AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Forteresse Sith d'Imei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Forteresse Sith d'Imei   Dim 16 Oct - 18:48



Dark Oldae




Partie III

Chapitre V: Forteresse d'Imei


Oldae pouvait observer, depuis la cabine de pilotage, l'imposante forteresse sith d'Imei, construite lors de la guerre de l'hyperespace pour marquer l'avancé des sith dans la bordure extérieure. C'était un ouvrage gigantesque, bâti au coeur des montagnes d'Imei, qui dans son âge d'or avait accueilli plus de 25 000 hommes.
Le vaisseau ralentit pour entamer la procédure d'atterrissage et se posa sur l'une des passerelles d'atterrissage extérieure, qui se rétracta dans les organes de la forteresse lorsque la navette se fut posée.
Le sith rejoint le sas d'ouverture, accompagné du sergent Conti. L'épaisse passerelle s'ouvrit dans un fracas et s'adossa doucement, laissant entrevoir l'intérieur de l'hangar. Les grands murs de pierres rouges étaient éclairés par de grands cristaux jaunes qui se reflétaient dans tout le hangar. Les murs étaient parsemés de fresques, taillés dans des pierres e couleurs et qui représentaient de célèbres histoires de l'ancien temps.

Face au vaisseau se tenait le capitaine Partson, flanqué de deux pelotons en armes.

- Bienvenu dans la forteresse d'Imei mon seigneur, salua le capitaine Partson, visiblement fier de fournir un accueil de cet ampleur.

- Je vous remercie capitaine, déclara le sith en descendant du vaisseau et en rejoignant le capitaine.

- Suivez-moi mon seigneur, l'invita le soldat.

Le sith emboîta le pas de Partson. Le capitaine emmena le sith dans un dédale de couloirs complexe. La forteresse avait été étudiée pour pouvoir rassembler le plus grand nombre d'individus tout en optimisant les espaces. Les pièces étaient petites mais bien agencées tandis que les couloirs étaient longs et larges, privilégiants des angles droits plus étudiés pour la défense. Comme Oldae l'avait vu dans le hangar, les murs étaient illuminés par des cristaux jaunes de taille différente. Oldae ne connaissait pas ces cristaux, ils ressemblaient beaucoup à ceux du temple Rakata mais il n'émanait nul force d'eux. Il devait s'agir d'un minerai originaire de la planète.
La forteresse était immense et le groupe marcha pendant plus de cinq minutes avant d'arriver dans un immense couloir, au moins trois fois plus large que les autres couloirs de la forteresse. L'immense couloir se terminait par une immense porte de plusieurs mètres de haut et de chaque côté se trouvait d'immenses statues de pierres noires.

- Voici l'une salle clé de la forteresse, nous l'avons baptisé la salle du conseil, déclara le capitaine en s'arrêtant devant l'immense porte.

Le capitaine actionna un mécanisme caché et l'immense porte s'ébranla, sous le grincement des gonds.


Oldae se rapprocha pour pouvoir entrevoir ce que les soldats appelaient la "salle du conseil". Il ne s'attendait pas à un tel spectacle. Devant lui se dessina une immense salle concentrique, composée de deux étages. Au premier étage se trouvait une immense table de bois autour de laquelle se trouvait une dizaine de grands sièges. Sur le sol se dessinaient de magnifiques mosaïques rouges et oranges, tandis que les parois du premier étage étaient recouvertes de sculptures dorées narrant l'histoire de seigneurs sith de l'ancien temps. Oldae leva les yeux et put voir ces mêmes seigneurs sith sous la forme de grandes statuts. Le second étage se composait d'une immense tribune concentrique qui faisait le tour du premier étage et qui permettait à ceux assis d'observer les hommes assis à la table du centre.
Oldae n'avait jamais entendu parler de cette salle dans les archives de l'empire. Il fallait dire que cette forteresse n'avait servi que peu de temps, ainsi les informations sur la citadelle d'Imei était dérisoire. La seule chose qu'Oldae savait de cette forteresse s'était qu'elle était déserte et c'est pour cela qu'il l'avait choisi.

Le sith se rapprocha de l'immense table de bois et en fit le tour. Au centre de la table se trouvait une console holographique. Le sith était étonné que la république n'est pas détruit ces vestiges sith, cela ne convenait pas avec leur pratique habituelle.
Le capitaine Partson se rapprocha du sith.

- C'est un ouvrage immense mon seigneur, j'ai rarement vu une forteresse de cette ampleur. Nous sommes arrivés il y a trois jours et avons entamé l'exploration de la forteresse. Nous n'avons eu le temps que d'explorer les zones A, B, C, D et E. Ils nous restent encore les zones F et G à explorer partiellement et la zone H dans sa totalité puisque cette dernière est inondée. De plus, la forteresse dispose d'un réseau souterrain construit lors de la guerre de l'hyperespace et agrandi par la république lorsqu'ils ont construit leur base militaire dans les montagnes voisines. Je ne peux vous cacher que nous n'avons pas encore eu le temps de l'explorer, faute de temps et de moyens. Quant à la base républicaine, il s'agit d'un poste de ravitaillement capable d'accueillir des vaisseaux légers et moyens. La base s'étendait à l'origine sous toute la montagne mais une partie de la base a été détruite pendant la guerre, suite à un effondrement. Seul les trois quarts de la base est utilisable et l'entrée sud est entièrement condamnée, faisant de l'entrée nord la seule entrée de la base, expliqua le capitaine.

Le sith tourna sur lui-même afin d'observer la voute de la salle. Celle-ci était en parfaite état à l'exception d'une partie qui s'était affaissée.

- Quel est l'état des infrastructures ? demanda Oldae.

- Comme je vous l'ai dit la base républicaine a été endommagée mais le reste de la base est en bon état. Imei n'a pas était beaucoup touchée par la guerre, la planète n'a connu qu'une seule bataille et cette dernière n'a duré que deux jours. La planète a ensuite était cédée à l'empire suite au traité. Nos ingénieurs pensent que la base pourrait être opérationnelle pour la fin de la semaine.
La forteresse semble en bon état, ce qui nous a d'ailleurs surpris. Il semblerait qu'elle ait servi d'hôpital militaire et de base de ravitaillement pendant la guerre, aussi la base a été entretenue par les forces républicaines. La forteresse disposant de son propre générateur de bouclier - un modèle Vistech 18 soit le modèle utilisé par la république pendant la guerre - elle n'a pas était endommagée lors de la bataille. Les zones A, B, C et E sont en bons états et peuvent être utilisés; la zone D a été partiellement détruite mais nous ignorons encore pourquoi. Les autres zones semblent en bon état à l'exception de la zone H qui est inondée et dont l'exploration demanda du matériel particulier. Le reste des infrastructures semblent en état et bien qu'il s'agisse de l'ancienne technologie impériale, nos ingénieurs pensent pouvoir adapter le système à nos technologies actuelles. La forteresse dispose de son propre système de défense à savoir un ensemble de DCA et de batteries lourdes.
Cependant, nous manquons cruellement d'effectifs, la forteresse est immense et nous manquons d'hommes pour l'entretenir, la défendre et la rénover, expliqua Partson.

- Ne vous inquiétez pas capitaine, je vais faire le nécessaire pour qu'une partie des forces terrestres de la flottille soit transférée dans la semaine afin de pouvoir occuper la base républicaine et accélérer l'exploitation et la rénovation de la forteresse. La forteresse devrait accueillir 8 000 hommes d'ici la fin de la semaine, le rassura le sith.

- Un autre problème se pose, susurra le capitaine.

- Quel est-il ? demanda Oldae.

- De telles infrastructures demandent de l'énergie pour fonctionner et nous fonctionnons actuellement sur les générateurs de secours. La centrale thermique de la forteresse est actuellement inutilisable et il nous faudra du temps pour la remette en fonction, indiqua le capitaine.

En effet, il s'agissait là d'un problème handicapant.

- Nous n'avons pas autres choix que de compter sur nos ingénieurs. Je ferai venir des ingénieurs du Ralroost et du Poing d'acier pour compléter ceux déjà présents, n'eut d'autre choix de répondre le sith.

Oldae tira l'un des sièges et s'assit sur celui-ci.

- Contactez la flotille, dites à l'amiral Anderson et au capitaine Koreldy de venir dans la forteresse. Contactez si possible les autres Hauts officiers, j'ai des choses importantes à leur dire, ordonna Oldae.

- Tout de suite mon seigneur, s'exécuta l'officier.

Oldae devait prendre des nouvelles sur l'avancement des missions en cours et en donner de nouvelles si possible. De plus, Oldae devait mettre au courant les autres officiers de ce qui était arrivé à Styneth.

- Sergent Conti, rejoignez le vaisseau et transférer Phoebus à l'Arcadia pour qu'il reçoive les soins appropriés. Je vous nomme responsable de sa surveillance, il ne doit rien lui arriver, déclara le sith.

- A vos ordres, répondit le soldat avant de prendre la direction de la sortie.

Oldae avait décidé de réutiliser cette salle pour y établir sa salle du conseil. Il y siégerait avec les Hauts officiers, d'égal à égal. Le sith n'avait pas de complexe de supériorité comme en avaient beaucoup de sith, savoir que ses ordres seraient obéis lui suffisaient largement. La table ronde était l'image même de ce qu'il recherchait.
Les tribunes permettraient, quant à elles, aux autres soldats d'assister aux réunions et de prendre connaissance des débats et des décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 16 Oct - 20:16



Dark Oldae




Partie III

Chapitre V: Les rapports



Oldae avait ordonné au capitaine Partson de réunir les Hauts officiers mais le capitaine Crawler avait demandé à le voir en urgence, et ce avant la réunion des états majors. Le sith ne s'était pas permis de refuser l'entrevue du capitaine. Le ton du sergent Conti semblait indiquer que la situation était grave.
Oldae se rendit dans ce qui devait être la salle du trône de l'ancien seigneur de la forteresse. C'était une grande salle sobre, où un trône de marbre blanc siégeait à l'extrémité de la salle, illuminé par les rayons du soleil qui filtraient par une grande baie vitrée. Le reste de la salle était dans les mêmes tons que la forteresse, simple mais impressionnant.
Le sith pénétra dans la salle et alla s'assoir sur le trône pour attendre le capitaine Crawler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 16 Oct - 20:34

Capitaine de Vaisseau Vegan Crawler:



La navette de Vegan se posa sur la surface, et lorsque Vegan en sorti un officer l'accueillit et le dirigea vers Oldae. L'ouvrage était intéressant à regarder, une architecture vieille et pourtant si efficace et propre. Un bon choix d'Oldae, Vegan commençait à comprendre l'estime qu'avait Styneth pour ce sith, c'était peut être le seul sith que Styneth considérait comme autre chose qu'un psychopathe à moitié stupide. Vegan pénétra dans une grand salle, la salle du trône manifestement, intéressant.
Il leva légèrement la tête et remarqua Oldae siégeant sur un des trônes de la salle.

-Assis sur un trône intéressant, le rapport de force est bien mis en valeur, beau travail. Et bien que je pourrais m'étendre sur le sujet un moment la situation est n'est pas des plus simples. La perte de Styneth est regrettable et problématique sans compter qu'elle entraîne plusieurs problèmes certaines mineures d'autres.. majeurs. Le Lieutnant Griggs n'est pas revenu de sa mission encore et c'es temps mieux, je recommande de l’arrêter et de le faire interner sous les plus brefs délais. D'autre part, cela pause aussi la question de la succession du commandement du Ralroost, en effet ce dernier ce retrouve privé de commandant et d'officier de passerelle. Et il faut que quelqu'un les remplace rapidement un vaisseau tel que le ralroost ne peut être privé trop longtemps de commandement c'est contre productif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 17 Oct - 20:32



Dark Oldae




Partie III

Chapitre V: Les rapports



- Si vous venez à moi, c'est que vous devez déjà avoir une réponse à cette question, qui suggérez-vous ? demanda le sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 17 Oct - 22:38

Capitaine de Vaisseau Vegan Crawler:



-Eh bien commençons par le plus évident, je ne suis absolument pas en mesure de prendre le commandement du Ralroost, en effet si il y à une chose que je ne partage pas avec Styneth c'est sa faculté à diriger plusieurs navires, à sa façon du moins, la seule personne qui me semble suffisamment compétente pour cela c'est vous. L'équipage vous connait plus ou moins et vous semblez ne pas apprécier sacrifier des hommes pour rien, 2 qualités essentielles pour commander le navire, qui plus est je pense que c'est ce que Styneth aurait voulu.
Ensuite pour ce qui est de Griggs disons que tristement il est lui aussi sensible à la force, mais bien plus que Styneth d'ailleurs, lorsqu'il apprendra la nouvelle il sera incontrôlable et je ne voudrais pas que vous soyez obligé de le tuer dans sa fureur.

Vegan sentis un étonnement chez Oldae,

-Styneth à toujours éloigné Griggs de toute forme d'énervement, il l'éloignait des réunions de hauts gradés, des inspections et autres. Si vous préférez voyez griggs comme la version extrême de Styneth, là où Styneth à réussi à se ressaisir après vous avoir attaqué, Griggs aurait continué jusqu'à en mourir d'épuisement.
Par ailleurs y d'autres choses dont il faut aussi parler, cela ne vous étonne pas que Jadus ait enlevé Styneth?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 17 Oct - 23:11



Dark Oldae




Partie III

Chapitre V: Les rapports

En effet, le rapprochement était rapide. Crawler mentionnait des faits troublants, Styneth aurait-il été un sujet d'expérience de Jadus ? Cela expliquerait plusieurs chose, notamment pourquoi le conseiller noir avait sacrifié son meilleur assassin pour Styneth. Le but de Jadus n'était pas de capturé le capitaine, mais de le récupérer. Pour quelles raisons ? Quel pouvait-être les objectifs de ces expériences sur Daantoine ? Oldae l'ignorait encore, cependant la date concordait avec avant que Jadus ne devienne membre du conseil noir.

- En effet, ce que vous me dites est troublant capitaine, j'ai du mal à croire qu'il s'agisse d'une simple coïncidence. Partez immédiatement pour Daantoine et étudiez sur ce mystérieux laboratoire. Prenez des hommes de confiances au sein de l'équipage du Ralroost pour vous accompagner, vous avez huit jours, ordonna le sith.


Dernière édition par Dark Plagueis Le Sage le Mar 18 Oct - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 17 Oct - 23:26

Capitaine de Vaisseau Vegan Crawler:



-Quelque chose vous à échappé en effet, après tout, Styneth n'était pas plus précieux que les autres, j'aurais été peut être plus simple à enlever et j'en sais plus sur la flotte que n'en savait styneth. Griggs est plus puissant que Styneth alors pourquoi pas Griggs d'autant plus que son instabilité le rend plus simple à contrôler? Ou alors simplement pourquoi pas vous? Si il avait mobilisé plus d'assassin vous n'auriez peut être pas pu résister et il aurait pu vous capturer.
Non la réponse est ailleurs. Durant mon trajet, j'ai eu le temps de plus ou moins légalement fouiller les archives Républicaines et Impériales. Ce que j'en ai trouvé est.. intéressant mais incomplet.
Dans les premières j'ai découvert que Styneth n'avait pas de passé avant ses 15 ans, il n'a été inscrit dans aucune école, n'a pas été enregistré à la naissance rien de tout cela, les premières traces de lui remontent à ses 15 ans date où il entre à l'école des cadets de Corellia.
Dans les secondes j'ai découvert qu'un laboratoire sur Dantooine dirigé par Jadus en personne avait explosé et tué une vingtaine de personnes, il y à 10 ans de cela.. Vous faites le rapprochement? Bien qu'il semble encore trop tôt pour tirer des conclusions il semblerait que Jadus et styneth aient un passé en commun. Je ne peut me permettre de tirer de plus amples conclusions pour le moment hélas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Mar 18 Oct - 7:52



Dark Oldae




Partie III

Chapitre V: Les rapports

En effet, le rapprochement était rapide. Crawler mentionnait des faits troublants, Styneth aurait-il été un sujet d'expérience de Jadus ? Cela expliquerait plusieurs chose, notamment pourquoi le conseiller noir avait sacrifié son meilleur assassin pour Styneth. Le but de Jadus n'était pas de capturé le capitaine, mais de le récupérer. Pour quelles raisons ? Quel pouvait-être les objectifs de ces expériences sur Dantooine ? Oldae l'ignorait encore, cependant la date concordait avec avant que Jadus ne devienne membre du conseil noir.

- En effet, ce que vous me dites est troublant capitaine, j'ai du mal à croire qu'il s'agisse d'une simple coïncidence. Partez immédiatement pour Dantooine et étudiez sur ce mystérieux laboratoire. Prenez des hommes de confiances au sein de l'équipage du Ralroost pour vous accompagner, vous avez huit jours, ordonna le sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Mar 18 Oct - 16:25

Capitaine de Vaisseau Vegan Crawler:



- Mon équipage est déjà prêt, je pars sur le champ. Au fait apparemment Jadus à déjà fait entrer en jeu Styneth dans la partie, 19 mercenaires tués au sabres lasers dans un bar des faubourgs est de Kaas city.
Bonne chance Oldae je reviendrais avec des réponses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Mar 18 Oct - 22:34



Dark Oldae




Partie III

Chapitre V: Les rapports

- Bonne chance, capitaine Crawle, salua le sith.

Oldae était entrain de réfléchir à l'entrevue qu'il avait eu avec le capitaine Crawler lorsque son interphone se mit à vibrer. Le sith déclencha l'intercom et une image holographique apparue devant lui. Un officier de passerelle apparut devant l'écran.

- Nous avons reçu un message en provenance de Dromund Kaas mon seigneur, dit le soldat après un salut.

- Passez le moi, ordonna Oldae, interrogé par la nature du message.

Le seigneur sith fut surpris de voir apparaître Cris Tarson et un autre homme vêtu d'une armure grise et portant des sabres à sa ceinture. Onde comprit immédiatement les tenants de la situation. Jadus avait agi.

- Il est là Anarell, il est venu me cherch... s'exclama le soldat avant de recevoir un projectile dans l'abdomen et de s'écrouler sur le sol.

Son assaillant se retourna vers la console et Oldae put apercevoir ses deux yeux oranges, qui filtrait à travers les fentes de son casque. Le sith connaissait bien ces yeux, il les avait vu à plusieurs reprises au cours du mois précédent. C'était ceux de Styneth, il était bien en vie…
L'assassin, sans même s'attarder sur la console la pulvérisa d'un coup de sabre et la communication cessa.
Le sith essaya de rallumer l'hologramme mais la conversation avait définitivement cessée. La colère s'empara du sith, Tarson était un ami, un de ses seuls amis. Jadus avait probablement visé volontairement, et Oldae était forcé d'admettre que le conseiller avait rempli son objectif.
Le seigneur noir se doutait que Tarson finirait par être découvert mais il aurai préféré que cela n'arrive pas.
Tarson ne savait presque rien des projets d'Oldae et était seulement au courant de ce qui s'était passé sur Nar Shadaa mais le sith n'était pas inquiet sur ce point. Des aveux obtenus par la torture n'auraient aucune valeur devant le conseil noir, d'autant que si Jadus venait à médiatiser cette affaire, il serait contraint de répondre de ses actes sur Corellia et sur l'Arcadia.
Crawler avait sans doute raison, Styneth était à l'origine du massacre de Kaas City. Cependant Jadus avait commis une grossière erreur en laissant Styneth massacrer aussi visiblement les mercenaires. Une enquête serait bientôt ouverte et se sera le conseil noir qui serait saisi de l'affaire au vue des blessures au sabre laser.

Oldae respira profondément pour reprendre son calme. Il ne devait pas se laisser sombrer dans la colère dans de telle situation. Sa colère ne devait être utilisée qu'en dernier recourt. Oldae devait au maximum limiter l'influence grandissante du côté obscur. Rester maître de lui en toute circonstance était une maxime qu'il s'imposait de suivre rigoureusement.
Le sith retrouva progressivement son calme et parvint à ravaler sa frustration.

Trois coups retentirent avant que l'épaisse porte de la salle du trône ne s'ouvre. Un lieutenant de l'empire parcourut l'allée centrale et s'arrêta à quelque pas du trône avant de saluer d'une légère révérence le seigneur noir des sith.

- Nous avons réussi à contacter tous les Hauts officiers, le capitaine Koreldy, le capitaine Partson et l'amiral Anderson vous attendent dans la salle du conseil, expliqua le lieutenant.

- Bien, je vous remercie lieutenant, contactez le lieutenant Griggs et dites lui que l'appel avait uniquement pour but de savoir si sa mission se déroulait correctement, vous pouvez disposer, lui répondit le sith.

Le soldat esquissa un salut et quitta la salle du trône à grande enjambée. Visiblement, ce dernier avait préssenti que le sith n'était pas dans ses meilleures humeurs.
Le sith se leva du trône et prit la direction de la salle du conseil. Oldae annoncerait les nouvelles personnellement au lieutenant lorsqu'il serait de retour, le sith devait éviter de perdre le contrôle de Griggs alors que ce dernier naviguait dans l'espace républicain.

Le sith rejoignit la salle du conseil par le plus court chemin, en s'efforçant de se détacher de se qui était arrivé à Tarson. Le sith devait considérer l'espion comme un simple pion. Hors on n'attache aucune importance à un vulgaire pion, à l'inverse, il faut les utiliser en pleine conscience de leur possible sacrifice. C'est le but premier des vulgaires pions. Des êtres jetables, que l'on pouvait sacrifier à souhait.
Oldae atteint la salle du conseil où un important dispositif de sécurité se tenait là pour protéger l'état-major de la forteresse. Le sith pénétra dans l'immense rotonde du conseil et se dirigea vers la grande table ronde où se tiendrait le conseil. En voyant le sith arriver, les trois officiers présents dans la salle se levèrent et saluèrent le seigneur sith. Oldae se rendit à une des chaises de la table et s'y assit avant d'inviter les autres officiers à s'assoir d'un geste de la main.
Le capitaine Partson actionna une commande informatique et les hologrammes des autres officiers apparurent.

- Je vous salue messieurs, le lieutenant Griggs et le capitaine Crawler ne pourront pas assister à cette session, les salua Oldae.

Les officiers qui n'avaient pas encore eu l'occasion d'observer la majesté de la salle ne pouvaient cacher leur stupéfaction devant l'ouvrage magnifique qui se tenait devant eux. La grande rotonde donnait une impression de puissance infinie au conseil.

- Nous n'avons pas de temps à perdre, mais avant toutes choses je dois vous faire part d'une terrible nouvelle: le capitaine Styneth a été capturé par Dark Jadus au profit de la mort de Dark Zhorrid, déclara le sith.

La nouvelle provoqua de sulfureuses discussions dans la salle du conseil. La disparition du capitaine à l'attitude rebelle représentait une perte non-négligeable qu'il serait difficile de remplacer, d'autant que de nombreux officiers se posaient la question du remplacement de Styneth.

- Gardez votre calme, Styneth n'est pas mort, ce dernier a simplement été capuré et nous le récupérons. Nous savons de sources sures que Jadus ne compte pas le tuer, le conseiller noir semble avoir de plus noir dessein à l'encontre du capitaine, mais une chose est sûr, il ne le tuera pas. J'ai fort à soupçonner que Styneth est à l'origine d'un massacre de mercenaires dans un bar de Kaas City et de l'enlèvement de notre agent dans les services secrets impériaux. Il est fort probable que Jadus le manipule, répondit Oldae.

- Que comptez-vous faire ? demanda le général Terold.

- Pour l'instant rien, l'occasion de récupérer Styneth se présentera dans peu de temps, croyez-moi. Pour l'instant nous devons nous concentrer sur des tâches plus urgentes, répondit Oldae.

- Vous pensez que Styneth sera envoyé par Jadus pour nous abattre ? interrogea le lieutenant Idaho.

Oldae avait en effet considérer cette possibilité dans un premier temps mais cela n'aurait aucun sens. Jadus ne prendrait pas le risque de perdre son atout dans une attaque directe. Même si Styneth était devenu un véritable sith, ce qui interrogeait d'ailleurs Oldae sur la manière à laquelle le conseiller s'y était prit pour réaliser une telle prouesse en une semaine, il serait folie pour lui de s'attaquer à la forteresse d'Imei.

- Je ne pense pas que Jadus soit prêt à sacrifier un pion acquis à un tel prix, dit simplement le sith.

- Et que faisons-nous pour le Raloost ? demanda l'amiral.

La question était légitime voir même essentielle.

- Le Ralroost passera sous le commandement du lieutenant Griggs telle que le veut la procédure. Les anciens hommes de Styneth n'accepteront de recevoir des ordres que de lui, lui répondit Oldae.

L'amiral hésita à répondre et se ravisa. Oldae dévisagea l'assemblée pour voir si d'autres officiers avaient des questions, puis, constatant que les soldats se taisaient, débuta la réunion.

- Lieutenant général O'Neil, au rapport, intima le sith.

- Immédiatement mon seigneur. Nos forces ont pris le contrôle de la cité indépendant de Taris il y a deux jours, nous déplorons douze pertes militaires et soixante-douze potes civiles. Jusqu'à hier la situation est restée difficile mais nous sommes parvenus à trouver un accord dans la nuit avec les autorités Tarisienne. Les cité est désormais entièrement sous notre contrôle et aucun mouvement de rébellion ne semble s'être déclaré. Lors des négociations, nous avons dû accepté la plupart des demandes Tarisiennes, pour éviter de faire durer les négociations, notamment concernant la sécurité que nos forces seront désormais chargés d'appliquer ainsi que sur un ravitaillement régulier en nourriture et en médicament. En échange de quoi, la cité indépendant de Taris nous appartient désormais. Cependant, j'ignore en qui devons-nous nous revendiquer.
La matinée a été marquée par la mort de deux de nos hommes lors d'un assaut des Rakghoules à la porte ouest qui avait été légèrement endommagée lors de la bataille. La situation est actuellement sous contrôle et la brèche a été colmatée. Nos premiers émissaires sont rentrés en contact avec les clans Nekghoules des environs et seuls quatre des cinq clans ont accepté de nous rencontrer pour négocier. La rencontre se déroulera dans deux jours dans une zone désaffectée de la planète, expliqua le lieutenant général.

- Excellent lieutenant général, concernant le clan Nekghoules séditieux je vous laisse prendre les mesures pour que ce clan ne puisse pas déranger nos projets. En ce qui concerne la revendication, tant que notre entité ne disposera pas d'un nom, ce territoire ne pourra t'être revendiqué sous aucun nom. Je vous laisse le soin de mener à bien les négociations avec l'ensemble des clans Nekghoules de Taris, il s'agira de vos seuls ordres pour l'instant, répondit le sith.

Le soldat émit un signe de tête en signe de compréhension.

- Colonel Videns ? demanda le sith en regardant l'hologramme de la femme officier.

- La fausse identité créée par notre agent a parfaitement fonctionné. Nous avons créé l'identité d'un noble impérial travaillant comme négociant dans le commerce d'esclaves. Le milieu étant porteur, la banque centrale nous a permis un emprunt de deux milliards de crédits impériaux, monnayant des intérêts à 2.1%, expliqua l'officier.

- Bien, cela nous permettra de disposer d'une trésorerie suffisante dans un premier temps. Vous partez immédiatement pour l'espace Bothan, vous avez pour ordre d'engager une confrérie d'espionnage locale. Si il y'a dans toute la galaxie un réseau d'espionnage pouvant rivaliser avec celui de l'empire c'est celui des Bothan. Ne lésinez pas sur les moyens, trouvez-moi ce qu'il y a de meilleurs. Cette confrérie sera l'un des pivots de notre stratégie, dit Anarell.

- A vos ordres seigneur, acquiesça le colonel.

Les Bothans étaient les meilleurs espions de la galaxie tant que l'on savait y mettre les moyens. Avec leur appui, Oldae disposerait d'un réseau d'espionnage de premier ordre, capable de rivaliser avec celui de Jadus.
Le sith dirigea ensuite son regard vers le chef de sa garde personnelle.

- Lieutenant Idaho, qu'elles sont les nouvelles ? demanda le sith.

- Excellentes mon seigneur, Dark Ilis a accepté de vous rencontrer et rejoindra Imei dans deux jours, répondit Idaho.

Oldae se doutait bien qu'Ilis accepterait cette entrevue, le rapport d'Idaho n'était donc pas à proprement parlé une nouvelle pour lui.

- Soit lieutenant, il s'agit en effet de bonnes nouvelles. Vous ne rentrez pas tout de suite à Imei, j'ai une autre mission pour vous. Vous partez pour Geonosis et vous y rencontrerez Mandalore le Justifié. Vous le convierez, dans le plus grand secret, à se rendre sur Imei pour m'y rencontrer. Dites au Mandalore que je suis prêt à lui apporter mon soutien dans la recherche du masque du Mandalore et dans sa lutte contre les autres clans, intima Oldae.

- Immédiatement mon seigneur, approuva le lieutenant.

Oldae pouvait sentir que les officiers étaient sceptiques à l'idée de s'allier aux mandalorians. La race de guerriers entretenait des relations acerbes avec l'empire depuis la fin de la guerre.
Le Justifié était le mandalorian le plus puissant de son temps et comme tel il prétendait au titre de Mandalore. Mais sans le masque, les plus puissants clans et leurs vassaux refusaient de le suivre. Le Mandalore avait été forcé de s'exiler sur Geonosis, loin des guerres claniques, où il menait, depuis le début de son exil, sa recherche du masque avec l'aide de ses fidèles. Le Justifié manquait cruellement de légitimité et de force, le sith voulait se servir de ce besoin pour lui proposer son aide et ainsi obtenir le soutien du Mandalore à l'avenir. Comme il manquait cruellement de soutien, le Justifié ne renierait pas le soutien d'un seigneur noir des sith, si ce dernier savait se montrer convainquant. Oldae tenait là l'option de gagner un allié redoutable.
De plus, si le sith parvenait à rapprocher le futur Mandalore de l'empire, il serait l'instigateur d'une nouvelle ère de relations entre de deux des plus grandes puissances galactiques, ce qui lui donnerait un poids irréfutable dans l'empire sith et lui offrirait des prétentions sur un siège du conseil noir.

- Capitaine Koreldy, avez-vous arrêter les agents de Jadus ? interrogea Oldae.

- En effet, nous avons réussi à capturer les deux agents de Dark Jadus, cependant malgré la torture, les deux assassins ne nous on pas apprit de chose intéressantes, approuva le capitaine.

- Vous me ferez quand même un rapport détaillé de ce que vous avez obtenu comme informations, indiqua le sith.

La capture des agents de Jadus enlevait une sérieuse épine du pied d'Oldae, le risque de sabotage et d'espionnage diminuait significativement.

- Généra Terold, quelles nouvelles ? termina le sith.

Le général parut légèrement gêné et hésita un moment avant de répondre.

- Malheureusement, aucune, je n'ai pas encore réussi à obtenir l'appui de notables ou d'officiers, déclara timidement le général.

- Continuez vos investigations dans ce cas général, intima le seigneur noir sans cacher son mécontentement.

Le sith ne voulait pas que ses hommes lui obéissent par la crainte, pour autant, il ne voulait pas que ses hommes se prennent d'aises et ignorent leur obligation de résultat.

- Il semblerait que tous est en ordre, vous communiquerez vos prochains rapports lors de la prochaine session. Les officiers qui n'ont pas reçu de missions devront épauler le capitaine Partson dans la rénovation des infrastructures de la planète. Quant à moi, je partirai pour Tatooïne après avoir rencontrer Dark Ilis, nos objectifs ne doivent pas nuire à mes obligations vis-à-vis du conseil noir, dit Oldae en se levant pour marquer la fin de la réunion.

Les officiers se levèrent et saluèrent le sith avant de se séparer pour s'affairer à leur mission respective.

Oldae quitta la salle du conseil et regarda l'heure, s'était la fin de la journée. Le sith avait passé sa journée à rencontrer des officiers et des ingénieurs de la forteresse pour prévoir l'ordre de rénovation des infrastructures d'Imei. Le sith avait besoin de se vider l'esprit, d'autant que la capture de Tarson lui pesait toujours.
Le sith prit la direction d'un des grands balcons de la forteresse, pour s'en servir de terrain d'entrainements, lorsqu'il fut dérangé par la sonnerie de son intercom.

- Ici le sergent Conti, je viens vous prévenir que Phoebus a reçu des prothèses comme vous en aviez donné l'ordre, s'expliqua le soldat.

- Bien, envoyez Dark Phoebus en mission dans l'espace républicain, ordonna le sith.

Le soldat parut décontenancer, il ne comprenait pas pourquoi Oldae voulait envoyer le cyborg dans la république.

- Quel sera l'objectif de la mission du seigneur Phoebus ? demanda le soldat, hésitant.

- Dites-lui de me ramener des padawans, lui répondit le sith avant d'éteindre son intercom.

Phoebus n'était qu'un prototype incomplet, il n'avait pas la moindre valeur. Il avait pour seul mérite d'être un sith et Oldae comptait bien utiliser ces prédispositions pour que le cyborg lui serve. Phoebus avait permis à Oldae de tester des techniques de soumissions spirituelles et ces techniques s'étaient avérées de franches réussites. Le cyborg était trop vieux pour aboutir à une véritable machine à tuer, en revanche, de jeunes padawans seraient les cobayes idéals.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Jeu 20 Oct - 18:33



Dark Oldae




Partie III

Chapitre VIII: Dark Ilis

Le X-70 entama sa procédure d'atterrissage dans l'un des hangars de la forteresse d'Imei et se posa entre les chasseurs impériaux. Oldae sortit du vaisseau dès que ce dernier se fut posé et rejoignit le capitaine Partson qui l'attendait à l'entrée du hangar.

- Amenez le capitaine Eclipse sur l'Arcadia et enfermez là dans une cellule sécurisée. Je la ferai extradée dans deux jours lorsque je partirai pour Korriban, dit Oldae.

- Bien mon seigneur, je m'en occupe immédiatement. Le seigneur Ilis vous attend dans la salle du trône, répondit le capitaine.

Oldae approuva et prit la direction de la salle du trône pour y rencontrer son invité. La conversation avec Styneth avait pris une drôle de tournure. Le sith ignorait si Erebus se rendrait sur Korriban ni même si il avait finalement exécuté Tarson. Oldae verrait les tenants de la situation lorsqu'il se rendrait sur Korriban pour y rencontrer l'ancienne apprentie de Jadus. Anarell avait décidé de ne pas récupérer Tarson en pleine connaissance de cause. Le soldat aurait compris, Oldae ne pouvait pas se permettre de s'abaisser à le sauver. Anarell était un seigneur noir des sith, il devait agir comme tel, et échangeait des orages n'était pas une pratique courante chez les sith. Oldae avait probablement perdu un ami, l'un de ses seuls amis, mais pour autant il n'en éprouvait nulle tristesse. Il avait déjà éprouver du chagrin lorsqu'il avait appris que Tarson avait été capturé. A partie de ce moment là, Cris Tarson était mort aux yeux du sith. Oldae espérait que Styneth se rende sur Korriban, là-bas le capitaine ne serait pas sous la protection de son maître. Le sith comptait utiliser Eclipse comme appât mais il ignorait si Styneth mordrait à l'hameçon. Oldae pensait qu'il viendrait, Styneth avait été jusqu'à contredire les ordres de son maître pour récupérer son pilote, alors il se rendrait probablement sur Korriban pour le récupérer. Si il ne le faisait pas, Oldae n'aurait qu'à tuer le capitaine Eclipse.



Oldae rejoint la salle du trône où l'attendait Dark Ilis. La majestueuse sith était assise sur les marches du trône et fixée, d'un regard perdu, la voûte de la salle. C'était une belle femme, le côté obscur n'avait pas encore dévoré son corps.

- Cela faisait bien longtemps Ilis, salua Oldae en s'approchant du trône.

- Bonjour Oldae, lui répondit la jeune femme d'un sourire charmeur.

- Nous nous étions pas vu depuis plusieurs mois mais il semblerait que tu es conservé toute ta beauté. J'ai appris que tu avais obtenu ton propre vaisseau, je te félicite, la félicita Oldae

- M'as tu simplement fait venir pour me complimenter ? lui retourna Ilis en le dévisageant.

- Non, ce n'est pas le cas, bien que je ne m'en lasserai jamais, s'amusa le sith après avoir gravi les marches du trône pour s'y installer.

- Alors que me veux-tu ? demanda la jeune femme.

- Je veux ton aide, répondit simplement Oldae.

- Mon aide ? répéta-t'elle.

- Jadus cherche à me tuer pour diverses raisons. J'ai tué son apprenti sur Corellia il y'a plus d'une semaine mais j'y est perdu un allié de valeur. Ce dernier est devenu, par quel miracle je l'ignore, un assassin sith au service de Jadus. Ce dernier semble me considérer comme son ennemi fraternel, il est probablement manipulé par Jadus, tout est-il qu'il a capturé Cris Tarson, et la probablement exécuté à l'heure qu'il est, expliqua prosaïquement Oldae.

La jeune femme se leva et s'éloigna de quelques pas du sith.

- Et que veux-tu que je fasse ? lui demanda Ilis.

- Deviens mon assassin. Tu es une assassin réputée et d'expérience, j'ai besoin de toi pour lutter contre Jadus, expliqua Oldae.

La jeune femme fixa le seigneur sith, une lueur de malice dans les yeux.

- Tu veux que je te prête serment ? dit-elle en souriant.

- Tout juste, approuva Oldae.

- Et si je refuse ? Que feras-tu ? l'interrogea t'elle.

- Je ne te ferai rien, dit-il.

Oldae disait la vérité.
La jeune femme gloussa et sautilla dans la salle du trône devant les yeux étonnés d'Oldae. Il ne fallait pas sous-estimer cette jeune femme, derrière son air enfantin et joviale se cacher un assassin redoutable. Oldae n'irait pas jusqu'à dire qu'elle égalait Zhorrid dans l'art de l'assassinat en revanche la jeune femme n'avait rien à envier sur le plan de la technique à l'ex-apprenti de Dark Jadus. Dark Ilis n'était pas une assassin de métier comme Zhorrid, elle ne maitrisait pas les arcanes d'assassinat sith. Ilis était avant tout une sorcière noire, qui usait de ses charmes pour tuer ses victimes et utilisait la sorcellerie pour se battre. Sur le principe, elle était beaucoup plus polyvalente que Dark Zhorrid.

- Alors soit, j'accepte de te servir seigneur Oldae, répondit la jeune femme en revenant devant le trône et s'y agenouillant.

La jeune femme avait l'art de faire durer le suspens. Il s'agissait d'un de ses petits plaisirs.
Oldae se leva et tira son sabre qu'il plaça au-dessus de l'épaule de Dark Ilis.

- Me jures-tu fidélité Dark Ilis ? demanda solennellement le sith.

- Moi, Dark Ilis, par mon titre de seigneur noir des sith, je passe le serment de vous servir, vous Dark Oldae, et ce jusqu'à ce que serment prenne fin, répondit-elle sur le même ton.

Le cercle était reformé.


Oldae rejoignit le X-70 deux jours après qu'Ilis lui est prêtée serment pour partie sur Korriban.

- Ne préfèrez-vous pas que je vous accompagne ? demanda Dark Ilis qui suivait Oldae.

- Je préfère que tu restes sur Imei pour protéger la forteresse en mon absence. Ne t'inquiète pas, je serai bientôt de retour, répondit le sith avant de s'engouffrer dans le vaisseau où l'attendait le sergent Conti.

Oldae pénétra dans le X-70 et rejoint le sergent dans la cabine de pilotage.

- Tout est prêt ? demanda le sith.

- Eclipse est enfermée dans un des dortoirs et nous sommes prêts à partir, répondit le soldat.

- Alors allons-y, ordonna Oldae.



Dernière édition par Dark Plagueis Le Sage le Mer 30 Nov - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Ven 21 Oct - 20:36



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XII: Dur retour à la réalité

Oldae se releva peiniblement de son lit. Une douleur dans les côtes lui procura un râle de douleur. Le sergent Conti semblait l'avoir ramené sur Imei puisque le sith reconnu ses quartiers dans la forteresse. Devant lui, assise sur une chaise, se tenait Dark Ilis. La jeune femme avait dû faire le gué depuis qu'Oldae était de retour de Korriban.
Le sith ne se rappelait pas se qu'il s'était passé après son combat contre Dark Essias, le noir complet. Il se rappelait simplement avoir perdu contre Dark Essias.

- Vous sentez-vous bien seigneur ? lui demanda la jeune femme.

- Bien, je te remercie Ilis, lui répondit le sith.

Oldae tenta de se lever mais la douleur le laissa cloué sur place. La jeune femme tenta de l'aider mais le sith l'arrêta de la main. Il fallait qu'il le fasse tout seul. Le rassembla ses forces et se releva de son lit. Ses appuis étaient encore faibles et ses jambes flageolantes. Oldae avança doucement le temps de retrouver le contrôle de ses muscles et alla s'assoir sur une chaise en face de Ilis.

- Combien de temps ai-je dormi ? demanda t'il.

- Deux jours, dit Ilis.

De jours jours ? Autant que ça ?
Oldae se releva de sa chaise pour dégourdir ses muscles restés enquilosés pendant plusieurs jours. Le sith en profita pour examiner son état à l'aide de la force. Ils avait trois côtes de ressoudées, son foie avait subi des dégâts mais les traitements qu'on avait du lui injecter semblait avoir réparé l'organe.

- Combien de temps avant de pouvoir retrouver la maîtrise de mon corps ? l'interrogea Oldae.

- Les médecins ont dis que vous serez capable de vous mouvoir complètement dans deux jours mais que vous ne pourrez pas vous battre avant une semaine, lui répondit-elle.

- Que s'est-il passé pendant mon sommeil ?

- Le colonel Emilia Videns et le capitaine Griggs sont de retours, le lieutenant général O'Neil attend pour vous faire son rapport, expliqua t'elle.

- Des nouvelles de Jadus ?

- Pas la moindre.

Le conseiller noir ne semblait pas avoir bougé. Le sith ignorait si Styneth était encore en vie après leur rencontre sur Korriban mais si il l'était, le capitaine avait intérêt de se cacher.

- Convoquez le conseil, Dark Ilis, mais dites au lieutenant Griggs de m'attendre dans la salle du trône, ordonna le sith.

La jeune femme approuva et quitta la pièce, laissant le sith seul.
Oldae n'était pas en excellent état visiblement. Son adversaire lui avait infligé une cuisante défaite sur Korriban. Oldae peina à enfiler son armure mais y parvint après une dizaine de minutes, et quitta ses quartiers pour rejoindre la salle du conseil.

Tous les officiers attendaient le sith lorsqu'il entra dans la salle du conseil. Les officiers se levèrent et saluèrent leur seigneur qui alla s'assoir à la place qui lui était réservée.

- Je vous salue messieurs. Nous n'avons pas de temps à perdre, comme vous le voyez ma dernière expédition sur Korriban fut difficile et nous avons des choses à traiter dans l'urgence. Consolider notre force militaire ne sera pas suffisant, nous devons aussi renforcer notre sphère d'influence pour représenter plus de poids dans l'empire. Malheureusement, les talents militaires ne sont plus suffisants pour avoir une place dans l'empire, il faut être aussi un fin politicien. Comme le disait mon maître, il ne faut pas ignorer le ''noble jeu''.
Dark Ilis commençait je vous prie, demanda Oldae.

- J'ai contacté les forces sous ma direction, mon croiseur, "le fendeur", nous rejoindra dans deux jours ainsi que toutes les troupes sous mes ordres, expliqua la jeune femme.

Les forces d'Ilis seraient précieuses, la jeune sith avait un croiseur et 8 000 fantassins sous ses ordres.

- Bien, j'ai une mission toute particulière pour vous Dark Ilis. Vous devez partir pour Iridonia, je veux que vous conviez le sage Dark Desius sur Imei. Aimerai le rencontrer dans trois jours, dit Oldae.

- Dans votre état, il n'est peut-être pas prudent que je m'éloigne, hésita le jeune femme.

- En effet, vous n'êtes pas en état de vous défendre contre un agresseur, soutint l'amiral Anderson.

- Ne vous inquiétez pas, je serai bientôt rétabli, mon état ne doit pas nuire à nos intérêts, les rassura le sith.

Dark Ilis était sceptique, l'idée de laisser son seigneur dans cet état, seul sur Imei, la dérangeait visiblement mais la jeune femme n'ait pas de remarques supplémentaires.

- Colonel Emilia Vilens, j'ai appris que vous aviez réussi à engager une confrérie Bothan ? demanda le sith.

- En effet mon seigneur, la "confrérie noire" dispose de 84 espions et de près de 257 membres engagés dans la logistique. Il ne fut pas très compliqué de les convaincre au vue de la somme que nous leur avons proposé. La confrérie noire est désormais entièrement sous nos ordres, expliqua l'officier.

- Excellent colonel, ordonnez à la confrérie noire de rejoindre Imei, ils établiront leur base logistique dans la forteresse. Ils y seront d'avantages en sécurité. Dès qu'ils seront installés, vous leur confierez la surveillance des activités de Dark Jadus, du schisme des combattants ainsi que la recherche et la surveillance d'un dénommé Dark Essias. Qu'ils fassent cela dans la plus grande discrétion, ordonna le sith.

- Ce sont des professionnels mon seigneur, ils le feront, approuva la femme.

Oldae se félicitait d'avoir obtenu le soutien des réseaux Bothan. Si il existait bien un réseau d'espionnage capable de concurrencer les réseaux impériaux, républicains et Hutts, c'étaient les réseaux Bothan.

- Lieutenant général O'Neil, quelles sont les nouvelles sur Taris ? demanda Oldae.

- Nous avons négocié avec 48 des 59 clans Nekghoules de Taris et nous sommes parvenus à obtenir l'allégeance de 32 clans. Je ne vous cache pas que ce fut très difficile de mettre tous ces clans d'accord mais nous y sommes finalement parvenu. Après mûres négociations, les clans ont accepté de joindre leur force pour créer la première ville Nekghoule. Nous nous sommes déjà engagé à assurer la sécurité de la ville, son développement et à maintenir la paix entre ls Nekghoules et les Tarisiens. Près de 12000 Nekghoules rejoindront la nouvelle ville. J'ai déjà pris les mesures pour que les autres clans ne posent pas de problème, expliqua O'Neil.

- Bien, je vous laisse mener à bien le maintien de ces accords et la sécurité de Taris. Je vais vous faire parvenir 600 hommes supplémentaires ainsi que des véhicules lourds et des chasseurs. De votre côté, faites élire par les Nekghoules et les Tarisiens leurs représentants pour que ces derniers vient siéger au conseil, dit le sith.

L'idée de voir un Nekghoule siéger au conseil révolta les membres présents. Il fallait dire qu'il était déjà difficile de faire accepter à des officiers impériaux de se placer sur un pied d'égalité avec des races aliens, alors avec des races mutantes.

- Comment pouvez-vous suggérez cela mon seigneur ? s'insurgea l'amiral.

Les propos d'Anderson remportèrent l'assentiment général et tous les officiers, à l'exception du capitaine Crawler, commencèrent à manifester leur désaccord.

- Silence, intima le sith. La vision raciale de l'empire n'a pas sa place ici. Je ne la tolérerai sous aucun prétexte. Vous avez été éduqué dans votre position de race supérieure, mais une telle idéologie n'a rien d'admissible. L'empire tend vers sa perte en établissant une pyramide des races. Rejeter des races, sous prétexte qu'elles sont top différentes des hommes est idiot. L'empire passe à côté d'alliés clés et je ne suivrai pas cette voix.Toutes races intelligentes à le droit à une même place sous mes ordres. Il s'agit d'une vision purement pratique des choses, que vous soyez humains, rodiens, wookies, vous disposez de qualités qui vous sont propres. Ne pas accepter ces qualités, c'est nier l'évidence. Dès lors que nous avons négocié avec les Nekghoules, nous les avons accepté comme race et comme égaux. Les Nekghoules sont des guerriers de grands talents, ils sont bien plus fort que des humains normaux, nous ne pouvons pas nous passer de leur soutien.

Les officiers ne s'opposèrent pas aux paroles du sith mais Oldae sentait bien qu'ils n'étaient pas d'accords avec lui. Mettre fin à la propagande impériale que leur avaient inculqués les agents impériaux depuis leur naissance serait difficile. Oldae ne s'était jamais abreuvé de ces niaiseries diffusées par l'empire comme quoi certaines races étaient supérieures à d'autres. Il trouvait cela idiot, si l'empire cessait ses pratiques raciales, il aurait déjà écrasé la république.
Les dépenses menés pour recruter des agents Bothan et réparer les infrastructures d'Imei risquait d'avoir amputé la trésorerie de la forteresse.

- Capitaine Partson, quel est l'état de nos fonds ? demanda Oldae.

- Nos dépenses ont dépassé les 650 millions, répondit l'officier.

Plus d'un quart avait été dépensé en moins d'un mois. Les fonds d'Oldae risquaient d'atteindre le rouge rapidement à cette allure. Il fallait qu'Oldae obtienne le soutien de notables impériaux. L'empire était bâtie sur le principe d'un pyramide vassalique avec à sa tête les plus puissants seigneurs sith. Des nobles, des notables, des bourgeois, des hauts-officiers, des administrateurs et des sith passaient des serments de fidélité avec des seigneurs plus puissants pour qu'ils assurent leur sécurité et disposent de plus de poids dans la société impériale. Plus la sphère d'influence d'un sith était grande, plus le sith était puissant dans la société impériale.
Oldae n'avait pas simplement besoin de guerriers mais aussi de diplomates et de financiers.

- Colonel Vilens, capitaine Koreldy, je veux que vous écumiez l'empire à la recherche de notables et de nobles impériaux qui n'ont pas encore de protecteurs. Offrez-leur la protection du seigneur Dark Oldae. Leurs impôts rempliront nos caisses et leur fidélité augmentera notre sphère d'influence. Privilégiez les systèmes voisins de Felucia, intima Oldae.

- A vos ordres mon seigneur, répondirent d'une voix les deux officiers.

- Je compte sur vous pour faire de même général Terold, instita le sith.

- Ne vous inquiétez pas mon seigneur, j'ai déjà acquis le soutien de nombreuses personnes au sein de l'armée mais j'attends d'obtenir le soutien de notables pour vous faire part des mes réussites, s'expliqua le général.

La sphère d'influence d'Oldae allait progressivement prendre en ampleur et le faire connaitre dans l'empire. Mais le sith devait se montrer méfiant, si il devenait trop puissant ils attireraient l'intention des grands seigneurs, notamment des conseillers noirs. C'était là l'art du "noble jeu".

- Capitaine Crawler, qu'elle est votre rapport concernant nos possibles alliés au sein de l'ascendance ? demanda l'inquisiteur.

- J'ai réussi à obtenir le soutien de la famille Crawler, de la famille Iom, de la famille Pazerg et de la famille Ovista. Les familles Iom et Pazerg sont de puissantes familles commerçantes qui disposent de comptoirs dans tout l'ascendance. Elles ont accepté d'intégrer votre chère et de se placer sous votre protection à condition que vous leur ouvriez le marché impérial. La famille Crawler est une famille de militaires réputées dans tout l'ascendance, ils ont accepté de vous prêter serment et de mettre leurs forces à votre disposition si vous leur permettez d'agrandir leur influence dans l'ascendance en se débarrassant de leurs principaux rivaux. Quand à la famille Ovista, il s'agit d'une famille spécialisée dans la vente d'esclave. Les Ovista voudraient que vous leur permettiez d'acheter des esclaves dans l'empire pour pouvoir les revendre dans l'ascendance, expliqua le capitaine Crawler.

Les demandes des Chiss n'étaient pas particulièrement extravagantes, elles seraient plutôt simples à réaliser.

- Faites venir les chefs de famille sur Imei dans deux semaines, je négocierai avec eux les modalités des accords et récupérerai leur serment. Lorsque vous aurez fait cela, vous partirez pour Dantooïne avec 80 hommes. Je vous laisse poursuivre vos recherches sur le capitaine Styneth. Contactez-moi dès que vous aurez des informations à me transmettre, ordonna le sith au capitaine.

- Bien seigneur, accepta Vegan.

- Ce sera tout pour aujourd'hui, je me rendrai sur Geonosis dans cinq jours, d'ici là, je reste à votre disposition, dit Oldae en se levant.

Les officiers se levèrent à leur tour et saluèrent le seigneur noir.
Oldae allait se rendre dans la salle du trône pour annoncer au lieutenant Griggs ce qui était arrivé au capitaine Styneth. Le sith allait enfin pouvoir voir l'étendu du pouvoir du lieutenant Griggs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 23 Oct - 11:02



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XIII: Une nouvelle éducation

Oldae pénétra dans la grande salle du trône, le lieutenant Griggs attendait là, adossé sur l'une des colonnes. Anarell le dépassa, gravit les marches du trône et s'y assit.

- Je vous salue lieutenant Griggs, salua Oldae.

- Que voulez-vous ? Pourquoi m'avoir convoqué à part ? demanda tout de suite le lieutenant.

Il semblerait que son instinct lui est signalé que quelque chose n'allait pas. Oldae aurait voulu aborder la chose sous un angle indirect mais il semblait que le lieutenant n'était pas enclin aux devinettes du sith. Oldae serait franche, quitte à conduire à une catastrophe.

- Styneth a été enlevé sur Corellia par Dark Jadus après que nous aillons tuer Dark Zhorrid, commença le sith.

- Enlevé ? Qu'est-ce que ça veut dire ? C'est une blague ? s'écria Griggs.

- Aucunement, le capitane Styneth a été capturé par l'ennemi, lui répondit simplement Oldae.

- Vous aviez l'ordre de le protéger ? Comment avez-vous pu laisser Styneth se faire capturer alors que vous étiez avec lui ? s'enragea le lieutenant.

Oldae sentait la colère du lieutenant, elle bouillonnait en lui, seule sa volonté d'entendre une explication l'empêcher de saisir son pistolet. Pour autant Oldae ne ressentait pas la moindre trace de force en lui. Qu'est-ce que cela signifiait ?

- C'est ce que j'ai fait, mais j'ai failli et je m'en excuse, s'excusa le sith.

- Je me contrefou de vos excuses ! Ou est-il ? s'exclama Griggs.

- Sur Dromund Kaas, aux dernières nouvelles. Mais il n'est plus l'homme que vous connaissiez, il est manipulé par Dark Jadus, si vous y allez, il vous tuera, à ses yeux vous êtes son ennemi. Vous ne pouvez pas y allez, expliqua Oldae.

- Je m'en branle de vos explications, je vais chercher le capitaine et si vous tentez de m'y empêcher je vous tuerai, s'enragea le soldat.

Griggs tourna le dos au sith et partit à grands pas. Griggs atteint la grande porte et tenta de l'ouvrir mais cette dernière resta fermer. Oldae contrôlait la porte à l'aide de la force, le lieutenant était prisonnier du sith et il l'avait bien compris.

- Oldae !!! s'enragea Griggs en se retournant et en sortant son pistolet.

Oldae s'attendait à une telle réaction, d'un mouvement de doigt, il brisa le poignet du lieutenant qui lâcha son arme.
Aucune réaction de la force, aucune manifestation du côté obscur, il y avait quelque chose de bizarre.

- J'ai dit que vous n'iriez nul part, rappela Oldae.

- Enfoiré, je vais te crever, dit le lieutenant en sortant son couteau.

Griggs se précipita sur le sith à toute vitesse, gravit les marches d'un seul bon et visa la gorge du sith. Mais alors qu'il pensait poignarder Oldae, sa lame s'arrêta à un centimètre de la gorge du sith. Le lieutenant tenta de toutes ses forces de briser l'emprise d'Oldae mais il n'y parvint pas.

- Il vous en faudra plus pour me tuer, dit le sith qui n'avait pas bougé d'un pouce.

Anarell utilisa la force pour que le lieutenant lâche son couteau et l'éjecta à plusieurs mètres. Le lieutenant s'écroula sur le sol dans un cri de douleur. Rien... Pas la moindre manifestation.
Oldae tenta de sonder le lieutenant, il n'avait pas la moindre barrière mentale et il fut aisé pour le sith de s'y engouffrer. Le seigneur noir fouilla l'esprit du lieutenant et ne trouva pas la moindre trace de force en lui. Alors qu'il s'apprêtait à extirper son esprit de celui de Griggs, un détail retint son intention. Au fin fond de la conscience de Griggs il y avait quelque chose, Oldae s'en rapprocha et alors que son esprit allait rentrer en contact avec, des centaines de barrières psychiques firent leur apparition.
Qu'est ce que c'était que ça ? Aux barrières se succédèrent des attaques mentales contre Oldae. Le sith batailla pendant plusieurs minutes avant de réussir à briser toutes les barrières.
Le pouvoir de Griggs avait été scellé grâce à la sorcellerie sith, c'était une évidence. La question était de voir qui était à l'origine de ce sceau. Peu de sith avaient une telle maîtrise de la sorcellerie des sceaux, c'était une arcane qui n'était plus utilisée depuis plusieurs siècles car elle n'avait pas d'applications sur le champ de bataille. De plus, cela demandait une longue préparation et du temps.
Le sith brisa le sceau après avoir défet ses barrières et permit au pouvoir du lieutenant de se répandre en lui. Le lieutenant disposait d'un potentiel colossal, son pouvoir semblait orienter sur la maîtrise du sabre et non sur la sorcellerie ou l'assassinat. On pouvait vulgairement partager les sith en trois catégories, les guerriers, les assassins et les sorciers. Oldae était un sorcier, Styneth un guerrier et Zhorrid un assassin par exemple. Au sein de ces trois catégories, se déclinait ensuite une infinité de classe de sith. Dans le cas de Griggs, il s'agissait d'un guerrier.
Oldae ignorait pourquoi un sith avait scellé le pouvoir de Griggs, il était rare de sceller le pouvoir d'un guerrier ou d'un assassin chez les sith. Les sorciers étaient le plus souvent visés par cette pratique puisqu'ils représentaient une menace pour le sorcier qui apposait le sceau.
Oldae ignorait qui était le poseur de sceau en question et, si il voulait le savoir, il devrait fouiller dans le passé de Griggs.

- Qu'est ce que vous m'avait fait enfoiré ? demanda le lieutenant qui sentait un changement en lui.

- J'ai fait de vous un maître de la force et je ferai de vous un sith, s'expliqua Oldae.

Le lieutenant se releva difficilement.

- Qu'est ce que vous me racontez comme conneries ?! je ne serai jamais un sith ! Jamais ! Vous m'entendez ? s'écria Griggs.

- Vous n'aurez pas le choix, lui renvoya le sith d'un regard glacial.

- Com... essaya de dire le lieutenant avant d'être projeté contre un mur.

- Lorsque j'ai entraîné Styneth, je ne cherchais pas à faire de lui un sith, mon éducation était rigoureuse et stricte mais elle n'était pas dans l'essence du côté obscur. Sachez que ce ne sera pas pareil avec vous, je vais faire de vous un sith et pour cela j'appliquerai un entrainement traditionnel, surtout au vue de votre caractère, dit le sith.

- Je ne sera jamais un sith ! dit Griggs, couché sur le sol.

- Si vous voulez sauver le capitaine Styneth et protéger vos hommes il vous faudra du pouvoir, je peux vous l'offrir lieutenant et je le ferai, dit Oldae.

L'attitude du lieutenant changea radicalement.

- Je pourrai sauver le capitaine avec ce pouvoir ? demanda Griggs, dont le ton s'était radouci.

- Je l'ignore, vous en serez peut-être incapable. En revanche, sans, vous ne pourrez rien faire, concéda Oldae.

Le lieutenant se releva péniblement et se rapprocha d'Oldae.

- J'accepte, dit-il.

Rapide.

- Ce sera dur, vous souffrirez lieutenant. Il est possible que vous ne vous reconnaissiez plus à la fin de cet entrainement, expliqua Oldae.

- Je n'en ai que faire, si vous pouvez me donner le pouvoir de protéger mes hommes, je le ferai, supplia Griggs.

La compassion était un moteur puissant. Le lieutenant était un homme honnête, il aimait ses hommes et son capitaine, pour les protéger, il ferait tout ce qui est en son pouvoir. Et Oldaeallait faire de ce pouvoir une arme redoutable.

- Allez soigner votre main lieutenant, nous commencerons demain matin à 8h sur le terrain d'entraînement 7P.

Le lieutenant approuva et partit, laissant le sith seul.


Oldae pratiquait son exercice journalier qu'il menait depuis deux mois et qui consistait à stocker son pouvoir dans les cristaux de son sabre. Il maitrisait désormais parfaitement cette technique, son rendement était de 90%, encore quelques semaines d'entrainement et le sith atteindrait les 100%. Oldae avait aussi puisé dans les cristaux de Zhorrid pour remplir les siens.
Alors que le sith venait de finir son exercice, son intercom sonna. Une ligne personnelle ? Le sith regarda le contact, il s'agissait de Tarson. Styneth, que voulait-il ?

- Bon ben Jadus à envoyé un assassin dans ma forteresse, il à massacré l'intégralité de ma garnison mon majordome et mon pilote favoris, donc j'ai tué cet assassin, et là je vais me rendre au palais de jadus et le tuer lui aussi, d'après Oracle mon aide de camp, j'ai plus ou moins 100% de chance d'y passer, enfin 99,98% ce qui est plus ou moins pareil, mais bon c'est pas grave, de toute façon si je gagne faudra que je vous tue. Sinon à part ça, vos avez des ordinateurs remplis de données en bas si ça vous intéresse. A part ça je suis quand même sacrément étonné que vous ayez laissé mourir Tarson, surtout pour concéder Juno 3 jours plus tard. Bon de toute façon vu comment elle à fini ça changeait pas grand chose... Et puis de toute façon c'était un ordre de Jadus, donc il y à pas à discuter. C'est moche de laisser mourir ces amis pour si peu... Mais bon c'est pas important, ça ne l'est plus du moins, ce soir je vais au palais de Jadus, en l'attaquant par surprise de la sorte j'espère profiter de l'absence de son cercle et donc le frapper alors que son niveau est au plus bas, donc voilà, bonne soirée à vous et on se reverra probablement de l'autre coté à voir qui finira par vous avoir. Ah et casse pas ma statue s'il te plait elle est quand même cool. Et au fait maintenant que j'y pense t'as délibérément laissé mourir Maris Arkana? c'est sale mais c'est pas con, tristement j'avais posé des pièges sur la scène du massacre et j'aurais cru que tu irais sur place pour voir la scène de plus prêt, mais finalement non. Erebus terminé.

Son insolence traditionelle, le capitaine Styneth semblait avoir repris progressivement le pas sur la personnalité fabriquée de Dark Erebus. En revanche, l'idée d'affronter Dark Jadus était folie, Styneth n'avait pas idée de la puissance de Jadus. Le capitaine devait être mort à l'heure qu'il est mais quelque chose disait au sith que ce n'était pas le cas.
Oldae contacta un officier de garde.

- Envoyez des espions sur Dromund Kaas, je veux un rapport immédiat sur la situation de Dark Jadus. Rendez-vous aussi dans la citadelle des assassins pour y récupérer les données contenues là-bas, ordonna Oldae.

- Immédiatement mon seigneur, répondit l'homme.

La mention de Tarson l'avait saisi d'un pincement au coeur, le sith restait définitivement attaché à d'anciens sentiments. Au fond, le sith refusait de laisser ce genre de sentiment disparaitre, il lui rappelait qu'il était encore humain.

Oldae pianota le numéro de Tarson sur son intercom, il devait être sur que Styneth était en vie ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Dim 23 Oct - 20:57



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XIV: L'entrainement

- Plus vite ! Encore plus vite !

Oldae esquiva d'un pas la fente de son adversaire avant de le frapper violemment au visage et de le projeter à plusieurs mètres d'un coup de pied.

- Debout lieutenant Griggs, s'écria le sith.

Le lieutenant peina à se relever. Il subissait l'entrainement d'Oldae depuis quatre heures consécutives. Le sith voulait tester les réflexes du lieutenant Griggs et lui avait ordonné de se battre contre lui au sabre de bois.
Griggs se jeta sur Oldae et tenta de toucher le sith d'un large coup latéral mais le sith fut plus rapide et passa sous sa garde en le frappant à la taille avant de le frapper dans la flexion du genoux. Le lieutenant s'écroula et reçu de plein fouet le coup de sabre du sith dans le visage.

- Vous êtes trop prévisible, trop lent, trop faible, le nargua Oldae.

Le lieutenant se releva péniblement et peina à se remettre en garde ce qui lui valu une violente estoque dans le sternum. Griggs lâcha son sabre et s'affala sur le sol, les larmes aux yeux.

- Pitoyable lieutenant. Nous faisons une pause d'une heure. Méditer sur ce combat pendant ce temps, dit le sith en s'éloignant.

Oldae avait commencé l'entrainement du lieutenant dans la matinée et le sith était obligé d'admettre que Griggs était né pour manier le sabre. Ses réflexes étaient impressionnants et ses mouvements vifs et précis. Après plusieurs mois d'entrainement, le lieutenant serait capable de tenir tête à Oldae et à la plupart des adversaires.
Il serait un allié clé du sith.

Oldae se prit à contempler la vue qui s'offrait à lui, les montagnes enneigées d'imdi étaient de toute beauté. Anarell se surprit à apprécier contempler le paysage, aimer quelque chose n'était pas une caractéristique fréquente chez les sith.
L'intercom du sith sonna, c'était Dark Ilis.

- Oui ? demanda Oldae, en portant l'intercom à son visage.

- Je suis avec Dark Desius, nous venons d'atterrir dans l'un des hangars de la forteresse, expliqua la jeune femme.

- Conduisez-le dans la salle du trône je vous prie, demanda Oldae.

- Bien mon seigneur, approuva t'elle.

Oldae éteint son intercom. Il devait se rendre rapidement à la salle du trône pour rencontrer son nouvel invité.

- Continuez de vous entrainer seul lieutenant, je vous rejoindrai dans l'arts-midi où nous travaillerons votre affinité avec la force, expliqua Oldae.

Le lieutenant approuva d'un hochement de tête et le sith le laissa seul pour rejoindre la salle du trône.
Oldae traversa rapidement les grands couloirs de la forteresse et pénétra dans la grande salle d'audience. Le capitaine Partson avait voulu bien faire, un important dispositif de sécurité se tenait dans la salle du trône. Cependant, le sith ne voulait pas paraître intimidant ou menaçant envers son hôte et il ordonna aux hommes de sortirent de la salle, se qu'ils firent sans discuter. Oldae n'alla pas s'installer sur son trône, il resta sur le bas des marches. L'homme qu'il allait rencontrer était son égal voir même son supérieur, Oldae ne pouvait pas se prétendre être son supérieur, il s'agirait d'un affront à son invité.
Dark Desius était un Kel Dor, qui s'était fait connaitre pour ses études sur la maîtrise de l'enclave psychique et de l'effroi. Desius était une véritable référence dans le domaine de la sorcellerie psychique, il était reconnu comme l'un des plus grands maîtres de l'effroi, plus connu comme les maîtres de la peur. Les maîtres de l'effroi, dont Jadus faisait parti, étaient des sith utilisant la force pour instiguer la peur en leur adversaire. Il s'agissait d'adversaires redoutables qui pouvaient soumettre des armées sans sortir la lame.
Il existait un proverbe sith pour les maîtres de l'effroi.
Le plus grand guerrier ne repose pas dans celui qui soumet son adversaire par les armes, mais celui qui le soumet sans même les utiliser.

Malgré tout son talent, le Kel Dor n'avait jamais essayé de se mêler aux luttes politiques et était toujours resté en dehors des sphères d'influence des conseillers, menant ses études dans une petite citadelle sur Ziost. Cependant, ses expériences sur les êtres humains avaient rapidement attiré les conseillers noirs qui, comme il refusait de se soumettre à l'un d'entre eux, l'avaient exilé sur Iridonia et lui avaient interdit de continuer ses expériences.

Le Kel Dor pénétra dans l'immense salle du trône et avança vers Oldae, suivi de Dark Ilis. Le seigneur sith était immense, il devait faire plus de 2m30 et il dépassait Oldae de deux têtes au moins. L'invité n'exprimait pas la moindre animosité et, comme Oldae, son pouvoir était muselé.
Dark Desius s'arrêta à quelque pas d'Oldae et le salua d'un mouvement de tête.

- Je suis Dark Desius, seigneur noir des sith et ancien apprenti de Dark Belloris, salua le Kel Dor.

- Bienvenu dans ma forteresse Dark Desius, je suis Dark Oldae, seigneur noir des sith et ancien apprenti de Dark Thanaton, membre du conseil noir et gardien du savoir ancien, le salua à son tour Oldae.

Les présentations étaient faites.

- J'ai été surpris de recevoir votre invitation Dark Oldae, il faisait longtemps qu'un seigneur sith ne m'avait pas convié et j'ignorais que j'étais connu des jeunes sith de votre âge, commença Desius.

- Vous êtes une véritable légende pour ceux qui s'intéressent à la maîtrise de l'effroi, mon seigneur. C'est un honneur de vous recevoir, répondit Oldae.

Oldae fit signe à un soldat à l'entrée d'amener des chaises pour que les deux hommes puissent s'assoir.

- Que puis-je pour vous seigneur Oldae ? demanda le maître de l'effroi.

- Je ne passerai pas par quatre chemin Dark Desius, j'ai deux demandes à vous faire, concéda l'inquisiteur.

Le Kel Dor parut quelque peu surpris mais n'en laissa rien paraître.
Un homme revint portant deux chaises. Le soldat les déposa et s'en alla après avoir fait une révérence. Oldae invita l'autre sith à s'assoir et s'assit à son tour. Dark Ilis vint se placer derrière Oldae, à sa place de garde du corps.

- Quelles sont vos requêtes ? demanda le Kel Dor en s'asseyant.

- La première est que j'aimerai que vous deveniez mon conseiller personnel, vous êtes un érudit, comme tel vous êtes des plus qualifié pour m'aider dans cette tâche, expliqua Oldae.

- Je n'ai pas refusé de servir un conseiller noir pour vous servir vous Dark Oldae, répondit sèchement Desius.

Oldae l'arrêta d'une main.

- Attendez d'entendre la suite, puis-je ? dit le sith.

- Faites, accepta Desius.

- J'aimerai que vous repreniez vos expériences sur le contrôle psychique à mon compte et j'aimerai par la même occasion bénéficier de votre enseignement sur la maîtrise de l'effroi, dit Oldae.

- Ce sont des demandes très particulières que vous me demandez Dark Oldae, que pouvez-vous me proposer que les autres conseillers ne m'aient pas déjà proposé ? interrogea le Kel Dor.

- La vengeance, répliqua Oldae.

- La vengeance ? répéta le maître de l'effroi.

- Il y a 158 ans, lorsque la conseil vous a banni, votre femme a été tuée. Vous aviez pourtant tout fait pour la cacher, mais vous n'avez pas réussi à la protéger, insinua Oldae.

Oldae avait fait des recherches sur son invité. Dark Desius avait eu une femme, il l'avait caché aux yeux de l'empire pendant plusieurs années mais lorsqu'il fut exilé, l'empire découvrit sa femme et la tua. L'amour était un sentiment qui persistait chez la plupart des sith, le faire disparaitre était extrêmement compliqué. Lorsqu'un sith était amoureux, il dévoilait à ses ennemis sa plus grande faiblesse et ces derniers savaient généralement l'exploiter.

- J'ignore comme vous savez cela, mais l'assassin est mort, je l'ai tué de mes propres mains, s'exclama le Kel Dor qui commençait à perdre patiente.

- L'assassin oui, mais le commanditaire non. Dark Maratan est encore en vie, expliqua l'inquisiteur.

Dark Maratan était un puissant seigneur sith, suffisamment puissant pour disposer de sa propre sphère d'influence et être indépendant des conseillers noirs. C'était lui qui avez dénoncé Dark Desius au conseil noir et qui avait fait tuer sa femme.

- Et que proposez-vous ? demanda le Kel Dor.

- Si vous m'apprenez la maîtrise de l'effroi et que vous acceptez de reprendre vos expériences pour moi tout en me servant de conseiller, je tuerai Dark Maratan personnellement et je vous ramènerai sa tête, dit le seigneur inquisiteur.

- En êtes-vous capable ? s'interrogea Desius.

- Bien sûr, si vous acceptez, je vous ramènera sa tête dans moins d'un mois, répondit le sith.

Le Kel Dor se leva et entreprit les cents pas. Oldae garda le silence, suivant simplement du regard son hôte.
Soudain Dark Desius s'immobilisa et fixa le sith assis.

- Je serai loger et vous me fournirez toutes les infrastructures nécessaires ? demanda le géant.

- Il en va de soit, vos cobayes seront aussi fournis, renchérit le sith.

- Soit, j'accepte mais à une seule condition, intima Desius.

- Quelle est-elle ? questionna Oldae.

- Si vous parvenez à me vaincre en duel alors j'accepterai votre offre. Si je n'ai pas tué Maratan c'est parce que j'en étais incapable et que mourir inutilement n'avait aucun sens, ma femme n'aurait jamais accepté que je meurs pour la venger. Si vous êtes incapable de me vaincre, il ne servira à rien d'affronter Maratan, en revanche si vous gagniez alors vous en serez peut-être capable, expliqua le Kel Dor.

- Volontier, ce sera un honneur de bretter avec vous. Suivez-moi seigneur Desius, l'invita Oldae en se levant de sa chaise.

Oldae s'attendait à une telle demande.

- Mais vous êtes blessé mon seigneur, laissez moi prendre votre place, lui murmura Ilis à l'oreille.

Demande justifiée et honorable de la part de Dark Ilis.

- Ne t'inquiète pas, je gagnerai rapidement, mes blessures n'auront pas le temps de se rouvrir, lui répondit Oldae.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 12:08



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XV: Un nouveau serment

Il existait trois manières conventionnelles de récolter un serment de fidélité au sein de l'empire. La première était le serment par consentement, la deuxième, le serment par héritage et enfin, le serment par soumission.
Oldae conduit son hôte jusqu'à un des terrains d'entrainement extérieurs de la forteresse. La grande place d'armes, d'un vingtaine de mètres de long et d'une dizaine de mètres de large, présentait une magnifique vue du panorama montagneux d'Imei. Malheureusement, le sith n'était pas venu pour contempler le paysage.

- Cela vous va t'il ? demanda Oldae.

Le grand sith, qui était resté silencieux depuis qu'ils avaient quitté la salle du trône, balaya du regard la place d'armes.

- Cela ira seigneur Oldae, répondit le Kel Dor.

Les deux hommes se séparèrent et partirent vers des côtés opposés avant de s'arrêter à une quinzaine de pas. Le duel serait traditionnel tel que se pratiquait le Kaggath de l'ancien temps. Les deux hommes s'étaient mis d'accords sur les clauses du Kaggath, telles que le voulait les coutumes, ainsi que sur les aboutissants du Kaggath, autrement dit ce que pouvait demander le vainqueur. Le duel se déroulerait ainsi sur le terrain d'entrainement de la forteresse, s'achèverait sur le premier sang ou la soumission de l'un des combattants, et entraînerait l'acceptation ou le refus du serment.
Le Kaggath était une ancienne pratique sith qui consistait à un duel entre deux seigneurs sith. Il s'agissait d'un rite très encadré où de nombreuses règles venaient régir les différents aspects du duel.

Pour de pus amples informations

Dark Desius n'était pas un spécialiste du maniement du sabre néanmoins il demeurait un seigneur sith centenaire qui avait eu le temps d'améliorer son art du sabre. Cependant, le plus grand danger reposait dans sa maîtrise de l'effroi. Cette arcane était trop souvent sous-estimée, et à tord, bien des sith la considéraient comme ridicule. C'étaient d'ailleurs souvent ces mêmes sith qui mourraient des mains d'un maître de l'effroi et de son art.
L'effroi appartenait à l'art des illusions sith, tel que le pratiquait Dark Desius et était parfois appelé "aura de la peur". L'effroi se manifestait par une illusion infligée à l'esprit destinée à produire de la peur, vulgairement la maîtrise de la peur permettait à un maître des illusions de créer un environnement psychique, plus ou moins grand, source de peur. Il s'agissait d'une peur irrationnelle, sans fondement et qui ne pouvait pas s'arrêter avant la mort du sorcier illusoire. L'utilisation de l'effroi permettait d'instiguer cette peur irrationnelle chez n'importe quel adversaire. Qu'il soit puissant ou non, apprentie ou conseiller noir, la peur avait le même effet sur tous pour la bonne et simple raison que l'effroi n'était pas lier aux barrières mentales, il s'agissait d'un environnement psychique et non d'une attaque psychique. La résistance à cette arcane de l'effroi, résidait dans la maîtrise de soi et plus le sorcier des illusions était puissant et plus l'effroi était prenant. Il s'agissait d'un duel entre la peur et la maîtrise de soi-même. La maîtrise de l'effroi permettait cependant de réaliser une attaque psychique appelait "mort par la peur" et qui comme son nom l'indiquait, permettait de tuer quelqu'un par la peur. Cependant, utiliser une telle technique obligeait le sorcier illusoire à briser l'ensemble des barrières mentales de son adversaire, chose qui n'était pas aisée sur le principe.
La peur pouvait aussi naître d'illusions destinées à créer la peur, cependant plus généralement, les illusions servaient à infliger des douleurs psychiques que la victime assimilée à des douleurs physiques. Les illusions paraissaient profondément réaliste pour la cible et ils étaient extrêmement dur de les briser. La meilleure manière de briser une illusion était de constater un paradoxe né de l'illusion et pourtant inexistant ou impossible dans le monde réel. Dès lors, l'esprit prenait compte sa soumission à l'arcane illusoire et l'illusion était brisée. Le maître des illusions devaient donc replonger son adversaire dans une illusion. Cela ne fonctionnait cependant pas sur l'effroi, que seule la mort ou la cessation volontaire du sort pouvaient annuler.
L'ampleur des illusions n'était tenue que par la puissance du maître des illusions. Si il était assez puissant, le sorcier illusoire pouvait provoquer une illusion ou répandre l'effroi sur toute une zone.
Dans l'ancien empire, lorsqu'un grand seigneur noir des sith était enterré, ses fidèles recouraient à un maître de l'illusion pour hanter le tombeau de leur maître et ainsi empêcher les fauteurs de troubles d'y pénétrer, et d'y voler des reliques. C'était de là que venait le côté oppressant et terrifiant des tombeaux sith. Il fallait ainsi se rendre compte de la portée de cette arcane, encore fonctionnelle sur tout un tombeau après plusieurs millénaires.
Il ne fallait cependant pas confondre les maîtres de l'effroi et les maîtres d'effroi, serviteur particuliers de l'empereur. Le terme de maître de l'effroi était très peu répandu, il s'agissait plutôt de maître des illusions, puisque l'arcane de la peur était une des branches principales de la sorcellerie illusoire.
Maître de l'effroi était cependant une déformation courante issue des maîtres d'effroi, serviteurs particuliers de l'empereur. Le vrai nom des maître de l'effroi était les maîtres de l'illusion Sith.

Dark Desius était un maître de l'illusion, capable de recourir à l'effroi et à ses arcanes illusoires. Oldae avait à faire à un adversaire redoutable, et blessé en plus de ça.
Le Kel Dor tira son sabre et libéra son pouvoir. Sa pression spirituelle se répandit mais ne resta pas concentré autour du sith, tel qu'il était d'habitude chez les seigneurs noirs. La pression de Desius recouvrit bientôt tout le terrain d'entrainement. Anarell se saisit de son sabre et au moment où il allait tirer sa lame, il s'aperçut que sa main tremblait. Des gouttes de sueur perlaient sur son front et son corps tremblait de plus en plus fort.
L'inquisiteur comprit qu'il était sous l'effet de l'effroi, le maître de l'illusion avait englobé Oldae d'en son pouvoir pour lui instiguer la peur. Progressivement Anarell sentit la peur monter en lui, il n'y avait aucune raison particulière, la peur était simplement là. L'arcane de l'effroi était redoutable.
Oldae se concentra et fit appel à toute sa volonté pour se contrôler alors que ses jambes flagaullées et avança vers son adversaire après avoir tiré sa double lame.
Desius restait immobile tandis qu'Oldae se rapprochait progressivement, tujours sous l'emprise de la peur. e battre dans ces conditions serait difficile, sa technique et ses réflexes s'en retrouveraient diminuer.
Soudain, le Kel Dor murmura des incantations et Oldae vit apparaître devant lui deux autres sith qui portèrent d'une brume noire.
Qu'est ce que c'était que ça ? Il foutait quoi ici eux ? Une illusion ? Probablement, ça devait être ça, si ils le touchaient ils ne lui feraient aucun dégât. Oldae laissa les deux illusions s'approcher et se laissa porter un coup sans intervenir. La lame de ce qui était sensée être une illusion transperça Oldae de part en part. L'inquisiteur fut pris de surprise et une violente douleur lui surgit là où le sabre l'avait transpercé. Oldae lâcha son sabre et s'écroula sur le sol dans un râle de douleur. Une tâche cramoisie fendait son armure et Oldae sentait que son foie était transpercé. Sa respiration s'accéléra, sa vue commençait à se troubler et sa tête lui tournait. Il avait l'impression qu'un marteau piqueur lui fracassait le crâne et la nausée lui montait à la gorge. Il était entrain de mourir...
Quel con, il avait pris les deux sith pour des illusions... Mais que faisaient-ils là ? Aurait-il été trahi par Desius et Ilis. Oldae tourna son regard vers la jeune femme, cette dernière le regardait bizarrement, comme si elle voyait un fou devant lui. La garce ! Il avait été trahi... Le sith sentait sa conscience le quitter. Son armure n'avait pas été suffisante pour le protéger.
Attendait, comment son armure pouvait être transpercé en plein centre par un sabre laser ? C'était du cortosis. Le cortosis ne peut pasêtre transpercé par un sabre laser.
Oldae comprit enfin, il comprit le regard de Ilis, l'apparition incohérent des deux sith. Le sith comprit qu'il avait été victime de l'illusion du Kel Dor. La douleur n'était pas infligé au corps mais à l'esprit. Les illusions l'agressaient mentalement et non physiquement.
Une fois qu'Oldae eut pris conscience de cela, la douleur et toutes le sensations parasites disparurent, à l'exception de la peur qui restait belle et bien présente.
Desius se rapprocha à petit pas, la lame baissée, croyant avoir gagné. Oldae fit semblant d'être toujours sous l'emprise de l'illusion et continua à gémir sur le sol, tout en recourant à la force pour extraire la poudre noire de ses sacoches. Soudain, Oldae se releva face à son adversaire et entoura, d'un geste de la main, son adversaire de la poudre noire. Oldae avait appris contrôler le fonctionnement de ses explosions, il était capable de modifier leur direction et leur ampleur. Le Kel Dor, dubitatif, se retrouva entouré au coeur d'un cercle noir.
Un claquement de doigt retentit, un éclair, une étincelle et boum. Le cercle noir s'embrasa et le Kel Dor se retrouva au coeur d'une tornade de flamme. Oldae rappela à lui son sabre et bondit dans les flammes, qui s'écartèrent à son passage. L'inquisiteur se réceptionna face au maître des illusions, qui était encore sous le choc de ce tour de pyromanie. Oldae tira son sabre et la lame se retrouva à un centimètre de la gorge du Kel Dor.
Le tourbillon de flamme disparu aussi rapidement qu'il était apparu.

- Vos 158 années d'exils vous ont rouillé Dark Desius, j'ai été très impressionné par vos illusions mais je pense que vous aussi, vous avez été surpris par cette arcane qui vous est inconnue, nargua Oldae.

Le Kel Dor lâcha son sabre.

- Vous avez gagné, concéda t'il.

Oldae rengaina son sabre et reprit son souffle. Le Kel Dor s'écrarta de quelques pas.

- Tel que le définissaient les termes de notre duel, j'accepte vos conditions et vous prête serment, dit le Kel Dor en s'agenouillant.
Moi Dark Desius, je jure fidélité, protection et secours à mon maître, le seigneur noir des sith Dark Oldae.

- Et je l'accepte, seigneur Desius, répondit Oldae.
Relevez-vous Dark Desius, quand pourrons-nous commencer l'apprentissage des illusions ?

- Dès demain seigneur, dit Desius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 18:07



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XVI: Un invité surprise

- L'art de l'illusion est subtile, il demande de percevoir le côté obscur précisément pour pouvoir le modeler à votre guise, rappelez-vous toujours de cela, c'est essentiel. Aujourd'hui nous étudierons la première illusion que vous apprendrez, celle de la copie. C'est une illusion simple, fréquemment utilisée par les maîtres de l'illusion. Il s'agit de créer un clone illusoire que vous contrôlez avec l'esprit. La technique en soit est relativement simple mais, comme toute technique illusoire, l'ampleur de la technique dépend des capacités du sorcier. Cette illusion sert à générer un clone illusoire qui est présent dans l'esprit de ceux que vous affrontez. C'est à cette technique que j'ai recouru contre vous, j'ai seulement changé la forme de mes illusions. Je vous apprendrez bien-sûr à le faire en temps voulu.
Les illusions générées infligent des blessures mentales et les fonds passées pour des blessures physiques. Leur performance et leur technique dépendra de vous et de votre puissance. Plus l'illusion est et devient complexe plus elle vous coûte en énergie. Pour autant, vos illusions doivent être conventionnelles, c'est-à-dire le plus proche possible de la réalité, pour ne pas que votre adversaire se rende compte qu'il est pris dans une illusion. Vous devez donc être très attentifs au détails. Par exemple, si votre illusion affronte un guerrier, ce dernier croira avoir à faire à un véritable adversaire. Aussi si le guerrier parvint à infliger un coup mortel à votre illusion, celle-ci devra se faire passer pour morte ou il y aura paradoxe et l'illusion s'effritera.
Pour créer une copie il vous suffit de vous imaginer dans votre intégralité et de chercher à vous modeler vous-même à l'aide de la force. Il s'agit de créer une marionnette à votre effigie. Il s'agit ni plus ni moins d'une coquille vide au fond, expliqua Dark Desius.

Oldae écoutait silencieusement le maître de l'illusion, retenant chaque détail. Le sith avait commencé son entrainement deux jours auparavant, obligeant le sith a confié l'entraînement de Griggs à Dark Ilis qui se montrerait probablement bien plus sévère que lui. Le Kel Dor lui avait appris le fonctionnement des illusions, les différentes branches de l'illusions, leur différente application et le moyen de briser une illusion. Cette partie avait été particulièrement intéressante et importante car savoir manier les illusions sans briser celle que l'on subit semble inutile. Le moyen de le faire était en fait affreusement simple, il suffisait de répéter l'incantation employée par le maître des illusions. Dès lors l'illusion n'avait pas de prise. Il fallait donc être capable de voir de quelle illusion on était la cible pour y répondre. Le moyen était simple mais la manière de faire beaucoup plus complexe pour certaines raisons. Tout d'abord, le maitre de l'illusion n'incantait jamais à voix haute mais toujours en murmurant le plus bas possible pour ne pas être entendu. Ensuite, les maîtres de l'illusion portaient généralement des masques pour ne pas qu'on lise sur leurs lèvres. Enfin, l'incantation était en ancien sith, une langue gutturale et complexe que seul les adeptes pouvaient comprendre.
Le Kel Dor avait insisté pour toujours murmurer les formules à l'oreille d'Oldae pour que personne d'autre ne puisse entendre et le maître des illusions avait interdit à l'inquisiteur de prendre la moindre note de son enseignement, pour ne laisser aucune trace physique de son savoir. Oldae ayant passé la plupart de son temps à lire et à écouter des conférences, lorsqu'il ne s'entrainait pas, avait développé une mémoire colossale.
Dark Desius s'approcha d'Oldae et lui murmura à l'oreille trois fois consécutives la formule avant de se remettre en place.

- Essayez, l'invita Desius.

Oldae se concentra, mobilisa la force, essaya de la modeler à son image et murmura la formule en visant Dark Desius. Une brume noire se répandit en face de lui et monta dans le ciel sous la forme d'une colonne noire avant de s'évaporer brusquement. Au coeur de la brume noire se tenait un être en tout point similaire à Oldae mais le sith ne parvint pas à maintenir l'illusion plus de dix secondes et l'illusion s'évapora dans une brume noire.

- Vous êtes doué seigneur, le félicita Dark Desius.

- Je vous remercie Desius mais je suis bien loin de vous égaler, je suis à peine capable de maintenir mon illusion et encore moins capable de la faire bouger ou de se battre, concéda Oldae.

- Ce n'est rien, cela viendra, c'est une technique relativement simple mais essentielle dans l'art de l'illusion. Entraînez-vous plusieurs fois par jour et vous y arriverez, expliqua le Kel Dor.

Oldae approuva et se prépara à recommencer lorsque le sith ressentit une présence familière qui se rapprochait de la forteresse. Styneth. Oldae avait appris que Styneth avait quitté Taris hier après avoir était soigné pendant deux jours mais depuis il n'avait eu aucune nouvelle, maintenant il savait pourquoi.

- Nous avons un invité Desius, nous poursuivrons l'entrainement tout à l'heure, dit Oldae en se levant.

- Un invité ? demanda le Kel Dor.

Un soldat arriva à grande foulée vers le seigneur sith. Le soldat salua Oldae ainsi que Desius et s'exclama.

- Le capitaine Styneth s'est rendu sur le Ralroost et il vient d'entrer dans l'atmosphère d'Imei, que faisons-nous ? demanda le soldat.

- Je sais. Dites à Dark Ilis de cesser l'entrainement du lieutenant Griggs pour aujourd'hui. Prévenez le lieutenant que le capitaine est ici pour qu'il puisse aller l'accueillir lorsque son vaisseau se posera, les deux hommes seront heureux de se revoir. J'attendrai le capitaine dans la salle du trône, expliqua le sith.

- Donc on laisse le capitaine se poser librement ? s'interrogea le soldat.

- Pourquoi pas ? Le capitaine n'est pas notre ennemi, si ? répondit le sith.

Le soldat hésita, il ne savait pas quoi répondre. Finalement il approuva, salua Oldae et partit à grand pas pour relayer les ordres.

- Suivez-moi Dark Desius, nous allons attendre le capitaine dans la salle du trône, vous vous posterez à ma droite comme vous êtes mon conseiller. Ah oui, le capitaine est quelque peu titilleux, n'y faites pas attention, l'avertit Oldae.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 19:24


Dark Erebus



Le vaisseau se posa sans encombres, Oracle et Erebus en sortirent accueillis par Griggs. Erebus était heureux de le revoir sain et sauf. Il sentait qu'il avait changé, il comprenait qu'Oldae était en train de le former. Il était déçu mais il laisserais faire.

-Ça fait plaisir de vous revoir Capitaine, Oldae vous attend dans la salle du trône.

-Merci Vassili, voici Oracle, mon aide de camp.

-Enchantée Lieutenant, le Maître ne tarit pas d'éloge à votre sujet.

-Heureusement il manquerais plus que ça!

-Allez on y va j'ai à parler avec Oldae.

Le groupe traversa les couloirs de la forteresse vers la salle du trône, la forteresse était grande, mais pas aussi grande que celle dans laquelle vivait Erebus. Elle semblait qui plus est vieille probablement abandonnée depuis longtemps.
Ils arrivèrent finalement à la salle Erebus en tête, il aperçut immédiatement Oldae assis sur le trône et vis aussi quelqu'un à coté de lui auquel il ne prêta pas attention de suite.

-Salut, ça faisait longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 19:26



Dark Oldae

- Je vous salue capitaine, que puis-je faire pour vous ?



Partie III

Chapitre XVI: Un invité surprise



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 19:28


Dark Erebus



-Eh bien étant donné que j'ai besoin de vous si je veux vaincre vous savez qui, j'ai des information à vous donner .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 19:30



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XVI: Un invité surprise

- Dites

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 19:34


Dark Erebus



-Pouvons nous parler seul à seul, c'est pas que votre amis le décamètre me gène mais je ne le connait pas, par contre le fait que TOI tu me fixe ça me gène beaucoup!

Erebus se tourna vers un des soldats qui le fixait depuis son entrée dans la salle.

-Oracle aussi à des données à vous passer au passage, en espérant que vous vous soyez rapidement rendu à la forteresse noir mon ancien lieu de résidence où notre cher ennemis à fait un massacre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 19:44



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XVI: Un invité surprise

Oldae fit signe à tout le monde de sortir à l'exception de Dark Desius.

- Dark Desius ne nous dérangera pas. Sa présence est nécessaire, il connaît notre ennemi et surtout les arcanes qu'il manipule, Dark Desius est un maître de la sorcellerie sith reconnu par le conseil noir. J'ai une totale confiance en lui, il est resté très longtemps éloigné des luttes de pouvoir, parlez sans crainte.
Pour ces données, mes espions les ont récupéré et seront de retours demain. Je récupérerai les données d'Oracle après notre réunion, sauf si elles sont d'une importance capitale bien sur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 20:01


Dark Erebus



-Oracle?

-Elle ne le sont pas maître vous pouvez y aller je les transférerais après.

-Bon parfait, laissez nous Oracle.
Il est fort fâcheux que je n'ai pas réussi à éliminer le grand méchant, cependant sûr de ma mort ce dernier m'a révélé un point important, il prépare quelque chose à court terme contre vous et par extension probablement moi, d'après ce que j'en sais il y a 3 assassins dans la flotte, sans que je ne connaisse leur répartition. Jusque là ils n'agissait que pour répandre la peur dans la flotte ce qui n'a pas trop marché, là il va commencer à cibler quelques cibles importantes, au hasard les commandants des 3 navires et éventuellement les seconds et autres, bien qu'en ce qui concerne le mien je soit particulièrement confiant.
Lorsque je le servait encore, un des plans était d'attaquer la flotte avec une flotte non assignée afin qu'on ne puisse remonter à lui. L'attaque devait servir de diversion à l'assassinat des hauts gradés dont vous faisiez parti.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Plagueis Le Sage
Administrateur
avatar

Faction : Second Empire Sith
Messages : 782
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 20:38



Dark Oldae




Partie III

Chapitre XVI: Un invité surprise

- Nous avons déjà découvert deux espions mais j'ignorais qu'il y en avait un autre et cela est problématique car ça voudrait dire qu'un assassin se déplace impunément dans l'Arcadia ou le Poing d'acier depuis deux mois. Si le plan était de m'assassiner alors le dernier assassin ne peut être qu'un sith pourtant je l'aurai déjà découvert.

Il n'y avait qu'une réponse à cette énigme et Oldae avait peur de la formuler. L'assassin sith était capable de se rendre invisible pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines, restant invisible lorsque le sith était à bord et quittant son camouflage lorsque Oldae quittait le vaisseau. Seule une infime partie des assassins étaient capables d'une telle prouesse et Dark Jadus n'en disposait normalement d'aucun depuis que Zhorrid était morte sur Corellia. Une seule solution s'offrait alors, un Operator infiltré dans le vaisseau. Seuls ces assassins d'élites pouvaient réussir cette prouesse. Ou alors Zhorrid était en vie mais Oldae ne le pensait pas, comment aurait-elle pu pénétrer sur l'Arcadia ?
Les Operators étaient la réponse la plus plausible, ou pas. Les Operators n'étaient pas des serviteurs de Jadus mais des services secrets impériaux, ils recevaient certes leurs ordres du conseiller noir pour autant ils ne lui obéissaient pas aveuglement. Pour qu'un Operator soit envoyé assassiner un sith, Jadus aurait dû avoir l'aval du conseil noir. Ou alors Jadus avait réussi à retourner un Operator, chose troublante.

- Jadus a-t'il déjà fait mention des Operators ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   Lun 24 Oct - 20:41


Dark Erebus



-Non, je devais mener l'assassinat des hauts gradés lors de l'attaque de la flotte Fantôme, mais il n'a jamais explicitement parlé d'autres assassins, simplement suggérés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forteresse Sith d'Imei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forteresse Sith d'Imei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» La forteresse du Val sans Retour
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Assemblée des Seigneurs Sith
» Mon mur de forteresse (premier décor)
» Aykan Larss [Guerrier Sith] [Mort]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Planètes neutres :: Imei-
Sauter vers: