AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ruines du temple Jedi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Ruines du temple Jedi   Ven 9 Déc - 0:12


Ruines du temple Jedi


Les ruines du temple Jedi trônent encore au coeur de la grande capitale galactique. Signes de la déchéance et de l'humiliation de l'ordre, le temple n'est plus qu'un tas de pierre fumante laissé par l'empire après le sac de Coruscant. Si le projet de reconstruction de Coruscant projète de faire disparaitre ce vestige, il n'en demeure pas moins que les ruines du temple siègent encore là où se trouvait le grand temple de l'ordre Jedi. Au-delà du symbole d'échec qu'il représente, le temple est aussi un lieu de pèlerinage où se rendent de nombreux Jedi afin d'honorer la mémoire de leurs pairs disparus sous les coups du terrible Seigneur Noir des Sith, Dark Malgus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EmpereurEwok

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Ruines du temple Jedi   Sam 31 Déc - 15:44



Hebeco Organa


Partie I

Chapitre I : Le départ

Il y a trois ans, aire d'atterrissage privée de la maison Organa, Alderande.

Hebeco s'avançait vers le transport qui venait de se poser sur l'air d'atterrissage, Il savait qu'au moment où il poserait les pieds dans vaisseau, tout serait à jamais changé.
Tout est un grand mot, car même si il s'avait que lui même sera changé, il croyait toujours fermement qu'un jour il reviendrait sur Alderande comme si il n'était jamais partit.
Ces quelques pas lui paraissaient des centaines, il avait l'impression d'être déshonoré et forcé à s'exiler, d'être chassé alors qui se rendait dans l'un des ordres les plus glorieux, mais qui pour lui, n'était rien face à sa planète.
Il était horrifié de ce qui ce passait et pourtant curieux, songeant à ce qui aller se passer minute après minute.
Une fois dans le transport, il s'assit sur un banc à côté d'un garde, attendant que l'un des conseillers de la maison soit monté pour dire :

- Partons le plus vite s'il vous plaît, je ne veux pas rester une minute de plus ici

Le pilote répondit immédiatement :

- très bien votre Altesse.

Regardent par la fenêtre, il lançait un dernier regard aux personnes qui étaient venues assister à son départ : des amis, quelques personnes de sa famille mais très peu,... Il espérait voir son oncle dans la foule mais ce dernier était malheureusement absent.
Alors que le transport prenait de la hauteur, il finit par fixer et partager le regard d'une jeune fille, avant de se détourner pour regarder l'avant du vaisseau, en expirant et en fermant les yeux.
Peu de temps après, le vaisseau quitta l'atmosphère et passa dans l'hyperespace en direction de Coruscant.
Un garde hésitant se tourna vers le jeune homme et lui dit :

- Hum excusez moi votre altesse ... est-ce que vous allez bien ? Vous ne dites pas un ...

- Chut imbécile, rétorqua immédiatement le conseiller, vous ne voyez pas que ... qu'il est en pleine méditation Jedi ?!

-Ne vous inquiétez pas c'est vrai que discuter un peu pourrait me rendre moin anxieux, dit Hebeco avec un léger sourire, je ...

- Oh très bien monsieur, s'écria le conseiller, alors euh ... Oh savez-vous ce que j'ai découvert dans la chambre de votre oncle.

- Vous avez dur de laissez les gens en placer une hein ? Si vous le permettez je vais d'abord répondre à la question du garde.

- Oh oui, pardonnez-moi votre altesse !

Hebeco se retournait vers le garde.

-Comme je vous l'ai dit je suis anxieux, je ne sais pas à quoi m'attendre et ce qui risque d'advenir.

- Je comprend, mais vous savez l'ordre Jedi est un grand ordre, beaucoup rêve d'y entrer c'est un véritable honneur.

- La maison Organa est aussi un endroit où tout le monde veut rentrer, et entre les deux je ne sais pas si je gagne au change.

- Vous aurez toujours votre place à la maison Organa Monsieur.
- J'espère que vous dites vrai, je l'espère.

Soudain l'hyperespace ce désenclencha à l'approche de l'orbite de Coruscant, une gigantesque planète ville à l'exact opposé de la belle Alderande.
Tous regardèrent pas les fenêtres puis Hebeco dit :

- C'est ridicule, on dirait une énorme boule de lumière prête à exploser, c'est affreux comment les gens peuvent vivre et ne serait-ce que respirer sur cette abomination.

La haine du jeune homme s'expliquait seulement par son mal être, il était déjà venu sur la planète et ne s'était jamais plaint ainsi auparavant.
Le vaisseau se posait dans l'aire d'atterrissage du temple, Hebeco et le conseiller en sortirent pour rejoindre quelqu'un venu les accueillir, un homme, la trentaine, tenant de la paperasse dans ses mains.
Il interpella les arrivant :

- Alors Hebeco Oragana, parfait, bienvenue au temple Jedi.

Hebeco regardait dans tout les sens, scrutant des yeux puit dit.

-Merci. voici donc le temple Jedi, je suis déjà venu sur Coruscant mais je n'ai jamais eu l'occasion de visiter ce lieu.

- Oui il est magnifique n'est-ce pas ?

Hebeco prit quelques instant puis répondit d'un air narquois :

- À vrai dire je le trouve un peu oppressent et impersonnel, mais si il s'agit de l'effet escompté alors oui c'est vraiment magnifique.

L'interlocuteur se figea et devint blafard en entendant la réponse, il repris en bafouillant :

- Très très bien .... écoute je pense que ton maître, maître Loyun t'expliquera tout ce que tu as savoir, je ... tiens voilà où il se trouve, dit-il en donnant un plan, cass .... part le trouver !

Avant qu'Hebeco n'eu le temps de répondre, le conseiller s'exclama envers l'homme qui les accueillait,

- Vous savez, il en convient de s'adresser à la noblesse en usant de la désignation " votre altesse ".

Le pauvre homme manqua de s'étouffer de la réponse se qui fit beaucoup rigoler Hebeco, il reprit avec un ton plus sec et la voit légèrement déraillante.

- Il n'est qu'un Padawan ordinaire ici !

Hebeco calma les choses en disant :

- Pas de problème, mon conseiller allez partir.

Ce dernier reprit alors :

- Très bien, votre altesse, dit-il en insistant fortement sur les derniers mots et en se dirigeant vers le vaisseau.

Hebeco n'osa plus parler à l'homme et s'empressa de se diriger vers le temple, sentant toute la haine qu'il avait provoqué et un regard noir posé sur lui.
Pourtant sa première réaction fut de rire une fois à l'intérieur, cette scène assez burlesque l'avait détendu et il était prêt à rencontrer son maître.
Il marchait jusqu'à arriver devant la pièce désignée, posant la main sur la poignée pour ouvrir la porte lorsqu'il entendit un cri :

- Je ne t'ai pas dis de rentrer pauvre imbécile !

Abasourdi, Hebeco lâcha la poignée et resta en plant devant la porte, essayant de comprendre pourquoi une telle agression.
Il espérait qu'il ne s'agissait pas de son maître, il n'avait pas l'habitude de se faire malmener de la sorte.
Et alors qu'il allait répondre à la voix, un groupe vint l'interpeller.
Composé de plusieurs Padawan dont un semblant s'imposer comme le chef, ce dernier lui dit :

- Alors c'est toi le Organa ?

- Le Organa, répondit Hebeco en rigolant, les nouvelles vont vites on dirait.

- Oui bref nous ne sommes pas venu te saluer, mais plutôt t'avertir, l'ordre Jedi est basé sur des valeurs qui te dépasse, il n'y a pas la place pour des petits arrivistes en ton genre qui ne sont là que grâce à leur titre.

- Ok alors tu te calmes tu ne sais rien sur les raisons de ma présen....

- Oui je suppose qu'on t'as dis dans le passé que tu avais un bon lien avec la force et blablabli et blablabla pour satisfaire monsieur et sa famille de noble, mais sache qu'ici ont va bien voir qui mérite sa place dans l'ordre et qui ne la mérite pas.

- Bon tu vas te mettre en tête que ...

Hebeco n'eu pas le temps de répondre que le groupe s'en allait, il s'écria alors :

- Bande d'enfoirés !

Il se retourna alors et vit dans l'encadrement de la porte précédemment fermé derrière lui un homme, vieux, enrobé, l'air coléreux, .....
L'homme poussa un soupir et lui dit de rentrer.

- Tu es en retard ....

- C'est vous qui m'avez crié de ne pas rentrer...

- Oui mais tu était tellement occupé à déranger les autres que tu n'as pas entendu quand je te disais de rentrer.

- Déranger les autres ??? On est loin d'avoir entendu la même chose s'exclama Hebeco.

- Ne remets pas en question ce que je dis !! .... Il se frotta les yeux et dit, à peine arrivé et tu dérange des Padawan, et pousse l'homme qui est venu t'accueillir dans la déprime.

Hebeco ne put s'empêcher de rire :

- Ce gars a fait une dépression de ce que je lui ais dis ?!

- Oui ce gars comme tu dis est ... quelqu'un de  ... sensible, c'est son meilleur qualificatif si on veut rester gentil.
Il n'empêche que  tu ne la pas épargné !

Hebeco tentait de rester sérieux face à la colère de son maître, ce dernier repris.

- Très bien Padawan, on va calmer le jeu, je suis maître Loyun, j'ai participé à la grande guerre mais je suis désormais un des responsable de la stabilité interne de l'ordre.
C'est une question cruciale pour un ordre, d'autant plus en ces temps troublés, je m'occupe de l'unité de l'ordre, de lutter contre les Jedi noir, les renegats et les traitres.
Et toi tu es mon Padawan.
Tu as beaucoup de retard qu'il va falloir rattraper, on travaillera donc d'arrache-pied, comprends-tu ?

- Oui maître ...
J'ai juste une question, pourquoi suis-je ici ?

- Pour devenir un Jedi.

- Oui, je sais mais, ... ma famille y a était opposée pendant longtemps, pourquoi un tel changement ? Je sais que l'ordre a besoin de nouvelles recrus, mais comme vous l'avez dit j'ai beaucoup de retard...

- Ecoute il n'y a aucune raison pour que je te parle des intentions de l'ordre, mais sache que je suis ravis d'avoir un tel défi que toi !

-Défi ?

- Oui tu n'as pas un profil si banal que ca, tu as beau avoir des lacunes, tu as réel potentiel et un réel lien dans la force qu'il serait idiot de gâcher, mais surtout tu as un profil assez sensible.
Sache que pour un homme qui chasse des Renégats, avoir un padawan qui n'a jamais suivis les enseignements Jedi, qui ne partage donc en aucun cas les idéaux Jedi, un véritable terreau fertile au coté obscur, ca c'est un défis pour moi.
Préserver au plus tôt les personnes des ténèbres pour ne pas avoir a les combattre plus tard, voici une mission digne de moi.

- Cela n'explique pas tout, je sais que l'ordre fait des tris chez les padawan, et que les profils les plus sensible comme moi ne rejoigne justement pas l'ordre, alors pourquoi moi ? Pour mon nom ?

- Je vais faire de toi un Jedi tu devrais être heureux, mais si cela ne te satisfais pas pauvre imbécile dis-toi alors que tu es l'être le plus malchanceux pour que je t'ai choisi.

- Je suis donc quoi, une expérience ?

Le maitre souffla.

- As-tu d'autres questions, insolent ?
Tu devrais faire honneur à ton nom et pourtant tu semble oublier toutes les qualités qu'on ta enseignées j'espère que tu va te ressaisir ?

- Vous savez, je pensais d'abord faire en sorte d'être renvoyé de l'ordre, mais si je comprend bien, pas d'échappatoire ?

- Ne t'inquiète pas, je vais faire de toi un Jedi, dit-il un sourire à la bouche.
Peux-tu me réciter le code Jedi ?

Hebeco avait appris le code, un savoir classique pour un noble, mais il ne voulait pas le réciter, il ne savait pas pourquoi, mais il ne voulait pas se soumettre à son maitre.

- Euh ... non maître

- Tu vois, je te croyais plus respectueux, mais tu porte la honte sur toi, je vais adorer te montrer ton destin.

A ces mots Hebeco fronça les sourcils.

- Je ... je suis un Organa est mon seul destin se trouve sur Alderande, sur laquelle je retournerai bientôt ...

- Tu n'en démord pas, mais les Jedi ont un destin bien précis tu sais, autre que leurs intérêts personnels.
... Mais à mon grand regret alors que tu devais couper tout contacte, ta famille à réussi à convaincre le conseil pour que tu puisse, rarement mais obtenir quelques dérogations pour rentrer.
Ils ont joué sur le fait que tu étais déjà trop investis dans certaines actions de ta famille.
Je ne sais pas si c'est vrai et je ne veux pas le savoir, mais tu as intérêt à rester peu et pour de bonnes raison.
J'espère que tu feras en sorte dans le futur d'y retourner le moins possible.

A ces mots Hebeco reprit espoir, l'espoir de retourner sur sa planète.

- Tu peux disposer, rejoins ta chambre.

- Bien maitre.

Hebeco sortait, il s'en voulait de son attitude mais ne pouvait se résoudre se soumettre de cette façon à un maitre aussi vulgaire.
Ce vieil homme était détestable, et jamais le padawan ne pensait que quelqu'un pouvait s'adresser de cette façon à un Organa.
Il arrivait à son dortoir, désireux de dormir et d'oublier, mais lorsqu'il ouvrit la porte il tomba sur un jeune homme en train d'étudier qui s'écria à son arrivée :

- A voilà le Organa !

- Oh putain non pas encore.

- Je suis désolé mais on est tous du même point de vue ici, tu arrives comme une fleur alors qu'on se bat depuis des années ...

- Oui c'est bien continue je t'écoute, dit Hebeco en se jetant sur son lit et en mettant sa tête sous son oreiller.

- Oui car notre ordre est un ordre de justice et je ... euh ... Ca va ?

- Hmmmm, j'ai dis que je t'écoutais.

- Ouai mais ... t'as l'air fatigué et si c'est pour que tu m'écoute a moitié j'ai pas envie de me répéter ...

- Non sincèrement je n'ai pas envie de te couper, ce n'est pas polie et tu a l'air d'avoir tellement bien préparé ton petit spitch.

- T'inquiète pas j'ai tout écris dans mon carnet comme les autres, si tu veux je te dis tout ca demain matin avant le petit déjeuner ?

- Ca marche, merci mec, bonne nuit !

- Bonne nuit.

Hebeco fermait les yeux, il ne pensait plus à rien, le matelas était dur.
Il se rêvait sur Alderande, il pensait à son oncle, à tout ce qu'il avait laissé.
Il se dis alors qu'il était intolérable que son destin lui soit dicté, et se fit la promesse que bientôt il sera seul maitre de son futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ruines du temple Jedi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Temple Jedi
» Cours du Temple Jedi
» Phyllis Shai (TERMINEE)
» Les ruines du temple numénoréen: Chez l'elfe...
» A l'aube d'une nouvelle ère [Maîtres du Conseil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: République :: Coruscant-
Sauter vers: