées par l'arrivée d'un gigantesque droïde d'au moins 3 mètres et monté sur 4 pattes tout à fait menaçant qui s'approcha de lui bruyamment.

-Bonjour je suis 4R-TMTR droide de manutention modèle TMTR le maître m'a dis que vous viendriez et m'a demandé de transporter cela pour vous.

-Ça me va, suis moi.

Le colossal droïde pris le conteneur à deux mains et le posa contre son dos ou 4 griffes l'accrochèrent le calant contre le dos du mastodonte. Erebus surpris par la machine ne s’arrêta qu'un instant et repartis vers le vaisseau suivis de près par 4R. Après un gros quart d'heure de marche ils atteignirent finalement le vaisseau dans un hangar privé dont el propriétaire avait été soudoyé par Erebus afin qu'il garde le secret de sa venue. Le colosse déposa le conteneur dans la soute du vaisseau.

-Merci de ton aide, tiens le pass de ton maître.

Le droïde pris le pass et le jeta à ses pieds à la stupeur d'Erebus, quelques instants plus tard le pass brûla intégralement sous les yeux médusés d'Erebus.

-Ouais en fait le prend pas faudrait pas te brûler les circuits de la main

-Parlez pour vous, moi je ne craint pas la chaleur. Je dois retourner travailler, au revoir.

-Salut on se reverra un de ces jours.

Erebus observa repartir le droïde puis remonta dans son vaisseau et décolla de la surface repensant à la proposition du Toydarien, qui sait peut être qu'un jour si il s'ennuyait il repasserait ici.

-Oracle vous me recevez?

-Oui maître

-Je repart de Nar Shaddaa avec le colis, je serais bientôt rentré.

-Bien maître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Mar 7 Fév - 1:24

Dark Erebus:



Le mandalorien, empalé par la lance du démon, tomba à genoux tremblant et crachant une gerbe de sang au passage. Val Raskon poussa son dernier souffle et tomba sur le flanc, mort. Tout autour la foule hurlait dans tout les sens savourant chaque mort, chaque goutte de sang versé par le démon. Chaque décapitation, amputation, blessure, mort était le synonyme d'acclamation et pourtant la foule en réclamait encore et elle allait en avoir encore un peu. Erebus recula et s'éloigna de la première victime, quelques mètres plus loin planté dans le sable se trouvait une hache, celle de son adversaire. Erebus saisit la hache et d'un violent coup la projeta droit dans la tête de Ren Raskon qui se tenait à genoux les viscères entre les bras. Tandis qu'elle s'effondrait la tête scindée en deux par la hache la foule acclama de plus belle. Erebus leva le poing et fit le tour de l'arène haranguant encore plus la foule. Chaque pas dans le sable composant l'arène était acclamé par la foule. Après un moment il arriva près du deuxième corps et extirpa la hache du crâne de la défunte sœur Raskon avant de se diriger vers le tunnel par lequel il était entré quelques minutes plus tôt, les armes de ses défunts adversaire en main, brandis en guise de trophées.

Au dessus dans les tribunes Rako, le toydarien, se frottait les mains chaque concurrent qui venait ici venait pour essayer d'éliminer le démon et chaque victoire de ce dernier rapportait un bon paquet à Rako. Les gens emplissaient l'arène chaque jours, chaque jours ils venaient voir des gens essayer de vaincre le démon. La plupart de ces téméraires étaient Mandaloriens, peut être assoiffé de gloire, peut être assoiffé de vengeance. Tous croyaient en leur talent pour éliminer le Démon, hélas déjà 18 d'entre eux avaient échoué et leur sang imprégnait encore le sable de l'arène. Erebus atteignit finalement le bout du tunnel et grimpa les escaliers le regard bas. Son regard était assombri et ses yeux vides, le fait d'être acclamé en permanence flattait son ego, les combats contre ses adversaires stimulait chaque fibre de son être le rendait vivant. Mais dés qu'il quittait l'arène son esprit ne pouvait oublier son passé, ses tourments d'hier revenaient chaque jour, chaque soir. Il atteignit finalement l'étage, une pièce qui lui était dédié. Chaque mur était paré de casques ou de pièces d'armures venant de ses défunts opposants. Il posa une épaulière de Val Raskon sur un des présentoirs et sortis de la pièce pour rejoindre une autre salle qu'il connaissait aussi très bien. Le rideau qui séparait la salle de l'arène s'ouvrit et Rako apparut.

-Très beau combat, je suis fier de toi! Tu viens de me faire gagner un bon paquet là haha! Ces mandaloriens ils savent vraiment rien faire à part mourir! C'était le dernier pour aujourd'hui tu peut rentrer.

-J'ai droit à combien pour aujourd'hui?

-Mmmh je vais te donner 300, les Raks euh Raskon m'ont rapporté beaucoup alors je te donne une prime et bien sûr tu garde leurs armes ces babioles ne me servent à rien de toute façon.

-Parfait, je me casse je suis crevé, demain j'ai droit à quoi?

-Demain tu fais dans l'alien, un wookie, un zabrak et un mandalorien pour finir dans le classique.

-Fort bien à demain.

Erebus pris l'argent et descendit les escaliers qui donnaient sur la sortie arrière peu fréquentée. Il portait sa besace sur son dos et son casque à la taille accroché à sa ceinture. Il transportait également sa lance ainsi que les armes de ses deux adversaires, la hache de l'un ( ainsi que son blaster ) et le sabre de l'autre. Il marcha un moment jusqu'à arriver à sa nouvelle maison provisoire. Il s'agissait d'un petit appartement au premier étage d'un bâtiment minable, un simple rectangle dans lequel on trouvait un canapé un lit et un plan de travail. Dans un des coins se trouvait un atelier sur lequel traînait quelques pièces métalliques ainsi qu'un modèle de bras défectueux en cours de réparation. L'appartement avait aussi un balcon ainsi qu'un accès au toit, enfin près de la porte d'entrée se trouvait un rack sur lequel était entreposé toute les armes récupérées lors de ses combats. Il jeta son sac près de son canapé, entreposa ses armes sur le rack et se posa sur son canapé le temps de souffler un peu. C'était la fin de la journée, sa journée à lui était fini. Il sortit une bouteille d'alcool qu'il posa à ses pieds avant de commencer à la boire. Il scrutait le ciel assombri de la ville le regard vide et embrumé. En quelques heures la bouteille fut vidée, il se sentait seul terriblement seul mais il n'avait pas le choix, cela faisait quelques jours qu'il jouissait dune notoriété nouvelle et bientôt il devrait disparaître complètement de la surface de la galaxie. Il scruta une dernière fois le ciel définitivement noir avant de s'endormir misérablement sur le canapé.


"Je ne sais pas ce que je deviens, comme si j'étais éternellement seul et triste. La seule chose qui me fais avancer c'est le désir de vengeance envers Jadus. Je perd patience, les manœuvres d'Oldae sont longues et tortueuse comme si il prenait son temps. Sa famille n'a pas été tué à lui! La ferme! Il... Il sait ce qu'il fait, je dois patienter seul je ne pourrais le vaincre. Pourquoi tant de manœuvres, pourquoi pas simplement l'éliminer? Lui n'a pas eu besoin de manœuvres pour éliminer ma famille et Qel droma dis que je ne pourrais protéger Ilis! Non je dois la protéger je ne peut pas la laisser mourir. Oldae, sait ce qu'il fait, il à une bonne raison d'agir de la sorte, je dois faire ce qu'il dis. J'ai tué un enfant à cause de lui! Je n'avais pas le choix. J'ai toujours le choix! Pas cette fois, je devais le faire, je.. je n'avais pas le choix. Je dois attendre, les combats que je livrent me font me lever le matin, comme si voir tout ces gens m'acclamer était la seule chose qui me faisait oublier. Je veux la tête de Jadus, ça aussi ça m'aide. Mais pourquoi est ce si long... Je suis fatigué, Pourquoi est ce que j'ai tant besoin d'Oracle? Je suis fatigué je dois...dormir."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   Jeu 2 Mar - 1:28

Dark Erebus:



La hache traversa sans peine le thorax du malheureux et la lame vint ressortir de l'autre coté, tranchant sa colonne vertébrale au passage. Le Coréllien tomba à genoux, dégoulinant de sang, rougissant le sable sur lequel il s'était affalé. Il voulu parler mais seul un gargouillis et du sang sortirent de sa bouche. La foule plus excitée que jamais en voulait encore, elle en voulait toujours plus, chaque jours une poignée de courageux venaient tenter leur chance, ils venaient rougir le sable de l'arène de Rako qui chaque jour amassait des fortunes sur ce business. Chaque jour la foule venait voir de quelle façon "Le Boucher", "Le Démon", "Le Spectre", "le Fantôme" ou encore "L’Exécuteur" allait éliminer ses opposants, chaque Challenger était accueillis comme la proie qu'il était. Tous fier comme des coqs pensaient être à la hauteur, tous pensaient être celui qui tuerait le démon et chacun arborait ce même regard de surprise lors de leur mort lors de leur mort. Tous... sauf lui...

-Pourquoi se sent il fier, pensa Erebus

Erebus s'approcha victorieusement de son opposant agonisant et le souleva par le cou avec sa main gauche après lui avoir retiré l'arme du thorax.

-Pourquoi ce regard de vainqueur misérable, dans quelques instants tu mourra!

-Je sais qui tu est.... Ils viendrons pour toi...

-Qui? Qui viendra pour moi?

-Ahahaha....Les....Autres. Tu est fini Démon.

Les yeux d'Erebus s'écarquillèrent tandis que sa main brisait la nuque de son adversaire pour le laisser retomber au sol. De qui parlait il? Jadus? Les Jedis? Les Mandaloriens? Les acclamations de la foule interrompirent dans ses pensées et rapidement il se laissa porter par la foule? Les hurlements de la foule couvraient ses pensées et toute forme de réflexion qu'il aurait pu avoir. Il célébra son énième victoire, haranguant encore plus la foule comme à chaque fois et ce malgré la fatigue qui se faisait sentir. C'était son 7ème combat de la journée et il était fatigué, la foule et la gloire le maintenait en forme pour éliminer ses adversaires. Il sera son poing et le leva une ultime fois en guise de victoire avant de se retirer vers ses quartiers, Rako devait l'attendre avec impatience, heureux de s'être rempli les poches une fois de plus. Erebus ne traîna pas, il encaissa sa paye et repartit vers son petit appartement afin de se reposer un peu. Il s'endormit et ce n'est que quelques heures plus tard, alors que la nuit était noire qu'il se réveilla non sans avoir longuement cauchemardé. Toujours les mêmes cauchemars, une routine désormais. Il se leva et après avoir englouti son thé sorti de son appartement et se dirigea vers le bar du coin où il avait ses habitudes et sa petite célébrité. Le patron du bar, Dax, un Besalisk fort sympathique qui préparait une boisson spécialement pour Erebus. Chaque soir des concours avaient lieu dans le bar, on posait un insecte venimeux sur le bras d'un homme et ce dernier devait boire un verre avec ce même bras sans toutefois se faire piquer/mordre sous peine de blessure grave voir de mort. Chaque soir Erebus y participait avec pas mal de succès payant des tournées à chaque victoire, d'où la fonte massive des crédits gagnés lors des combats...

-Ah Le Démon! je t'ai préparé ton cocktail, glacé, comme tu l'aime.

-Merci Dax! J'espère que t'as prévu les pires bestioles pour moi, elles auront aucune chance! Pas Vrai les gars!!

-Ouais! Répondirent la plupart des clients

Erebus se posa au comptoir verre en main, son regard se porta un instant sur son verre qu'il bu rapidement avant de ressentir une présence qui détourna son attention de sa boisson. Une présence liée à la force, manifestement très puissante. Oldae? Non une présence lumineuse... Un jedi! Il releva la tête et balaya le bar du regard, il ne tarda pas à repérer la source de cette puissance. De l'autre coté du bar, aussi accoudé à ce dernier se tenait ce qui semblait être une femme dissimulée par une capuche et vêtue d'une tenue grisâtre et discutant avec un trandoshan. Elle ne semblait que peu se soucier de ce que le lézard pouvais bien lui raconter ce qui agaçait le reptile. Il baragouinait sans cesse en espérant la faire réagir, sans succès, causant son énervement. Il finis par perdre patience et dans un énervement manifeste quitta le bar. Elle leva son verre vide et Dax s'empressa de la lui re remplir puis repartit servir d'autre clients. Erebus observait attentivement la Jedi, scrutant attentivement chacun de ses gestes comme si il craignait que chaque mouvement soit destiné à lui être fatal. Dax remarqua rapidement le regard soutenu d'Erebus et s'approcha de lui comme si de rien était avant de s'adresser discrètement à lui

-Eh si tu veux te la faire je peut t'arranger le coup, même avec tes deux yeux orange ça devrait passer je pense.

-C'est qui au juste? lui répondit froidement Erebus

-Elle? Un chevalier Jedi renégat, Lauren Torskaan. C'est tout ce que je sais.

-Elle à quitté l'ordre?

-Ouais, mais me demande pas pourquoi...

-Et le lézard qui lui à parlé?

-Grenisk, un esclavagiste trandoshan, il lui à demandé d'assassiner un type et son gosse, elle à pas tué le gosse, c'est pour ça qu'il était furax.

-Intéressant, elle est là souvent?

-Ces derniers temps moins, mais sinon elle viens tout les soirs plus ou moins.

-Aha intéressant.

-Alors tu veux te la faire?

-Non je suis déjà pris

-Ouais ben j'espère qu'elle tiens pas trop à toi avec ce que je te prépare ce soir elle te reverra pas!

-Ça c'est ce qu'on va voir!

Les verres s’enchaînèrent, et la soirée passa, Erebus pris au jeu de Dax oublia complètement la jedi qui parti en cours de soirée. Comme prévu Erebus réussit avec succès à passer chaque épreuve et ce malgré les immondes insectes que Dax avait réussi à trouver. Il assista ensuite en temps que simple spectateur aux quelques duels qui eurent lieu. Ces duels organisés en 1 contre 1 se jouaient à celui qui tirerait le plus vite sur l'autre. Un spectacle divertissant à regarder pour Erebus, qui n'avait participé que quelques fois à ces duels ( qu'il avait remporté sans difficulté ). Il quitta finalement le bar dans la nuit après y avoir pssé plusieurs heures, il rentra chez lui et se coucha sans demander son reste, il devait être en forme pour une autre journée de combats le lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nar Shaddaa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nar Shaddaa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event X.2 - Nar Shaddaa] La Menace Rampante
» Cantina de l'Echange (libre)
» 9 jours sous un défilé stellaire (Lizi)
» Evasion (pv Kass Doz, Darth Sinya, Ellana Caldin)
» RP sur Nar Shaddaa [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Planètes sous la direction du Haut-Conseil Hutt :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: