AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Forteresse Sith d'Imei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Mer 26 Oct - 18:45

Oracle



-C'est envisageable en effet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Mer 26 Oct - 19:13



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XVIII: Plan de bataille

- Alors je propose le plan suivant. Notre adversaire vise l'Arcadia alors nous allons le lui offrir. Les trois Harrowers se placeront en formation triangulaire inversée, avec l'Arcadia en pointe arrière. La bataille se déroulera en trois dimensions. Le Ralroost se positionnera à plusieurs centaine de kilomètre en dessous de la formation triangulaire, orienté vers le haut.
Les trois premiers vaisseaux adversaires quitteront l'hyperespace et se placeront à longue distance pour établir le combat. Nous répliquerons en demeurant fixe et attendrons l'arrivé du vaisseau bélier. Lorsque celui-ci quittera l'hyperespace, nous le laisserons avancer jusqu'à pénétrer dans la formation triangulaire tout en employant toute notre puissance de feu sur lui, l'obligeant à envoyer toute l'énergie des boucliers sur les déflecteurs supérieurs. Là, le Ralroost percutera le vaisseau bélier depuis le bas, là où le vaisseau est le plus vulnérable, puisque non protégé par les boucliers et aussi puisqu'il s'agit de la partie la plus vulnérable du vaisseau.
Le vaisseau bélier se retrouvera à la merci des Harrowers au coeur de notre formation et nous le pulvériserons, profitant de l'inefficacité de son système d'attaque et de défense. Le Ralroost ne subira que peu de dégâts en frappant le dessous du vaisseau et sera toujours opérationnel au combat.
Lorsque le vaisseau bélier sera détruit, nous refermerons la formation triangulaire pour permettre au Ralroost de se repositionner, tout en étant protégé des tirs, et d'établir une formation défensive avec quatre vaisseaux pour lutter contre les trois autres vaisseaux adverses qui attaqueront probablement en voyant l'attaque du bélier échouer. Dès lors, je laisse aux officiers compétents le choix de la stratégie. Des questions, objections ou propositions de stratégie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Jeu 27 Oct - 1:48

Dark Erebus



Erebus était retourné à son promontoire, il s'y plaisait bien, il avait toujours apprécié les points en hauteur permettant d'avoir une vue globale sans être vu. Griggs et Ilis devaient s’entraîner et Erebus allait pouvoir les observer, observer le style de combat d'Ilis et aider autant que possible griggs en évitant de trop intervenir histoire de ne pas fausser la chose.

Les deux entrèrent dans la salle, Griggs fidèle à lui même fanfaronnait face à son adversaire, il ne semblait pas connaitre le pouvoir dont disposait Ilis, mais bon ça serait au moins divertissant à voir. Les deux se chargèrent, Griggs frappa le premier, un coup à droite un coup à gauche, tout deux parés par Ilis qui contre-attaqua par 4 coups. Les 3 premiers furent parés mais le 4ème le toucha au flanc, avant qu'elle ne lui assène un coup d'estoc au torse profitant de sa garde baissée et le faisant tomber à genoux.

-Griggs concentre toi tu te fais battre par une fille!

-Capitaine?

-Vous n’êtes donc pas décidé à quitter votre perchoir?

-Ah non là je suis aux premières loges tout va bien. Quoi que je veux bien un verre d'eau s'il vous plait.

Ilis pris un verre d'eau rempli dont elle projeta le contenu sur Erebus.

-Merci comme ça c'est parfait! Vous pouvez reprendre.

Les deux reprirent leur entraînement, tous conclu sur une défaite de Griggs, qui se relevait tout le temps. Erebus semblait décerner un style à Ilis, à voir, avec un peu de temps il pourrais commencer à pouvoir anticiper ses coups.

-Griggs concentre toi, rappelle toi ce que je t'apprenais pour tuer un sith avec un blaster. Ça marche aussi avec un bâton!

-Compris capitaine j'y penserais.

Le combat repris griggs passa à l'offensive, il frappa Ilis aux chevilles, coup qu'elle parvint à parer, puis il la frappa au niveau de la tête qu'elle para aussi cependant d'un autre mouvement rapide il parvint à la toucher à la cheville et à la faire trébucher.

-Ha! ha ha ha ha ha hé Ilis tu manque de concentration, comme dirait l'autre il faut voir avec la force pas avec les yeux, ou l'inverse je sais plus.

-Vous ne vous arrêtez donc jamais?

-De temps en temps quand je dors.

-Et bien j'aurais d'autant plus hâte que ce moment arrive alors.

Erebus était plié de rire sur son promontoire, mais il savait qu'au fond c'était la surprise qui avait fait gagner cette partie à griggs. Ilis reprendrais l'avantage sur le round suivant. Le combat repris et Ilis repris l'avantage sur Griggs, mais ça avait au moins permis à Griggs de reprendre momentanément l'avantage sur elle. Les combats s’enchaînèrent et se ressemblèrent tous et à quelques fulgurances près Griggs ne parvenait pas à prendre l'avantage sur son adversaire. Cela irritait Erebus de voir son ancien Lieutenant être battu de la sorte. Il s'était levé et tournait virait sur son promontoire, frustré.

-Allez Griggs, concentre toi sur ces coups, déplace ton arme pour parer les coups pas pour en mettre et te placer en position de faiblesse, quand tu saura bien les parer tu pourra en placer.

Ilis après avoir mis Griggs une énième fois au sol, décida d'une pause pour lui puis en relevant la tête s'adressa à Erebus.

-Vous souhaitez peut être prendre sa place?

-Ce serais avec plaisir mais j'ai poiur règle de ne pas frapper les femmes, il serait dommage que j’abîme une si belle créature!

-Je ne le prendrais pas mal ne vous en faites pas.

-Bon et bien c'est si gentiment proposé, je ne peut refuser.

Erebus descendit de son promontoire attrapant l'arme de griggs au passage.

-Si je perd c'est normal je me bat avec deux sabres d'ordinaire.

-Déjà des excuses mais on à même pas commencé pourtant.

-Oh mais ça ne fait qu'ajouter du défi à la chose!

Les deux duellistes s'affrontèrent violemment rendant l'un et l'autre coups pour coups dans un duel rapide et violent. Erebus toucha le premier.

-Ça fait 1 à 0 pour moi, on continue?

-Ce n'est que le début!

Le duel repris, après 5 échanges Ilis parient d'un coup d'estoc à toucher Erebus.

-1-1

-On continue jusqu'en dix.

Erebus brisa son bâton en deux il serais plus à l'aise avec deux armes qu'avec une seule longue et le duel repris, chaque combattant parvenait à toucher son adversaire qui à son tour prévenait à revenir au score, 5-5, 6-5, 6-6, les points s’enchaînaient de parts et d'autres, et de chaque coté la tension montait. Les deux usaient de tout leurs talents pour vaincre l'adversaire. Cependant Erebus pris un avantage plusieurs fois d'affilés sur son adversaire, passant à 9-6.

-Ecoutez je vous en voudrais pas d'abandonner ça arrive à tout le monde de perdre.

-Ce n'est pas terminé!

L’excès de confiance d'Erebus était déplacé et les deux échanges suivants furent gagnés par son adversaire ce qui énerva particulièrement Erebus. Il aborda l'échange suivant plus sérieusement mais fut encore battu par Ilis qui d'un violent coup de bâton frappa Erebus au visage ce qui éjecta son masque et laissa apparaître son visage. Il serra les poings, le duel avait assez duré. Les deux était enragé par le duel, les deux avaient une grande fierté et refusaient de lâcher la partie.

-Et si on rendait cela plus intéressant?

Styneth canalisa la force dans ses deux bras et Ilis fit de même avant que les deux ne se foncent dessus armes de bois au clair. Et le duel repris avec une violence rare chaque coups étaient rendus avec toute la force dont ils disposaient. Les coups pleuvaient, toujours et encore sans qu'aucun des deux ne puisse vaincre l'autre, quand un coup violent porté par les deux duellistes brisa leurs armes de bois pourtant conçu pour ça.
Le duel s'en suivis sur un corps à corps ou l'agilité supérieure d'Ilis lui donnait légèrement l'avantage. Il parvint à asséner 3 coups à Erebus qui recula, puis 2 autres le repoussant en arrière.
Il se réceptionna plutôt bien, il était temps de tester sa nouvelle invention. Ilis chargea vers lui et lorsqu'elle fut suffisamment proche il frappa violemment le sol et déclencha son déployeur de fumée embrumant la moitié de la salle d'une fumée Noir d'encre et repoussant légèrement Ilis et qui la désorienta un instant. Elle chercha son adversaire autour d'elle mais elle ne le trouvais pas, il avait disparu. Il s'était agrippé au plafond avec son grappin et au moment opportun tomba sur sa cible la frappant de plein fouet avec un violent coup de coude avant de la saisir à la gorge avec son bras mécanique et de l'envoyer de l'autre coté de la salle.
Alors qu'elle n'avait pas encore touché le sol, il tira son harpon qui s'enroula autour d'elle avant de le tirer à lui la ramenant à lui, juste à bonne distance pour un dernier coup. Il décocha un splendide crochet avec son bras mécanique, droit dans le flanc. Ilis tomba à terre vaincu, Erebus se jeta sur elle et s’apprêta à lui asséner une autre série de coups quand il s’arrêta net, son corps était en transe, suralimenté par sa rage, ses yeux brillaient d'un orange perçant. Il repris conscience et ses yeux repassèrent à un orange moins vif, il roula sur le coté et se releva sur un genoux. Il était passé à deux doigts de peut être la tuer mais il avait au moins réussi à se contrôler à temps.

-Je pense.. qu'on peut dire que je prend ce point tu ne pense pas?

-Je suis d'accord.

Les deux adversaires étaient épuisés et tandis que les deux se relevaient péniblement ils entendait Griggs en fond.

-Encore! Encore! Encore! J'ai Adoré j'en veux plus!

-Non c'est mort, mon lit dans mon X-70C m'attend de pied ferme.

Il releva Ilis, elle n'était que légèrement blessée, ses blessures cicatriseraient rapidement d'autant que ce n'était rien de cassé.

-Tu est un danger Erebus, mais... à charge de revanche.

Peut être une ou deux cotes cassées finalement, un crochet lancé par un bras mécanique à pleine vitesse dans des cotes ça devait faire du dégât.

-Ouais on se refera ça un autre jour promis. D'ici là évite de le tabasser pour te venger tu sera sympa.

Erebus se dirigea vers son casque et le remis avant de sortir de la salle pour se diriger vers son vaisseau. Il ne croisa personne sur son chemin et atteignit rapidement son vaisseau. Il retira son armure pièce par pièce, puis son casque ainsi que sa tenue. Il enfila son pantalon léger blanc qu'il portait pour dormir et inspecta une dernière fois son corps avant de dormir. Il avait toujours la cicatrice du remplacement de ses organes ainsi que la blessure du sabre laser de Jadus. Le combat avait réveillé des douleurs pas encore éteintes en lui. Il posa ses gantelets à l'autre bout de se quartiers et se coucha, il devait dormir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Jeu 27 Oct - 21:55



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XIX: La furie

La réunion avait pris fin quelque minutes après l'élaboration du plan de contre-attaqe de la flottille une fois le vaisseau bélier éliminé. La suite serait simple, la flotte réaliserait une procédure d'encerclement à longue distance pour contrôler le combat. Si les affrontements venaient à traîner, une équipe serait chargé d'infiltrer le vaisseau central de la formation adverse, faire surcharger ses réacteurs et le faire exploser au coeur de la flottille adverse.
Après la réunion, Oldae avait reçu un cour de Dark Essius sur la maitrise de l'arcane dite de "la furie" et celle de la "calamité". L'arcane de la furie consistait à donner l'impression à la victime qu'il se trouvait prisonnier au milieu d'une tempête de force provoquée par le sorcier. L'illusion donnait un sentiment d'oppression terrifiant et laissait l'adversaire déboussolé. Cependant, il ne s'agissait que d'une illusion passive de bas étage qui donnait simplement une image de puissance démesurée mais au fond irréelle. L'arcane de la calamité, elle-aussi une arcane passive, était une arcane très impressionnante qu'Oldae avait rapidement apprécié. Elle transformait, aux yeux de la victime, le sorcier en une créature terrifiante distillant autour d'elle un sentiment d'effroi. Le sorcier devait bien sûr utiliser des illusions, en parallèle, pour modifier les sens sa victime et rendre la créature plus "réaliste". Oldae avait pris plus de trois heures avant de parvenir à donner forme à une créature et le même temps pour lui donner de la "substance" et la rendre "tangible". Pour autant, l'illusion ne demeurait pas plus de trente secondes se qui demeurait encore totalement insuffisant.
Dark Desius avait aussi appris à Oldae à dissocier les illusions passives des illusions actives. Une illusion passive influençait l'esprit de l'adversaire mais ne l'agressait pas pour autant, elle se contentait de produire un environnement. La furie ou le diable était des illusions passives. Les illusions actives attaquaient directement le mental de l'adversaire c'est-à-dire qu'elles produisaient une douleur psychique assimilée ou non comme physique.
Oldae avait aussi appris que les illusions conventionnelles ne fonctionnaient pas au-delà de 10 000 mètres. Cependant, certain sith, comme Nagaw Shasow, était parvenu à outrepasser cette règle.

L'après-midi se terminait lorsque Dark Dessius décida de mettre fin à l'entrainement pour retourner s'atteler à la préparation de l'illusion qu'ils utiliseraient contre l'assassin caché dans la flotte.

- Nous allons nous arrêter ici mon seigneur, je dois retourner à mon travail si vous le permettez, dit l'illusionniste en se levant.

- Faites seigneur Desius, l'entrainement m'a fatigué, et j'ai de toute façon des choses à régler, déclara le sith.

Dessius salua Oldae et quitta la salle du trône où avez eu lieu l'entrainement. Anarell se releva et alla s'assoir sur son trône. Son repos fut cependant de courte durée puisque Dark Ilis pénétra dans la salle du trône. Sa démarche était légèrement claudicante mais elle n'en laissait rien paraître.

- Tes côtes te font encore souffrir ? demanda Oldae.

- Comment le savez v... Vous avez suivi le duel ? l'interrogea t'elle.

- En effet, c'était un beau duel Ilis, la félicita le sith.

Oldae avait été surpris de sentir un duel entre Styneth et Ilis, il avait d'abord cru que le capitaine avait décidé de massacrer toutes les personnes présentes dans la forteresse. Finalement le sith avait compris qu'il s'agissait d'un duel amical entre les deux guerriers pour tester leurs capacités respectives. Le duel avait été serré, le combat s'était gagné de peu pour le capitaine et il semblait que celui-ci est recouru de manière incontrôlée à son pouvoir et suite à une technique que le sith n'avait pas su interpréter à travers la force.

- C'est un homme dangereux mon seigneur, il y a quelque chose en lui que... que je n'arrive pas à saisir, c'est comme si... son pouvoir n'était pas naturel, comme si son pouvoir était artificiel, déclara la jeune femme.

Artificiel ? Oldae avait déjà senti ça aussi, le pouvoir de Styneth n'était pas conventionnel, tout du moins pas complètement.

- Expliquez-vous, l'invita Oldae.

- Deux éléments me font penser que son pouvoir est anormal. Le premier est qu'il arrive naturellement à se rendre comme... inexistant. Si on ne voit pas qu'il est là et qu'on ne cherche pas à le voir, on ne sait pas qu'il est là. Il ne s'agit pas de masquer son pouvoir. Cela est différent de l'invisibilité sith puisque si l'on prend la peine de sonder la pièce on ressent sa présence, en revanche si l'on ne se méfie pas, on ne le détecte pas naturellement, à moins d'avoir des sens très aiguisés. Nos défenses ne s'activent pas naturellement, sauf si il y'a danger.
C'est cela, il est inexistant à moins de chercher à le trouver et dès qu'il se manifeste, aussi faiblement soit-il, on le ressent. Je ne connais pas un tel pouvoir, c'est différent de l'invisibilité sith, c'est autre chose, une sorte de camouflage naturel. En avez-vous déjà entendu parler ? demanda la femme indécise.

- Jamais, un tel pouvoir n'a jamais été mentionné chez les sith. En revanche, un tel pouvoir existe chez les jedi, mais je n'ai jamais eu l'occasion de le rencontrer. Certain jedi parvenait à se mêler à la force et à se fondre en elle. Il ne s'agissait pas de l'utiliser pour se cacher mais naturellement se fondre en elle, comme un effet caméléon.
Quel est le deuxième élément ? expliqua Oldae.

- Son pouvoir, plutôt la manière dont il se manifeste. Dès qu'il recourt à son pouvoir celui-ci augmente graduellement, sans être contrôler, il franchit les paliers un à un mais involontairement. C'est comme une vanne d'eau. Si la force était l'eau et la vanne les barrières que nous utilisons pour la maîtriser, chez Styneth une telle vanne est quasi-inexistante. Son pouvoir augmente graduellement sans être maitrisé, comme l'eau qui dès qu'elle commence à s'écouler et qui refuse de s'arrêter. Il n'en reprend le contrôle que lors de moment fugace.
Les sith emploient généralement les émotions pour augmenter leur pouvoir, tout comme Styneth, mais ils savent contrôler leur pouvoir jusqu'à franchir la ligne rouge. Le problème est que Styneth ne sait pas s'arrêter, c'est comme si il ne parvenait pas à pressentir les paliers, et un jour il risque de dépasser cette ligne. Et si ça arrive, vous savez ce qu'il se passera, mit en garde Ilis.

- Un déviant... murmura Oldae.

- Un déviant, acquiesça t'elle.

Déviant était un terme utilisé parfois pour définir un sith qui aurait perdu le contrôle de ses pouvoirs et que le côté obscur aurait fini par dévorer. Oldae avait déjà affronter des déviants pendant son apprentissage et surtout pendant la guerre. Combien de sith étaient devenus fous par le goût du sang et du pouvoir, jusqu'à dépasser leur limite ? Lorsqu'un sith devient un déviant, il ne peut plus revenir en arrière, tout du moins pas seul. Si il franchit le dernier pallier, la ligne rouge, le côté obscur s'empare de lui à jamais.

- C'est là toute les observations que tu as fait lors de ton combat ? questionna Oldae.

- En effet, si l'on exclu sa nouvelle technique saugrenue, dit elle.

- Saugrenue ? répéta Oldae, un soupçon d'humour dans la voix.

- Il utilise une fumée noire, très épaisse, qui empêche quiconque de voir à travers, sauf lui on dirait, répondit Ilis.

- Vous ne parvenez pas à le repérer par la force ? s'interrogea Oldae.

- Partiellement, il semble se fondre dedans, plutôt on dirait que la fumée est imbibée de sa présence. C'est comme rechercher un brin de paille dans un ballot de paille, dit la jeune femme.

- Le même effet caméléon ? demanda le sith.

- Possible, acquiesça Ilis.

- Tout cela est bien étrange mais de là à dire que son pouvoir est artificiel, c'est allé loin Ilis. Tu es alchimiste, tu connais les tenants de cet art et surtout ses difficultés, manier les midicloriens est une opération extrêmement complexe qui nécessite des années d'entrainement, alors créer la force... Je ne connais aucun sith capable de faire ça dans notre temps, les derniers à avoir réussi à insuffler la force dans des êtres étaient des sith comme Nagaw Shadow ou Exar Kun.
Je pencherai d'avantage sur l'hypothèse qu'il était déjà né avec la force et que des alchimistes est modifié son pouvoir sur Dantooïne lors des expériences menées par Jadus. Cela est difficile à croire mais plus plausible que la première hypothèse, expliqua Oldae.

L'alchimie sith était une vieille pratique sith qui avait encore de belles années devant elle, la guerre l'avait ramené au premier plan pour être utiliser comme arme contre les jedi. Ilis était de ces nouveaux sith qui avait profité de cet engouement pour l'alchimie pour l'apprendre et devenir alchimiste. L'alchimie sith se dissociait en deux branches très différentes et qui donnaient naissance à deux types d'alchimistes diamétralement opposés. La première branche de l'alchimie était porté sur la science et la recherche. Il s'agissait d'étudier les midicloriens et de les manipuler pour influencer la génétique. Styneth avait probablement eu à affaire à ces alchimistes.
Ilis appartenait à la deuxième branche de l'alchimie sith et qui était une alchimie centrée sur le combat. Cette alchimie reposait sur la modification des molécules à l'aide de la force pour donner naissance à des "nouveautés". La plus célèbre de ces nouveautés, et jalousement gardée par les alchimistes, étaient le redoutable poison sith.
Le poison sith était semblable à une maladie qui contaminait un individu au côté obscur et qui le conduisait à devenir un "déviant". Une blessure ou une ingurgitation était nécessaire, et fatale par la même occasion. Heureusement, le poison sith était très rare car extrêmement compliqué à fabriquer et facile à détecter à l'aide de la force, aussi les alchimistes gardaient précieusement leur poison pour le moment venu. Néanmoins, lors des batailles, les alchimistes recouraient fréquemment à leur poison pour se battre.
A ce poison venait s'ajouter d'autres poisons aux diverses applications, mortels pour certains ou simplement nocifs pour d'autres, ainsi que des techniques pour modifier la composition des matériaux et donc influencer leurs caractéristiques.

Ilis était un maître des poisons, elle disposait d'un savoir impressionnant dans ce domaine, ce qui faisait d'elle une assassin redoutable. Comme Oldae aimait le rappelait, elle était l'archétype d'une femme fatale en employant les deux armes d'une femme, la beauté et le poison. Elle employait son poison à l'aide de deux manières, soit par des gaz empoisonnés ou par de petites aiguilles imbibées de poisons qu'elle fixait à son ceinturon ou sur ses cuisses. Bien évidemment elle disposait de tous les remèdes à ses poisons, qu'elle conservait jalousement.

- J'aimerai que tu continues tes petits duels avec le capitaine, cela ne te fera pas de mal et cela permettra de vérifier nos théories. De plus, j'imagine que ta défaite est à charge de revanche. Ne lui fait aucun cadeau, j'ai surveillé ton combat contre lui, tu as perdu car tu n'as pas utiliser tout ton potentiel, tu es resté sur un pouvoir constant alors que lui n'a cessé d'augmenter le sien. Je t'autorise à puiser dans le côté obscur pour l'obliger à aller jusqu'à ses limites. Cependant, arrête toi avant qu'il ne devienne un déviant, ou qu'il n'essaie de te tuer. Si jamais il devient incontrôlable, prends les mesures qui s'imposent mais évites de le tuer.
Ah oui... n'utilise pas tes poisons, reste sur des combats conventionnels et uniquement à l'arme d'entrainement, ordonna Oldae.

- Autre chose seigneur ? demanda Ilis.

- Oui, familiarise toi avec son style de combat, vous partirez bientôt en mission ensemble et je veux que vous soyez coordonnés, dit le sith.

- Ensemble ? répéta t'elle surprise.

- Certaines missions ne pourront être mener seul contre le schisme du combattant, tu auras besoin d'un allié de talent, le capitaine est le plus indiqué, expliqua Oldae.

La jeune femme approuva.

- Comment se passe l'entrainement du lieutenant Griggs ? demanda Oldae.

- Cet homme est impressionnant, son entrainement a commencé il y a une semaine et son talent au sabre est exceptionnel. Il est déjà capable de m'affronter et de m'obliger à me battre avec attention. Dans un mois, il m'obligera à me battre sérieusement et dans trois mois, son niveau égalera probablement le mien. Il est cependant encore inattentif, ce qui freine ses progrès. Son talent pour la sorcellerie est faible, il est tout indiqué pour devenir un bretteur. Dans une semaine je commencerai à lui apprendre la force sérieusement. Je pense que cette partie sera plus laborieuse mais nécessaire.
Son comportement a beaucoup changé, il est obéissant et assidu, expliqua Ilis.

- Excellent, continus sur cette voix Ilis, il est ton apprenti à partir de maintenant, forme le correctement pour qu'il soit fidèle à notre cause. J'aimerai cependant qu'il reste aussi éloigné du côté obscur que faire se peut, déclara Oldae.

Ilis fut doublement surprise, premièrement par sa promotion en tant que maître et secondement par la demande du sith de l'éloigner autant que faire se peut du côté obscur.

- Pourquoi l'éloigner du côté obscur ? demanda t'elle.

- J'aimerai essayer un nouvel enseignement sur le lieutenant Griggs, j'aimerai mêler l'enseignement des jedi à celui des sith. Revenir au base même de l'enseignement d'un maître de la force tel que le faisait le premier ordre de maître de la force sur Typhon, expliqua Oldae.

- Vous ne connaissez rien aux pratiques jedi, comment comptez-vous vous y prendre ? s'exclama t'elle.

- Je l'ignore encore mais j'ai quelque idées sur le sujet, nous avons encore du temps devant nous, dit le sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Ven 28 Oct - 5:46

Dark Erebus



-Les accès de rage du sujet 42X se multiplient, hier il a agressé un des gardes qui n'a été sauvé que par l'intervention d'un peloton entier et pourtant 3 de nos hommes sont à l’hôpital par sa faute. L’accès de rage est intervenu après qu'un des gardes ait abattu le sujet 49V qui tentait de s'échapper du complexe. 42X se serait jeté sur l'homme et l'aurait roué de coup allant jusqu'à brisé le casque du soldat et lui causant de sévère blessures au visage. Le seigneur souhaite que nous puissions exploiter cela et déclencher ces accès de rage aux moments souhaités.


Une main métallique et froide était posé sur son épaule, une voix douce en émanait, il avait beaucoup dormi mais il aurait bien dormi plus.

-Maître réveillez vous, maître il est l'heure on vous a demandé à la forteresse

Il repris conscience, doucement mais surement, la voix d'Oracle n'avait aucun égal pour le réveiller en douceur, c'était peut être la seule personne qu'il n'avait jamais manqué de peu de tuer en se réveillant. Elle le regardait comme une mère regarderais son enfant se réveiller, avec une douceur et une bienveillance incomparable. Il se leva, il avait tout de même assez dormi pour le moment il devait retourner à la forteresse. Il s'assit sur son lit le temps de se réveiller complètement, lorsqu'il serait pleinement éveillé il irais enfiler son armure et retournerais à la forteresse.

-J'ai finalisé les modifications que vous aviez demandé, votre écran de fumée est désormais électrisé comme vous le souhaitiez, désormais une simple décharge se répandra dans tout le nuage en s'amplifiant causant des blessures à tout ceux qui s'y trouveront. Faire cela cependant réduit drastiquement l'efficacité de la fumée vu que cette dernière est en partie consommée dans le processus. J'ai également rechargé votre système et augmenté la densité de la fumée elle pourra aussi masquer votre signature thermique et infrarouge tout en tenant plus longtemps et en étant plus opaque. Le système de vision de votre casque à également été modifié en circonstance.
Pour ce qui est de la toxine de terreur elle est en cours de synthèse elle sera prête d'ici quelques jours. Enfin le modificateur vocal de votre casque est opérationnel vous pourrez vous en servir dés que vous en aurez besoin.

-Je ne vous mérite pas Oracle, merci pour tout.

-C'est mon devoir maître j'espère ne jamais faillir à vos demandes.

-Ne vous en faites pas pour ça, reposez vous un peu vous en avez besoin.

-Mon système peut rester alimenté, le sommeil n'est que confort secondaire.

-Je vous l'ordonne ça vous fera du bien, je vais pas passer mes journées à dormir pendant que vous vous décarcassez pour moi. Dormez Oracle.

-Bien maître.

Erebus enfila sa tenue puis son armure, s'arma de ses sabres et sortit du vaisseau, il espérait qu'Oracle se reposerait. Son corps pouvait s'auto-alimenter quasi indéfiniment, cependant elle était aussi capable de dormir et cela permettais de régénérer ses parties organiques tout en étant comme pour un humain normal un bonne source de détente et un moment agréable. Oracle était le garde fou d'Erebus et il le savait, elle seule savait le raisonner et le calmer et si il venait à lui arriver quelque chose qui sait ce qu'il deviendrais.
Il arriva dans la forteresse, Ilis l'y attendait.

-Eh bien vous dormez bien dites moi amenez vous j'ai une raclée à vous mettre, vous vous souvenez que vous m'en devez une?

-Non Ilis pas aujourd'hui, j'en ai pas envie.

-Oh vous vous dégonflez, très bien je vois vous n'êtes pas à la hauteur.

-Vous croyez vraiment que ce genre de chose marche sur moi Ilis vraiment?

Elle lui tournait autour,

-Oh que oui, votre orgueil vous rend si prévisible et si facile à titiller, allez venez donc montrez que vous n'avez pas peur et que vous êtes plus fort!

-J'ai détruit la moitié de la forteresse de Jadus et je l'ai mis en sang, vous croyez que j'ai besoin d'une femme pour me démontrer à moi même ma puissance?

-Ah bon? Eh bien là je ne vois qu'un homme peureux qui cherche à se défiler!

Elle agaçait sérieusement Erebus il se propulsa sur son promontoire et s'y assis en évitant de l'écouter. Elle le poussa à l'aide de la force le faisant tomber, bien qu'il réussit à se raccrocher au dernier moment avec son grappin avant de retourner sur son promontoire sur ses gardes cette fois.

-Je vous assure que je n'ai pas envie là, si vous ne voulez pas m'énerver dégagez.

A l'aide de la force elle se propulsa au sa hauteur et le titilla encore et encore.

-Lâchez moi!

Il la propulsa en bas, avant d'y descendre lui aussi saisissant deux sabres d'entraînement.

-Eh bien voilà quand vous voulez! Allez y montrez donc ce que vous valez.

Comme la veille les deux assassins s'affrontèrent une fois de plus. Erebus souhaitait que ça finisse le plus vite possible, il était agassé et probablement prêt à la tuer mais restait calme, pour le moment, elle voulait son duel, elle l'aurait.
Les sabres de bois s'entrechoquaient violemment, avec une rapidité et une violence colossale, les coups résonnaient dans toute la salle. Erebus négligea sa défense sur sa gauche et Ilis s'engouffra aussitôt dans la faille. Elle le frappa deux fois le faisant tomber au sol avant de s'éloigner en riant.

-C'est trop facile, vous êtes ridiculement nuls.

Erebus se releva, chargea de nouveau et après 2 minutes d'intense duel il fut de nouveau touché, puis encore et encore. Il se releva une dixième fois, souffla un coup puis repartit vers Ilis et l'affronta une dernière fois, une fois de plus elle parvint à le mettre au sol. Enfin pensa t'il.

-Voilà 10 à 0 pour vous vous êtes très forte bravo vous avez gagné, bonne journée à vous!

Il se retourna et se dirigea vers son promontoire espérant pouvoir être tranquille. Mais Ilis ne l'entendait pas de cette oreille et elle le poussa avec une poussée de force, le faisant tomber à terre en se tordant de rire.
Les yeux d'Erebus brillèrent, il sera les poing et se releva allant pour repartir

-Arrêtez cela tout de suite.

-Vous faites semblant de perdre, allez quoi c'est tout ce que vous avez?

Elle le poussa le faisant tomber de nouveau. Il se releva une fois de plus et avec des yeux luisants et pleins de rage il se tourna vers elle.

-Vous n'auriez pas du.

Sa voix avait changé, il fonça sur elle armes au clair et le duel repartit de plus belle, plus violent encore. Erebus ne contenait même plus sa force et les coups résonnaient de plus belle. D'un habile coup Ilis parvint à le faire tomber et s’apprêta à le toucher au sol quand il l'attrapa à la cheville et la fit tomber elle aussi avant de se jeter sur elle et la frappa de toute la puissance de son bras de métal dans le plexus. Il poussa un gémissement de douleur avant de le projeter de l'autre coté de la salle d'une puissante poussée de force. Il s'agrippa au mur avec son grappin avant de se propulser devant elle, provoquant une onde de choc la déstabilisant un instant. Avant de charger de sa main de force dans le but de la propulser au loin. Cependant elle réagit elle aussi rapidement et tendis également sa main. Les deux avaient leurs mains à quelques centimètres canalisant une énergie colossale face à l'autre. Après un instant en suspens les deux furent repoussés en arrière. Il devait en finir, il se releva et jeta ses sabres de bois derrières lui avant de courir vers elle.

Il glissa vers elle et au dernier moment sauta pour esquiver son attaque pour se retrouver derrière elle et la frapper dans le dos la faisant trébucher en avant. Il profita de ce temps pour charger son gantelet droit, il allait en finir bientôt et le final serait spectaculaire. Il s'avança vers elle et lorsqu'elle tenta de lui asséner un coup il parvint à lui saisir le poignet avec son bras mécanique. Il resserra son étreinte jusqu’à ce que dans un cri de douleur elle finisse par lâcher son arme. Puis déclencha son gantelet d'un coup de poing dans l'abdomen d'Ilis libérant un nuage de sa nouvelle fumée et la repoussant. Il s'agrippa au plafond avec son grappin et attendis un instant. Il s'était agrippé à un angle différent de la dernière fois et comme il l'avait prévu Ilis pensa qu'il était au même endroit et tenta de l'y frapper avec une poussée de force puissante, sans succès. Cependant afin de semer la confusion en elle Erebus retira son casque et le fit tomber devant elle l'occupant un instant.

Il libéra sa foudre sith sur la fumée qui comme prévu amplifia et répandit la décharge sur toute la surface embrumée. Puis il plongea derrière Ilis qui était à moitié paralysé par la décharge reçu et qui concentrée sur le casque tombé ne l'avait pas vu venir. Il la souleva et la fit retomber lourdement au sol. Il la frappa deux fois puis la souleva à l'aide de son bras droit, pour la projeter au loin. Il la rattrapa avec son grappin et la ramena à lui pour lui asséner un uppercut final la projetant au sol. Il s'approcha d'elle, elle gémissait de douleur, elle ne s'attendait pas à ce déchaînement de rage bien plus violent que le précédent. Il dégaina un de ses sabres et dans un mouvement pour la décapiter s’arrêta à quelques centimètres de sa gorge. Il était enragé comme jamais, un véritable animal assoiffé de sang, pourtant il avait réussi le temps d'un instant à se calmer afin d'éviter le pire. Il éteignit son sabre et le rangea.

-Je sais que vous n'avez pas tout donné mais je m'en fiche, vous avez voulu ma rage vous l'avez eu, maintenant si vous voulez survivre un autre jour vous allez me laisser tranquille et je me fiche pas mal de savoir que vous faites ça pour Oldae ou pour mon bien, tout à l'heure je reviendrais sur ce promontoire et vous avez intérêt à m'y laisser tranquille, et ça fait 2 à 0 pour moi.

Il rangea son arme, ramassa son casque et alla pour sortir de la salle quand une colossale fatigue l'envahit, il tomba à genoux vidé de toute force et ce n'est qu'au prix d'un colossal effort qu'il parvint à se relever pour sortir. Il devait prendre l'air afin d'éviter de vouloir tout détruire sur son passage. La forteresse était près d'une montagne ce serait parfait pour lui, il tendis son grappin vers le première hauteur et s'y propulsa, puis vers la suivante et ainsi de suite. Il atteignit finalement le sommet de la montagne, il s'y posa et respira lentement, il devait se calmer. Pourquoi est ce qu'elle avait tant cherché à le pousser à bout? En tout cas il espérait qu'elle aurait retenu la leçon et qu'elle le lâcherait. D'ici là il devrait se calmer il avait libéré sa rage et était une fois de plus passé à deux doigts de la tuer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Ven 28 Oct - 12:07



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XX: Une apprentie

- Félicitations, tu t'es de nouveau surpasser pour obéir à mes ordres, tu as trouvé le juste milieu, colère mais pas ligne rouge et pas morte, ricana Oldae en entrant dans la salle d'entrainement et se dirigeant vers la jeune femme qui peinait à se relever après l'enchainement.

- Tu étais là mais tu n'as rien fait pour l'arrêter, il aurait pu me tuer, l'accusa t'elle en se relevant difficilement.

Elle avait un hématome sur la joue gauche, son poignée devait être foulé et elle avait dû perdre une ou deux côtes de nouveau.

- Je serai intervenu ne t'inquiète pas, je ne l'aurai pas laisser te tuer. En tout cas ton approche était maladroite, tu as mis à mal tout ton rapprochement avec le capitaine, veille à te faire pardonner, j'ai besoin que votre relation ne soit pas conflictuelle pour les missions à venir, dit le Sith.

- Je suppose que j'arrête aussi nos petits entrainements ? demanda t'elle.

- Nous avons se que nous voulions. Son déchaînement de rage était bien plus important que le précédent, il augment au fur et à mesure et il se rapproche de plus en plus de la ligne rouge. Il est possible que cette dernière perde de son étanchéité si nous continuons ainsi et ce n'est pas une bonne chose, pour nous comme pour lui. Arrêtons-nous là, déjà qu'il explose des forteresses quand il est dans son état normal alors en déviant il serait capable de détruire une planète, finit Oldae sur une boutade qui fit sourire la jeune femme.

- Eh bien, il ne me reste plus qu'à aller à l'infirmerie une seconde fois, je suis entrain d'exploser le record d'entrée à l'infirmerie, je vais finir sur le blacklist à cette allure, ricana Ilis.

- Tu as ton après-midi, je m'occuperai de l'entrainement du lieutenant à ta place, la réunion pour la traque de l'assassin sera à 17h, soit à l'heure, dit Oldae.

- Ou est-il allé ? demanda l'alchimiste sith.

- Il est à l'extérieur de la forteresse, il semble dormir sur une montagne voisine. Il en sécurité sur cette planète, laissons-le, dit Anarell.

La jeune femme se dirigea vers la sortie de la salle d'entrainement mais s'arrêta avant d'en sortir.

- Que faisons-nous pour Dark Phoebus ? Il est de retour, si jamais Styneth le rencontre... il risque de le tuer non ? demanda la jeune femme.

- Aucun risque, pour Jadus, Dark Phoebus est mort sur Corellia de ma main, j'ai veillé à y laisser des traces. Les souvenirs pré-fabriqués de Jadus ne comprennent pas Phoebus comme ennemi, de plus son corps est entièrement cybernétique à l'exception de son cerveau et de quelques parties, sa pression spirituelle est radicalement différente de l'ancienne et il n'a de souvenirs que ceux que j'ai laissé intact. Pour Styneth, le cyborg sera un inconnu et réciproquement. Cependant veillons à ce que leur chemin ne se croisent pas, expliqua le sith.

L'alchimiste approuva et quitta le sith. Oldae ne resta pas dans la salle d'entrainement et se rendit dans les cachots de la forteresse, où étaient enfermés les jeunes jedi rapportés par Phoebus.
Les cachots étaient beaucoup plus sombres que le reste de la forteresse, les cristaux éclairants n'étaient présents qu'à de rares endroits. Oldae n'avait pas affecté de garde aux cachots puisqu'il n'y avait pas encore de prisonniers, tout du moins jusqu'à aujourd'hui. Lorsque le sith pénétra dans l'une des premières cellules collectives, il y trouva sur les murs trois jeunes padawans, tenus par des fers. Dark Phoebus se tenait dans l'ombre, sa tenue était en lambeau, son poitrail était entaillé par une grande trace de sabre et une partie de sa mâchoire mécanique était dans un triste état.

- Y a t'il eu des accrocs ? demanda Oldae.

- Deux maîtres jedi ont été légèrement... réticents à l'idée que je leur emprunte leur padawan. Je me suis donc arrangé pour qu'ils acceptent, expliqua le cyborg.

La raison des traces de coups.

- Des traces ? demanda le sith.

- Aucune mon seigneur, les cadavres des jedi sont dans mon vaisseau, ainsi que leurs armes. J'ai veillé à n'être vu par aucun enregistrement, nia t'il.

- Et le troisième maître ? s'interrogea Oldae.

- J'ai enlevé son apprenti alors qu'il n'était pas là, l'ordre jedi croira à des réactionnaires ou des opposants à l'ordre, voir à des contrebandiers, expliqua Phoebus.

- Félicitation seigneur Phoebus, partez sur le fendeur pour vous y faire soigner et pour y attendre vos prochains ordres, ordonna le sith.

- Une dernière chose seigneur, insinua Phoebus.

- Oui ? questionna Oldae.

- La petite Twi'lek, elle est particulière... Elle a quelque chose de particulier en elle, je l'ai senti... Elle est jeune mais elle est parvenue à me tenir tête seule alors que son maître était mort. Sa maîtrise est spectaculaire. Elle est forte seigneur, extrêmement forte, déclara le cyborg.

- Je vous remercie seigneur Phoebus, dit le sith.

Le cyborg approuva et quitta la geôle, laissant le sith avec ses trois nouveaux jouets.
Anarell se saisit de son communicateur et composa le numéro de l'officier de garde.

- Que puis-je pour vous seigneur ? demanda l'homme de l'autre côté du fil.

- Nous avons trois prisonniers dans nos geôles, transportaient les jusqu'au laboratoire de Dark Desius, ordonna Oldae avant de raccrocher.

Oldae les détailla les uns après les autres, les observants et les sondants méticuleusement. Le premier était un jeune Fosh de 14 ans. Il était de forte corpulence, taillé pour être un guerrier.

- Tu seras un guerrier, dit Oldae en posant la main sur la tête du Fosh.

Le second était un jeune Faleen de 17 ans. Les Faleens étaient des êtres intéressants, c'était une espèce reptilienne à sang froid dont la coloration de la peau variée en fonction de leur humeur. Les Faleens pouvaient utiliser leur phéromone pour séduire n'importe quel individu du sexe opposé, même d'une autre race, se qui le rendait naturellement dangereux.

- Tu seras un guerrier, dit le sith en posant sa main sur la tête du Faleen.

Oldae s'approcha ensuite de la petite Twi'lek, elle devait avoir à peine 13 ans. Elle était frêle, ses bras n'avaient pas le moindre muscle, elle ressemblait à une petite fille inoffensive. Mais il y avait quelque chose, Phoebus avait raison. Alors que les deux autres padawans étaient endormis, la petite fille était éveillée. Elle fixait le sith de ses petits yeux bleus, son regard était intense, vide d'appréhension. Oldae la sonda et fut surpris de ne pas ressentir la moindre peur en elle.

- Tu sais qui je suis ? demanda Oldae.

- Vous êtes le seigneur noir des sith Dark Oldae, lui répondit-elle.

- Comment le sais-tu ? lui demanda t'il.

- La force me l'a dit, répondit-elle.

- La force te l'a dit ? répéta t'il.

- La force me parle, je l'entends, elle me murmure des choses, elle m'a dit que je vous verrai ici. Je savais qu'un cyborg viendrait et qu'il tuerait mon maître mais il ne m'avait pas cru. Mon maître m'a dit que la peur conduisait au côté obscur et que je ne devais pas avoir peur, alors je n'ai plus peur. Alors je n'ai plus rien dit mais il est mort et je vous vois vous, dit-elle.

La jeune Twi'lek était doué du don de prescience. C'était un don fréquent chez les jedi mais aucunement chez les sith. Un tel pouvoir était redoutable car il permettait de voir l'avenir. Cependant Oldae n'avait jamais vu de jedi aussi jeune avoir une telle maîtrise de ce don.

- Comment t'appelles-tu jeune fille ? demanda le sith.

- Je m'appelle Oriane Yann, se présenta la petite fille.

- Tu n'as pas peur de moi ? lui demanda Oldae surpris.

- La force ne m'a pas dit que vous me feriez du mal alors vous ne ferez rien, répondit la petite Twi'lek.

Oldae resta dubitatif.
La prescience était un don magnifique et terrifiant. Il permettait de lire les différentes lignes de l'univers et de changer le cour des choses, de changer l'avenir. Ceux qui développait leur don de prescience s'exposaient à un avenir funeste, leurs nuits étaient hantées par des cauchemars et des visions du futur.

- Tu as confiance en la force ? posa le sith.

- La force est plus sûre que les hommes, elle n'est retenue par aucun lien physique, c'est un être moral avec sa volonté propre. En tant que serviteur de la force j'ai pour devoir de croire en elle d'avantage qu'en les autres êtres vivants. Je vis pour servir la force, lorsqu'elle jugera que je ne suis plus capable de la servir alors je n'aurai plus de but, répondit la jeune fille.

Voici la différence fondamentale entre la philosophie des jedi et celle des sith. Les uns servent la force, les autres en font leur serviteur. C'est pour cela que jamais un jedi ne sera contrôlé par la force car il ne se sert que du pouvoir que la force lui octroie et non qu'il lui arrache. Selon la légende, le plus puissant des sith ne pourrait jamais vaincre le plus puissant des jedi.

- Tu es bien jeune pour lire les ouvrages du maître Teledon et prôner une philosophie aussi pessimiste, lui dit Oldae.

- Comment connaissez-vous cet auteur ? C'est un maître jedi, demanda la petite fille.

- J'apprécie la philosophie jedi tout autant que la philosophie sith, côté obscur et côté lumineux ne sont que les parties d'un tout. Mon objectif est d'approcher ce tout. Le plus grand des guerriers ne naitra pas de l'un des deux côtés de la force mais de leur fusion. Revan l'a montré aux deux ordres, et j'ai retenu son enseignement, déclara Oldae.

- Vous êtes étrange seigneur sith, les sith ne croient pas en les préceptes jedi. Ils les croient inutiles, dénués de sens et sans consistance, dit la petite fille au seigneur sith.

- On ne trouve un sens à quelque chose qu'en en cherchant un, lui répondit le sith.

La jeune fille ne répondit pas et continua à le regarder fixement.

- Tu es triste que ton maître soit mort ? lui demanda Oldae.

- Oui... mais il est mort alors c'est fini, on ne peut rien y faire, il retourné dans la force, lui répondit-elle.

La maturité de la petite était époustouflante.
Oldae utilisa la force pour briser les chaînes de la petite fille qui tomba sur le sol. La Twi'lek se massa les poignées.

- Toi tu seras mon apprenti, dit Oldae en posant sa main sur la tête de la jeune fille.


Dernière édition par Dark Plagueis Le Sage le Ven 28 Oct - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Ven 28 Oct - 13:42

Dark Erebus



Erebus était redescendu de sa montagne, calmé et apaisé plus ou moins. Il voulait s'excuser au près d'Ilis, il s'était laissé emporté, il rentra dans la forteresse et se dirigea vers l'infirmerie. Mais arrivé devant l'entrée il n'osa pas, il savait qu'elle était là mais il n'arrivais pas à entrer. Il abandonna l'idée et retourna à la salle d'entraînement pour se réfugier sur son promontoire favoris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Ven 28 Oct - 22:15



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXI: Rituel

Oldae enleva sa main de la tête de la petite fille et la regarda attentivement. La Twi'lek le fixait intensément, son regard avait quelque chose qu'Oldae ne parvenait pas à saisir, il y avait dans ses yeux une profondeur insondable, comme si ses yeux gardaient en eux l'écho d'un passé oublié depuis longtemps.
La force était puissante en elle, très puissante. Elle avait une affinité avec la force comme jamais Oldae ne l'avait vu. Et malgré cela, la Twi'lek demeurait d'une pureté insignifiante et même malsaine. Comme si son pouvoir ignorait l'existence même du côté obscur. Elle était un soldat de la lumière, une enfant née pour devenir un jedi et servir son ordre. Des centaines de ces enfants étaient nés pendant la guerre, sur tous les systèmes de la république, comme si le coté lumineux de la force avait décidé d'entrer en guerre pour soutenir ses guerriers. Cela annonçait une nouvelle guerre, menée par une génération de jedi redoutables, avides de vengeance et qui affronteraient l'ordre sith dans une ultime bataille. Ce phénomène avait aussi eu lieu dans l'empire mais avant la guerre. Des centaines de jeunes êtres étaient nés dans tout l'empire, prédestinés à devenir des sith redoutables. C'était cette génération qui avait affronté la république et qui l'avait défait. Le côté obscur avait frappé et le côté lumineux allait contre-attaquer. Oriane Yann était l'un de ses guerriers.
Anarell ferait d'elle son apprentie, son affinité avec la force ferait d'elle une sith redoutable, une des plus puissantes qu'Oldae est connue. Son don de prescience disparaitrait surement avec l'enseignement noir mais son affinité avec la force resterait, fusionné aux pouvoirs du côté obscur son affinité deviendrait exceptionnelle. Le sith transformerait cette guerrière de lumière en guerrière des ténèbres.

- Relève-toi Oriane Yann, désormais tu seras mon apprentie, une sith, déclara Oldae.

La petite fille le fixa longuement. Il s'opéra un changement intéressant, la petite qui s'était toujours montrée très éloignée des préceptes de son ordre, qui par sa maturité d'esprit semblait transcender l'enseignement jedi, retrouva sa personnalité de jeune padawan.

- Je suis une jedi seigneur sith, pas un sith. J'ai voué ma vie à la servitude de la force pas à son asservissement, lui répondit-elle une lueur de défis dans les yeux, toujours sans la moindre once de peur.

La jeune fille traversa la pièce et se fracassa contre le mur dans un cri de douleur avant de s'écrouler sur le sol. Oldae ne la ménagerait pas, il ferait d'elle un condensé de pouvoirs obscurs tout en aiguisant son affinité à la force. Il usa de nouveau de la force pour la rappeler à lui et la saisi par la gorge. La petite fille tenta de se débattre mais en vain. Oldae rapprocha sa bouche de son oreille et murmura quelque mots en ancien sith. Les yeux de la petite fille devinrent blancs et elle s'évanouie. Oldae la plaça sur son épaule et quitta la cellule, laissant les deux autres padawans accrochés au mur. Dark Desius s'occuperait bien d'eux, il leur ferait oublier qui ils étaient et il leur dira qui ils seraient désormais.
Plus un être avait d'affinité avec la force plus il se trouvait à la frontière entre le côté obscur et le côté lumineux. Un rien pouvait faire basculer cet être de l'un ou l'autre côté. Et Oldae connaissait ce rien.

Oldae amena la petite fille dans ses quartiers, il plaça son corps au centre d'une petite pièce concentrique qu'il avait laissé vide. Il quitta la pièce et revint quelque minutes plus tard avec des craies, des ouvrages et des reliques sith. Oldae allait pratiquer un rituel sith très ancien qui avait inspiré les alchimistes pour la synthétisation du poison sith. Il s'agissait d'attirer le coté obscur en un être, le faire basculer du côté obscur de la force. Nécessairement, il fallait que l'être en question soit déjà un maître de la force.
Pendant plus d'une heure, il traça des symboles sur le sol et sur les murs, plaçant des reliques à différents endroits de la pièce et récitant diverses formules en ancien sith. Lorsque la préparation du rituel fut terminée, Oldae se plaça au centre de la pièce face au corps inanimé de la Twi'lek, un livre noir dans la main, et il lut. Pendant près d'une heure il récita, vers après vers, strophe après strophe, page après page. Le côté obscur se concentra dans la pièce, il prit des proportions titanesques, toutes les personnes présentes dans la forteresse durent sentir cette anomalie. Le côté obscur s'insufflait dans la pièce, s'insinuait dans chaque recoin, et se massait autour de la petite Twi'lek. Des voix murmuraient dans la pièce, lointaines, à peine audibles, les ombres d'un autre temps.
Oldae posa son grimoire sur le sol, sortit de la pièce en la refermant à clé.

- Je vous laisse faire vos oeuvres, dit le sith en quittant la pièce.

Derrière lui retentissaient les cris de la jeune fille, son corps et son âme allaient changer. Cela allaient être douloureux, très douloureux. Son âme avait toujours vécu dans le côté lumineux, son âme était l'oeuvre de la lumière. Le chaos allait s'emparer d'elle, corrompre son âme, gangrener les préceptes Jedi jusqu'à les faire disparaitre. Son être tout entier allait changer, elle deviendrait une chose du côté obscur, comme Oldae.
Ce rituel était à l'origine conçu pour les jedi noirs, aussi connus comme les jedi gris. Et c'est ce qu'Oldae cherchait, fondre le côté obscur dans la chair d'un jedi. Enseigner les arcanes noirs à un enfant de la lumière. Le terreau était fertile, le côté obscur germerait en elle comme il a rarement grandit jusque là. Une fusion entre lumière et ténèbres, clarté et obscurité, bonté et haine. Un retour aux origines de la force.

Le sith quitta ses quartiers en ordonnant à ce que personne n'entre dans ses quartiers pendant son absence. Une question de vie ou de mort avait précisé le sith.
Oldae parcouru la forteresse pour rejoindre la salle du trône où l'attendaient les rapports journaliers. Il ne fut pas surpris de croiser Dark Ilis qui, visiblement, le cherchait.

- Qu'à tu encore fait, la forteresse baigne dans le côté obscur ? demanda t'elle.

- Une légère expérience, lui répondit le sith.

- Sur les padawans ? l'interrogea Ilis.

- J'ai découvert un joyau Ilis, une pierre rare comme on en trouve une par siècle. Son affinité avec la force est exceptionnelle. Elle maîtrise son don de prescience à la perfection à l'âge de 13 ans Ilis, 13 ans ! Même les plus grands maîtres prennent des décennies pour acquérir une telle sensibilité, déclara Oldae.

- Et que lui as tu fait ? demanda la jeune femme.

- Le rituel des jedi noirs, expliqua le sith.

- Il ne manquait plus que ça, tu ne pouvais pas simplement briser son esprit et la manipuler, il a fallu que tu joues avec la magie noire, la gronda faussement Ilis.

- Elle est trop pure, manipuler son esprit la tuerai, je devais la corrompre, se défendit Oldae.

- Soit, passons, de toute façon je ne pourrai pas te dissuader de mener tes expériences. Comme tu étais injoignable, le service Bothan m'a rapporté les progrès sur Dark Maratan, ils ont des informations intéressantes pour toi, lui dit-elle.

- Je me rends immédiatement dans la salle du trône pour recevoir les rapports, retourne t'occuper de ton apprenti. N'oublie pas que la réunion est dans une heure et demi. Si tu vois le capitaine, prévient le, et excuse-toi par la même occasion, dit le sith avant de laisser Ilis seule.

Oldae rejoint la salle du trône où l'attendait l'attroupement habituel d'officiers rapporteurs. Ils saluèrent le sith lorsqu'il entra et le laissèrent s'installer avant de se mettre en rang.
Les rapports étaient encore une fois divers, l'un d'entre eux expliquait que le générateur principal de la forteresse était réparé et que le bouclier était désormais opérationnel. Trois autres rapports mentionnaient l'évolution du colonel Vilens, du capitaine Koreldy et du général Terold dans leur mission respective. Leurs résultats étaient positifs, de nombreux militaires et notables semblaient prêts à se placer sous la sécurité d'Oldae. Cependant, certains restaient réticents, se plaignants que le dernier fait d'arme du sith remontait à la bataille du temple Jedi et que ça mission pour le conseil n'avait pas encore démontré de résultat.
Un autre rapport attira l'attention du sith, il portait sur Dark Maratan. La nouvelle cible d'Oldae organisait un bal en l'honneur de son 184iem anniversaire dans une semaine. Rien que ça, 184 ans, il devait plus être très frais depuis le temps mais bon passons, c'était l'occasion idéale.

- Vous veillerez à me faire convier à cette soirée, sous une identité différente bien entendu. Faites moi aussi parvenir les plans de sa demeure et toutes les données que nous avons sur ses hommes, ordonna Oldae.

- Nous y veillerons mon seigneur, répondit le soldat.

Les rapporteurs se succédèrent pendant plus d'une heure ne laissant aucun répit au sith. Les journées à venir se présentaient comme étant longues, demain ils se débarrasseraient de l'assassin, dans les quatre jours suivants la flotte fantôme ferait son apparition, dans six jours Oldae recevrait les envoyés Chiss et le lendemain il devrait être chez Dark Maratan. Après la bataille contre la flotte de Jadus, il faudra aussi organiser les actions contre le schisme du combattant. Oldae devait aussi étudier la carte Rakata qu'il avait récupéré, non sans difficulté, sur Korriban. A tout cela venait s'ajouter son entrainement avec Dark Desius et l'entrainement de sa nouvelle apprentie. Le sith avait déjà prévu de laisser l'entrainement au sabre à Dark Ilis dans un premier temps, mais il devrait tôt ou tard prendre ses responsabilités d'autant qu'il devait s'occuper personnellement de l'entrainement lié à la force.
Les rapports prirent fin et les rapporteurs laissèrent le sith seul. La réunion aurait lieu dans la salle du trône dans une demi heure, aussi Oldae attendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 3:28

Dark Erebus



-Ici Oracle la toxine est synthétisé.

-J'arrive de suite.

Il n'avait fallu rien de plus à Erebus pour descendre de son perchoir favoris, et pour se diriger à pas rapide vers son vaisseau.
En effet elle avait pu synthétiser sa toxine de terreur ce qui lui plaisait grandement. Il espérait pouvoir la tester très vite. Elle les avait conditionnés dans des grenades sphériques au nombre de 4, elle avait également fabriqué 4 grenades contenant sa fumée noire afin qu'il puisse s'en servir de plus loin et qu'il n'ait pas à être dans la mêlée pour cela. D'après Oracle les effets de la toxine seraient des plus dévastateurs, heureusement elle avait modifié son filtre à air pour qu'il ne la laisse pas passer.

-Maître je détecte une présence autour du vaisseau.

-Oh non c'est Oldae...

Erebus se dirigea vers l'arrière du vaisseau tandis que la trappe s'ouvrait.

-Ecoutez Oldae je sais que j'y suis allé un peu fort mais en même temps je... Oh merde, je pensais pas que c'était vous.

C'était Ilis et non Oldae, les deux se retrouvèrent face à face un instant n'osant pas commencer, un silence qui fut seulement brisé par Oracle qui arriva.

-Oh Seigneur Ilis, vous tombez bien Erebus souhaitez justement vous adresser ses excuses, il est vrai qu'il s'est laissé emporter lors de votre dernière rencontre.

-Oh et bien si Erebus souhaite s'excuser tant mieux. J'attend ses excuses alors.

Elle souriait, Erebus était coincé, il devait s'excuser.

-Je m'excuse de m'être emporté ça ne se reproduira peut être pas. Mais me poussez plus à bout.

-Oh ça va ce n'était rien, tu vas pas bouder quand même.

-On part vraiment sur du tutoiement là?

-Au fond t'es un type bien faut croire, qui sais un cœur d'or se cacherait peut être derrière cette armure.

-Bon allez c'est tout ce pourquoi t'es.. vous êtes venu ?

-Oldae veux nous voir, toi moi et les autres siths du complexe.

-Bon il faut y aller alors, Oracle en avant.

Le groupe partit vers la forteresse, Ilis tournait autour d'Erebus ricanant et le charriant en permanence, ça l'amusait pensait Erebus, ça l'amusait moins lui mais bon il laissait couler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 10:15



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXII: Préparation de l'illusion

Le premier a se présenter à la salle du trône était Dark Phoebus. Oldae l'avait fait venir, même si il ne participerait pas directement à la mission, afin qu'il rencontre le capitaine Styneth. Oldae préférait être présent si il venait à se rencontrer. Dark Desisus arriva quelques instants après, tenant sous le bras plusieurs documents. Enfin, le capitaine Styneth et Dark Ilis rentrèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 15:24

Dark Erebus



Erebus s'installa, mais quelque chose n'allait pas, à la table était assis un cyborg qu'Erebus n'avait jamais vu. Pourtant il sentait quelque chose en lui, pourquoi est ce qu'il n'arrivait pas à l'oublier? Non ça n'était pas possible ça ne pouvait pas être lui, il n'avait pas pu... Si c’était lui

Oracle sentait que quelque chose n'allait pas chez Erebus, elle fit un signe à Oldae mais trop tard.

Erebus se jeta sur Le cyborg, le plaquant au sol avant de le projeter sur le mur et de l'y soulever de sa main mécanique, sabre activé en main.

-C'est toi! C'est toi celui qui m'a transformé en ce que je suis aujourd'hui, c'est toi qui m'a tendu un piège dans ma maison. Mais je t'avais blessé! Je t'avais laissé mourant te vider de ton sang! Et aujourd'hui je vais finalement tu tuer.

Il bouillonnait de rage, son sabre allumé à seulement quelques centimètres du cyborg.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 17:50



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXII: Préparation de l'illusion

Oldae sentait que quelque chose faisait son chemin dans la tête de Styneth, que quelque chose s'était réveillé dans le coeur du capitaine, quelque chose d'enfoui profondément par la magie noire et que la vue de Phoebus avait réveillé. La conscience du capitaine Adrian Styneth.
Le sith ne pensait cependant pas que Styneth allait attaquer et que le réveil serait aussi brutal. Il eut à peine le temps de voir le signe d'Oracle que Styneth avait bondi sur le cyborg et l'avait plaqué contre le mur, sabre à la main.
Desius et Ilis bondirent instinctivement, sabre à la main, et menacèrent le capitaine en se plaçant en garde derrière lui.
Oracle s'était levé et regardait la scène avec stupeur, ne sachant pas quoi faire.

- Que fais-tu Erebus ? lui demanda Ilis.

Oldae n'avait pas bougé, il regardait la scène d'un oeil attentif.

- Lâchez-le seigneur Erebus, il n'est plus celui que vous croyiez, il ignore même qui vous êtes. En revanche, vous, vous semblez vous rappelez que vous êtes le capitaine Adrian Styneth et que tout ce que vous croyiez vrai n'était qu'une invention de Jadus, dit le Sith.

Le seigneur noir fit signe aux deux sith de reculer et de rengainer. Ils hésitèrent un instant puis s'exécutèrent à contre-coeur.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 18:20

Dark Erebus



-C'est lui qui m'a piégé et c'est à cause de lui que le capitaine est mort! C'est lui qui à tué Cassus! Il doit mourir!

Il resserra son étreinte et souleva le cyborg de plus belle.
Oracle approcha derrière lui,

-Maître vous devez le lâcher.

Erebus ne s’arrêterait pas, Oracle fit un signe aux autres de ne pas avancer et tapa avec son index le coté du casque d'Erebus, qui se figea un instant avant de tomber à la renverse inconscient.

-Il est juste inconscient, il se réveillera d'ici peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 19:10



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXII: Préparation de l'illusion

Oldae desserra sa main dans laquelle zébraient des éclairs de force et poussa un soupir, c'était pas passé loin. Un peu plus et Oldae aurait dû intervenir.
Les personnes présentes se détendirent progressivement. Dark Desius, qui avait rengainé, s'écarta pour retourner s'assoir, le malheureux événement terminé, et s'écarta de la scène. Alors que tout semblait régler, il se passa quelque chose qu'Oldae n'avait pas prévu.
Le cyborg se releva, une lueur de haine dans le regard. Lui aussi avait reconnu Styneth, le malheureux événement avait fait ressurgir des souvenirs censés être disparus. Le lavage de cerveau ne semblait pas infaillible, il n'avait pas suffi à faire disparaître toute la haine que le cyborg éprouvait à l'encontre de l'homme qui avait à deux fois manqué de le tuer. Comme pour Styneth, la sorcellerie noire n'avait fait qu'enterrer les souvenirs, les plus primaires d'entre eux avaient survécu.

- Je vais te crever ! hurla le cyborg qui tira son sabre.

Ilis avait vu le coup venir et se plaça devant Styneth pour le protéger mais n'eut pas le temps de saisir son sabre et reçu un coup de pied fulgurant dans la poitrine qui l'envoya valser à plusieurs mètres. Oracle tenta de saisir son pistolet mais reçu le point du cyborg dans le visage et fut projeté au sol. Desius n'eut pas le temps de bouger que le sith planta son sabre dans le poitrail du capitaine.

- Non ! s'écria Oracle, dans un cri de désespoir.

Ilis se releva le sabre à la main, la colère dans son regard, et se prépara à charger Phoebus mais s'arrêta. La lame ne s'était pas plantée, le bout du sabre rougeoyant se tenait à à peine un demi centimètre du torse de Styneth et formé une petite tâche écarlate sur le dessus de l'armure, issue de la chaleur que dégageait le sabre laser.
Le cyborg lutta pour enfoncer la lame mais rien n'y fit, son corps refusait de bouger.

- Je ne me souviens pas vous avoir autorisé à lever la main sur le seigneur Erebus, Dark Phoebus, dit Oldae en pesant ses mots, arborant un regard meurtrier.

Le côté obscur apparu dans la pièce, de petits éclairs se mirent à danser sur les bras du sith. La température de la pièce tomba rapidement dans les négatifs et la pression s'alourdit.
Le seigneur sith se leva de son siège et s'avança doucement vers le cyborg, toujours immobile au-dessus du capitaine inanimé, jusqu'à se retrouver devant lui.
Le regard d'Oldae était meurtrier. Il n'était pas de ces sith dont les yeux se coloraient sous l'emprise du côté obscur, son pouvoir se manifestait par une modification de l'atmosphère.

- Tu n'es qu'un prototype Phoebus, j'ai eu la grâce de te garder en vie en espérant que tu deviendrais un serviteur fidèle et dévoué. Mais il semblerait que ce ne soit pas le cas, tu n'es qu'un déchet accroché à son passé. Tu es un échec, déclara le sith.

La peur du cyborg se ressentait, il craignait Oldae, il en avait une peur viscérale. Il n'était pas le seul à avoir peur, le sith sentait une forme de peur émergeait d'Oracle. Ilis regardait fixement Oldae, elle connaissait Anarell depuis longtemps, elle connaissait cette part d'ombre en lui. Desius demeurait de marbre, il suivait attentivement la scène du regard.

- Tu vas crever ! ragea le cyborg.

Phoebus cessa d'essayer de transpercer Styneth et attaqua Oldae. Le sabre du cyborg réalisa une courbe montante vers la gorge du sith mais s'arrêta, immobile, avant de toucher sa cible.

- Idiot, rétorqua le sith.

Le cyborg fut projeté par une vague de force qui l'envoya s'encastrer contre la grande porte de la salle du trône. Il percuta la porte avec une violence impressionnante et hurla de douleur lorsque ses os se brisèrent à l'impact.
Oldae s'avança vers lui, utilisa la force pour saisir le sabre de Styneth de sa main gauche et rappela le cyborg dans sa main droite. Phoebus se décrocha de la porte et fut attiré à toute vitesse vers Oldae qui le saisit à la gorge.

- Tu as échappé à la mort deux fois, et de la main du même homme. Ne t'inquiète pas, moi, je ne te louperai pas, lui murmura Oldae à l'oreille.

Le seigneur sith tira la lame du capitaine qui se figea dans le poitrail du cyborg. Phoebus expira sur le coup et son corps retomba lourdement sur le sol, sans vie.
Toutes les personnes présentes regardaient fixement le seigneur noir, es émotions contradictoires sur leur visage. Oldae retourna s'assoir à sa place et posa le sabre de Styneth à la place du capitaine, puis attendit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 19:43

Dark Erebus



Oracle se releva, Erebus était toujours étendu par terre inconscient, elle le souleva sur son épaule et l'amena à sa place, veillant à lui retirer toute ses armes, le réveil après ce genre de processus était souvent violent.

-Je suis désolé seigneur Oldae, j’aurais du prévoir la réaction du maître plus tôt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 20:17



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXII: Préparation de l'illusion

La pièce baignait toujours dans le côté obscur, pour une raison qui échappait au sith, il avait du mal à se calmer. Il n'avait pas laissé libre cour à sa colère depuis plusieurs mois, peut-être plus, et son excès de rage demeurait encore.

- Ce n'est rien Oracle, j'ai aussi ma part de responsabilités, la présence de Dark Phoebus avait pour but de voir si les sentiments du capitaine Adrian Styneth demeurait encore derrière la magie de Dark Jadus. Je ne vous en tiendrai pas rigueur, mais veillez à calmer ses excès de colère, j'aimerai q'u'un tel scénario ne se reproduise plus, dit le sith d'une voix qui se voulait apaisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Sam 29 Oct - 21:30

Dark Erebus



-Aaah!

Erebus sortit de sa torpeur,

-Le Cyborg!

Il commençait à grandement s'agiter, Oracle passa sa main près de lui le calmant immédiatement,

-Nous pouvons continuer le maître est remis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 10:25



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXII: Préparation de l'illusion

Stynet sortit de sa torpeur douloureusement, le réveil semblait difficile et sa pensée embrouillée mais le temps était précieux.

- Seigneur Desius, dites-nous tout sur l'illusion que nous utiliserons, ordonna le sith.

Le Kel Dor se leva et dévisagea l'assemblée avant de commencer.

- Il s'agira d'une illusion complexe et nécessitant une dépense d'énergie colossale, pour cela je ne pourrai pas participer aux affrontements et je devrai diriger l'illusion depuis le Fendeur. L'illusion projettera toutes les personnes présentes dans le Poing d'acier et l'Arcadia dans la bataille qui devra se dérouler dans quelque jours. Les trois premiers croiseurs Harrowers quitteront l'hyperespace et se placeront en retrait. Pour autant, ils n'ouvriront pas le feu, cela nécessiterait une dépense d'énergie trop importante pour simuler le choc et les dégâts de nos vaisseaux. Nos troupes, prises dans l'illusion entameront le combat en procédure d'urgence et adopteront donc, instinctivement, une formation défensive simple. Le vaisseau béliers quittera l'hyperespace et chargera l'Arcadia qu'il percutera. Je ne vous cache pas que ce fut là la partie la plus complexe à mettre en place. Par soucis de détails, l'Arcadia sera juste déplacé par le choc mais non-endommagé. L'assassin aura son feux vert dès le début de la bataille engagé, vous aurez quinze minutes pour trouver l'assassin et le tuer. Tout nous porte à croire que l'assassin es dans le Poing d'acier et non dan l'Arcadia cependant nous devrons rester vigilant, expliqua le Kel Dor.

- Je vous remercie Dark Desius. Nous suivrons cette illusion à la lettre, notre adversaire pourra se trouver dans l'Arcadia comme dans le Poing d'acier. Aussi, Dark Erebus et Dark Ilis feront équipe ensemble dans le Poing d'acier. Cela vous permettra de vous familiariser ensemble au combat au vue d'une mission commune dans peu de temps. De mon côté, je garderai l'Arcadia et servirai de relais à l'illusion. Des questions ? Avez-vous tout saisi capitaine ? expliqua à son tour le sith.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 14:47

Dark Erebus



-Compris

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 14:49



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXII: Préparation de l'illusion

- Bien, au vue de l'état du seigneur Erebus, nous reportons la mission à demain matin. Soyez tous présents à 8h dans cette salle, ordonna Oldae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 15:10

Dark Erebus



Erebus se leva, suivis par Oracle puis quitta la salle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 17:49



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXIII: Mon apprentie

Oldae passa devant le corps sans vie de celui qui était autrefois Dark Phoebus. Le sith ne regrettait pas son geste, il avait fait ce qu'il considérait comme étant juste, et ce même si il l'avait fait sous l'emprise de la colère. Laisser le cyborg en vie aurait mis à mal les relations avec Styneth, relations qui avaient été dures à pacifier.
Si Oldae craignait aujourd'hui un homme c'était Styneth, pas pour sa puissance ni même ses divers talents, seulement pour son imprévisibilité. Dark Jadus ne connaissait pas ce trait du capitaine, et il en avait perdu une partie du visage.
Le seigneur sith sentit Desius et Ilis se rapprocher de lui.

- Etait-ce vraiment utile ? C'était un sith, instable et faible, certes, mais un sith quand même, demanda Dark Ilis.

- Je n'avais pas d'autre choix, argumenta simplement Oldae.

- Que faisons-nous seigneur ? demanda Dark Desius.

- Retournez préparer votre sortilège Desius, nous nous entrainerons demain. Veillez à ce que ce genre d'événement ne se reproduise pas avec nos deux padawans. Je compte sur vous, répondit le sith avant de quitter la salle du trône.

Le sith passa devant deux soldats, postés devant la salle du trône, et leur fit signe de débarrasser le corps. Les hommes s'exécutèrent, et le sith continua son chemin jusqu'à ses quartiers. Il pénétra dans les locaux qui lui étaient réservés et prit directement la direction de la petite pièce circulaire dans laquelle il avait laissé Oriane Yann. Oldae ouvrit la porte et pénétra dans la petite salle.
Sur le sol gisait le corps inanimé de la jeune Twi'lek. Sa peau bleue turquoise avait laissé la place à une peau rouge écarlate, parsemée de symboles noirs. Le rituel avait fait son oeuvre, et malgré cela, les voix de l'ancien temps continuaient leurs murmures.
La conscience de la petite avait changé. Sa pureté avait laissé place à la corruption, sa bonté à la cruauté et le côté lumineux de la force au côté obscur. La guerrière de lumière était devenue la créature du côté obscur. Le jedi avait disparu, laissant sa place à un jedi noir et à celle qui serait l'apprentie d'Oldae. Malgré cela, il demeurait encore au coeur de l'âme de la petite une part irascible de lumière, un bastion inviolable que le côté obscur et ses ténèbres n'avaient pas réussi corrompre. C'était cela qui distinguait les jedi noirs des sith, cette part de lumière invulnérable, une sorte de corde de retour vers le côté lumineux de la force. Oldae utiliserait cette corde à son avantage, pour autant il ferait en sorte que son apprentie n'en apprenne pas l'existence.
Les ombres du passé continuaient à tourner autour de la petite, cherchant une faille dans laquelle s'engouffrer et par laquelle ils pourraient renaitre. Leurs voix lointaines résonnaient dans la petite pièce circulaire, elles racontaient leurs tourments, leurs désillusions, leurs échecs...

- Il suffit, s'écria le sith et les voix disparurent.

Le côté obscur quitta progressivement la pièce, laissant le maître et son apprentie seuls.
La petite fille gémit sur le sol, son corps était parcouru de légers spasmes provoqués par l'entrée du coté obscur. Son visage, contracté par la douleur, arborait la souffrance. Son esprit était tourmenté par les cauchemars issus du côté obscur.
Plus un sith devenait puissant et plus ses nuits étaient terribles. Le sommeil, chez les sith, étaient une épreuve qu'ils craignaient plus que tout. Ils étaient à la merci du côté obscur et de ses cauchemars. Plus le pouvoir d'un sith était grand et plus les cauchemars se faisaient présents, indissociables de son pouvoir et de ses nuits.
Le corps de Oriane finit pas s'immobiliser, ses membres se détendirent, le calme prit le pas sur l'agitation. Ses yeux s'ouvrirent, dévoilant de petits yeux oranges, dans lesquels se trouvaient toujours cette profondeur insondable. La petite s'étira et se releva difficilement. La Twi'lek s'observa méticuleusement, sans se rendre compte que le sith l'observait. Son émotion de sérénité laissa place à l'incompréhension et à la terreur, devant ce corps qui lui était inconnu.

- Qu'est ce qui m'ai arrivé ? Qui suis-je ? Que suis-je ? s'écria t'elle.

Sans qu'elle sache pourquoi, elle ne se reconnaissait pas, elle se souvenait à peine de qui elle était. Le rituel avait arraché une part de son âme, son affinité avec la force était telle que la corrompre lui avait fait perdre son identité. Peut-être même sa raison d'être.
Ses yeux hagards se posèrent sur le sith, cherchant désespérément de l'aide.

- Qui êtes-vous ? Que m'avez-vous fait ? demanda t'elle.

- Je suis le seigneur noir des sith Dark Oldae, et toi tu es mon apprentie. Ton nom est Oriane Yann, lui répondit le sith.

- Je ne suis pas celle que vous dites ! Je ne suis pas un sith ! Je ne suis pas un sith ! Je ne suis pas... un sith... C'est vous qui m'avait fait ça ? l'interrogea la petite fille larmoyante.

- J'ai fait de toi un être supérieur. Jusqu'alors tu étais incomplète, désormais tu es parfaite, lui dit Oldae.

La Twi'lek le regardait toujours déboussolée, elle ignorait quoi faire, que faire.

- Lève-toi ma très jeune apprentie, lui ordonna le sith.

La petite fille ne protesta pas et se leva. Elle essaya de se tenir droite, regardant le sith de ses petits yeux de jeune fille, attendant des indications, une raison d'être.

- Désormais je serai ton maître, je ferai de toi l'une des plus grande guerrière de notre temps, ensemble nous foulerons du pied les plus hautes sphères de l'empire Sith, lui dit le sith en se plaçant à sa hauteur.

La petite le regarda, elle ne comprenait pas ce qu'il lui disait. Mais l'homme qui se tenait devant lui était tout ce qu'elle était. Il lui donnait une raison d'être et de continuer à vivre. Elle le voyait comme un père, tout du moins comme ce que le mot père lui procurait comme sentiment.

- Oui, maître, répondit-elle.

Oldae quitta la pièce et se dirigea vers son bureau, la petite le suivit naturellement.
Le sith avait fait installer son bureau dans l'une des petites pièces voisines de sa chambre. Il y avait fait venir des centaines de livres et de disques durs de Dromund Kaas et du reste de l'empire.
La petite s'émerveilla à la vue de tous les ouvrages répartis dans la pièce, visiblement elle aimait lire, ce qui lui faciliterait la tâche puisqu'Oldae jetait un point d'honneur à la connaissance. Le sith se dirigea vers l'une des étagères et saisit un livre qu'il tendit à son apprentie. La petite la saisit et lut le titre.

- "Typhon, les origines des ordres", lit-elle à voix haute.

- Je veux que tu lises tous les livres présents dans cette bibliothèque, puis tous les textes présents dans les disques durs présents ici. Tu y passeras tout ton temps libre à l'exception des permissions que je t'offrirai régulièrement et de ton entrainement, lui indiqua Oldae.

- Bien maître, approuva la petite.

Oldae se diriga vers le coffre présent dans son bureau, qu'il déverrouilla grâce à la force et en sortit un sabre laser, l'un des sabres de Dark Zhorrid. Le sith fit signe à la petite de s'approcher, ce qu'elle fit, et il lui tendit le sabre laser.

- Ce sera ton sabre jusqu'à ce que tu créés le tien, lui dit Oldae.

Oriane saisit le sabre et l'activa, la maitrise du sabre semblait être rester instinctivement. La petite le fit tournoyer et simula quelque coups.

- Suis-moi, ordonna Oldae.

La Twi'llek rengaina, accrocha le sabre à sa ceinture et suivit son maître. Oldae parcourut la forteresse, suivi de son apprentie. Les soldats posaient des regards interrogateurs lorsqu'ils voyaient le sith accompagné par une petite Twi'lek, cependant le sith n'en tint pas compte. Tous les soldats seraient bientôt au courant que leur seigneur avait pris une apprentie.
Oldae rejoint la salle d'entrainement où s'exerçaient Dark Ilis et Griggs. Sur le perchoir se tenait le capitaine Styneth, qui, à sa place de prédilection, observait le combat entre Ilis et son apprenti.
Griggs était réellement un bretteur de talent, il bloquait habilement les attaques d'Ilis, il manqua même de la toucher d'une botte fermée mais la jeune femme bloqua et faucha le lieutenant au jambe avant de lui mettre la lame à la gorge.
L'alchimiste se redressa et regarda vers Oldae.

- C'est donc elle ? Celle qui a touché ton coeur, s'amusa Ilis en observant la petite Twi'lek.

- Oriane Yann, je te présente Dark Ilis et son apprenti le lieutenant Griggs, présenta Oldae.

La petite inclina le buste pour se présenter.

- Est-elle forte ? demanda Ilis.

- Nous sommes là pour ça. Oriane, va prendre un sabre d'entrainement, choisis celui que tu veux. Tu affronteras Griggs, indiqua Oldae.

- Bien maître, approuva la Twi'lek.

Le lieutenant regarda sin maître qui acquiesça. Griggs pouffa et se mit en place, visiblement il croyait déjà avoir gagné.
Oriane se dirigea vers l'étale et saisit un sabre de taille normal. Et se plaça en face de son adversaire avant de se mettre en garde. Oldae reconnu l'un des styles Jedi, et l'un des plus complexes. La petite tenait son sabre retourné, le bras armé en repli. C'était un style redoutable, qui exigeait une souplesse impressionnante. Particulièrement prisé chez les femmes, cette école du sabre Jedi n'avait pas d'équivalent chez les sith, et faisait des massacres à cause de son imprévisibilité.
Le lieutenant fanfaronnait comme à son habitude, il portait un sabre de taille normal, adoptant un style à deux mains destinés à des frappes puissantes.
Oldae donna le signe du début du combat et l'affrontement débuta. Griggs se jeta sur son adversaire immobile et donna un gage coup horizontal vers la tête de la Twi'lek. Mais alors que le coup allait faire mouche, la petite bondit, esquivant le coup du lieutenant, s'agrippa de son bras non-armé au bras du lieutenant et lui décocha un coup de genoux au visage. Griggs reçu le coup, de plein fouet et fut projeté au sol, sonné. La petite retomba souplement et se remit en garde.
Griggs se releva péniblement et se remit en garde. Son attitude avait changé, il était plus prudent. Pour autant il décida d'attaquer de nouveau, il attaqua d'une fente haute à deux mains. Oriane détourna le coup habilement en élevant sa garde, et frappa Griggs au poitrail de ses deux pieds avant de faire un salto arrière pour se remettre en garde. Le lieutenant reçu le coup dans le sternum et fut projeté de nouveau au sol.
Elle s'amusait, son regard en disait long, elle s'amusait avec son adversaire.

- Finis-en Oriane, n'ais jamais de pitié ou de prétention sur ton adversaire, si tu peux le tuer alors tue-le. Sinon c'est lui qui te tuera, intima Oldae.

- Bien maître, répondit-elle.

Griggs se remit en garde et avança prudemment. Griggs avait eu tord de la sous-estimer, la petite Twi'lek avait connu l'entrainement jedi depuis sa plus tendre enfance, son expérience du combat était bien supérieure à celle du lieutenant.
La colère bouillonnait en Griggs et il s'en servit comme d'une arme. Le lieutenant attaqua Oriane mais cette fois pleinement concentré et les sabres s'entrechoquèrent.
Oriane, fidèle à son style, esquivait la majorité des coups et ne croisait le fer que lorsque la garde de son adversaire montrait des signes de faiblesse. Les coups étaient précis, le combat propre et impressionnant. On aurait presque put croire qqu'il s'agissait de bretteurs avertis. Le combat attira de nombreux soldats et les paris commencèrent.
Le combat s'intensifia par une suite de coups bas de la petite suivi d'un coup circulaire vers la haut qui brisa la garde de Griggs et qui l'empêcha de parer le coup de pied de la Twi'lek. Le coup pied fit mouche au foie et le lieutenant recula de quelque pas mais se remit en garde immédiatement. Oriane chargea mais son assaut échoua et elle fut repoussé par Griggs. Le lieutenant changea de style, il avait compris que son style était trop lent contre la Twi'lek, et il opta pour un style à une main. Les deux adversaires se tournèrent autour, Griggs feinta à gauche et attaqua de l'autre côté. Il réalisa un enchainement complexe de coups tournants qui obligea son adversaire à reculer. Mais il commit une erreur, il avait cessé de prendre en compte la petite taille de son adversaire. Il commis l'erreur d'un coup un peu haut, la Twi'lek passa la garde de son adversaire et le frappa aux côtes avec son sabre. Le combat était fini.

- Félicitations, beau combat. Maintenant, saluez-vous. Un combattant doit toujours reconnaitre et saluer un adversaire de talent, félicita Oldae.

Les soldats étaient en délires, le combat les avait amusé. Les deux bretteurs se saluèrent et reprirent leur souffle.

- Seigneur Erebus, que diriez-vous d'un combat au sabre, sans usage actif de la force ou d'artifices, en deux contre un ? demanda Oldae.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 20:24

Dark Erebus



-Très bien.

Erebus se laissa tomber au milieu du terrain d'entraînement attrapant 2 sabres au passages. Il observa les alentours, Oldae et Ilis étaient disposés autour du terrain et une enfant et griggs étaient sur le terrain. Bon eh bien en avant.
Les deux adversaires s’avancèrent, un de chaque coté. Il avait bien observé les précédents rounds, Griggs était lent et serait simple à gérer, Oriane l'enfant elle était bien plus dangereuse, elle était petite et agile et poserais pas mal de problèmes. Qui plus est il ne comptait pas leur faire de mal, c'était une enfant et Griggs était son ancien lieutenant.

Les deux s’avancèrent Griggs sur sa droite et Oriane sur sa gauche, Griggs était hésitant, il se souvenait des deux violents duels entre Erebus et Ilis et il n'avait pas vraiment envie de s'approcher de trop près du moins pas en premier. Erebus préférait s'occuper de lui en premier cependant et avant qu'Oriane ne soit sur lui il bondit sur Griggs et après un enchaînement rapide de violents coups il parvint à saisir griggs au poignet à l'aide son bras droit et avec la force que ce dernier lui conférait il parvint à faire lâcher son arme en lui écrasant le poignet. Arme qu'il récupéra et projeta de l'autre coté de la salle tandis que Griggs gémissait de la douleur causée par le bras d'Erebus à son poignet.

-Vous m'en voulez pas lieutenant?

-Non ça va je m'en remettrais, Oldae à fait pareil.

-Quoi?!

Erebus se tourna vers Oldae,

-Il faudra qu'on parle après! Non en fait maintenant j'ai un peu de temps.

A peine eut il finis sa phrase qu'oriane bondis sur lui sabre au clair exploitant l’inattention apparente d'Erebus, qui ayant vu la chose venir se contenta de la repousser à l'aide de la force avant de reprendre toujours tourné vers Oldae.

-Vous avez osé blesser mon Lieutenant préféré?! Dégage toi je discute ( il repoussa de nouveau l’assaut d'Oriane d'une simple poussée de force.). Que vous le transformiez en taré, malade mental, assoiffé de sang, psychopathe, génocidaire comme vous ou moi ça me gène pas, mais par contre je vous INTERDIS de le blesser de nouveau de la sorte! Non mais oh on vis dans quel monde. Oh oui c'est vrai fallait que je m'occupe d'elle.

Il para une ultime fois le coup d'Oriane et contre-attaqua usant de ses doubles sabres pour prendre l'avantage, parvenant à la désarmer après un échange long et fastidieux la faisant tomber par terre. Il s'approcha et tendis sa main vers elle, c'était une enfant il allait pas la laisser comme ça... Et au moment où il était le plus vulnérable elle bondit sur  lui et le frappa de tout ses poings et pieds où elle le pouvait. Elle parvint de se faire à faire poser un genoux  à terre à Erebus avant que ce dernier ne la saisisse par une des lekku et ne la jette au loin avec lui avoir asséné une violente baffe avec son bras métallique. La saleté, elle était vicieuse Erebus ne l'avait pas vu venir, il se releva avant de lui hurler dessus.

-Non mais oh!! C'est qui qui t'a éduqué comme ça!!! ( il se retourna vers Oldae et ilis ) Ce machin est incorrigible c'est qui de vous deux qui à fait son éducation bordel!


Elle eut un peu de mal à se relever et encore ça ne lui avait apparemment pas suffit puisqu'elle n'abandonna pas et se saisissant d'un autre sabre elle s'approcha de lui, plus prudemment cette fois. Lui ne s'avançait pas, elle voulait continuer à se battre eh bien dans ce cas elle n'avait qu'à venir ce qu'elle fit et après avoir esquivé 2 coups d'Erebus elle parvint à passer derrière sa garde et elle parvint à le toucher au bras. La douleur monta instantanément, elle l'avait touché au bras droit à l'endroit précis où la chair et le métal s’entrelaçaient, et avant qu'Erebus ne puisse réagir autrement qu'en plaçant sa main sur l'endroit visé elle le frappa de nouveau, puis encore et encore. Il hurla de douleur comme rarement, et au 5 coup qu'elle asséna il sentit que quelque chose avait bougé à l'intérieur de son bras. Il réussit à se ressaisir et de sa main gauche il la saisit à la gorge et la plaqua violemment au sol avant de la jeter contre un des murs ce dont elle ne se releva qu'à moitié étant en partie sonnée. Ce qu'Ilis avait mis 2 duels à réveiller, elle n'en avait mis qu'un.

Sa rage pris le dessus et il frappa son poing par terre libérant un nuage de fumée noir d'encre autour de lui. Oriane était juste en dehors du nuage et la seule chose que les autres purent voir fut le grappin d'Erebus qui l’attrapa et la ramena au cœur du nuage.  Le reste de la salle ne vis plus rien, la seule chose qu'il purent discerner furent plusieurs bruits comme si on frappait quelque chose au sol, puis un bruit de gaz libéré, similaire à celui produit au déploiement de son nuage de fumée. Puis pendant un instant plus rien, jusqu'à ce que les cris d'Oriane résonnent dans la pièce entière. Le nuage se dissipa révélant Erebus à genoux en train de replacer son bras comme il faut tandis qu'Oriane rampait en arrière du plus vite qu'elle pouvait, elle hurlait de terreur, terrorisée par Erebus manifestement, elle essayait de temps à autre de projeter quelque chose sur la source de sa terreur mais rien n'y faisait, rien ne bougea ou ne sortait d'elle excepté ses cris. Son expression de visage traduisait une peur rare, elle était terrorisé par ce qu'elle voyait. Une fois qu'Erebus eut fini de replacer son bras il se tourna vers Oracle.

-Le XV-84 marche parfaitement il faut croire. La petite touche d'agent paralysant était une initiative parfaite Oracle, lancez la synthèse en série.

-Bien maître.

Erebus se tourna vers l'enfant toujours à moitié paralysé d'effroi.

-Et toi! Si jamais il te venait en tête de refaire ça, je t'assure que personne n’empêcherait ta tête de finir sur une étagère et si tu venais à faire du mal à mon lieutenant ce serais pareil!

Elle pleurais, le suppliant de la laisser sauve. Vraiment efficace ce gaz.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 21:19



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XXIII: Mon apprentie

Oldae suivit attentivement le combat, Oriane était très douée, son expérience du combat était un atout certain. Le combat avait pris une tournure désagréable à la fin lorsque le capitaine piqua une énième crise de colère, que la jeune fille avait cependant pris un malin plaisir à déclencher. Le sith avait laissé le capitaine faire son oeuvre, qui se révéla plutôt désagréable sembla t'il puisque la Twi'lek sortit du nuage noir ensanglantée et terrorisée. Une drogue d'effroi dispersée par un gaz d'effroi, quelle idée saugrenue d'utiliser une drogue destinée aux tortures pour le combat. Cependant Oldae était forcé d'admettre que l'idée était bonne, et efficace.

Le seigneur sith se dirigea vers le capitane mais le dépassa sans le considérer et rejoint son apprentie, qui rampait sur le sol, toujours terrorisée. Oldae se campa devant elle, la petite fille lui jeta un regard de détresse et se cramponna à sa jambe.

- Ilis, fais quelque chose, ordonna le sith.

- Tout de suite, acquiesça l'alchimiste.

Ilis se dirigea vers la petite et posa sa main sur sa tête avant de réciter des formules inaudibles. L'alchimie servait à agir à l'échelle moléculaire, de telle sorte que les poisons et les drogues étaient le domaine de prédilection des alchimistes sith. Le sortilège sembla faire effet, et les effets de la drogue se dissipèrent.
Oldae saisit la petite par un de ses lekkums et la remis debout. Les yeux de la petite, encore rouges des pleurs, fixaient sur lui un regard d'incompréhension mêlé à de la honte.
Oldae lui décocha une claque magistrale, suivie d'une seconde.

- Tu as été vaincue et traînée dans la bout. Tu l'as blessé cinq fois et à cinq fois tu aurais eu l'occasion de mettre fin à ce combat mais à cinq fois tu as recommencé à attaquer au même endroit pour faire mal à ton adversaire. Tu dois te moquer de la douleur de ton adversaire, se qui compte c'est de le tuer. Un adversaire mort ne bouge plus, il ne représente plus un danger. Un adversaire blessé est acculé et un adversaire acculé est imprévisible. Hors l'imprévisibilité est dangereuse, l'alluma le sith.

- Oui maître, acquiesça la petite.

Oldae lui décocha deux nouvelles claques qui firent tomber la Twi'lek par terre.

- Tu as été vaincue mais tu vaincras, lui dit Oldae.

- Oui maître, répondit-elle.

- Répète, ordonna Oldae.

- Je vaincrai... dit la petite sans conviction.

- Répète, intima t'il.

- Je vaincrai ! dit la Twi'lek avec d'avantage de conviction.

- Répète, ordonna le seigneur sith.

- Je vaincrai ! s'écria Oriane, la voix emprunte de colère.

- C'est bien. Gardes cette haine, laisses la couver, apprends à la connaitre et un jour elle te servira. N'oublies pas qui en est à l'origine, tu auras tôt fait de la mettre à contribution. Désormais cela sera votre quotidien.
Toi et Griggs vous affronterez chaque jours pour mesurer votre évolution, et deux fois par semaine vous affronterez en duo l'un des sith de la forteresse. Aujourd'hui c'était le seigneur Erebus, la prochaine fois se sera Dark Desius ou Dark Ilis... ou moi, dit Oldae.

Les deux apprentis approuvèrent d'une voix.

- Retenez ce sentiment d'humiliation. Encrez le dans votre esprit car plus jamais vous ne voudrez le revoir. Maintenant allez saluer le seigneur Erebus, un grand guerrier, même dans la défaite, se doit de saluer un adversaire de talent. Il s'agit de votre honneur de guerrier, intima le sith.

Les deux apprentis se rendirent devant le capitaine et le saluèrent avant de retourner près de leur maître respectif.

- Veillez à faire soigner vos excès de colère seigneur Erebus, j'aimerai éviter d'avoir un déviant dans la forteresse, dit Oldae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 30 Oct - 21:36

Dark Erebus



L'enfant salua Erebus, veillant toutefois à ne pas s'en approcher,

-Et vous veillez à ce que la chose qui vous sert d'apprenti ne soit pas tenté de faire du mal à Griggs, ou c'est un enfant qu'il y aura en moins dans cette forteresse.

Erebus l'avait mauvaise, son bras le faisait toujours atrocement souffrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forteresse Sith d'Imei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» La forteresse du Val sans Retour
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Assemblée des Seigneurs Sith
» Mon mur de forteresse (premier décor)
» Aykan Larss [Guerrier Sith] [Mort]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Planètes neutres :: Imei-
Sauter vers: