AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rhen Var

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Rhen Var   Ven 13 Jan - 22:50

Rhen Var:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Rhen Var   Sam 14 Jan - 3:02

Dark Erebus



Le vaisseau émergea de l'hyperespace suivis par les deux cargos récupérés en passant dans un champ d'astéroïde proche afin de les dissimuler le temps du retour d'Erebus, face à la flottille se tenait la planète convoitée, Rhen Var. Cette planète était un véritable havre d'inhospitalitée, malgré un soleil présent souvent de violents vents la balayaient en quasi permanence et la température ne remontait jamais au dessus de zéro. Sur la surface la vie avaient malgré tout fait son chemin mais la faune restait très rare, vivant principalement sous terre. La planète est aussi parsemée de ruines d'une antique civilisation aujourd'hui disparue ce qui implique qu’autrefois la planète avait un climat plus propice à la vie.



Le Vaisseau d'Erebus se posa, suivis par les deux cargos, dans une plaine verglacé du bout de laquelle s'extirpait quelques collines, Erebus sortit du vaisseau accompagné d'Oracle qu'il avait emmené pour seul compagnie. Il était chaudement vêtu mais il ressentait le froid de plein fouet, foutu planète invivable, elle serait parfaite.

-Ça va Oracle?

-Oui maître mes circuits tiendrons normalement.

-Tant mieux, d'ici peu nous vivrons ici, j'ai de grands projets. Avançons on doit trouver un endroit où nous nous installerons.

-Mes senseurs m'indiquent une vallée plus loin nous y serons d'ici 1h, elle sera une bonne place pour s'établir.

-Alors mettons nous en marche, j'ai senti quelque chose dans les environs restons prudents.

Le binôme se mit en marche vers la dite vallée, traversant la longue plaine gelée et le récif montagneux que les en séparait, faisant face à un violent blizzard que leur imposait la planète, glaçant chaque partie du corps d'Erebus manifestement pas assez couvert pour cela. La vallée en question fut finalement atteinte après 1h30 d'effort, devant le binôme se dessinait un endroit parfait pour Erebus. La vallée formait une sorte de tranchée en son centre et sur tout son long, cette dernière donnait sur une sorte de pic de roche cerné par les glaces et qui devait culminer à quelques centaines de mètres, peut être 200 en comptant la glace qui l'entourait et le dépassait. sur les pourtours de la tranchée se tenaient des rochers plus ou moins gros, c'était sûr, Erebus s'établirait ici. Il ressentait une sorte de présence, il l'avait senti en arrivant et c'est ce qui l'avait amené à se poser ici. Il se tourna vers Oracle qui observait les environs pensive.

-Oracle vous êtes capables de retourner au vaisseau seule?

-Affirmatif Maître.

-Bien retournez y et amenez le ici avec les cargos, commencez le déploiement de nos droïdes dés que le blizzard se sera arrêté et commence les travaux, je veux que tu....

-Je sais maître j'ai pénétré votre esprit suffisamment de fois pour savoir ce que j'ai à faire.

-Ah, bon ben au boulot alors.

-Qu'allez vous faire vous?

-Je vais explorer les environs, ce que j'ai senti est tout prêt.

-Soyez prudent maître.

-Comme toujours Oracle, on se voit plus tard.

L'androïde fit volte face et repartit vers le vaisseau tandis qu'Erebus partait dans l'autre direction guidé par cette chose mystérieuse. Il s'avança vers un endroit d'ou semblait émaner cette énergie. Il marcha pendant plusieurs minutes avant de tomber sur un endroit ou la neige semblait plus fine, il pensait sentir quelque chose en dessous. Il sauta et en retombant brisa la neige sous lui et chuta, plus haut qu'il avait prévu, sous ses pieds se dessinait un précipice de peut être cent mètre voir plus. Son manque de prudence avait encore frappé. Il réagit plutôt rapidement et s'accrocha au sommet de la cavité avec son harpon, avant de lentement se laisser descendre au fond. La cavité était gigantesque, plusieurs centaines de mètre de longueur et de hauteur, baignée par une très léger éclairage venant des rayons du soleil donnant à la glace toute sortes de reflets bleutés magnifiques. L'endroit où il avait atterri était un cul de sac et le plafond était trop haut pour pouvoir remonter. Erebus pesta, insultant violemment la caverne de tout les noms possibles faisant raisonner sa voix dans tout le sous sol, puis il se mis en route pour sortir de la cavité par le seul chemin possible, droit devant veillant à allumer son sabre gris pour s'éclairer. Il marcha longuement, des heures peut êtres, mais ça ne le gênait que peu, la température était plus supportable ici qu'en haut. Il croisa un torrent d'eau douce qui traversait la cavité et qui semblait courir vers sa destination supposée. Il soupira et se remis en marche veillant à suivre le cours d'eau. De toute façon la caverne ne suivait qu'un chemin, pas de choix cornélien à faire et c'était tant mieux, Erebus avait un bon sens de l'orientation, mais loin d'être excellent cependant.Après peut être 4 ou 5h de marche il arriva sur une autre grande caverne, plus grande encore que celle qu'il avait emprunté plus tôt, il discerna une ouverture plus haut donnant sur l'extérieur mais fut très rapidement attiré par autre chose, une sorte d'entrée, un bâtiment pris dans la glace. C'est de la que venait les émanations qui l'attirait tant, il devait y entrer. Il marcha longuement et atteint finalement l'entrée convoité, il souffla un coup pris son autre sabre en main par précaution puis entra dans le mystérieux édifice.




Il avança au travers du mystérieux édifice, agitant ses sabres pour s'éclairer dans le noir qui régnait ici. Il traversa de grands hall parsemés de statues représentants d'étranges êtres humanoïdes mais certainement pas humains, les autochtones disparus? Peut être, ça collait avec la plupart des théories liées à la planète. Ce qui s'apparentait à un temple était en très bon état, la structure était intacte de même pour les statues et les colonnes. Comme si on avait arrêté le temps ici, seuls indices du climat externe, ça et là quelques plaques de givre ou encore, plus surprenant un endroit du plafond qui laissait passer de l'eau, qui goutte à goutte pleuvait sur le sol en quelques endroit éparses créant ça et là quelques mares. Il tomba sur un couloir qu'il emprunta et qui tranchait avec la succession de grandes salles empruntées jusque là de part son étroitesse, à peine suffisamment haut pour qu'Erebus n'ait pas à se baisser.
Il arriva finalement dans une grande salle, encore plus grande que les précédentes, avec en face de lui un couloir similaire au sien qui devait probablement mener à une sortie similaire, à sa gauche une porte manifestement bien décorée mais surtout à ses pieds quelque chose de fossilisé marron de taille moyenne. Erebus tenta de le saisir pour l'observa mais la chose se déchira sous son étreinte pourtant très légère, il observa longuement le morceau qui lui était resté dans la main, c'était du tissu, ça n'avait pas de sens, du tissu vieux de plusieurs milliers d'années se serait déjà désagrégé depuis longtemps, à moins que, à moins que ce sac soit bien plus récent ce qui impliquerais que quelqu'un était venu ici. Il ressentait pleinement la présence psychique derrière cette porte. Il avait un soupçon de peur qui s'était glissé dans son esprit mais aussi de la curiosité. Malheureusement il voulait d'abord sortir pour contacter Oracle. Il regarda à sa droite face à la porte se trouvait une autre porte à l'autre bout de la grande salle, la sortie peut être. Il s'y dirigea gardant ses deux sabres allumés en main et veillant à garder un œil sur la porte par précaution. Il franchit la porte et tomba sur un long couloir qu'il suivis jusqu'à finalement tomber sur la sortie tant espérée. Il commençait à faire nuit et encore plus froid cela faisait de nombreuses heures qu'Erebus était coincé là en bas.



Il alluma son communicateur pour contacter Oracle.

-Oracle vous me recevez?

-Maître je suis heureuse de vous entendre, je craignais qu'il vous soit arrivé quelque chose.

-Je suis tombé dans une sorte de cavité hyper profonde, je l'ai suivis et suis tombé sur une sorte de temple c'est par là que je suis sorti.

-Je vous localise, vous êtes très loin de la vallée, voulez vous que je vienne vous chercher je craint que seul vous ne puissiez rentrer à cause du froid.

-Non c'est bon, je vais passer la nuit ici, il fait bon dans le temple et il n'y à rien d'autre que moi.

-Je vous le déconseille maître qui sais ce qui peut se terrer là bas.

-Vous en faites pas pour moi, faites ce que vous pouvez pour avancer de votre coté je reviendrais demain.

-Bien maître bonne chance.

Erebus coupa la communication et après avoir observé un moment le paysage se retourna et rentra dans le temple, fermant la porte derrière lui.

-Présence psychique à nous deux désormais j'ai tout mon temps.

Il arriva devant la porte où se situait la source de cette énergie et l'enfonça d'un violent coup de pied avant de lancer ses sabres vers l'intérieur de la salle. Les deux sabres éclairèrent la salle durant leur vol puis revinrent aux mains d'Erebus après avoir chacun fait une trajectoire circulaire. Rien, une simple caverne étonnamment éclairée. Il continua son chemin et tomba finalement sur une grande salle au milieu de laquelle se tenait un seul et unique cercueil C'était donc de là qu'émanait toute cette énergie spirituelle. Il s'approcha du cercueil prudemment, il savait que les anciens esprits siths n'étaient pas très commode avec les visiteurs alors autant qu'il soit prêt. Soudan une silhouette holographique se dessina sous ses yeux, un homme dans une tenue jedi traditionnelle, le visage baissé et masqué par une capuche, les mains croisées. Erebus surpris fit un pas en arrière et manqua de peu de tomber.

-Nom de dieu un fantôme!

-Je ne sais pas ce que tu viens faire là jeune homme mais je ne suis en mesure de t'apporter quoi que ce soit.

-Qui êtes vous?

-Je ne suis plus personne hélas, me voilà mort depuis bien longtemps désormais.

Tout un tas de réflexion se bousculèrent dans l'esprit d'Erebus, de nombreux Jedi s'étaient exilés dans des plantes reculés, mais la rumeur ne parlait que d'un nom sur cette planète.

-Je suis Ulic Qel Droma.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Rhen Var   Dim 15 Jan - 0:53

Dark Erebus



Erebus assis en tailleur au pied du cercueil parlait depuis de longues heures avec le Fantôme de Qel Droma, ce dernier avait compris qu'Erebus n'était nullement une menace et avait senti le conflit intérieur auquel il était en proie et essayer de le ramener vers le coté lumineux, sans réel succès. Qel Droma était surpris de la façon de parler d'Erebus, ce cynisme permanent et cet humour noir masquant sa profonde tristesse, il avait cerné Erebus sur tout les points mais ses paroles ne faisaient que rebondir ssur l'esprit d'Erebus qui ne voulait rien entendre.

-Ton esprit est troublé, tu est triste et tu a perdu tes repères.

-Dites Monsieur psychologue je vous interdis de fouiller mon esprit!

-Tu n'est pas une création des siths, contrairement à celui que tu sers, je peut te faire revenir du coté lumineux.

-Je n'y ait jamais été, toute ma vie n'est qu'un mensonge hélas mais ça vous le savez déjà. Je suis résigné désormais, je ne suis que l'ombre du héros de guerre que j'ai été.

-Qu'espère tu faire ici au juste?

-Me poser fonder mon petit empire à moi me faire ovationner, la vie tranquille quoi.

-Elle ne le voudra pas et tu ne pourra la quitter.

-Eh je vous ai dis de pas fouiller mon cerveau alors vous sortez de ma tête où je coupe en deux votre cercueil!

Il avait raison Ilis ne vivrait jamais ici, elle qui craignait le froid ne pourrais vivre sur une telle planète, isolée du reste de la galaxie à jamais. Son émetteur résonna, l'interrompant dans ses pensées.

-Je dois sortir je vous laisse mais vous en faites pas je reviendrais j'aime bien parler avec vous vous êtes cool.

-Ta destiné est incertaine, sache le, ceux auxquels tu tiens ne sont pas éternel...

-J'y penserais merci.

Erebus sortit de la salle et ferma la porte qu'il avait enfoncé plus tôt avant de se diriger vers l'entrée principale. Une fois sorti il contacta Oracle afin d'avoir des nouvelles et accessoirement la direction vers laquelle il devait partir. Le jour semblait se lever, cela voulait dire qu'il était resté une nuit dans la caverne avec le fantôme ce qui avait du sens en soit. Oracle apparu finalement devant lui sur son gantelet.

-Maître je suis heureuse de vous entendre j'ai craint pour votre santé.

-Ça va ne n'était qu'une nuit Oracle je vais bien.

-Maître cela fait 1 jours que vous n'avez pas donné signe de vie.

-Oh merde vraiment?

-Oui

-Nom de dieu je m'en suis pas rendu compte, il est vachement sympa ce Qel Droma j'ai pas vu le temps passer. Bon dites moi ou je suis et où je dois aller pour vous rejoindre.

-Vous êtes à 40 kilomètres au sud du camp, je vais envoyer quelqu'un vous chercher.

-Si vous voulez, je vous attend.

La vaisseau fini finalement par se pointer avec à son bord un droïde de guerre Krath servant de pilote, une reprogrammation venant d'Oracle probablement, Erebus ne demanda pas son reste et embarqua dans le vaisseau qui eu vite fait de l'emmener au camp de base établi par Oracle. Le travail des droïdes avait déjà commencé, ce qui serait plus tard le palais où vivrait Erebus commençait à prendre forme lentement mais surement, une tour centrale métallique cernée par la glace et 4 petites tours autour, donnant au palais une forme semblable à celle du temple jedi sur coruscant. Il faudra encore des semaines de travail pour l'achever mais c'était déjà un bon début. Oracle avait reprogrammé tout les droïdes pour qu'ils lui obéissent au doigt et à l’œil, elle avait implanté plusieurs codes en eux et lorsqu'Erebus ou elle s'approchaient d’eux ils se penchaient pour les saluer à l'exception des droïdes de guerre Krath qui eux posaient un genoux à terre puis se relevaient quand ont le leur en donnait l'ordre. Erebus arriva au coté d'Oracle qui était penché sur un plan holographique de la zone.

-Ça avance vite à ce que je vois.

-Oui maître, les droïdes sont très rapides et pour l'instant nous avons assez de matériaux pour travailler, mais ça ne durera pas.

-Nous ne somme pas là pour tout faire d'un coup, lorsque nous le pourrons nous pillerons d'autres convois pour récupérer plus de matériel, la famille Valkrin pourra aussi bien nous aider. Pour l'instant nous ne faisons que commencer à travailler.

-Lorsque nous repartirons je replacerais les droïdes dans les cargos afin de les préserver du froid durant notre absence. Par ailleurs j'aurais besoin d'aide pour créer des droïdes plus performants. Mes connaissance dans le domaine sont insuffisantes pour me permettre de concevoir des droïdes ultra perfectionnés.

-Qui dois'je vous amener?

-Quoi plutôt, il s'agit d'un droïde modèle I-700 républicain, la plupart ont été perdus durant la guerre mais j'ai retrouvé l'un d'eux possédé par un gérant d'arène clandestine sur Nar Shaddaa.

-J'en ai jamais entendu parler de ces trucs.

-Ce modèle est différent, il a été reprogrammé par les Hutts puis racheté par un Toydarien propriétaire d'une arène dans la basse ville, son nom est Rako, c'est lui que vous devez retrouver, il vous conduira à ce dont j'ai besoin.

-Ça marche j'y vais tout de suite.

-Soyez prudent maître.

-Comme toujours!

Erebus se tourna et se dirigea vers son X-70. Direction Nar Shaddaa



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Rhen Var   Mer 18 Jan - 3:52

Dark Erebus



L'appareil se posa sur la surface gelée de la planète, un violent blizzard balayait la région et Erebus ne vis aucun droïde de sorti, probablement rapatriés par Oracle à l'intérieur des cargos le temps de la tempête. Au travers du blizzard Erebus distinguait vaguement ce qui serait plus tard son palais dont l'état de construction avait semble t'il plutôt avancé pendant son absence. Il avait prévenu Oracle de son arrivée, il l'attendrais dans le vaisseau le temps de contacter Ilis notamment. il pianota sur sa console un instant puis Ilis apparut devant lui sous forme d'hologramme.

-Salut Ilis tu vas bien?

-Oh ben oui moi j'ai pas mystérieusement disparu je ne sais où!

-Je vais bien moi aussi t'en fais pas.

-T'es irresponsable, il faut que tu revienne Oldae à besoin de toi.

-Oh laisse moi deviner un sith lui à mal parlé et je dois le faire taire?

-Raté, tu dois éliminer un chef de clan mandalorien.

-Ah zut c'était ma deuxième réponse.

-Un chef de clan mandalorien se montre encore favorable à la république et Oldae te demande de l'assassiner.

-Que lui?

-Non ils sont peu nombreux une dizaines peut être sur les lieux, ne laisse pas de témoins de ton passage et fait en sorte de ne tuer personne au sabre, faudrait pas que les mandaloriens découvrent que c'est toi qui l'a tué bien qu'ils s'en douteront.

-Et faut que je fasse ça en passant sous une échelle peut être aussi non? Enfin je demande ça comme ça.

-T'es un véritable enfant tu changera jamais...

-Exactement! Bon je vais pas tarder du coup si le patron veux me voir je vais pas le faire attendre.

-Ouais il serait temps que tu rentre un peu où que tu sois. Tiens d'ailleurs!

-Oh misère je le sens mal.

-Tu fais bien, comment cela se fait qu'aujourd'hui j'ai entendu parler d'un certain "Démon" qui aurait tué quelqu'un dans une arène sur Nar Shaddaa?

-J'ai peut être un peu profité de mon image de superstar c'est vrai.

-Espèce d'idiot, si Oldae l'apprend tu vas voir!

-Rhoo ça va il y a aucune raison qu'il l'apprenne, et puis je fais ce que je veux je suis allé me faire acclamé un peu ça m'a fait du bien maintenant c'est bon je rentre si le patron à tant besoin de moi que ça.

-Oh oui tu est vital personne ne peut vivre sans toi!

-Ouais je sais je sais, je suis exceptionnel c'est bon c'est bon!

-Oui allez dépêche toi de rentrer sinon tu vas voir où tu vas l'avoir ton exception!

-Je m'en vais de ce pas, rigola Erebus avant de couper la communication.

Dehors le blizzard s'était calmé et ça et là quelques droïdes ressortaient travailler, Oracle surgit derrière Erebus ( ce qui manqua de peu de le faire tomber de son fauteuil ), et examina le conteneur où était entreposé le droïde récupéré sur Nar Shaddaa. Elle posa sa main sur le conteneur et ferma un instant les yeux avant de les rouvrir et de s'asseoir sur le deuxième siège du vaisseau à coté d'Erebus.

-Les travaux avancent maître, j'ai programmé les droïdes pour qu'ils rentrent dans les vaisseaux le temps des tempêtes, cela permettra de ne pas les exposer à un blizzard mortel.

-Vous êtes irremplaçables, je sais pas ce que je ferais sans vous.

-Moi non plus maître, le droïde que vous avez ramené est en mauvais état, il me faudra un moment pour le remettre en état, cependant son système nerveux est intact, au moins il sera pleinement opérationnel lorsque j'aurais réparé le reste.

-Vous en êtes capables?

-Facilement, mais j'ai besoin de lui pour achever un projet.

-Quel projet?

-Suivez moi.

Oracle se leva, suivis par Erebus curieux, les deux sortirent du vaisseau, tandis qu'une dizaines de droïdes y entraient surement pour décharger le conteneur. Ils arrivèrent dans un des deux cargos dont une des pièce avait été convertie en laboratoire par Oracle. Dedans montés sur des support et maintenu au mur par une pire de griffes se tenaient deux corps mécaniques quasi identiques à celui d'Oracle à quelques modifications prêts.

-Les modèles 21D, destinées à Dame Marek et Eclipse afin de me remplacer lorsque je serait inopérante, j'ai besoin du modèle I-700 pour les finaliser.

-Impressionnant Oracle, tout bonnement impressionnant. Mais ne vous y trompez pas, tant que vous fonctionnerez ne serait'ce qu'un minimum vous resterez, enfin si vous voulez encore.

-Ce serait contre productif, bientôt je serait dépassée vous aurez besoin de mieux.

-Jamais Oracle, jamais je ne vous ferez remplacer vous êtes unique et j'ai besoin de vous.

-Merci maître, j'espère ne jamais vous décevoir.

-Vous ne me décevrez jamais, bon Oldae à besoin de moi faut qu'on rentre je vous ramène sur le Ralroost, vous voulez prendre les exosquelettes?

-Non j'ai d'autres choses à faire là bas, je reprendrais mon travail en revenant ici.

-Bien alors on rentre je vous déposera sur le Ralroost en passant.

-Bien maître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rhen Var   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rhen Var
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Planètes neutres :: Rhen Var-
Sauter vers: