AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hebeco Organa [Accepté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EmpereurEwok

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Hebeco Organa [Accepté]   Jeu 22 Déc - 19:41



Hebeco Organa


Identité

Nom : Organa
Prénom : Hebeco
Sexe : masculin
Race : humain
Âge : 17 ans
Taille : 1 m 85
Poids : 80 kg
Groupe sanguin : O positif

Métier ou occupation principale : Padawan, noble d'Alderande
Courte histoire :

Hebeco Organa est issu comme son nom l'indique de la noble famille d'Alderande.
Orphelin, il n'a comme seul parent que son oncle, un homme respectable mais qui à l'image des habitudes de la noblesse ne passe que peu de temps auprès du jeune homme, le laissant en compagnie de tuteur, percepteur et autre serviteur.
Cependant au delà de ces obligations de rang, l'homme ne sait guère comment établir de lien avec son neveu, gardant en secret une blessure profonde suite à la mort de la mère de celui-ci, sa sœur, une Jedi tuée au début de la grande guerre.
Ainsi, Hebeco grandit dans le souvenir de sa mère, morte honorablement peu après sa naissance.
Il connaît cependant très peu de chose sur son père, qui semblerait être selon le peu de récit qu'il a entendu, un soldat de l'armée républicaine.
Devenant donc très rapidement orphelin et sûrement fils d'un non noble, Hebeco aurait pu devenir un poids et ne pas être traité tel que son rang l'obligeait, mais son oncle de part sa bonté le prit comme son fils, lui permettant de profiter de son nom et de vivre tel un prince, dans une vie de luxe que qu'il chérissait.
Cependant, la sensibilité à la force du jeune garçon se fit rapidement ressentir.
Son oncle entreprit alors de tout faire pour qu'il ne rejoigne par l'ordre, éprouvant un ressentiment pour celui-ci depuis la mort de sa sœur.
Toutes les personnes sensibles à la force ne deviennent pas Jedi, mais au vu des actions de la mère d'Hebeco durant sa vie de Jedi, l'ordre tenta de convaincre son oncle d'accepter de leurs confier l'enfant.
Finalement contraint par les lois de la noblesse pour ne pas créer de conflit ou de perte de descendance, l'ordre accepta de ne pas forcer l'enfant à quitter Alderande pour devenir Jedi, mais entreprit durant quelques années de l'éduquer très sommairement à la culture Jedi et à la compréhension de ses pouvoirs en plus de l'enseignement de ses précepteurs classiques.
Cette étape tout de même obligatoire pour connaître l'enfant et lui faire connaître ses pouvoirs ne dura que peu de temps et n'eu lieu que lorsque qu'Hebeco fut jeune enfant.
Cette enseignement assez simpliste fut alors bien plus perçu comme un jeu par lui et les autres enfants qui l'accompagnait, qui comme lui étaient sensibles à la force mais de sang noble, et dès lors que fut arrivé l'âge auquel un tri est effectué chez les très jeunes padawan de l'ordre entre ceux qui ont les qualités pour devenir Jedi et ceux qui ne les ont pas, l'enseignement d'Hebeco s'arrêta.
Ne pensant et n'ayant donc jamais l'ambition de devenir Jedi, Hebeco poursuivis alors son éducation pour devenir un noble expert des jeux politiques et capable de faire honneur à son nom, passant ensuite son temps libre à profiter de son rang et de ses privilège avec ses amis.
Cependant sa vie allez bientôt se retrouver bouleversée pas des choses qu'il ne pouvait contrôler.
En effet, durant la grande guerre, l'empire sith et la république avaient fait preuve d'une telle violence et brutalité que ce n'était un secret pour personne, les rangs aussi bien des sith que des Jedi se faisaient dévastés et ils leurs fallait chacun vite former de nouvelles personnes sensibles à la force pour combattre durant le terrible conflit.
Ainsi à l'image de l'ordre sith qui s'était mit à accepter beaucoup plus de candidats que seuls les sangs purs, l'ordre Jedi se mit également à tout faire pour gonfler au plus vite ses rangs.
Ce fut donc un choc pour Hebeco lorsque son oncle le convoqua pour lui révéler qu'il allait rejoindre l'ordre Jedi.
Il ne savait guère ce qui avait contraint son oncle pourtant fermement opposé à ce recrutement, mais il semblait bien que l'ordre était parvenu à faire fléchir l'homme et qu'Hebeco allait devoir les rejoindre.
Néanmoins, la nouvelle recrue se mit immédiatement en tête, à tort ou à raison que les Jedi devaient avoir joués sur le fait qu'il n'était pas le fils de oncle, ce qui le blessa profondément.  
Si ce dernier n'avait jamais envisagé de devenir Jedi malgré ses pourvois, c'était essentiellement à cause de son oncle, il lui avait toujours dit tellement de mal à propos de celui-ci qu'il n'y avait alors jamais réellement réfléchis de lui même, et même si il aurait voulu, jamais il n'aurait osé contrarier son oncle de cette façon.
Pourtant il aimait énormément les nombreuses histoires de héro Jedi que tout noble se doit de connaître, mais cela ne changeait, Hebeco ne pensait pas à devenir l'un de.
Lors de cette discussion avec son oncle, perdu, le futur Jedi n'osa argumenter ou poser des questions, impressionné par le ton brisé de celui qui l'a traité comme son propre fils et qui pour lui était comme un père, il préféra sortir de la pièce quand la discussion s'arrêta, incapable de réfléchir à ce qui était en train de se produire.
Hebeco ne comprenait plus rien à la situation, pourquoi l'ordre avait besoin de lui alors que sa famille y était autant opposée, il avait besoin de nouvelles recrus, mais il devait bien existait d'autres personnes à recruter avant lui, l'ordre était-il si désespéré ? Il n'avait pourtant vraiment pas un profil idéal.
On lui avait dit qu'il avait un lien plutôt fort avec la force, mais il n'y connaissait presque rien, il avait déjà 14 ans et n'avais eu qu'un apprentissage très sommaire.
Ses talents étaient obligatoirement infiniment moins développés que ceux des autres padawans et son esprits n'était pas du tout préparé à la force, il vivait une vie de plaisir et de luxe en contraire total avec les idéaux Jedi.
Il connaissait énormément d'histoire sur des Jedi issus de la providence et devenant immédiatement les sauveurs de la galaxie tel que si ils étaient des élus et que leurs destins les obligeaient à devenir les plus fort, mais il était loin d'envisager ce futur pour lui-même.
Il était un novice qui arrivait dans un ordre ébranlé par une guerre, où il devrait faire ses preuves devant un maître et face à d'autre padawan entraînés depuis des années.
Il ne savait pas du tout si il voulait vivre tout ça mais il ne semblait bien qu'il n'avait pas le choix.
Il pensait être injustement contraint, mais pourtant et contre toute attente, il n'a à aucun moment remis en question ce à quoi on le destinait.
A vrai dire on ne lui laissa de toute façon que peu de temps pour le faire, déjà quelques jours après l'annonce, le transport était là, prêt à partir pour Coruscant. Pourquoi tant d'empressement ?
En voyant le transport arriver et en devant dire au revoir à ses amis, Hebeco était persuadé que quelques années plus tard, il reviendrait, régner sur ce qu'il lui appartenait, comme si son futur apprentissage n'était qu'une étape banal à passer et qu'il reprendrait bientôt le cour normal de sa vie qu'il chérissait tant.
Mais malheureusement les choses semblait continuer d'empirer avec le temps.
En effet, à son arrivé au temple de Coruscant, Hebeco se retrouva dans un monde différent, compliqué à rejoindre.
La plupart des autres padawan traitaient très mal le noble, pensant que c'était un arriviste, venu rencontrer la gloire juste grâce à son titre, sans avoir travaillé comme eux.
Il ne trouvait que très peu de réconfort, bien que plutôt sociable, il n'avait que peu d'amis dans l'ordre, seul ceux qui apprenaient à voir au-delà des apparences pour réaliser qu'Hebeco possédait de nombreuses qualités.
Il s'est donc malgré un naturel enthousiaste, beaucoup plus refermer sur lui-même durant ces premières années d'apprentissage, son maître ne lui facilitant pas non plus à trouver sa place, en effet, maitre Loyun était un vieil homme enrobé, grincheux qu'Hebeco trouve grotesque.
Ne participant plus à la guerre depuis plusieurs années et ne siégeant pas au conseil Jedi,  il était désormais l'un des responsables de la stabilité de l'ordre.
Cette tache crucial en temps de guerre et guerre froide consistait à s'assurer de l'unité de l'ordre dans des conflits face aux Jedi noir, renégat, traitre, dissident, corrompu,....
Qu'il s'agisse seulement de raisonner et faire preuve de diplomatie ou bien d'être contrains de traquer, ses Jedi font tout pour régler ces missions cruciales pour l'ordre de façon pacifique.
Hebeco avait progressé vite durant ces trois années avec ce maître qu'il détestait, mais il avait néanmoins gardé de nombreuses lacunes dues au fait qu'il lui ait manqué une partie de son enseignement, il compense en partie cela par ses qualités issues de la noblesse qui constitue des précieux avantages.
Il passe désormais son temps à continuer son entrainement de Padawan, entre apprentissage et aide apporté à son maitre.
Une aide superficiel car jusqu'à présent celui-ci n'a que peu emmener Hebeco à la rencontre de renégats, préfèrent encore l'entrainer ou lui laisser de petites taches peu intéressantes.
Hebeco cherche particulièrement à comprendre les raisons qui ont poussé à son recrutement.
La seul chose que son maître a accepter de lui dire et que le jeune homme représente un défi, car il a un profil incohérent avec l'ordre Jedi, des idéaux bien plus proche des renégats qu'il traque.

Hebeco porte un poids de plus depuis peu, absent car en voyage avec son maitre, il n'était pas là durant le sac de Coruscant, bien qu'il n'avait que peu d'amis, il en connaît qui ont disparus ce jour, et depuis il s'en de ne pas avoir était là pour les aider.
Il continue désormais les mêmes activités sur Tython, qu'il préfère bien plus à Coruscant, car lui rappelant le lien avec la nature qu'il avait sur Alderande où il ne peut que très rarement retourner.
Hebeco ne supporte pas ce qui menace sa liberté et c'est juré que bientôt il serait à nouveau maître de son destin.

Identité psychologique


Hebeco est un jeune homme agréable, enthousiaste, qui aime faire plaisir, aider les autres et qui porte beaucoup d'attention au sens de l'humour.
Voilà ce qu'il est à la base, pourtant derrière ces qualités que l'on peut rapidement apercevoir, ce cache des sentiments enfuis qui une fois révélés pourraient bien le changer à jamais.
Hebeco renferme en lui de nombreuses blessures, il a beau prétendre être sûr de lui, que de part son éducation il a apprit à diriger et manipuler tel que son rang l'exige, il reste quelqu'un au fond de trop émotif, prenant les choses plus à cœur qu'il le voudrait.
Des parents qu'il ne verra jamais, un oncle qu'il aime comme son père mais qui lui est incapable de montrer la même chose, une question d'honneur et de remord constant.
Hebeco a peur de décevoir mais surtout de son destin, il ne sait pas ce qui va arriver mais il a peur de ne pas le contrôler.
C'est d'ailleurs ce qu'il a ressentit lorsqu'on lui annonça qu'il allait devenir Jedi, il ne voulait pas rejoindre l'ordre car il aimait déjà sa façon de vivre et n'aimait pas de partir sous la contrainte.
Il se décrit également comme mature et réaliste, mais malgré toutes ses blessures et son éducation qui pourrait lui donner raison, il a tout de même grandis jusqu'à présent dans une vie de luxe et de bonheur, loin de la souffrance.
Il ne peut donc pas, malgré les enseignements qu'il a reçu, justifier réellement ses qualités, ignorant bon nombre de souffrances.
Il a souvent tendance à dire que le court enseignement Jedi qu'il a eu enfant ne lui sert à rien, que c'était plus un jeu et que ce n'est donc pas sa voie.
Pourtant cela a réellement protégé Hebeco de certaines attitudes que peuvent avoir des jeunes nobles de son âge bien trop égocentrique, il est juste et ne cherche pas vraiment à s'élever au dessus des autres, n'éprouvant aucun racisme envers des races aliens comme beaucoup, il cherche au contraire à créer des liens avec des gens de tout type.
Il est évident que beaucoup d'autre nobles ont les mêmes qualités sociales qu'Hebeco, mais ce dernier reste hypocrite en ne rendant aucun mérite à son enseignement Jedi.
Il rejoint néanmoins certains préjugés nobles, non pas par snobisme mais plus par utopisme et par ces illusions, il a dur de se contenter de moins que ce qu'il avait l'habitude d'avoir sur Aldrande, attaché au pouvoir et au plaisir, ses idées sont des fois contraires au code Jedi.
Il déteste les attitudes trop manichéenne et cherche à s'affranchir de ceux qui tentent de limiter sa liberté.
Hebeco reste donc quelqu'un de juste et bienveillant ayant à cœur d'aider les autres, mais ses blessures et ses idéaux souvent irréalistes, sa peur du déshonneur et du destin pourrait un jour avoir raison de lui.

Informations familiales


Nom du père : inconnue
Nom de la mère : Lana Organa
Père adoptif : Son oncle

Entourage


Maitre : Maitre Layun
Partenaire : Kay Aonlas

Suivi dans le RP


Lieu actuel dans le RP : temple Jedi sur Tython
Situation ou quêtes actuelles : suit son entraînement de padawan, accomplit les missions de son maître, cherche à comprendre son destin
Affiliation (empire, république...) : république, ordre Jedi, noblesse d'Alderdande

Autres


Lieux de résidence : temple Jedi de Tython, propriété de la famille Organa ( en suspens )
Propriétés foncières : possède des terres d'Alderande ( en suspens )
Tenue : tenue de padawan, tenue de noble d'Alderande
Armes : ( Le sabre laser d'Hebeco est visible sur l'image de profil du personnage. )
Hebeco porte un sabre laser de padawan à la lame bleu.
Cette arme représente parfaitement son possesseur, conçu avec des matériaux hors de prix. ( hors de prix surtout de part leurs qualités esthétiques et de rareté que pour leurs qualités de technicité et de résistance, bien que les deux vont souvent de paire )
Elle aborde une apparence doré extravagante.
Trésorerie : riche mais quantité exacte de crédit inconnue ( en suspens )

Points forts et points faibles


Les points forts et points faibles psychologiques sont fort mis en avant dans la catégorie "identité psychologique", cette catégorie décrira donc surtout les points forts et points faibles physiques et techniques. Les points psychologiques seront seulement inscrits mais non décrits pour ne pas faire doublon, il faudra regarder la catégorie "identité psychologique" pour les comprendre.

Points forts
Fort sensible à la force : Hebeco à beaucoup de potentiel dans la force, malheureusement son manque de fois dans celle-ci l'empêche de pleinement utilisé ses talents.
Education noble : Les Organa sont connus dans toute la galaxie pour leurs capacités diplomatiques, et Hebeco, à l'aide d'un long apprentissage, à hérité du charisme et du sens du pouvoir de cette glorieuse maison.
Réseau d'influence : Porter un nom aussi connu qu'Organa est un réel avantage dans la galaxie, notamment pour le pouvoir et l'influence que procure celui-ci. Ansi, Hebeco peut compter sur le soutien de ses alliés et ceux de sa famille.

Points faibles
Lacune Jedi : Malgré le fort investissement d'Hebeco dans son apprentissage, ce dernier garde de grosse lacunes dans l'entrainement et la culture Jedi face aux autres padawan, cela à cause du fait qu'il n'a pas pu autant travailler et étudier ces maitrises.
Non croyance Jedi : Hebeco a bon avoir un bon lien avec la force, il n'a pas assez de fois en elle et serait prêt à abandonner sans remords son entrainement.



Dernière édition par EmpereurEwok le Mer 18 Jan - 15:17, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Hebeco Organa [Accepté]   Jeu 22 Déc - 20:04

Accepté, rajoutes cependant le poids et la taille. Une image de son maître serait aussi la bienvenue. Puisqu'il est déjà padawan, il s'agit de son sabre définitif, ce serait une bonne idée d'en définir les composants. Voici un lien qui t'y aidera : http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/arme-sabrelaser.html

Il n'est nul part fait mention de son degrés de maîtrise avec la force ni les écoles du sabre qu'il utilise. Comme c'est important, je te laisse définir son degrés de maîtrise et les écoles du sabre qu'il pratique. Voici un lien qui t'y aidera : http://www.starwars-holonet.com/encyclopedie/technologie-combat-sabre2.html

La fiche étant très complète, et je t'en félicite, elle est acceptée. Mais veilles à ajouter dans les plus brefs délais ce qui est écrit plus haut.

Je te souhaite un excellent RP, Hebeco Organa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmpereurEwok

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Hebeco Organa [Accepté]   Sam 24 Déc - 13:05



Hebeco Organa


Partie I

Chapitre I : Le départ

Il y a trois ans, aire d'atterrissage privée de la maison Organa, Alderande.

Hebeco s'avançait vers le transport qui venait de se poser sur l'air d'atterrissage, Il savait qu'au moment où il poserait les pieds dans vaisseau, tout serait à jamais changé.
Tout est un grand mot, car même si il s'avait que lui même sera changé, il croyait toujours fermement qu'un jour il reviendrait sur Alderande comme si il n'était jamais partit.
Ces quelques pas lui paraissaient des centaines, il avait l'impression d'être déshonoré et forcé à s'exiler, d'être chassé alors qui se rendait dans l'un des ordres les plus glorieux, mais qui pour lui, n'était rien face à sa planète.
Il était horrifié de ce qui ce passait et pourtant curieux, songeant à ce qui aller se passer minute après minute.
Une fois dans le transport, il s'assit sur un banc à côté d'un garde, attendant que l'un des conseillers de la maison soit monté pour dire :

- Partons le plus vite s'il vous plaît, je ne veux pas rester une minute de plus ici

Le pilote répondit immédiatement :

- très bien votre Altesse.

Regardent par la fenêtre, il lançait un dernier regard aux personnes qui étaient venues assister à son départ : des amis, quelques personnes de sa famille mais très peu,... Il espérait voir son oncle dans la foule mais ce dernier était malheureusement absent.
Alors que le transport prenait de la hauteur, il finit par fixer et partager le regard d'une jeune fille, avant de se détourner pour regarder l'avant du vaisseau, en expirant et en fermant les yeux.
Peu de temps après, le vaisseau quitta l'atmosphère et passa dans l'hyperespace en direction de Coruscant.
Un garde hésitant se tourna vers le jeune homme et lui dit :

- Hum excusez moi votre altesse ... est-ce que vous allez bien ? Vous ne dites pas un ...

- Chut imbécile, rétorqua immédiatement le conseiller, vous ne voyez pas que ... qu'il est en pleine méditation Jedi ?!

-Ne vous inquiétez pas c'est vrai que discuter un peu pourrait me rendre moin anxieux, dit Hebeco avec un léger sourire, je ...

- Oh très bien monsieur, s'écria le conseiller, alors euh ... Oh savez-vous ce que j'ai découvert dans la chambre de votre oncle.

- Vous avez dur de laissez les gens en placer une hein ? Si vous le permettez je vais d'abord répondre à la question du garde.

- Oh oui, pardonnez-moi votre altesse !

Hebeco se retournait vers le garde.

-Comme je vous l'ai dit je suis anxieux, je ne sais pas à quoi m'attendre et ce qui risque d'advenir.

- Je comprend, mais vous savez l'ordre Jedi est un grand ordre, beaucoup rêve d'y entrer c'est un véritable honneur.

- La maison Organa est aussi un endroit où tout le monde veut rentrer, et entre les deux je ne sais pas si je gagne au change.

- Vous aurez toujours votre place à la maison Organa Monsieur.
- J'espère que vous dites vrai, je l'espère.

Soudain l'hyperespace ce désenclencha à l'approche de l'orbite de Coruscant, une gigantesque planète ville à l'exact opposé de la belle Alderande.
Tous regardèrent pas les fenêtres puis Hebeco dit :

- C'est ridicule, on dirait une énorme boule de lumière prête à exploser, c'est affreux comment les gens peuvent vivre et ne serait-ce que respirer sur cette abomination.

La haine du jeune homme s'expliquait seulement par son mal être, il était déjà venu sur la planète et ne s'était jamais plaint ainsi auparavant.
Le vaisseau se posait dans l'aire d'atterrissage du temple, Hebeco et le conseiller en sortirent pour rejoindre quelqu'un venu les accueillir, un homme, la trentaine, tenant de la paperasse dans ses mains.
Il interpella les arrivant :

- Alors Hebeco Oragana, parfait, bienvenue au temple Jedi.

Hebeco regardait dans tout les sens, scrutant des yeux puit dit.

-Merci. voici donc le temple Jedi, je suis déjà venu sur Coruscant mais je n'ai jamais eu l'occasion de visiter ce lieu.

- Oui il est magnifique n'est-ce pas ?

Hebeco prit quelques instant puis répondit d'un air narquois :

- À vrai dire je le trouve un peu oppressent et impersonnel, mais si il s'agit de l'effet escompté alors oui c'est vraiment magnifique.

L'interlocuteur se figea et devint blafard en entendant la réponse, il repris en bafouillant :

- Très très bien .... écoute je pense que ton maître, maître Loyun t'expliquera tout ce que tu as savoir, je ... tiens voilà où il se trouve, dit-il en donnant un plan, cass .... part le trouver !

Avant qu'Hebeco n'eu le temps de répondre, le conseiller s'exclama envers l'homme qui les accueillait,

- Vous savez, il en convient de s'adresser à la noblesse en usant de la désignation " votre altesse ".

Le pauvre homme manqua de s'étouffer de la réponse se qui fit beaucoup rigoler Hebeco, il reprit avec un ton plus sec et la voit légèrement déraillante.

- Il n'est qu'un Padawan ordinaire ici !

Hebeco calma les choses en disant :

- Pas de problème, mon conseiller allez partir.

Ce dernier reprit alors :

- Très bien, votre altesse, dit-il en insistant fortement sur les derniers mots et en se dirigeant vers le vaisseau.

Hebeco n'osa plus parler à l'homme et s'empressa de se diriger vers le temple, sentant toute la haine qu'il avait provoqué et un regard noir posé sur lui.
Pourtant sa première réaction fut de rire une fois à l'intérieur, cette scène assez burlesque l'avait détendu et il était prêt à rencontrer son maître.
Il marchait jusqu'à arriver devant la pièce désignée, posant la main sur la poignée pour ouvrir la porte lorsqu'il entendit un cri :

- Je ne t'ai pas dis de rentrer pauvre imbécile !

Abasourdi, Hebeco lâcha la poignée et resta en plant devant la porte, essayant de comprendre pourquoi une telle agression.
Il espérait qu'il ne s'agissait pas de son maître, il n'avait pas l'habitude de se faire malmener de la sorte.
Et alors qu'il allait répondre à la voix, un groupe vint l'interpeller.
Composé de plusieurs Padawan dont un semblant s'imposer comme le chef, ce dernier lui dit :

- Alors c'est toi le Organa ?

- Le Organa, répondit Hebeco en rigolant, les nouvelles vont vites on dirait.

- Oui bref nous ne sommes pas venu te saluer, mais plutôt t'avertir, l'ordre Jedi est basé sur des valeurs qui te dépasse, il n'y a pas la place pour des petits arrivistes en ton genre qui ne sont là que grâce à leur titre.

- Ok alors tu te calmes tu ne sais rien sur les raisons de ma présen....

- Oui je suppose qu'on t'as dis dans le passé que tu avais un bon lien avec la force et blablabli et blablabla pour satisfaire monsieur et sa famille de noble, mais sache qu'ici ont va bien voir qui mérite sa place dans l'ordre et qui ne la mérite pas.

- Bon tu vas te mettre en tête que ...

Hebeco n'eu pas le temps de répondre que le groupe s'en allait, il s'écria alors :

- Bande d'enfoirés !

Il se retourna alors et vit dans l'encadrement de la porte précédemment fermé derrière lui un homme, vieux, enrobé, l'air coléreux, .....
L'homme poussa un soupir et lui dit de rentrer.

- Tu es en retard ....

- C'est vous qui m'avez crié de ne pas rentrer...

- Oui mais tu était tellement occupé à déranger les autres que tu n'as pas entendu quand je te disais de rentrer.

- Déranger les autres ??? On est loin d'avoir entendu la même chose s'exclama Hebeco.

- Ne remets pas en question ce que je dis !! .... Il se frotta les yeux et dit, à peine arrivé et tu dérange des Padawan, et pousse l'homme qui est venu t'accueillir dans la déprime.

Hebeco ne put s'empêcher de rire :

- Ce gars a fait une dépression de ce que je lui ais dis ?!

- Oui ce gars comme tu dis est ... quelqu'un de  ... sensible, c'est son meilleur qualificatif si on veut rester gentil.
Il n'empêche que  tu ne la pas épargné !

Hebeco tentait de rester sérieux face à la colère de son maître, ce dernier repris.

- Très bien Padawan, on va calmer le jeu, je suis maître Loyun, j'ai participé à la grande guerre mais je suis désormais un des responsable de la stabilité interne de l'ordre.
C'est une question cruciale pour un ordre, d'autant plus en ces temps troublés, je m'occupe de l'unité de l'ordre, de lutter contre les Jedi noir, les renegats et les traitres.
Et toi tu es mon Padawan.
Tu as beaucoup de retard qu'il va falloir rattraper, on travaillera donc d'arrache-pied, comprends-tu ?

- Oui maître ...
J'ai juste une question, pourquoi suis-je ici ?

- Pour devenir un Jedi.

- Oui, je sais mais, ... ma famille y a était opposée pendant longtemps, pourquoi un tel changement ? Je sais que l'ordre a besoin de nouvelles recrus, mais comme vous l'avez dit j'ai beaucoup de retard...

- Ecoute il n'y a aucune raison pour que je te parle des intentions de l'ordre, mais sache que je suis ravis d'avoir un tel défi que toi !

-Défi ?

- Oui tu n'as pas un profil si banal que ca, tu as beau avoir des lacunes, tu as réel potentiel et un réel lien dans la force qu'il serait idiot de gâcher, mais surtout tu as un profil assez sensible.
Sache que pour un homme qui chasse des Renégats, avoir un padawan qui n'a jamais suivis les enseignements Jedi, qui ne partage donc en aucun cas les idéaux Jedi, un véritable terreau fertile au coté obscur, ca c'est un défis pour moi.
Préserver au plus tôt les personnes des ténèbres pour ne pas avoir a les combattre plus tard, voici une mission digne de moi.

- Cela n'explique pas tout, je sais que l'ordre fait des tris chez les padawan, et que les profils les plus sensible comme moi ne rejoigne justement pas l'ordre, alors pourquoi moi ? Pour mon nom ?

- Je vais faire de toi un Jedi tu devrais être heureux, mais si cela ne te satisfais pas pauvre imbécile dis-toi alors que tu es l'être le plus malchanceux pour que je t'ai choisi.

- Je suis donc quoi, une expérience ?

Le maitre souffla.

- As-tu d'autres questions, insolent ?
Tu devrais faire honneur à ton nom et pourtant tu semble oublier toutes les qualités qu'on ta enseignées j'espère que tu va te ressaisir ?

- Vous savez, je pensais d'abord faire en sorte d'être renvoyé de l'ordre, mais si je comprend bien, pas d'échappatoire ?

- Ne t'inquiète pas, je vais faire de toi un Jedi, dit-il un sourire à la bouche.
Peux-tu me réciter le code Jedi ?

Hebeco avait appris le code, un savoir classique pour un noble, mais il ne voulait pas le réciter, il ne savait pas pourquoi, mais il ne voulait pas se soumettre à son maitre.

- Euh ... non maître

- Tu vois, je te croyais plus respectueux, mais tu porte la honte sur toi, je vais adorer te montrer ton destin.

A ces mots Hebeco fronça les sourcils.

- Je ... je suis un Organa est mon seul destin se trouve sur Alderande, sur laquelle je retournerai bientôt ...

- Tu n'en démord pas, mais les Jedi ont un destin bien précis tu sais, autre que leurs intérêts personnels.
... Mais à mon grand regret alors que tu devais couper tout contacte, ta famille à réussi à convaincre le conseil pour que tu puisse, rarement mais obtenir quelques dérogations pour rentrer.
Ils ont joué sur le fait que tu étais déjà trop investis dans certaines actions de ta famille.
Je ne sais pas si c'est vrai et je ne veux pas le savoir, mais tu as intérêt à rester peu et pour de bonnes raison.
J'espère que tu feras en sorte dans le futur d'y retourner le moins possible.

A ces mots Hebeco reprit espoir, l'espoir de retourner sur sa planète.

- Tu peux disposer, rejoins ta chambre.

- Bien maitre.

Hebeco sortait, il s'en voulait de son attitude mais ne pouvait se résoudre se soumettre de cette façon à un maitre aussi vulgaire.
Ce vieil homme était détestable, et jamais le padawan ne pensait que quelqu'un pouvait s'adresser de cette façon à un Organa.
Il arrivait à son dortoir, désireux de dormir et d'oublier, mais lorsqu'il ouvrit la porte il tomba sur un jeune homme en train d'étudier qui s'écria à son arrivée :

- A voilà le Organa !

- Oh putain non pas encore.

- Je suis désolé mais on est tous du même point de vue ici, tu arrives comme une fleur alors qu'on se bat depuis des années ...

- Oui c'est bien continue je t'écoute, dit Hebeco en se jetant sur son lit et en mettant sa tête sous son oreiller.

- Oui car notre ordre est un ordre de justice et je ... euh ... Ca va ?

- Hmmmm, j'ai dis que je t'écoutais.

- Ouai mais ... t'as l'air fatigué et si c'est pour que tu m'écoute a moitié j'ai pas envie de me répéter ...

- Non sincèrement je n'ai pas envie de te couper, ce n'est pas polie et tu a l'air d'avoir tellement bien préparé ton petit spitch.

- T'inquiète pas j'ai tout écris dans mon carnet comme les autres, si tu veux je te dis tout ca demain matin avant le petit déjeuner ?

- Ca marche, merci mec, bonne nuit !

- Bonne nuit.

Hebeco fermait les yeux, il ne pensait plus à rien, le matelas était dur.
Il se rêvait sur Alderande, il pensait à son oncle, à tout ce qu'il avait laissé.
Il se dis alors qu'il était intolérable que son destin lui soit dicté, et se fit la promesse que bientôt il sera seul maitre de son futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmpereurEwok

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Hebeco Organa [Accepté]   Sam 31 Déc - 16:24



Hebeco Organa


Partie I

Chapitre II : Le conseil

Aujourd'hui, salle du conseil Jedi, Tython.

Maitre Loyun était face au conseil Jedi.

-Durant ces trois ans mon Padawan à évolué, grandit, comblé certaines lacunes, bien qu'il soit vraiment loin d'avoir rattrapé tout son retard.
Il commence à comprendre ses pouvoirs, mais il ne croit pas assez dans la force.
Il maîtrise de mieux en mieux le maniement du sabre laser, je précise que heureusement, la noblesse l'avait déjà un peu formé à l'escrime, cela lui a appris l'élégance du combat et à manier une lame, mais surtout ça m'a évité de devoir lui enseigner les bases et de perdre d'avantage de temps.
Néanmoins son niveau est sûrement encore inférieur à celui des autres padawan,...
Mais tout cela est ridicule, pour bien d'autres raisons je suis toujours persuadé que c'était une grave erreur de l'avoir amené ici.

Un Jedi lui répondit :

-Pourtant maitre Loyun, le discours que vous tenez sur l'apprentissage de votre padawan est plutôt rassurant.

-Il n'a pas de quoi devenir Jedi, il ne comprend pas du tout les idéaux de l'ordre.
Son profil ne convient pas du tout, si nous n'avions pas était contraint de le recruter, il aurait déjà été chassé depuis longtemps.
Il est insolent et fait honte à son nom.

-Nous comprenons parfaitement vos inquiétudes, il est vrai que le former est une tâche sensible.
Mais nous ne sommes pas d'accord quant à son insolence, il a toujours était respectueux avec les membres du conseil et toutes personnes avec qui on l'a vu s'entretenir.

Maitre Loyun était énervé, il voulait leurs répondre que son padawan était un imbécile manipulateur, mais crompris à ce moment là qu'il était ridicule de lyncher de la sorte un jeune homme, il reprit en essayent de se calmer :

-Avec moi il est irrespectueux, il est toujours en opposition avec ce que je dis et refuse de se soumettre.

-hmm...

-.....

-Heu oui bien sûr, sa reste un problème ... mais vous savez bien pourquoi c'est devenu votre padawan, pour quelles raisons.
Et étant donné que c'est un profil assez atypique ... pensez-vous bien utiliser la bonne approche.

Le maitre devait se retenir pour ne pas s'étouffer de ce qu'il venait d'entendre.

-Vous pensez réellement que je n'ai pas fais des efforts ? J'en ai déjà fais beaucoup, mais je refuse de le traiter autrement que les autres, il n'y a qu'un seul chemin pour devenir un Jedi !

-Très bien maitre, nous comprenons les problèmes dont vous nous faites part, vous pouvez disposer et faire rentrer votre Padawan.

Loyun s'inclina et prit congé en quittant la pièce pour réjoindre son Padawan dans le couloir.
Il s'adressa à lui de sa voix habituellement agacé :

-Contrôle tes émotions !

Hebeco surprit rebondit :

-Hein quoi ?! .... heu vous pensez que je suis ému car vous venez me rejoindre ?

-Non arrête de faire le malin !
Je veux que tu comprenne que tu n'as aucunes maîtrise de tes émotions, on dirait un jeune chiot.

-Vous n'êtes pas un peu dur là ?

-Même un seigneur noir des sith ne doit sûrement pas exprimer autant d'émotions que toi.

-Très bien je ferais attention maitre.

Hebeco rajouta avec un petit sourire :

-Contrôle tes émotions Hebeco, contrôle les même si tu ne sais pas comment faire.

-Trêve de plaisanterie, le conseil t'attend.

-D'accord ... heu, que vous ont-ils dit sur ce qui c'est passé ? ...

Maitre Loyun n'avait pas envie de dire à son Padawan qu'il n'avait parlé au conseil que de son comportement et non de la raison de sa convocation.

-Hum, je n'ai pas à te dire de quoi nous avons parlé, tu le verras très bientôt par toi même.

-Très bien maitre.

Hebeco rentrait dans la salle du conseil, d'un air calme et assuré et s'agenouilla de manière très respectueuse devant les membres de celui-ci, peut être trop respectueuse.

Il se releva et dit :

-Maîtres.

-Padawan Hebeco Organa, comme tu le sais nous venons de nous entretenir avec ton maitre et nous ...

Il les coupa et dit :

-Attendez, je sais oui je n'aurai pas dû organiser ces quelques paris mais vous savez tout le monde étaient stressés et ...

-Attend laisse nous pa... des paris ? Nous t'avons convoqué car tu as tenté de faire venir un lit en provenance de Nar Shadda...

-Heu oui le lit ! C'est ce que je voulais dire, désolé je suis fatigué et je me suis trompé de mot.
Heu oui en faite, les lits sont réellement horribles ici, et je ne pensais pas que en faire venir un légèrement plus luxueux était un problème ... en plus j'en avais commandé pour d'autre personnes, je ne pensais pas qu'à moi, je voulais faire plaisir ... même vous si vous voulez je ....
Oh tait toi Hebeco.

-Écoute Hebeco, nous ne voulions pas vraiment te parler de tout ça, bien qu'il en serait nécessaire, nous voulions surtout connaître ton ressenti sur ton apprentissage.

-Je vous écoute, mais sachez que je suis infiniment désolé pour les quelques problème que j'ai provoqué, je ferai attention.

-Merci.
Bien, nous n'allons pas te poser des questions compliqués, nous voulons juste savoir, après ces quelques années, que penses-tu de l'ordre et de ses idéaux ?

-Comme vous le savez je n'ai étais confronté que tard à votre idéologie.
Il a fallut que j'apprenne à la connaître, à la comprendre.
Je ne sais pas si je suis en total accord avec elle, mais je suis presque sûr de ne pas être en grand retard dans la compréhension de celle-ci par rapport aux autres padawan.
Vous savez, je ne demande qu'à la comprendre.
Je suis motivé, mais je pense que le seul moyen d'assimiler ce savoir est de le voir dans la réalité.
J'ai lu des écrits, écouté des maitres, mais tant que je ne serais pas réellement confronté à ce qu'implique l'ordre, ce serait mentir que de dire que je suis en accord avec ce qu'il dit.

-Très bien, tu semble penser que tu es prêt à quitter Tython, c'est ce que tu aimerais ?

-Oui maîtres.

-Bien, nous allons débattre, tu peux sortir nous te recontacterons plus tard.

Hebeco s'inclina à nouveau et dit :

-Merci maîtres.

En sortant Hebeco eu la joie de voir son maitre s'éloigner soudainement de la porte à laquelle il était collé pour écouter la conversation.
Honteux, le maitre fit alors semblant d'avoir perdu quelque chose.
Hebeco dit avec un air suffisant :

-Avez-vous besoin d'aide maître ?

La phrase du Padawan eu l'effet escompté d'énerver son interlocuteur :

-Tais-toi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmpereurEwok

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Hebeco Organa [Accepté]   Lun 2 Jan - 15:28



Hebeco Organa


Partie I

Chapitre III : Dans la forêt de Tython

Cela faisait des heures qu'Hebeco avait quitté la salle du conseil, se demandant ce qui allait ce passer, mais aucunement inquiet.
Il était sûr de lui et était convaincu que ses réponses face aux questions des membres du conseil étaient satisfaisantes.

Fatigué d'attendre il finit par rentrer dans le bureau de son maitre, dont il fut immédiatement chassé.
Bien que cette action avait pour but de trouver réponses, il savait qu'il le faisait également pour s'amuser à provoquer son maitre.

Ainsi Hebeco ressortait dans le couloir quand il vit une personnes venir vers lui.

Il s'agissait du padawan avait qui il partageait son dortoir depuis Coruscant, Kay Aonlas.

Bien qu'à leur première rencontre leur discussion fut plutôt tendue, les deux padawan finirent vite par devenir amis.

C'était d'ailleurs l'un des seuls amis qu'Hebeco avait au temple, bien que très sociable, ce dernier subissait les préjugés des autres élèves qui le traitait comme un noble arriviste.

Une attitude que Kay manqua de prendre également par mimétisme des autres padawan afin de se faire bien voir.
Il ne voulait pas l'avouer mais ce garçon solitaire n'avait guère d'ami avant l'arrivée d'Hebeco.
Il était un padawan brillant, passant son temps à étudier mais qui avait dur de créer des liens avec les autres.

Lui et Hebeco s'étaient donc naturellement rapproché dès lors que ce dernier avait appris à connaître le jeune noble d'Alderande.

Kay vint donc interpeller Hebeco avec un sourire narquois :

-Alors comment ça se passe avec ton maitre ? Votre relation s'arrange ?

-Ben il m'a l'air de plutôt bonne humeur aujourd'hui.

-Ah bon ?!

-Oui il m'a seulement viré cinq fois de son bureau aujourd'hui.

-Ah, tu penses pas que tu devrais faire un effort avec lui ?

-Oh tu sais bien que je suis quelqu'un de respectueux, j'agis bien avec tout le monde ici, je suis quand même d'éducation noble.
Mais cet homme là, il n'y a pas de mot pour le qualifier.
Il est ridicule, c'est un vieux con, je te jure en un an on aurait cru qu'il en avait prit dix.
Et son poids, il est énorme et grossit à la même vitesse que son âge.
Je ne peux pas respecter quelqu'un qui me traite aussi mal, il est réellement méprisant.

-Bon très bien, j'espère que les choses changerons un jour.
Sinon on fait quoi ?

-Ben normalement je devais attendre qu'il ait les retours du conseil sur mon entrevu.
Mais ça fait une heure qu'il m'ordonne d'aller méditer en forêt pour m'occuper.

-Pourquoi t'y vas pas ? C'est mieux que d'attendre ici.

-Ouai mais ça m'amuse beaucoup d'aller l'embêter, donc je fais des allers retours dans son bureau...

-Rof, et après tu t'étonnes que votre relation ne vas pas ?

-Non mais je pense que ça l'amuse aussi, j'ai l'impression qu'à chaque fois que je rentre il a déjà préparé son insulte.

-Ah ah, c'est ridicule.

-Fait pas le malin, rappel toi qu'à notre rencontre t'avais écrit tout ce que t'avais à me dire pour me montrer que j'étais un sale imbecile.

Kay se mit à rire :

-Oh ta geule......

-Bon je pense que finalement je vais aller dans la forêt, tu m'accompagne ?

-D'accord.

-Et marchons lentement, ça le met toujours en rage quand j'arrive en retard.

-T'es con.

Hebeco et Kay marchait dans la forêt, les sentiers de Tython étaient parfaitement adaptés pour la sécurité des padawan et qu'ils puissent aller se reposer dans la nature luxuriante de la planète, ces chemins menant souvent à des lieux parfaits pour méditer.
Cependant Hebeco préférait bien plus s'aventurer dans les lieux les plus reculés des forêts, loin des routes et des lieux peuplés.
Kay suivait à contrecœur le jeune noble dans ses expéditions, plutôt peureux d'aller se perdre dans la nature, et désireux de respecter les ordres des maîtres.
Un souhait en total opposition avec les idéaux d'Hebeco, qui désobéissait souvent à ce que l'ordre exigeait.
Bien que les deux padawan pensaient différemment sur de nombreux sujets, ils restaient en toute circonstance très proches et réellement amis.

Ainsi, depuis leurs départs les deux compères n'avaient cessés de parler et de rigoler, quand soudain Kay s'écria :

-Attend on a le droit de venir ici ?!

Hebeco dit en rigolant :

-Mais oui ! Tu sais il y a très peu d'endroit où on n'a pas le droit d'aller, et si on y va on a qu'à dire qu'on s'est perdu.

-Ouai mais j'ai pas envie de rester deux nuits dans la forêt comme l'autre fois.

-Ah oui c'était énorme !

-Et attend t'oublie que j'ai faillis me faire attaquer par un seigneur sith ?!

Hebeco ne pouvait s'empêcher d'exploser de rire, ce qui poussa Kay à faire de même. Ce dernier dit alors :

-Bon ok, on s'était quand même bien amusé.

-Ouai.
Sinon toi avec ton maitre ça se passe comment ?

-Ben tu sais il me calcul à peine, la preuve je suis en train de me balader en forêt avec toi.
Il me donne des tâches médiocres à faire.
Tu sais tu te pleins tout le temps de ton maitre mais au moins tu dois moins t'ennuyer avec lui que moi avec mon maitre.

-Ça c'est sûr !
En tout cas tu devrais être fier de toi, tu es l'un des meilleurs padawan de l'ordre, et pourtant ton maitre te calcule pas.
Ça doit être ça la clé du succès, on ne peut compté que sur soit même ...

-T'es gentil mais je sais pas si c'est vraiment le meilleur moyen de réussir.
Je travail énormément, mais des fois j'ai l'impression d'avoir à faire tout tout seul, c'est dépriment.

-Tu veux qu'on échange de maitre ?

-Non, ah ah !

-Tu vois, même toi tu réponds franchement que mon maitre est un con, tout le monde doit le détester dans l'ordre.

-C'est un vieux con, c'est sûr.
Mais il doit sûrement avoir beaucoup à enseigner.

-Peut être.

-Bon sinon tu me fais plein d'éloge sur mes qualités de Jedi, mais si tu travaillais et croyais un peu plus dans la force, tu serais facilement à mon niveau, même sûrement bien plus fort.

-Déconne pas.

-Mais si tout le monde dit que tu as beaucoup de potentiel, c'est juste que tu n'as pas envie de l'exploiter.

-Ouai ben je n'ai pas envie de l'exploiter car je n'ai pas envie de devenir un Jedi ! Tout ce dont j'ai envie c'est de retourner sur Alderande et de vivre comme avant ! Je suis noble !

Soudain un silence s'installa.
Après quelques instants Kay le rompa en allumant son sabre et en commençant à s'entraîner face à un arbre comme si c'était un mannequin d'entraînement.
Il dit alors :

-Je suis désolé, je sais que c'est dur pour toi tout ça ... tu sais quand je me sens mal je m'entraîne pour me défouler.

-Non c'est moi qui suis désolé, je suis ridicule.
Je devrais commencer à m'y faire et arrêter de me plaindre ...
Et évite de couper cet arbre, c'est pas un mannequin d'entraînement.

-Ah c'est vrai, toi et la nature.

-Non la nature ne me passionne pas plus que ça, mais c'est qu'elle me détend, et me rappel Alderande.
Je me sens bien mieux ici que sur Coruscant.
Arf je recommence à parler d'Alderande !

-T'inquiète.
Tu sais je n'éprouve pas le même lien que toi avec la nature, j'ai grandis dans une villes puis dans le temple de Coruscant au millieux de la plus grosse planète ville de la galaxie, mais c'est vrai que c'est détendant ici.

-Mmh oui.
On lève le camp? il va faire nuit.

-Ok.

-.... Oh un seigneur Sith !

-Ta geule...

Les deux amis se mirent à nouveau à éclater de rire et passèrent ce retour vers le temple à discuter comme l'allée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hebeco Organa [Accepté]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hebeco Organa [Accepté]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai accepté par erreur ton invitation (Fini)
» [Accepté]Sho Nagoshi
» Kai [Accepté deux fois]
» Village Hentaï[accepté]
» De Charette [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Fiches Personnages-
Sauter vers: