AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dark Erebus [Accepté]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Ven 2 Déc - 15:32

Dark Erebus



Erebus quitta le cockpit pour rejoindre son laboratoire, son émetteur avait vibré, un message de Leo probablement. Il s'assis sur son plan de travail et activa son émetteur révélant Oracle, étrange.

-Leo est revenu au vaisseau maître.

-Il a affronté Oldae?

-Oui

-Il à gagné?

-Non

-Ah merde, il va bien?

-Tout est relatif, il est vivant... et conscient. Pour schématiser il à les même blessures que vous lors de votre duel contre jadus, la blessure au sabre et les brûlures en moins.

-Ouille, il vas s'en tirer sans dégâts?

-Bien sur que Oui, je m'en suis déjà en partie occupé, il n'aura aucune séquelle.

-Oldae le sait?

-Leo m'a dis que oui, mais il ment je le sais, il a hérité de votre faculté pour braver les interdits, c'est admirable comme votre personnalité se déteint sur lui. Mais cela n'est pas sans risque.

-Il est conscient?

-Oui, voulez vous lui parler?

-Oui passe moi le, tu a donc échoué...

-En partie, Oriane à récupéré la clochette.

-Raconte moi le duel en détail.

Leo raconta l'intégralité du duel pendant plusieurs minutes, veillant à tout détailler, tout préciser, tout ce qu'il avait pu voir et comprendre du duel. Erebus écouta attentivement, tant d’erreurs, tant d'options non exploitées, tant d'inexactitudes.

-Tu a raté beaucoup de points, il ne fallait pas attaquer Oldae avec des sabres, l’intérêt du champ de fumée est d'être discret et de prendre l'avantage sur ton opposant, or en utilisant un sabre tu perd tout cet avantage, à cause du bruit et de la lumière qu'il crée. Je te l'avait dis et répété, pas de sabre lasers dans le champ de fumée... Tu n'a pas non plus utilisé ta foudre émeraude comme tu l'aurais du, comment pouvais tu espérer qu'il soit vulnérable à ça? Tu as fait des erreurs et tu a sous exploité tes atouts c'est dommage. Tu disposais de plusieurs charges de fumée tu aurais pu les réutiliser et t'en servir pour paralyser Oldae, il n'aurait probablement pas pu le parer, même si ça échouait il fallait essayer. Le fait de faire exploser la corniche était stupide, dangereux mais intéressant dommage tu aurais pu faire mieux.

-Je suis désolé de vous avoir déçu maître.

-Ça ira, tu restera sur le ralroost je veux que tu sois sur la passerelle lorsque nous serons là bas, je veux que tu apprenne sur le tas. N'oublie pas, si jamais tu a un mot de travers envers un seul des membres d'équipage gare à toi. Ah et va à la salle des machines et de demande Bocks, dis lui que tu est mon apprenti et demande lui de te présenter Riley.

-Qui est Riley?

-Tu verras, ne parle ni de Boks ni de Rilzy à Oldae. Aujourd'hui je suis déçu mais quand même fier, je continuerais à t’entraîner à te servir à bon escient de tes atouts.

-Bien maître, merci maître.

- Dernière chose, charge Oriane de savoir ce qu'Oldae à dis à Ilis avant mon départ. Je dois te laisser Oracle doit s'occuper de toi.

L'image bascula de nouveau sur oracle,

-Oracle, occupez vous de lui jusqu'à mon retour je vous prie.

-Bien maître il en sera ainsi, bonne chance dans votre mission.

La communication se coupa laissant Erebus seul dans le laboratoire, silencieux, quel dommage que Leo n'ait pas utilisé ses atouts comme il le fallait, cela lui aurait donné un bon avantage dans le combat, Erebus avait des sentiments partagés, déçu mais fier, déçu de l'emploie hasardeux de l'écran de fumée et de l'inexistence de l'utilisation du harpon lors du combat, mais surpris et fier de la ténacité de Leo, il avait presque réussi. Il continuerais sa formation en rentrant. Il n'avait pas écouté la conversation entre Ilis et Oldae mais ça aussi le laissait perplexe, sa curiosité maladive reprenait le dessus, il souhaitait à tout pris savoir ce qui s'était dis entre eux et interroger Ilis n'apporterais rien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Sam 3 Déc - 18:11

Dark Erebus




-Comment ça c'était pas une bonne idée, on y est et en plus on y est discrètement.

-Oh c'est sur qu'utiliser un conteneur de nourriture à destination de la station c'était la meilleure idée que tu ait eu....

-T'es jamais contente, je te ferais dire qu'on est vivant, arrivé à la station et en plus on est même pas repéré! Bon allez on y va j'espère qu'il y aura pas trop de monde dehors.

Erebus avança vers la porte du container et l'ouvris discrètement, il regarda autour et ne remarqua personne, ils avaient atterris dans l'entrepôt de la forteresse et le container dans lequel ils étaient était empilé au dessus de 3 autres à bien 6 ou 7 mètres de haut. En contrebas se succédaient de temps à autre quelques gardes manifestement plus doués à faire de la figuration qu'à réellement garder un lieu.
Un garde eu le malheur de passer en dessous d'Erebus et fut happé par son harpon le propulsant à la hauteur d'Erebus. Son regard se figea d'effroi un instant avant qu'Erebus ne le tue d'un violent mouvement, lui brisant la nuque mettant un terme à sa vie en un instant. Il posa le cadavre juste derrière lui et se plaça au bord du container observant le vide sous ses pieds, personne dans les environs immédiats.

-On va descendre pour rejoindre les couloirs, ensuite on passera par la ventilation jusqu'à la passerelle centrale.

-Ça me va, lui rétorqua Ilis qui contournait le cadavre du garde.

Erebus tira son harpon au plafond et saisit Ilis à la taille avant de sauter dans le vide pour descendre, ralenti par le harpon, posant les deux assassins en douceur au sol. Ils avancèrent à travers l’entrepôt veillant à éliminer les gardes au passage, posant ensuite les cadavres au sommet des containers à l'abri des regards. Erebus arriva devant la porte donnant sur les couloirs 40 à 55, ceux proches des hangars, ces mêmes couloirs donnaient sur les 15-40 qui contenaient les baraquements et enfin les 15 à 1 qui donnaient sur la passerelle centrale de la station Mandalorienne. Ils n'avait aucune information sur la présence ou non des jedis si sur leur éventuelle position, cependant à cause des raids effectués par Oldae, la majeure partie de la garnison était mobilisé dans les vaisseau alentours pour les réparer ce qui rendrait leur progression plus simple. Au niveau 40 se trouvait également les systèmes de ventilations qui ensuite se répandaient dans toute la station via les conduits. Ils devaient atteindre le niveau 40 et le reste de la progression serait bien plus aisée en théorie.

Ils sortirent de l’entrepôt et arrivèrent dans les couloirs, des couloirs blancs très bien éclairés, parsemés de sorties diverses et variées menant à tout un tas d'endroits, mais en grande partie à des hangars, ceux contenants les chasseurs embarqués notamment. Il fallait éviter ces derniers, le nombre de garde était trop importants et il fallait éviter les affrontements le plus possible. La traversée se fit sans encombres majeures, les gardes qui passaient seuls étaient éliminés et les groupes trop importants étaient esquivés. Ilis veilla à bien dissimuler les corps afin de ne pas attirer l'attention pour rien, il ne fallait rien laisser derrière.

-C'est magnifique comme ouvrage, pleins de mandaloriens mais magnifique.

-Ah bon tu trouve, rétorqua Ilis.

-Oui c'est si bien conçu, si bien foutu, dommage que ce soit infesté de rats.

-Dois je ajouter les mandaloriens à la longue listes des choses que tu déteste?

-Absolument, ils sont stupides, bornés, orgueilleux et retardés. Je n'ai jamais compris d'où leur venait leur dangerosité j'ai toujours gagné contre eux... Leur code d'honneur est admirable mais bien trop préhistorique pour être efficace, ah et ils sont hautains aussi, parler à un mandalorien c'est parler à un mur. Mais je dois reconnaître qu'ils font de belles armures.

-Sur une échelle de Ma cuisine à Anderson tu les placerais où?

-Mmmh je dirais ex æquo avec l'autorité, un solide 14 sur 20.

-Je rêve tu leur donne même des notes.

-Ben voyons, secteur 40 on y est, j’espère que t'as pas grossie ces derniers temps parce qu'il va falloir ce serrer pour passer la dedans.

-Ne t'ne fais pas pour moi je suis d'une forme athlétique, lui répondit elle avec un sourire narquois.

Erebus aida Ilis à monter dans le conduit puis fis de même remettant la grille en place derrière lui afin de ne pas éveiller les soupçons.

-Il faut qu'on se dépêche, murmura Erebus, ils tarderont pas se rendre compte qu'il manque des gens à l'appel.

Le deux rampèrent de longues minutes dans les conduits, exercice des plus long et fastidieux, il ne pouvaient pas aller vite car l'étroitesse des conduits faisait que leur marge de mouvement était très réduite et que forcer pour aller plus vite aurait fait un bruit colossal les faisant repérer ce qui leur aurait été fatal. Ils rampèrent pendant de longues minutes avant d'arriver finalement dans le secteur 9, tout près de la passerelle. Ilis découpa le métal avec son sabre formant un trou suffisamment large pour qu'elle puisse passer avant de s'y engouffrer, suivis quelques instants plus tard par Erebus. Ils traversèrent les couloirs menant à la passerelle tuant rapidement tout les gardes sur le chemin qui n'eurent pas le temps de donner l'alerte. Les deux arrivèrent finalement devant la porte donnant sur la passerelle, derrière résonnaient les bruits des paroles de chaque mandaloriens, un chahut classique de passerelle. Ilis montra à le conduit au dessus d'eux, il devait déboucher sur l'autre coté, au cœur de la passerelle. Ce serait parfait, Erebus s'y engouffra et rampa au travers du conduit jusqu'à en atteindre le bout, plus ou moins au dessus du centre de la passerelle. Il brisa la grille et atterris au milieu de la passerelle, au milieu des hommes qui se tournèrent surpris. La scène se figea un instant avant qu'un des mandaloriens ne tombe à la renverse, apeuré.

-C'est..! C'est! C'est.. le Démon!!!

Erebus souris,

-J'aime entretenir une relation privilégiée avec mes fans!

La porte de la passerelle explosa et en même temps Erebus lança ses deux sabres autour de lui afin d'éliminer d'entrée de jeu une partie des mandaloriens, tandis qu'Ilis chargea les gardes les plus proches d'elle, les tuant avec des mouvements gracieux et propres, les mandaloriens auraient il pu rêver d'une plus belle mort. La moitié de la passerelle était déjà morte, les derniers se groupèrent derrières les consoles éloignés des deux siths, Erebus le vis et concentra la force dans ses bras des éclairs commencèrent à courir sur ses bras et finalement sa foudre se répandit dans tout un arc devant lui, carbonisant tout les mandaloriens. L'un d'eux eux le temps de tirer mais ne toucha pas, le projectile passant à rien de la hanche d'Erebus. La foudre s’arrêta et un silence de mort s’abattit sur la salle, les corps décapités, démembrés ou fumants des mandaloriens tapissaient la passerelle dans une horrible odeur de chair brûlée et de sang. deux hommes se relevèrent derrière Erebus et tentèrent de l’abattre mais Ilis qui veillait les tua d'un violent coup de sabre.

-Ça va Adrian?

-Oui et toi?

-Oui c'est bon je n'ai rien.

-On a la passerelle on va voir ce qu'on peut faire avec.

Erebus s'approcha d'une des consoles encore fonctionnelles et pirata le système de sécurité afin d'avoir accès au réseau de la station. La salle du réacteur central était bondée de garde, un peu dangereux, la foudre ou les tirs risquaient de faire exploser le réacteur et les deux siths avec.

-La salle des réacteurs est trop bien gardée, on va devoir passer au plan B

-Le plan B?

-Oui tu vois le Kandosii quai 4?

-Oui?

Erebus tapota 3 coups sur son gantelet et l'un des réacteurs du Kandosii explosa d'un coup déclenchant les alarmes de la station, c'était ce qu'Erebus voulait, les mandaloriens penseraient forcément à un incident et devraient y envoyer des hommes. Il ne se trompa pas et une voix résonna dans la station.

"Explosion dans le réacteur 4 du Vainqueur quai 7, équipes de sécurité sur place immédiatement pour assistance aux blessés et réparation."

Erebus se tourna de nouveau vers les images de la salle du réacteur, les hommes sortirent, remplacés par 3 jedis. Les mandaloriens avaient du flairer le coup foireux et avait laissé les jedis avec 5 ou 6 hommes dans le réacteur au cas où, bien que l'explosion avait tout d'un accident, ils avaient pris des mesures de sécurité très prudentes. Erebus se tourna un instant et remarqua que son détonateur avait été touché par le tir du mandalorien, la solution de facilité venait de s'envoler, les charges qu'ils avaient apportés devraient êtres déclenchées manuellement, ce qui les tuerait avec. Ilis ne l'avait pas remarqué occupée à garder l'entrée, Erebus baissa la tête pensif, la solution au problème était morte, il ne pouvait déclencher la surchauffe du réacteur tant que les jedis y étaient encore, car non seulement cela révélerais leurs présences, mais en plus les jedis pourraient très bien annuler la chose de là bas. Erebus tapota sur son gantelet et contacta Sanders.

-Sanders, envoyez Micka sur un X-70 coordonnées 3 2 8 7 5 4 immédiatement. Un passager, puis départ.

-Compris

Erebus fis mine de pianoter sur la console devant lui et s'en éloigna pour rejoindre la sortie.

-C'est bon j'ai programmé la surchauffe du réacteur on se tire.

-Parfait j'aime autant ne pas rester ici.

Le groupe sortis de la passerelle et traversa rapidement les couloirs de la station jusqu’à ce qu'Erebus s’arrête devant une grande baie vitrée.

-C'est là, le taxi va arriver.

-Excellent, j'en avais un peu marre de cette station, mais comment on va le rejoindre le vaisseau?

-Il va se placer devant, on brisera la vitre et avec la force donnée par la dépressurisation on atteindra le sas arrière du vaisseau, de là il nous sortira de là.

-Je vais survivre dehors sans équipement?

-Non mais moi oui, ( il retira son casque ). Tiens enfile ça, il est pressurisé tu n'aura rien en arrivant.

-Et toi?

-Moi je fermerais les yeux et je prierais Oldae l'a fait, deux fois, j'y survivrais. De toute façon si tu le met pas je te forcerais à le mettre.

Ilis grimaça sceptique et alla pour mettre le casque, au même moment le gantelet d'Erebus vibra, le taxi était là.

-Attend Hélène un instant.

Il s'approcha d'elle et l'embrassa longuement, puis recula d'un pas souriant et heureux Ilis passa sa main sur le visage d'Erebus souriante elle aussi et enfila le casque.

-Au revoir, Hélène.

-Pourquoi tu dis ça?

Erebu brisa la vitre et s'accrocha au mur de l'intérieur avec son harpon laissant Ilis partir seule dans le vide spatial, elle portais son casque mais il su discerner son expression de visage, un mélange de tristesse, de surprise et un peu de peur. Elle percuta la cloison interne du X-70 et la porte du sas se ferma devant elle tandis que dans la station, la cloison de métal s'abattait sur la brèche colmatant la fuite d'air. Il se releva et regarda la silhouette du X-70 s'éloigner de la station. Il posa sa main sur la vitre, triste et silencieux.

-Bonne chance capitaine.

-Merci Micka, ramenez la au Ralroost.

-Compris monsieur.

-Enregistrez et repassez ce message à Ilis quand elle sera à coté de vous. Désolé Hélène mais il y à 3 jedis dans la salle du réacteur et c'est le seul endroit depuis lequel je pourrais accomplir la mission, j'ai menti, je ne pouvais faire exploser la station depuis la passerelle pas avec les jedis contrôlant la salle du réacteur. Je suis désolé de t'avoir menti mais tu as ordre de me laisser ici si je devient incontrôlable et je ne serais peut être plus jamais moi même après ce combat. Veille sur Oracle et Leo pour moi.

La communication se coupa et Erebus vis la silhouette du vaisseau accélérer d'un coup, le passage en hyperespace. Erebus resta seul devant la verrière un moment. Il essuya ses yeux larmoyants avec sa manche et se dirigea vers la salle du réacteur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Dim 4 Déc - 1:50

Dark Erebus




Erebus traversa les couloirs un à un, éliminant tout ennemi sur son passage, il ne se préoccupa plus d'être discret ou non, il foudroya, découpa tout ceux qu'il trouva sur son chemin laissant derrière lui une succession de cadavres. Il était froid vidé d'émotions, les yeux encore humides avançant d'un pas nonchalant vers la salle du réacteur. Il arriva devant la porte de cette dernière où l’attendaient une section entière avec au centre ce qui semblait être le leader du groupe. Il tendis la main et montra du doigts Erebus, faisant avancer les hommes. Erebus resta immobile, attendant qu'ils s'approchent encore, le regard vide.
Les hommes avaient leurs armes à l'épaule, le regard assuré.

-Amateurs.

Erebus tendis d'un coup ses bras vers l'avant et toute la zone devant lui fut envahis par ses éclairs carbonisant sur place tout les soldat sauf leur chef bien à l'abri derrière. Les hurlements finirent par couvrir le bruit des éclairs, ils se tordaient de douleur parfois au sol, parfois encore debout... Certains rendirent l’âme plus vite que d'autres et tombèrent au sol raides dans des expressions de douleur effroyable. Le dernier homme tomba au sol laissant Erebus et commandant séparés par une rivière de cadavres fumants.
Le commandant loin d'être effrayé par la démonstration de force d'Erebus s'avança et dégaina un sabre de sa ceinture, un katana laser, une sorte de sabre laser à la lame noire et dont la lame était très différente de celle produite par les sabres lasers conventionnels, en effet la lame avait la forme d'une lame de katana et ça combiné à la forme du pommeau et de la garde donnait ce nom à l'arme. Ce genre d’arme était plutôt rare, il devait s'agir du commandant de la station voire de la flotte entière.

-Je suis Mandavilions Krivens, amiral du schisme du combattant et commandant de cette station et de la flotte du schisme. Et c'est aujourd'hui que je mettrais fin à votre massacre en vous tuant, Démon.

Erebus s’arrêta les yeux grands ouverts, comme choqué par le discours du mandalorien. Krivens était sûr de lui, le torse bombé et droit comme un I katana à la main, face à Erebus pétrifié dans un silence profond. Erebus se mis d'un coup à éclater de rire tombant à genoux et se roulant par terre. Il riait bruyamment et sans retenu, un rire carnassier, démoniaque et alors qu'il avait les larmes aux yeux tant il rigolait il se releva.

-Tu as cru quoi hein? Que tu leur serais supérieur, ahaha tu n'est rien misérable, insecte, rat, vermisseau! Tu n'existe pas!

Erebus le saisit par la force et le fis percuter le mur, puis l'autre, puis de nouveau le premier et ceux pendant de nombreuses secondes tandis qu'il rigolait toujours autant. Il le laissa finalement retomber au sol, quasi mort la moitié de son sang sur les deux murs. Erebus récupéra son katana à l'aide de la force et le rangea à sa ceinture. Il s'approcha du corps presque mort de l'amiral, son rire n'avait pas cessé et c'est encore pleurant de rire qu'il se pencha sur le corps de l'amiral.

-Je suis Adrian Styneth si on te demande qui est le meilleur, si on te demande qui t'a ridiculisé au Quadrant Delta 4.

Les yeux de l'amiral s'écarquillèrent de surprise et il tenta de dire quelque chose mais sa bouche à moitié édentée et remplie de sang ne laissa sortir qu'un vague gargouillis de sang. Erebus se releva, saisit son sabre et décapita l'amiral mourant d'un coup sec et net. Erebus ne s’arrêta même pas et ouvris la porte du réacteur où étaient censée l'attendre les jedis. Il entra dans la pièce, personne, il regarda autour de lui, toujours personne. Tant mieux pensa t'il, il pourrais finir ça vite et bien. Il s'approcha de la console centrale et commença à enclencher la procédure d'autodestruction avant d'être interrompu par 3 bruits derrière lui, grande surprise, 3 jedis, un maître, un chevalier et un apprenti.

-Vous êtes en retard, oh une femme maître Jedi, ça faisait longtemps que j'avais pas vu un spécimen du genre.

-Ne t'approche pas de ça, sith!

-Il veux quoi le roquet là, pense tu vraiment que tu est à la hauteur?

Erebus dégaina ses deux sabres et sauta en arrière, passant au dessus et se retrouvant finalement derrière les jedis, sortis de la nasse qu'ils lui avait tendu. Le maître fixa Erebus un instant, ses yeux se plissèrent, comme si il connaissait ce visage.

-Non.. c'est impossible, Capitaine Styneth que vous ont t'ils faits?

-Ça ne peut être lui! Rétorqua l'apprenti

-Pourtant si, je le sens dans son esprit

-Oui ben tu vas sentir autre chose le vieux!

-Comment ont il pu lui faire ça?

-Je ne sais pas mais..

Le dialogue tourna court lorsque Erebus chargea le chevalier jedi au milieu des deux autres.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-Signal en approche un vaisseau sors de l'hyperespace!

-Identifiez

-C'est le Lieutenant Culverin, il reviens avec le X-70, 2 signes vitaux à bord!

-Quoi?

-2 signes vitaux, Dame Ilis et le lieutenant.

-Bien faites le poser dans le hangar, tracez le signal du capitaine, et préparez vous à passer en hyperespace sur mon commandement aux coordonnées qu'il à envoyé au vaisseau tout à l'heure.

-Mais monsieur?

-Ne discutez pas, dés qu'il sera sortis on ira le récupérer je le laisserais pas crever là bas, quels que soit les ordres du chauve et d'Oldae!

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maître Marek:
 

Erebus parvint agile mouvement à esquiver l'attaque du maître Jedi et passa dans son dos le poussant d'un violent coup de pied, laissant le chevalier jedi vulnérable, Erebus s'engouffra dans la brèche et fonça sur le chevalier Jedi, le faisant tomber à la renverse, 2 lames plantées dans le torse, mort. Erebus se retourna vers ses deux adversaires et se remis en garde tandis que les deux jedis faisaient de même, il sentait de la tristesse et un soupçon d'effroi venant de l'apprenti, un jeune homme peut être trop jeune pour être là. Erebus fis les cents pas devant ses adversaires sabre à la main arrêtant le combat le temps d'un instant.

-Un maître jedi habillé en noir, vous faites dans l'original dites donc.

-Vous n'êtes pas comme eux Adrian, vous n'êtes pas quelqu'un de malfaisant comme le sont les siths, vous devez vous ressaisir.

L'apprenti n'écouta que sa peur et hurla à son maître,

-Il est trop dangereux! Il ne peut être ramené à la raison.

-Oh mais c'est qu'il est apeuré celui là!

-Non!

-Tu suinte d’effroi petite chose!

-Ne l'écoute pas Tycho, il essaye de te corrompre comme les siths l'ont corrompus lui.

L'apprenti, apeuré chargea Erebus, stupide enfant, Erebus le propulsa contre le mur avec une rafale d'éclairs le laissant retomber au sol quasi inconscient. Erebus regarda le maître qui était restée calme elle. Erebus la chargea sabres au clair afin d'en finir une bonne fois pour toute, la jedi répliqua et se défendit vaillamment, Erebus avait été un peu présomptueux, la jedi para sans difficulté toute les attaques d'Erebus et finis même par reprendre l'avantage, forçant l'assassin à reculer pas à pas devant la force du maître jedi dépassant de loin la sienne, il l'avait sous estimé il devait le reconnaître. Marek parvint à toucher Erebus à l'épaule le faisant poser un genoux à terre durant un instant et se releva juste à temps pour parer avec son deuxième sabre l'attaque de l'apprenti par derrière se retrouvant à parer les coups des deux figeant la situation un instant.

-Tu es vaincu, rend toi!

-Tu n'as plus d’échappatoire c'est terminé.

Ses yeux brillèrent, ses muscles se raidirent, des éclairs commencèrent à zébrer le sol autour de lui.

-Ce n'est jamais terminé!

Il donna un coup sec avec ses deux sabres repoussant ses adversaires un instant, juste un peu de temps, juste assez pour frapper son poing au sol, et créer un colossal nuage de fumée repoussant au loin l'apprenti mais pas le maître qui ne fit que reculer de deux mètres, avant de sortir d'elle même de la fumée sentant le danger arriver. Son apprenti n'eut pas cette chance et à peine fut il relevé qu'il reçut un harpon en plein dans le ventre et fut happé au cœur de la fumée.

-Tycho sors de cette chose!

Elle n'avait pas vu la scène et ne savait donc pas à quel point son apprenti était condamné, mais elle l'était aussi, elle vis son apprenti, attaché au bout d'une sorte de chaîne propulsé vers elle et n'eut pas le temps d'esquiver le coup se faisant projeter contre le mur, s'empalant l’abdomen sur une poutre détruite. Son destin était plus enviable que celui de son apprenti, il fut ramené au cœur de la fumée malgré ses tentatives pour s'accrocher au sol et échapper à son meurtrier. Il poussa d'atroces hurlements, constellés par de bruits de chairs déchirés ou broyée et de sang. Marek s'extirpa du mortel éperon et s'adossa au mur serrant sa blessure pour éviter le plus possible les pertes de sang. Elle releva la tête et vis celle de son apprenti rouler vers elle, le visage figé dans une expression de terreur absolue. La fumée se résorba et laissa apparaître Erebus et un vague corps démembré et éviscéré à ses pieds. La fumée elle se réfugia derrière lui, comme si elle attendait de pouvoir plonger le reste de la salle dans les ténèbres. Erebus s'avança les mains en éventail et les griffes sorties, arborant son plus beau sourire carnassier.

-Dans ton temple on t'as peut être appris que la paix et l'harmonie prévalaient, que les sentiments menaient à la destruction. Ma femme m'a apprise autre chose, en mourant égorgée avec mon fils dans ses bras.

-Jamais rien ne le ramènera, tu le sais très bien, tu n'est pas une engeance du coté obscur, il n'est pas trop tard.

-Il est trop tard, l'un de nous deux sortira d'ici les pieds devant, alors maintenant.... ( Il canalisa la fumée autour de lui ) Montre ce que tu vaux vraiment!!

Marek se releva péniblement et dégaina son deuxième sabre avant de se diriger vers son adversaire, Erebus fis de même et fonça sur la jedi, plongeant vers le bas esquivant au passage le coup désespéré du maître jedi, il atterris derrière elle et la saisit de ses deux mains pour la jeter violemment au sol, lui arrachant un gémissement de douleur et la mettant hors de combat définitivement. Il se redressa, soupira plusieurs fois longuement et tomba finalement à genoux, épuisé. Il revint à lui, vivant et encore lui même, et se tourna vers son adversaire couchée au sol se tenant l'abdomen, il eut pitié d'elle, elle n'était pas une horrible personne, il la souleva et la porta plus loin l'adossant au premier mur. Il  n'arrivait pas à se décider pour l'achever, il sortis sa gourde et la fit boire un peu avant de l'aider à appuyer sur sa blessure. Elle lui souris tandis qu'une larme dévala sa joue.

-Vous, êtes quelqu'un de bien....Achevez moi.... s'il vous plait...

-Je suis désolé.

Erebus se releva et d'un coup sec transperça de part en part le thorax du jedi avec sa lame grise, elle eut un dernier soupir avant de fermer les yeux et de s'éteindre. Erebus éteignit son sabre et recula de quelques mètres, avant de tomber sur les fesses et de fondre en larme la tête dans ses mains pendant un long moment, un moment en suspens ou seul ses pleurs venaient briser le silence. Il se releva et se dirigea vers la console pour programmer l'autodestruction du réacteur, laissant 5 minutes au compte à rebours. Il ramassa les sabres de ses opposants et souleva le corps inerte de Marek et se déplaça vers le sas où il avait fait partir Ilis quelques minutes plus tôt. Il se plaça devant la baie vitrée et envoya un dernier message au Ralroost.

"Explosion 1 minutes"

Il frappa la vitre et il fut projeté dans le vide stellaire avec le corps de Marek.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"A toute la flotte ici l'amiral Anderson préparez vous pour le passage en hyperespace sur mon ordres, compte à rebours 1 minute."

-Sergent on à les coordonnées.

-Préparez le saut en hyperespace et lancez le compte à rebours de l'explosion.

-Compte à rebours 30 secondes.

-Passage ne hyperespace préparez vous, passage dans 10 secondes sur coordonnées plus 2

-Mais monsieur nous serions là bas 30 secondes avant la flotte!

-Sergent Sanders ici le capitaine Crawler vos préparatif pour le saut son trop avancés, que faites vous? Vous allez sauter avant le reste de la flotte.

-On récupère le capitaine, passage en hyperespace!

Le vaisseau accéléra brutalement avant de réapparaître à quelques dizaines de mètres de la station., pile poil aligné avec la trajectoire du corps d'Erebus. Le corps inerte d'Erebus lui dériva vers le hangar et traversa le bouclier de ce dernier avant de retomber sous l'effet de la gravité artificielle dans le hangar, suivis de près par celui de Marek.

-D'après mes calculs on l'a, pleine vitesse boucliers sur l'arrière cap 3,25 attention pour l'explosion.

Le vaisseau fonça à pleine vitesse et s'éloigna rapidement de la station dont les alarmes commencèrent à résonner alertant les vaisseau amarrés, mais trop tard. La station explosa dans une gigantesque déflagration soufflant tout les vaisseau amarrés avec et endommageant le reste de la flotte. Le Ralroost vis ses boucliers êtres vidé de 50% de leur énergie mais s'en tira, quelques secondes plus tard la flotte émergea de l'hyperespace et engagea le combat avec la flotte du schisme désemparée.

Rapidement dans le hangar pilotes, techniciens et soldats s'agglutinèrent autour du corps inerte d'Erebus, Ilis se fraya un chemin au milieu de la foule et et précipita auprès de son corps sans vie. Les larmes lui vinrent tandis qu'elle s'approchait du corps de celui qu'elle aimait. Elle s'agenouilla et souleva le corps sur elle le prenant dans ses bras. Les hommes autour baissaient la tête et retiraient leurs casques, certains eurent les larmes aux yeux mais se retinrent au mieux.

-Non, non s'il te plait ne me fais pas ça, s'il te plait reste avec moi!

Oracle s'avança au milieu de la foule et se pencha sur Erebus. Elle posa sa main sur son front, et se tourna vers Ilis qui pleurait toute les larmes de son corps.

-Je ne sais pas si je peut le ramener...

-Faites ce que vous voulez Oracle mais ramenez le.

Oracle hocha la tête et appela deux hommes avec un brancard tandis qu'elle injectait plusieurs substances à Erebus toujours aussi immobile. Les deux hommes soulevèrent le corps sur le brancard et l'amenèrent à l'infirmerie accompagnés par Oracle et Ilis. Quelques hommes amenèrent la dépouille de Marek dans la salle cryogénique attendant de pouvoir l'enterrer dignement.

-Sanders à Hangar, dites moi qu'on l'a

-On l'a Emil, lui répondit un des hommes la mort dans l’âme

-Comment il va?

-On ne sait pas Emil son cœur ne bat plus et il ne respire plus...

Sanders tomba à la renverse tandis que la moitié de la passerelle fut assommée par la nouvelle. Le Ralroost était un peu en retrait des combats et hors de danger tandis que la bataille s'était transformée en bataille rangée à l'avantage de la flotte impériale.

-Coupez les communications.

Ivre de vengeance, Sanders propulsa le vaisseau en hyperespace et se retrouva derrière les vaisseaux mandaloriens. Le Ralroost déchaîna ses batteries bâbords et lança ses chasseurs et bombardiers sur les vaisseaux ennemis forçant plusieurs de ses derniers à se tourner se endommageant les moteurs des autres. Sa grande vitesse le rendait irrattrapable par les gros vaisseau cependant 1 Hammerheads de la formation ainsi que 1 frégate mandalorienne se détachèrent de la formation et foncèrent sur le Ralroost.
Le Ralroost fit volte face et envoya une puissante salve de missile sur ses opposants avant de tirer avec ses batteries turbolasers lourdes envoyant ses vaisseaux au passage pour prendre le contrôle aérien. Les trois vaisseaux étaient excentrés par rapport au gros de la bataille et Sanders savait qu'il était seul contre les deux vaisseau adverses.
Les frégates se mirent face au Ralroost et ouvrirent le feu afin de riposter aux tirs du Ralroost. Ce dernier concentra son tir et ses vaisseau sur le hammerless qui explosa après quelques dizaines de secondes de combat, les Hammerheads étaient puissants mais leurs boucliers étaient datés ce qui les rendait vulnérables.

-Batteries lourdes, pleine puissance sur la frégate, préparez les missiles pour une salve groupée sur la cible il faut en finir.

-Missiles prêts!

-Feu!

De chaque coté du vaisseau les missiles sortirent de leurs silos et s’abattirent sur la frégate mandalorienne causants de lourds dégâts et engloutissant la frégate dans une série d'explosions. Le Ralroost se retrouva seul, immobile, isolé, coupé de toute communications, loin d'une bataille déjà gagnée.

-Etat du vaisseau?

-Boucliers vidés, en rechargement, coque à 92% vaisseau encore pleinement opérationnel.

-Ajoutez les noms des vaisseau détruit au tableau de chasse et rappelez les chasseurs.

-Compris monsieur

Sanders se tourna vers Leo dont le visage était vide depuis l'annonce de l'état d'Erebus et lui fit un signe de la tête pour lui dire de partir avant de s'adosser à la vitre de la passerelle et de sortir un pack de bouteilles du réfrigérateur de la passerelles. Il posa le pack devant lui et les trois quart des hommes vinrent se servir avant de retourner boire leurs bouteilles à leurs places, Sanders lui resta seul sur le pont adossé à la vitre sa bouteille dans la main, n'osant pas aller voir l'état de santé d'Erebus, sirotant sa bouteille la mort dans l’âme.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-Oracle, dites moi qu'il va s'en tirer je vous en supplie, dit Ilis pleurante

-Son cœur bat très légèrement, je pense qu'il va s'en tirer Dame Ilis, lui répondis le cyborg.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Jeu 8 Déc - 2:32

Dark Erebus



Sa main bougea très légèrement,

-Il reviens à lui.

-Vous devez lui dire.

-Comment le pourrais'je c'est toute sa vie qui s'effondrerais

-S'il le découvre par lui même croyez moi beaucoup plus s’effondrera.

-Vous avez raison, je dois lui dire.

Il revenait à lui, les muscles lui revenaient, il sentit son bras mécanique et sentait la vie lui revenir à chaque inspiration.

-Peau bleu dit vrai dame de fer, vous devez lui dire.

-Je lui dirais je vous demanderez juste de sortir, sa réaction risque d'être violente.

-Je dois retourner sur le poing d'acier la bataille a été rude et je dois m'occuper de mon vaisseau.

-Moi de même ma salle des machines m'attend.

Ses sens lui revinrent, un à un, ses yeux s’entrouvrirent immédiatement frappés par la lumière ambiante. Il ne voyait rien ou très peu pendant quelques secondes mais il distinguait une silhouette. Il parvint à ouvrir la bouche pour marmonner quelques mots.

-Le paradis je suppose?

-Non maître, l'infirmerie de votre ancien vaisseau.

-Oracle? Je suis vivant?

-Oui, le sergent Sanders à fait son maximum pour désobéir aux ordres et ainsi vous récupérer au passage. Il a réussi.

-On a gagné?

-Oui grâce à vous, la station a explosé peu après que le Ralroost vous ai récupéré.

-Et Ilis?

-Elle va très bien maître, tout le monde va bien, l'équipage a eu peur de vous perdre. Tous sont démoralisés et attendent votre réveil, le vaisseau lui est isolé du reste de la flotte et les communications sont coupés.

Erebus ouvrit les yeux en plein, il remarqua qu'il était solidement attaché a son lit.

-Pourquoi ces chaines j'ai blessé quelqu'un?

-Il faut que je vous parle maître, vous devez me croire sur paroles.

-Je vous écoute, dis Erebus inquiet

-Vous n'êtes pas née sur Corellia, vous êtes née sur Alsakan, fils de deux riches marchands, alors que vous n'aviez que 3 mois, le seigneur Dark Jadus vous à fait enlever vous et 500 autres enfants, il vous à conduit sur un complexe secret caché sur Dantooine. Vous avez pris le matricule 42X et vous avez subit des opérations lourdes et des modifications génétiques importantes, vous avez été entraîné au combat et aux pouvoirs de la force pendant toute votre enfance, cependant vous étiez moins réceptif que les autres à la force et ceux malgré des talents au combat certains, cela combiné à votre légendaire insolence face à l'autorité... Jadus vous à fait combattre contre le sujet 49V, l'un des plus dangereux, et alors que vous étiez censé perdre, vous êtes entré dans une rage noire et vous avez vaincu 49V et vous l'avez réduit en charpie. Cela à tout de suite relancé l'intérêt de Jadus pour vous, il a toujours cherché à pouvoir déclencher ces crises de rage et j'en suis l'aboutissement. J'ai été conçu pour accompagner et contrôler les numéros qu'il employait, le dernier en date était vous. Lorsque le laboratoire à explosé l'armurier du complexe et une généticienne de renom vous ont sauvé et vous ont effacé la mémoire, puis ils vous ont élevés jusqu’à ce que vous vous engagiez dans l'armée. Lorsque Jadus vous à récupéré il a complètement cybernétisé votre organisme afin d’accroître votre efficacité.

Erebus sourit puis éclata de rire,

-Vous devez faire erreur Oracle j'ai eu une vie normale jusqu'à ce qu'on me fasse enlever.

-Vous souvenez vous de votre 12ème anniversaire?

-C'est bien trop vieux personne ne s'en souvient de ses jeunes anniversaire enfin.. Ce que vous dites est impossible.

-Durant votre enfance il a fait greffer plusieurs améliorations cybernétiques, notamment au niveau des poumons et du cœur vous permettant d'être plus endurants notamment.

-C'est impossible! Vous vous trompez!

Le doute s'était emparé de l'esprit d'Erebus, ses parents avaient toujours été plus qu'évasif au sujet de son enfance, qui plus est il avait toujours été très bons aux sports d'endurance, Oracle pris un émetteur holographique dans sa main et un squelette apparut, il était bardé de prothèses mécaniques, sa colonne vertébrale était quasi intégralement faite de pièces métalliques, ses cotes étaient aussi en métal et il discernait des machines sur plusieurs organes vitaux, le bras droit lui était métallique jusqu'à l'épaule.

-C'est quoi ça?? Hurla Erebus paniqué.

-Votre corps maître.

-Non! Non ça ne peut pas! C'est impossible!

-J'ai été conçue pour vous accompagner, vous protéger et vous assister, mais aussi pour vous contrôler. Je peut vous endormir, vous calmer, mais aussi vous tuer et déclencher une crise de rage chez vous. Dans votre cerveau a été implanté un émetteur récepteur par lequel je peut vous contrôler.

-Prouvez le!

Oracle s'approcha de lui, et posa sa main sur son front, d'un coup le bras droit d'Erebus pourtant humain bougea, puis ses jambes firent de même sous les yeux médusés d'Erebus, impuissant. Oracle retira sa main et les membres se stoppèrent. Elle avait raison, il le comprenait enfin, il paniquait, son esprit comprenait toute l'étendu du mensonge qu'était sa vie. Toute sa vie n'avait été qu'une succession de tromperie et d'illusions, rien n'était vrai, à part son vaisseau et son équipage. Des éclairs se mirent à circuler sur ses bras, avant de fuser dans toute la salle. Ses sentiments mêlaient tristesse et colère, frustration et désespoir, tous son être était ébranlé. Oracle posa sa main sur sa tempe et les éclairs cessèrent.

-Je suis désolé maître de ne pas vous l'avoir dit plus tôt.

-Toute ma vie n'est qu'un mensonge! Et c'est Jadus qui en est le coupable!!

Les liens se desserrèrent et Erebus tomba au sol à quatre pattes ses jambes étaient encore engourdies, il serra les poings et péniblement parvint à se relever et a se tenir sur ses jambes.

-Oldae à encore besoin de vous.

Ses yeux brillaient comme lorsqu'il entrait dans un état de rage profond pourtant il n'avait pas perdu le contrôle de ses pouvoirs. Il attira son casque à lui et l'enfila avant de se tourner vers Oracle.

-Qu'attend il du démon exactement?

-Allez le voir, il vous éclairera, je dois retourner dans mes quartiers.

Oracle sortis et laissa Erebus seul, il fit plusieurs tours dans la salle pour reprendre le plein contrôle de ses jambes et sortis finalement après un petit quart d'heure, il arriva sur la passerelle et vis les hommes immédiatement se ressaisir de leur tristesse à son arrivée, tous avaient été dans une sorte de dépression pendant qu'il était inconscient. Tous furent surpris mais heureux de le revoir. Erebus s'installa au siège du commandant et après un instant s'adressa à l'équipage.

-Bon allez les gars au boulot on a pas le temps de niaiser là! Moteurs à 60%, direction la flotte et rétablissez les communications!

-Pas de problèmes capitaine!

Sanders ne fut jamais aussi heureux de sa vie de faire déplacer le vaisseau il pianota joyeusement les commandes sur sa console.

-Combien vous en avez eu?

-2, monsieur, un hammerhead et une frégate mandalorienne, bref on a gagné la guerre à nous tout seul comme toujours.

-Excellent, des pertes?

-Aucune, les dommages sont superficiels et réparables sur place.

-Excellent Sanders, je devrais vous laisser le commandement plus souvent.

-Non merci, je préfère quand c'est vous.

Erebus activa l'intercom du vaisseau pour s'adresser à tout l'équipage.

-Je suis de retour et vivant! Je vous félicite pour la bataille que vous avez mené et vous remercie de m'avoir récupéré. J'espère que je vous ait pas trop manqué quand même. On a du boulot la guerre est pas fini, on va rejoindre la flotte et attendre les ordres. Encore bravo pour cette bataille, Capitaine Styneth terminé. Bon je vais sur l'arcadia, faites préparer Culverin j'aurais besoin de lui.

-Bien monsieur on a aussi récupéré votre vaisseau sur la surface il vous attendra pour vos prochaines missions.

-Parfait Sanders, je ne vous mérite pas.

Le vaisseau fonça vers le reste de la flotte et la rejoignit rapidement, Erebus lui se leva, sa colère ne s'était calmée qu'en apparence mais personne ne le remarquerais de toute façon... Il traversa le vaisseau et était acclamé à chaque fois qu'il croisait quelqu'un, il se contentait de les saluer et de passer son chemin, il avait une dernière chose à faire avant de partir sur l'Arcadia.
Il se rendit à l'arrière du vaisseau, dans la morgue, ou se tenait au milieu de la salle le corps mort de maître Marek. La pièce était très froide, conçu pour conserver les corps un moment et le corps de Marek avait été placé sur la table d'autopsie dans la précipitation. Il détacha son sabre qu'il avait récupéré et le posa sur le corps de la morte avant de repartir. C'était peut être la première fois qu'il ne gardait pas un sabre de ses victimes, mais elle était différente, comme si elle n'avait été son ennemis que parce qu'il devait détruire la station. Un fond de tristesse l'envahit mais il le refoula rapidement. Elle avait un collier magnifique, avec une sorte de cristal, Erebus le saisit et l'observa un moment puis le remis finalement à sa place avant de porter le corps jusqu’à un des cryo tubes pour l'y mettre. Il activa le cryo tube salua le maître puis repartit vers le hangar où l'attendait son fidèle pilote le capitaine Culverin. Il avait plus que jamais un colossal besoin de vengeance sur Jadus, il espérait rapidement boucler cette guerre pour éliminer le conseiller noir.

Il traversa les couloirs du Harrowers, les hommes le saluaient au passage comme si il était devenu d'un coup un héros, il atteignit finalement la passerelle où se tenait Oldae discutant avec un officier.

-On avait dis 6 mètres pour la statue hein?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Ven 9 Déc - 2:21

Dark Erebus



Le Ralroost sortis violemment de l'hyperespace, il tomba sur 6 navires plus que prévu, 3 cargos et 3 frégate pirate là pour escorter le convoi.

-Sanders, vitesse de combat pleine puissance sur les frégates ennemie, salve de missile pour tir de barrage.

-Compris, alignement pour tir, la frégate se met en position de tir!

-Boucliers sur l'avant, et préparez vous à ouvrir le feu.

Le Ralroost se plaça face à la frégate ennemie et ses 8 lances missiles déversèrent leur puissance de feu sur la frégate dont les boucliers absorbèrent les quelques premiers missiles avant d'être désactivés exposant la coques aux derniers projectiles qui la taillèrent en pièce. Le travail était mâché pour les turbolasers lourds du vaisseau qui achevèrent la frégate dans une colossale explosion avant de se tourner vers les deux autres. Les boucliers flanchèrent un peut mais résistèrent tandis que le vaisseau tirait une nouvelle salve sur ses opposants, les taillant en pièces. Les 3 cargos accélérèrent pour tenter de s'enfuir mais ces derniers étaient vieux et obsolètes et ils ne purent aller bien loin.

-Sanders pleine vitesse, rattrapez les et faites un tir de sommation.

Le Ralroost se plaça à la hauteur du premier cargo et tira une salve de missiles qui explosèrent juste devant le cargo qui compris immédiatement le message et s’arrêta comme les autres navires du convoi qui firent de même afin de ne pas être pulvérisés. Ces cargos étaient armés de 2 doubles cannons lasers, autrement dit une défense convenable face à des chasseurs mais qui ne pourrait rien contre un vaisseau de guerre.

-Bien équipes d'abordage, prenez le contrôle des cargos, équipage sans importance mais cargaison vitale, interdiction de l'endommager, Erebus. Terminé.

-Compris Capitaine, on vous tiens au courant.

Les 3 navettes quittèrent le vaisseau vers les cargos, Erebus était confiant, ses hommes étaient d'excellents soldats et il savait que cela serait vite réglé et en effet quelques minutes plus tard le commando numéro un refit parler de lui.

-Ici Vander, le cargo n°1 est sécurisé, vérification de la cargaison.

-Ici Krieg, Cargo n°2 saisit.

-Ici Valmer, Cargo n°3 sous contrôle!

-Ici Erebus inspectez les cargaisons et transmettez les manifestes.

-Compris.

Erebus resta un moment immobile sur la passerelle observant les cargos immobiles devant lui, une belle prise qui lui sera très utile... Cependant quelque chose clochait, pourquoi est ce que les pirates se seraient embêtés à mobiliser 3 frégates pour 3 simples cargos... Les droïdes krath étaient certes plutôt recherchés mais ils en justifiaient pas trois frégates pour les escorter surtout que dans ce secteur les pirates ne roulaient pas sur l'or et les frégates étaient utilisés avec parcimonie. Il fut interrompu dans ses pensées par Sanders.

-Monsieur ça va vous intéresser, le premier cargo contient 1300 droïdes de guerre Krath comme prévu ainsi que quelques pièces détachées, le deuxième cargo contient 300 droïdes de construction modèle béta-4, 400 droïdes mineurs modèles Krasna-1 ainsi que du matériel de forage...

-Rien d'exceptionnel pour l'instant.

-Cela viens du cargo numéro 3 monsieur, il contient quelques droïdes de guerre Krath, environ 600 dont 133 hors d'usages et surtout 3 tubes cryogéniques contenants chacun un corps, vivant.

-De simples corps?

-Oh que non, vous tous quittez la passerelle je dois parler seul avec le capitaine...

Les hommes surpris quittèrent la passerelle sans broncher laissant Sanders et Erebus seuls.

-Ce sont 3 Jedis!

-Quoi?

-J'ai leurs noms, il s'agit des jedis disparus lors de la bataille de Bothawui, ils avaient été portés disparues après la perte de la planète sans qu'on ai jamais récupéré leurs corps... Apparemment ils sont là. Seigneur, ce sont les jedis de Karlisle, ils sont recherchés depuis leurs disparitions, tous des cadors de l'ordre!

-Oh misère, j'en reviens pas, dites aux hommes de ne surtout pas les toucher et de les laisser là, faites transférer 300 des droïdes du cargo numéro 3 à bord du Ralroost et attendez le reste des ordres pour l’instant.

Erebus s'assit sur son siège pour réfléchir un instant, il faisait face à un cruel dilemme ramener les jedis à Oldae ou les garder, en réserve au cas où. Ses projets sur Rhen Var.. il ne les avait pas oublié, il savait qu'avec ça il se faciliterais grandement la tache. Il réfléchis longuement pesant le pour et le contre de chaque choix qu'il avait. Il se elva, son choix était fait.

-Krieg, Valmer, passez en hyperespace sur ces coordonnées, lorsque vous y serez planquez les cargos dans l'endroit le plus planqué que vous trouverez, une fois fait utilisez vos navettes et revenez au vaisseau.

-Compris Capitaine!

-Oracle, reprogrammez les droïdes Krath pour qu'ils m’obéissent demain nous testerons leurs capacités au combat!

-Bien maître.

-Pourquoi vous envoyez ces cargos sur Rhen Var Capitaine?

-Un vieux projet Sanders, un vieux projet, n'en parlez à personne. Équipage réintégrez la passerelle, Vander préparez le cargo pour passage en hyperespace. On à fort à faire avec ces droïdes.

-Compris Capitaine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Ven 9 Déc - 4:00

Dark Erebus



Erebus avait rassemblé ses forces à une vingtaine de kilomètres de la ville afin d'y planifier l'assaut. Il avait à sa disposition 500 mandaloriens, 300 impériaux et 200 hommes du Ralroost, à cela s'ajoutait les 1500 droïdes de guerre Krath récupérés précédemment et reprogrammés par Oracle. Enfin la force était complétée par 6 marcheurs républicains lourds venant du Ralroost, Erebus avait fait souder une plateforme surélevée sur la tête de l'un d'eux afin de s'y tenir durant la bataille et de pouvoir diriger ses forces avec efficacité.
Les forces adverses étaient composées de 12 000 hommes aidés par quelques droïdes de guerre Basilisk et quelques chasseurs Davaab, ainsi que quelques canons dans la ville. La différence numérique était écrasante mais Erebus avait le Ralroost à ses cotés, l'appuie de ses chasseurs, de ses bombardiers et surtout celui de ses batteries aiderait fortement.

Marcheurs républicains:
 

Les 3 commandants de l'opérations étaient rassemblés autour d'une table holographique montrant la ville et ses environs.

-Bon voilà le plan on va passer par le sud de la ville je serais au centre avec mes hommes et les marcheurs, Idaho vous prendrez le flanc gauche et vous le mando vous prendrez le flanc droit, on progressera comme ça appuyé par le Ralroost et ses chasseurs jusqu'à l'hopital.

-Par le Sud? Pourquoi pas par le nord, l'hopital est plus proche du nord que du sud de la ville, rétorqua Idaho.

-Parce que le nord de la ville à pas été évacué, seul le sud l'est, c'est pour ça qu'on passe par là.

-Quoi? Attendez on va pas mettre l'opération en danger parce que vous voulez sauver ces civils?! Intervint le mandalorien.

-Eh bien si on fait pas comme vous en vitrifiant des planètes entières, on va progresser par là, ces civils ont pas voulu cette guerre, mais soit si vous voulez passer par le nord allez y lorsque vous serez submergé et massacrés on pourra prendre l'hosto tranquille.

-C'est de la folie vous mettez en péril le succès de l'opération!

-Peut être mais Oldae m'a dit de prendre cette ville, j'ai cartes blanche alors vous faites ce que je vous dis, J'avancerais au centre avec mes hommes afin de maintenir une pression constante sur l'ennemi, vous vous resterez sur les flancs et passerez par les bâtiments afin de tous les sécuriser. Les droides passeront les premeiers afind e nettoyer les positions ou de les affaiblir au pire. Lorsqu'on y sera on prendre position dans l'hopital et on le défendra en cas d'assaut, sinon on attaquera l'ennemi sur sa position la plus fortifiée afin d'en terminer, lorsqu'ils se replieront le Ralroost les achèvera.

Le Mandalorien poussa un grognement de mécontentement mais hocha la tête pour indiquer à Erebus qu'il suivrais les ordres,

-J'espère que vous savez ce que vous faites démon, on se reverra sur le champ de bataille.

Le mandalorien rejoignis ses forces afin de communiquer les ordres laissant Erebus seul avec Idaho.

-C'est stupide! Oldae ne le permettrais pas et vous le savez!

-Peut être mais les absents ont toujours tort. Je commande ici, si ça ne vous plait pas une navette vous attend pour aller pleurer aux pieds de votre maître adoré.

-Je vous interdis de me..

-De vous quoi? Vous n'êtes rien, d'un claquement de doigt Riley vous découperais en morceau avant même que vous ne puissiez bouger. Soyez un bon chien et allez préparer vos hommes on à du boulot. Allez on se dépêche j'ai pas que ça à faire. Et chiez pas partout j'ai pas envie d'avoir à nettoyer!

-Pauvre con... Marmonna Idaho en se retournant pour partir.

Erebus se délectait de la colère en Idaho, l'homme savait qu'il ne pouvait rien contre Erebus, il était soumis à sa bonne volonté et ça le mettais grandement en colère. Les deux ne se supportaient pas, Erebus considérait Idaho comme un chien tout juste bon à faire de la figuration auprès de son maître, parallèlement Erebus savait très bien ce qu'Idaho pensait de lui, le considérant comme un Effronté, égocentrique, borné, capricieux et stupide, et au fond il n'avait pas tout à fait tort mais Erebus s'en fichait de toute façon il était tout sauf un danger pour lui. Erebus se retrouvant seul se retourna et vis Ryley, couché comme à son habitude attendant les ordres. Erebus avait instauré une relation de respect mutuel et de crainte de la part de l'animal permettant à ce dernier de rester fidèle envers son maître. Riley craignait grandement Erebus du fait de ses pouvoirs et c'est pour ça qu'il lui restait fidèle, aussi peut être parce que sans lui il mourrais de faim. Erebus projetait d'en adopter d'autres et de se faire une meute à lui, mais comme beaucoup de ses projets il ne pourrait les réaliser avant un moment.

Riley:
 

-Ouais toi non plus tu l'aime pas hein?

La bête pencha la tête et grogna comme si elle avait compris Erebus,

-Ouais il te manque vraiment que la parole à toi hein? Allez on vas y aller on a du boulot aujourd'hui.

Erebus partis vers le marcheur numéro 4 suivis pas Riley, c'était celui sur lequel il serait pour diriger l'assaut, il était piloté par Andrew Carver un vieux Colonel de 51 ans et épaulé par un pilote et un artilleur. Carver l'attendait à coté de son engin, le "Hammerhead", dont l'avant avait été repeint pour former une mâchoire et des yeux de requins, comme tout les autres marcheurs du Ralroost. Ces marcheurs étaient devenus rares dans l'armée de la république et ceux malgré leur grande efficacité, leur armement était composé à l'avant de deux canons lourds et d'un canon léger à l'arrière. Ces tripodes étaient redoutables dans les combats rangés du fait de leur grande portée, ils étaient par ailleurs légèrement supérieur par rapport à leurs homologues Impériaux. Ils n'étaient absolument pas conçu pour le combat urbain, mais Erebus avait comment s'en servir et il avait besoin de leur puissance de feu pour réduire les poches de résistance une fois dans la ville.
Carver était un homme grisonnant, il avait une moustache blanche très bien entretenue, des yeux bleus gris et son képi d'officier supérieur masquait ses cheveux gris de vieillard. Il était le dernier descendant d'une famille de noble et en avait tiré un grand sens du paraître: il s'exprimait gracieusement, avait toujours ses vêtements tenus impeccables, il était d'une courtoisie à toute épreuve et surtout il était toujours toiletté de manière impeccable. Son frère aîné Valor était l'un des cuisiniers du Ralroost, censé être à la retraite de puis des années du haut de ses 53 ans. Andrew lui était commandant de bord depuis ses 26 ans, il avait enchaîné les décorations et n'avait jamais perdu son marcheur ni les hommes qui le composait. Il avait connu 2 équipages différents, le premier étant partis car promus ailleurs. Ses deux opérateurs actuels avaient respectivement 23 et 27 ans, des enfants pour lui. Il était respecté par l'intégralité de l'équipage qui l'appelait affectueusement "l'ancien" à cause de son grand age et de sa grand expérience.

-Toujours impeccable à ce que je vois Andrew, content de vous revoir.

-Tout l'honneur est pour moi Capitaine, ravi d'être le fer de lance de l'offensive à vos cotés.

-On va entrer dans l'histoire Andrew.

-Comme toujours avec vous monsieur, mais ça ne vaudra jamais la bataille de coruscant à vos cotés j'en ai peur. Gaïus et Odyl sont prêts nous vous attendons.

-Parfait, allez en avant.

Andrew Carver:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Sam 10 Déc - 5:45

Dark Erebus



La force s'était mise en marche vers la ville, il fallait la rejoindre vite avant l'arrivée des renforts Mandaloriens, en effet, si Erebus parvenait à prendre la ville rapidement il isolerais 4000 des mandaloriens de la ville et n'aurait donc qu'à affronter 8000 hommes au lieu de 12 000 qui composait la force totale des mandaloriens. La nuit tombait sur l'endroit, la force se tenait loin de la ville afin de ne pas éveiller les soupçons trop tôt. Les hommes du schisme voudraient probablement retenir les forces coalisées afin de les prendre en tenaille avec leurs renforts. Erebus voulait foncer jusqu'à l'hopital puis se retrancher autour afin de repousser les ennemis jusqu'à pouvoir contre attaquer et donc mettre les forces adverses en déroute. Déjà une poussée rapide et brutale vers l'hopital faciliterais grandement la chose en forçant les mandaloriens à se replier en désordre afin de se regrouper ce qui laissait du temps à Erebus pour aviser de la suite.
La ville était entourée par de hautes tours au sommet desquelles trônaient des blasters lourds et quelques sentinelles, ce n'était pas les pires défenses qu'il avait dû affronter mais cela prendrais du temps à prendre, combiné aux bâtiments alentours qui étaient fortement gardés cela ralentirais la force armée et la rendrait vulnérables aux renforts mandaloriens. Qui plus est l’évacuation des civils n'était complète qu'au sud de la ville, une partie des hommes y seraient affectés, facilitant la tâche aux coalisés.
Erebus avait fait avancer son marcheur loin devant le reste de la force armée afin d'observer la situation de plus prêt, il était accompagné par le commandant mandalorien qui avait lui aussi voulu observer les lieux.

-Ce serais trop long on peut pas passer au travers.

-Je suis d'accord démon, le temps passé à prendre ces tours nous rendrait vulnérable aux renforts ennemis, vous avez d'autres solutions?

-Oui, mon vaisseau, si le Ralroost pilonne et fait tomber ces tours on pourra entrer et foncer vers l'hosto pour prendre les renforts ennemis de vitesse.

-Le Ralroost aura assez de puissance pour ça?

-Oui, une salve de missiles combiné aux turbolasers nous ouvrirons une brèche suffisante dans les défenses, une fois dedans le Ralroost nous tracera une voie au travers des bâtiments tandis que nos chasseurs nous assurerons la suprématie aérienne.

-Ça me parait bon, j'espère que ces droïdes de guerre sont aussi bon que leur réputation le dis.

-Ils doivent l'être croyez moi, les jedis s'en souviennent. Ralroost vous me recevez?

-Affirmatif, Capitaine.

-On à besoin de vous pour détruire les fortifications ennemis afin de nous permettre de prendre la ville plus vite.

-Compris, je suppose que c'est les tours et leurs environs c'est ça?

-Affirmatif, je progresserais sur l'axe principal jusqu'à l'hopital par le sud, couvert à l'ouest pas Idaho et à l'est par le Mandalore qui s'appelle?

-Thel Vada'mee

-Le Capitaine Vada'mee qui couvrira notre flanc droit.

-Compris Capitaine, les cibles sont verrouillées on attend vos ordres.

-Je vous recontacte, Erebus Terminé. Capitaine, mettez les hommes en position on y va.

-Bien compris.

Depuis l'espace fusèrent plusieurs salves de missiles combinées à des tirs de turbolasers, le Ralroost était entré en action. Les tours ciblés s’effondrèrent comme des châteaux de cartes accompagnées dans leur chutes par les bâtiments alentours qui explosèrent sous les impacts de tirs, les soldats du schisme pleinement pris par surprise se jetèrent sur les armes, fonçant dans les bâtiments les plus proches dans la panique la plus totale. Quelques instants plus tard des vagues inarrêtables de droïdes de guerre Krath déferlèrent sur les soldats qui furent submergés. Les droïdes tombaient en nombre mais pour un droïde tombé, 10 autres prenaient sa place. Les quelques centaines de mandaloriens furent massacrés sur place en quelques minutes.



Les droïdes guerre Krath nettoyèrent les premiers quartiers du sud de la ville, ces machines étaient merveilleusement bien conçues pour dévaster les rangs adverses, leur blasters à impulsion sur le bras gauche était d'une efficacité redoutable. Sans compter leur allure prédatrice et terrifiante, combiné à leur démarche singulière qui leur conféraient accessoirement un bon pouvoir psychologique sur l'adversaire. Ils n'étaient pas spécialement futés et ce contentaient de directives simples mais efficaces, ils pouvaient éventuellement tenter des manœuvres d'encerclements ou d'embuscades mais rien de bien sophistiqué. Cependant leur précision mortelle et leur nombre les rendait redoutable dans cette situation de combat urbain. Les forces Coalisées s’engouffrèrent dans la brèche formée tandis que le bruit des chasseurs Liberators sifflait au dessus d'eux. Erebus et ses hommes formèrent le point central de la progression tandis qu'Idaho et Vada'mee couvraient ses flancs. Erebus se plaça en tête avec son marcheur, a ses pieds les droïdes de guerre Krath suivis par les forces du Ralroost qui eux étaient derrière avec les derniers marcheurs. Les sirènes résonnaient dans toute la ville, à peine couverte par les tirs résonnant dans toute la ville, elle fut masquée un instant par l'entrée dans l'atmosphère du Ralroost qui se plaça au dessus de la ville dans un vacarme assourdissant faisant feu de toute ses batteries au passage faisant effondrer les bâtiments uns à uns. Erebus lui toujours sur son marcheur hurlaient aux hommes et aux droïdes les directives, remuant dans tout les sens pareil à un fou.

-Vander ramène tes fesses sur la ligne on a des ennemis en approcha au nord! Artilleur, bâtiment à 11h 3ème étage!

-Cible en visée! Feu!

Le marcheur ouvrit le feu avec ses deux canons et la façade du bâtiment vola en éclat projetant avec plusieurs mandaloriens et une mitrailleuse lourde tandis que le marcheur continuait sa route.

-Artilleur bâtiment à 1h balcon du 5ème étage!

-Cible en visée! Feu!

-Ok, artilleur, même cible 1er étage!

-On l'a au thermique, Feu!

-25ème en pointe! Carlson prenez position sur ces toits et couvrez nous!

-Seigneur ici le Capitaine Vada'mee nous subissons un tir nourris près de l'université demandons appuie feu!

-Ralroost, appuie feu demandé sur l'université!

-Compris, confirmation de l'acquisition de la cible, feu à volonté!

La bataille était d'une violence rare, chaque bâtiment qui n'était pas rasé par le Ralroost ou par les marcheurs républicains était le théâtre de violents affrontements, chaque position devait être réduite au silence pour progresser. A ce jeu là Erebus disposait d'un net avantage, les places fortes étaient réduites à grand coups de canons tandis que les autres étaient investis avec l'aide des droïdes Krath. Les troupes du Ralroost servaient principalement d'arrières gardes servant à repousser les petites attaques ennemis et à assurer les arrières et les flanc des marcheurs qui restaient vulnérables à de petits groupes mandaloriens. Erebus avait également fait envoyer une cinquantaine d'hommes sur les toits afin d'assurer un appui feu supplémentaire, en effet la ville avait la plupart de ses bâtiments interconnectés, permettant ainsi aux hommes de progresser facilement de bâtiment en bâtiment. Le Ralroost lui immobile à quelques centaines de mètres au dessus de la ville pilonnait de toute ses batteries et de tout ses missiles la ville et sa surface, annihilant chaque bâtiment et chaque positions mandalorienne. Il s'était placé au dessus de l'hopital de la ville et pilonnait les alentours en veillant à ne pas toucher l'hopital, cible vitale pour Oldae. Quelques téméraires Davaab tentèrent de décoller mais furent interceptés et détruits par les liberators du Ralroost avant même de pouvoir faire quoi que ce soit, liberators qui sinon procuraient un appui rapproché aux forces Coalisées. Petit à petit la force avança dans la ville, laissant ruines, cadavres et flammes derrière elle. Les flancs gauche et droit subissait quelques pertes mais avançait bien malgré tout, le front central lui était un véritable rouleau compresseur fort de ses marcheurs de combat très bien soutenus qui annihilaient toute tentatives de résistance de la part des mandaloriens, Erebus parvenant à repousser les quelques roquettes visant ses forces. Les Coalisés se devait d'être rapide afin de bousculer les mandaloriens pour les empêcher de se regrouper efficacement, ceci permettant de nullifier leur avantage numérique mais également permettant de prendre de l'avance sur les renforts adverses. De temps à autres quelques tirs d'armes lourdes fusaient vers le Ralroost, immédiatement stoppés par le bouclier du vaisseau et ensuite pulvérisé par ce dernier. Bâtiment par bâtiment, bloc par bloc, quartier par quartier les coalisés avancèrent, dans des affrontements d'une violence rare et meurtriers chaque rue était conquise au prix fort.



La bataille dura toute la nuit, ravageant tout le sud de la ville dans un incendie généralisé. Toute la nuit les tirs résonnèrent, ponctués par les effondrements des bâtiments un peu partout, certains quartiers se retrouvèrent avec aucun bâtiment debout, seulement des gravats et des ruines fumantes. Des milliers de cadavres humains comme mécaniques jonchaient le sol partout. De chaque coté la bataille avait été sanglante et épuisante, mais à l'aube du deuxième jour Erebus se tenait victorieux au sommet de l'hopital sécurisé. Ce dernier avait subit quelques tirs malgré les ordres d'Oldae, Erebus avait en effet préféré détruire à coup de cannons les positions de mitrailleuses dans l'hopital afin d'éviter aux forces des pertes inutiles. Globalement l'hopital restait en très bon état, seul 5 pièces étaient endommagés par les tirs si l'on exceptait les impacts de balles qui avait en partie criblé le bâtiment mais qui ne l'avait pas endommagé pour autant. A l'intérieur aussi on pouvait voir de nombreux impacts de tirs d'armes légères, là aussi il avait fallu sécuriser l'hopital pièce par pièce, étage par étage et de nombreuses portes étaient défoncées.
La bataille n'était par terminé pour autant, le quartier au nord de l'hopital résistait et les hommes y combattaient encore. Erebus observait la bataille depuis le toit de l'hopital dirigeant ce qui devait être les derniers combats face aux forces du schisme, toute la nuit il était resté debout sur son marcheur à coordonner les frappes de ses forces et à diriger les tirs du Ralroost et des liberators. Il entendit une corne sonner au loin, et les tirs cessèrent peut après, les forces du schisme se repliaient.
Erebus descendit l'hopital en trombe et retrouva Idaho et Vada'mee dehors, eux aussi marqués par la bataille, les traits creusés et fatigués. Autour d'eux les hommes fatigués se traînaient difficilement avec leurs équipements, rejoignant leurs compagnies.



-Regroupez vos forces on continue, faut les bousculer avant qu'ils en se regroupent.

Idaho surpris rétorqua immédiatement,

-Quoi? On peut pas y retourner les hommes sont exténués, blessés ou mort. Il faut qu'on stoppe l'attaque, on a ce qu'on voulait!

-Idaho à raison démon, les hommes ont besoin de repos avant d'attaquer de nouveau

-Si ils se regroupent, on aura fait ça pour rien, il faut profiter de la confusion et leur rentrer dedans afin de les mettre définitivement en déroute! Capitaine Vada'mee vous êtes avec moi?

Le mandalorien soupira et baissa la tête restant silencieux un moment avant de finalement hocher la tête pour signifier sa réponse affirmative.

-Bien on repars tout de suite, préparez les hommes à repartir, laissez la moitié ici pour tenir l'hopital au cas où, le reste en avant!

-Compris démon on y va!

Le mandalorien partis vers ses hommes laissant Idaho et Erebus seuls une fois de plus.

-Qu'est ce que vous attendez, allez préparer vos hommes.

-Vous êtes dingues ou quoi? La bataille à duré toute la nuit sans interruption! Les hommes sont exténués!

-Pas les miens, peut être que vos hommes ne sont pas à la hauteur!

Idaho s'approcha d'Erebus qui était de dos concentré sur la carte,

-Vos hommes sont bien restés à l'abri derrière vos marcheurs pendant la bataille n'est ce pas? Les miens ont combattus toute la nuit et son exténués!

Erebus se retourna subitement,

-Et vous semblez moins vaillant lorsqu'Oldae n'est pas là! Il faut croire que sans votre maître vous n'êtes qu'un déchet lâche et faible!

Idaho pleinement provoqué par l'énième pique d'Erebus lui décocha un violent crochet au visage.

-Arrêtez l'offensive! Ou je...

Idaho fut interrompu par un violent crochet du bras droit d'Erebus qui vint sonner un instant le lieutenant et à peine eut il le temps de se remettre qu'un uppercut en plein thorax le projeta en l'air, le faisant retomber au sol lourdement un peu plus loin. Il grogna de douleur avant que Riley ne lui saute violemment dessus, lui bloquant les bras et l’empêchant donc de sortir un quelconque arme. Le prédateur grogna puis rugis violemment, la gueule à seulement quelques centimètres du visage d'Idaho faisant apparaître ses longues et tranchantes dents.

-Riley!

La bête se tourna immédiatement et après avoir rugis une dernière fois au visage d'Idaho recula et repartis à coté de son maître.

-Je ne le redirais pas, préparez vos hommes, ou ils devront attaquer sans préparation, on y va dans 15 minutes.

Erebus repartis vers ses hommes, afin de se préparer à l'ultime offensive. Erebus savait que les hommes étaient exténués, mais les mandaloriens l'étaient aussi, si les coalisés leur laissaient le temps de se regrouper ils resteraient une menace plus que grande. Erebus prenait des risques, de gros risques mais il pensait ne pas avoir le choix.



Les droïdes ouvrirent le bal et déferlèrent sur les mandaloriens à peine remis de leurs retraites. Comme la veille les droïdes firent un massacre dans les rangs du schisme et ceux malgré la perte de nombreux droïdes, les forces coalisés déferlèrent juste après, appuyées par le Ralroost et les marcheurs lourds toujours pleinement opérationnels. Une bataille d'usure s’engagea rapidement entre deux armées, les pertes furent moins nombreuses de chaque cotés faisant encore plus s'éterniser la bataille, chaque rue se disputait pendant des longues minutes, chaque bâtiment debout était une forteresse pour les deux camps, l'aérodrome au nord de la ville changea 3 fois de mains en moins de 4 heures. à l'est la bataille pour l’hôtel de ville aussi dura un moment avant de tomber définitivement aux mains des coalisés en début d'après midi. L'Aérodrome lui fut verrouillé 3 heures plus tard finalement par les coalisés permettant de former un semi étau autour des forces du schisme. Les forces du schisme renforcée par des troupes fraîches infligèrent de lourdes pertes aux coalisés, faisant payer chaque bâtiment au prix fort.
Erebus savait que le point de rupture était proche d'un coté comme de l'autre. Du haut de son marcheur il traversa les lignes de part en part pour rejoindre les mandaloriens de Vada'mee avec ses 6 marcheurs afin de les aider à pousser afin de conclure un encerclement sur les forces du schisme ce que pourrais leur permettre de prendre définitivement l'ascendant. Les forces mandaloriennes soutenus par Erebus prirent finalement le commissariat tandis qu'à l'ouest celles d'Idaho prenaient finalement possession des docks achevant l'encerclement des forces du schismes. Erebus devait en finir, l'encerclement était bien trop fragile pour tenir, et avec une farouche contre attaque les mandaloriens pourraient facilement le briser. Il fit verrouiller l'encerclement en dispersant se marcheurs aux points clés et en dégarnissant les forces défendant l'hopital pour regonfler les rangs des points clés les plus vulnérables puis ordonna au Ralroost d'effectuer un tir de barrage sur les forces du schisme, de réduire en cendre le moindre bâtiment et d’abattre le moindre soldat repéré.
Les liberators ravitaillés redécollèrent et firent de même, mitraillant le moindre signe de mouvement provenant de la poche. Pendant plus de deux heures encore la bataille dura, le schisme tenta 2 sorties mais ses troupes soumises aux bombardements et face aux Coalisés retranchés et préparés furent repoussés aisément et avec de lourdes pertes.
Finalement après deux heures les troupes du schismes se rendirent, épuisées en déroute totale et à court de munitions et de ravitaillement. Erebus fit rapatrier tout le monde aux alentours de l'hopital afin notamment de compter les pertes et de souffler enfin.
Au total les coalisés avaient perdus 1029 droïdes de guerre Krath à coté de cela 111 soldats du Ralroost, 158 impériaux et 234 mandaloriens étaient morts ou blessés. Les forces du schismes elles déploraient 4136 morts, 2731 prisonnier et blessés et plus de 900 disparus. Environ 1000 avaient  réussis à fuir la ville, ils ne seraient pas un danger, ils étaient en déroute, sans armes ni munitions. Le reste de la garnison s'était replié dans une forteresse au nord.

Erebus se posa sur le toit de l'hopital complètement exténué, il retira son casque laissant apparaître son visage pale et cerné de fatigue, en contrebas les hommes s'activaient pour s'occuper des blessés du moins pour ceux qui en avaient l'énergie... Le soleil commença à se coucher sur la ville en ruine, silencieuse, après 2 jours de combats acharnés la ville était sous contrôle Coalisé.

-Sanders, amenez des navettes et rapatriez nos blessés sur le ralroost pour les soigner, lorsque ceux que vous aurez ramené tout le monde là haut, vous enverrais des médecins à la surface pour aider ici.

-Compris Capitaine, combien on en à perdu?

-111 morts ou blessés, ramenez les tous et essayez de sauver ceux qui peuvent l'être.

-Et vous?

-Je vais bien, merci Sanders. Erebus terminé.

Une section de soldats du Ralroost s'étaient installés sur le toit de l'hopital, Erebus lui s'effondra de fatigue adossé au mur du toit.

"Erebus à Oldae, Mission accomplie, Erebus terminé."




Dernière édition par Veers le Dim 15 Jan - 1:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Dim 11 Déc - 2:04

Dark Erebus



Erebus était assis sur le muret du toit de l'hopital à observer les environs, en contrebas tout autour de l'hopital les nombreux prisonniers, assis, attendant leur sentence. Erebus avait fait plus de 2700 prisonniers, soit 4 fois plus d'hommes que n'en comptait sa force. Il ne savait pas quoi en faire à vrai dire, il ne pouvait les exécuter par acquis de conscience ni les relâcher pour le moment. Il avait envoyé les mandaloriens loyalistes pour prêcher auprès d'eux et voir si ils pouvaient parvenir à en rallier quelques uns au cas ou, peut être pourraient ils gonfler un peu les rangs après tout, si les mandaloriens étaient tant attirés par la gloire que ça, ils rejoindrais peut être les rangs des loyalistes. Erebus projetait de recruter le capitaine Vada'mee à l'avenir, le capitaine était des plus compétents et ses hommes l’étaient tout autant, cela permettrais notamment de regarnir les rangs du Ralroost avec des hommes de confiance.
Ses ennemis s'étaient repliés dans une puissante forteresse au nord, au total près de 3000 hommes retranchés dans une forteresse quasi imprenable datant de la grande guerre de l'hyperespace.



Pour l'heure il ne comptait pas attaquer et il savait que ces adversaires ne le feraient pas non plus, tout mouvement de troupes aux alentours de la ville serait immédiatement repéré par le Ralroost et bombardé intensivement, tandis qu'un assaut sur la ville serait très difficile grâce encore une fois au Ralroost qui pourrais fournir un important appui feu
combiné à la position avantageuse des défenseurs qui avaient préparé le coup. Vada'mee arriva derrière lui et l'interrompit dans ses réflexions.

-Seigneur nous avons reçus une transmission du seigneur Oldae, il vous félicite pour la prise de la ville et vous envoie plus de 3000 hommes, 4 batteries lourdes ainsi que 600 Nekghoules en renfort afin de prendre la forteresse.

-Dites lui de nous envoyer du ravitaillement supplémentaire pour 3000 personnes.

-Pourquoi Seigneur si je puis me permettre?

-Vous pouvez capitaine, ce sera pour nos prisonniers, je ne vais pas les laisser mourir de faim ou les exécuter.

-Sauf votre respect, pour certains une mort serait préférable afin d'éviter le déshonneur suprême d'être capturé.

-Et bien si certains d'entre eux souhaitent mourir faites en sorte de satisfaire leurs dernières volontés, pour les autres je ne compte pas les laisser mourir misérablement.

-Je respecte votre choix Seigneur.

-Appelez moi Démon, Seigneur ça fait vieux.

-Si vous préférez Démon,

-Lorsque nos renforts seront là vous en prendrez le commandement, Idaho restera ici à défendre la ville pendant que nous prendrons cette forteresse.

-Bien Démon.

-Ah et si vous cherchez du boulot on embauche sur le Ralroost, pensez y à l'avenir.

-J'y penserais merci, on se reverra en bas.

-Ah et Vada'mee je suppose que je suis une superstar chez nos adversaire, le terrible démon qui massacre tout sur son passage.

-C'est exact, ils vous craignent.

-Faites répandre la rumeur que le démon va bientôt répandre sa fureur sur la forteresse, et faites en sorte qu'elle arrive aux oreilles des défenseurs. Vous avez carte blanche

-Aucun problème Démon, nous les briserons.

Vada'mee se retourna et repartis avant d'être arrêté par Erebus.

-Ah et capitaine, des civils sont ils revenus dans la ville?

-Affirmatif Démon que voulez vous faire?

-Ne les tuez surtout pas ils n'ont rien à voir avec cette guerre.

-Bien démon, puis'je disposer?

-Vous pouvez, le Démon répandra la mort demain dans les rangs ennemis soyez prêts.

-Je le serais.

Erebus fit préparer le Ralroost au combat pour le lendemain afin d'en finir avec les forces du schisme sur cette planète, il demanda égallement à Roacle de produire une quantitié colossale de sa fumée noire dans un but bien précis. Il veilla aussi à tenir ses marcheurs prêts, ces machines avaient été décisives dans la bataille pour la ville et Erebus comptait bien s'en servir pour prendre la forteresse ou la détruire. Il se servirais aussi de sa propre image déjà très connue dans les rangs des forces du schisme le "Démon" ravagerais bientôt les rangs du schisme mais aussi leur esprit et ceux avant même d'engager le combat. La guerre psychologique était un moyen de pression efficace en tant de guerre et après tout quoi de mieux pour Erebus que d'être grandement mis en avant par ses adversaires? Tout les mandaloriens du schismes le connaissaient et bientôt tout les mandaloriens loyalistes le connaîtraient aussi, il était un symbole de mort, une silhouette mortelle avançant implacablement écrasant tout ses adversaire sur son passage. Une gloire jamais vue pour lui, une gloire qu'il avait toujours espéré.
Il descendit l'hopital et lorsqu'il sortit il fit en sorte d'être entourée de sa fumée noire, adoptant une démarche lente mais majestueuse et faisant virevolter sa fumée autour de lui, la faisant s'approcher très près des prisonniers mais aussi des soldats impériaux et des loyalistes. Tous avaient ce léger frisson qui les envahissaient lorsque la fumée les approchait, comme si il s'agissait d'un voile de mort implacable. Certains prisonniers reculaient même à son approche murmurants à leurs voisins à moitié paniqué:

-C'est le démon à ce qu'il y parait demain il va ravager la forteresse, d'après ce qu'on dit il aurait des dizaines de milliers de droïdes en réserve près à déferler sur la forteresse

Erebus traversa les alentours de l'hopital avant de rejoindre Carver et ses marcheurs, pour leur annoncer la nouvelle mission tandis qu'un groupe de prisonnier échafaudais un plan pour s'évader et aller prévenir la forteresse de la future attaque. En effet une section de loyalistes avaient eu le malheur de parler un peu trop fort d'une défaillance du Ralroost qui l’empêcherait d'être au combat pour les prochains jours ainsi que d'une dizaines de milliers de droïdes qui déferlerais le lendemain sur la forteresse et avaient également malencontreusement laissé un trou dans les rotations des gardes pouvant permettre à ses hommes de s'évader un triste hasard causé par Vada'mee.





Dernière édition par Veers le Dim 15 Jan - 1:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Lun 12 Déc - 3:08

Dark Erebus



Tout le pourtour de la forteresse était embrumé par une épaisse fumée noire, Erebus avait veillé à ce que toute la forteresse soit cernée par ce brouillard épais ce qui masquait ses forces et accroissait encore la pression dans le cœur des assiégés. Un groupe de prisonniers s'étaient évadés la veille et avaient rejoint la forteresse ce qui avait été pleinement planifié par Erebus, ils avaient colportés des infos complètement fausses aux oreilles des derniers hommes du schisme.
La forteresse disposait d'une tourelle turbolaser double qui pourrait être dangereuse pour le Ralroost, une fois distraite par autre chose ou même détruite Erebus ferait intervenir le vaisseau et pilonnerait la forteresse jusqu'à ce que ses troupes n'aient qu'à marcher sur des ruines fumantes avec quelques fois quelques ennemis.
Erebus avait autant de troupes que ses adversaires soit 2100 soldats mandaloriens, 600 Nekghoules, 500 droïdes de guerre Krath combinés à 4 batteries lourdes et 6 marcheurs de combat républicains. Face à lui 3000 défenseurs retranchés dans leur petite forteresse.

-Voilà le plan, je vais faire avancer une partie des droïdes de guerre krath vers la forteresse à découvert, cela devrait attirer les tirs de la tourelle turbolaser, Le Ralroost sortira d'hyperespace juste au dessus de la forteresse à ce moment précis pour pilonner intensivement la forteresse et plus particulièrement leur foutue tourelle, une fois cela fait on lancera l'assaut couvert par mes champs de fumée pendant que le Ralroost pilonnera la forteresse une fois là bas le Ralroost cessera les tirs de barrage et ciblera uniquement des cibles précise accompagné par nos chasseurs.

-Comment ferons nous pour avancer sous couvert des fumigènes? Rétorqua le chef des Nekghoules

-Je les ferais avancer moi même j'en ai le pouvoir, vous et vos lézards grimperez aux murs afin de les sécuriser rapidement, si vous rencontrez d'importantes poches de résistance faites appel au Ralroost il vous appuiera.

-Lézards?

-Oui j'ai cherché plus proche mais j'ai pas trouvé ça vous dérange?

-Je ferais avec, nous prendrons facilement le contrôle de ces murailles

-J'espère bien, Capitaine Vada'mee vos hommes entrerons dans la forteresse une fois les murs sous contrôle, vous pourrez compter sur l'appuie des chasseurs et du croiseur en cas d'imprévu.

-Compris.

-Alors en position, rejoignez vos troupes on à du boulot. Ralroost vous me recevez?

-Affirmatif!

-Vous êtes parés à débouler aux coordonnées prévues?

-Bien sur, les missiles sont prêts, moi aussi on va gagner ça vite fait et ce sera bon.

-Je suis d'accord, attendez mon signal Erebus terminé.

-Bon allez tout le monde se met en place on fait ça vite et bien et on gagne cette guerre!

Erebus qui était en haut de son marcheur depuis de nombreuses minutes s'étira longuement puis frappa le toit du marcheur avec son pied qui se redressa immédiatement, l'équipage de Carver ne s'était toujours pas reposé, ce dernier avait en effet estimé qu'ils n'avaient pas a le faire tant que la bataille n'était pas finie.

-Vous êtes prêts l'ancien?

-Toujours monsieur, la gloire n'attend pas.

-Je suis d'accord.

Erebus ordonna aux droïdes de sortir de la fumée pour se diriger vers la forteresse en chargeant, il savait qu'il les condamnait à mort en faisant cela mais cela permettrais au pire de détruire leur tourelle et au mieux d'un peu faire frémir ces défenses. Les droïdes se ruèrent vers la forteresse et la réaction du schisme ne tard pas à se faire attendre, la tourelle pivota et ouvrit le feu sur les droïdes qui furent pulvérisés un à un, Erebus les avait envoyé en formation écartée au maximum afin de limiter le nombre de droïdes détruits par tir et cela marchait bien, la tourelle n'en détruisait qu'n ou deux par tir et le droïdes atteindrais la forteresse sans difficulté.

-Maintenant.

Le Ralroost sortis d'hyperespace juste au dessus de la forteresse à quelques centaines de mètres seulement et se mis à délivrer toute sa puissance sur la forteresse et plus particulièrement sur la fameuse tourelle turbolaser qui explosa sous la décharge de missiles.

-En avant!

Erebus leva les bras et ce concentra pleinement, la fumée frétilla puis avança rapidement, plus vite même que les troupes. Il lui était devenu facile de déplacer sa fumée, mais autant en même temps demandait énormément de concentration et d'énergie, mais il y arriverais. La fumée progressait tandis que d'un coté les droïdes arrivés en bas des murs commençaient à ouvrir le feu sur les hommes en haut et de l'autre le reste des troupes avançaient vers la forteresse, couvertes par l'écran de fumée avançant avec eux. Pendant ce temps le Ralroost et ses chasseurs répandaient la mort au cœur de la forteresse faisant pleuvoir les tirs et les missiles sur les malheureux mandaloriens qui n'avaient rien pour riposter face au vaisseau. Quelques roquettes fusèrent vers le vaisseau mais elles se heurtèrent aux boucliers déflecteurs sans faire de dégâts.
Les Nekghoules atteignirent finalement les murs et commencèrent à les escalader à main nue. Erebus était impressionné par ces bestioles, ces atrocités étaient nées des Rakhgoules, des monstruosités qui s'étaient répandues dans les sous sol de Taris jusqu'à ce que Malak n'en vitrifie la surface. Ensuite ils avaient évolués, mutés et étaient devenus les Nekhgoules, des versions bipèdes bien plus puissantes que ne l'étaient leurs ancêtres et surtout bien plus intelligente, puisque capable de très bien parler. Leur voix était étrange, un mélange plus ou moins subtil entre une voix rauque et une voix spectrale. Erebus n'était pas pleinement enthousiaste à l'idée de travailler avec mais bon, si Oldae les lui avait fournis alors autant s'en servir, leur force physique serait peut être utile.
Rapidement les lézards finirent par atteindre le sommet des murailles et commencèrent à tailler en pièces leurs opposants au corps à corps switchant sur leurs armes à feux une fois les ennemis proches éliminés.

-Surprenamment efficace ces lézards vous trouvez pas Carver?

-Je ne sais pas si "lézard" est bien adapté mais il est vrai qu'ils le sont.

-Ils auront bientôt pris les portes à ce rythme là, à toute les troupes foncez en dessous des murs et préparez vous à entrer!

Tandis que la brume noire atteignait les abords de la forteresse les mandaloriens loyalistes en sortirent et se ruèrent en dessous des murs massés près des portes afin de se préparer à investir la forteresse.




-Seigneur, les commandes des portes sont détruites on ne peut l'ouvrir avec.

-Ah fais chier, écartez vous en! Bataillon Hammerhead en position devant la porte préparez vous à ouvrir le feu!

Les 5 autres marcheurs se déployèrent devant la porte et après quelques instants ouvrirent le feu sur la porte qui  après quelques seconde explosa complètement, ouvrant un trou béant dans le mur de l’édifice. Immédiatement les mandaloriens s'y engouffrèrent en masse, le but était d'établir une tête de pont de l'autre coté afin de pouvoir s'ne servir de base pour la prise totale de la forteresse. Les marcheurs leur emboîtèrent le pas et franchirent l'enceinte à leur tour, permettant de fournir un soutien de taille en terme de puissance de feu en réduisant au silence chaque position du Schisme. Erebus leva la tête et aperçut une pièce éclairée dans la tour principale de la forteresse, devant il vis plusieurs hommes en bel uniforme. Si c'était ce qu'il pensait il pourrait finir la bataille plus vite que prévu. Il se pencha dans le vide pour apercevoir Vada'mee en contrebas.

-Capitaine!

-Démon?

-Il y à une passerelle de commandement là haut! Je vais y aller je vous confère la commandement de toute les forces ici jusqu'à ce que je revienne.

-Compris je vais sur les murs le temps de...

Le capitaine n'eut pas le temps de finir sa phrase et fut attrapé par le harpon d'Erebus que le projeta au dessus du marcheur d'Erebus à coté de se dernier.

-Ici vous serez bien pour commander croyez moi, prenez soin de mes marcheurs hein?

-Compris démon.

-Carver désormais c'est lui qui commande compris?

-Compris monsieur, bonne chance là haut.

-Merci.

Erebus tendis son bras vers la tour et y tira son harpon qui l'y propulsa à toute vitesse. Il traversa la vitre et retomba lourdement au sol un peu plus loin. L'un des mandalorien tomba à la renverse essayant de saisir son arme tandis que les autres à moitié figés réalisaient à peine.

-C'est... c'est c'est c'est le démon!!

-Oui c'est moi.

Erebus se releva et se jeta sur le mandalorien le plus proche, lui plantant ses deux sabres dans le torse avant de se retourner et de lancer ses deux sabres sur les ennemis alentours qui furent tous décapités avant d'avoir pu réagir. Seuls quelques mandaloriens demeuraient vivants dont le commandant des forces planétaires du schisme. Erebus récupéra ses sabres et déchaîna sa foudre sith contre tout les mandaloriens sauf le leader qui demeura bien seul au milieu des cadavres des autres soit carbonisés soit décapités.
Il se redressa observant la mort régnante autour de lui avant de se tourner vers Erebus.

-C'est ainsi que cela s'achève donc démon.

-Une défense de la ville acharnée je dois le reconnaître.

-C'est comme ça hein? Vous allez tous nous massacrer pour que le "Justifié" règne sans partage sur les mandaloriens?

-Qu'il dirige ça je m'ne fiche, c'est pas mes affaires, par contre je remarque que tu as un très beau katana à ta ceinture.

-Il ne t'appartiens pas! Il a été forgé pour mes ancètres il y à plus de 300 ans! Jamais tes mains ne le toucherons démon!

-Il n'y a rien de personnel commandant, mais vous allez mourir car je suis le Démon et que telle est ma mission, et ce katana sera à moi comme celui de l’amiral.

Le Mandalorien dégaina son sabre mais fut immédiatement happé vers Erebus qui le coupa en deux avec son sabre en récupérant son katana au passage. Le torse de l'homme glissa sur la partie basse de son corps avant de retomber au sol suivis de prêt par le reste du corps. Erebus coupa la tête du buste et l'accrocha à sa ceinture avant de placer quelques charges explosives et après quelques minutes assis au bord du vide contemplant sauter dans le vide pour retomber au sol dans un petite onde de choc. Erebus s'avança vers son marcheur tandis qu'une explosion secouait la tour. au sommet duquel était le Capitaine Vada'mee dirigeant les troupes au combat vers les derniers combat semble t'il.

-Capitaine quelle est la situation?

-On les a poutré Démon! Les derniers survivants se sont enfermés dans les souterrains

-Parfait, j'ai ici un petit quelque chose ( il brandis la tête du commandant de la force du schisme ) qui les fera sortir.

-Je pense aussi.

-Disposez vos troupes autour des sorties éventuelles et attendez qu'ils sortent mais ne tirez pas.

-Compris, vous avez entendu? En position près des souterrains!

Erebus s'avança vers l'une des sorties et entra dans un des souterrains entouré par sa brume noire. Il descendit des escaliers et massacra 3 hommes qui étaient en faction ici avant de rentrer dans une sorte de hangar souterrain ou les derniers mandaloriens s'agitaient dans tout les sens pour préparer une éventuelle défense. Le hangar était rectangulaire et entouré par des passerelles à une dizaines de mètres de hauteur. Erebus élimina 3 autres gardes mais ne fut toujours pas remarqué, il s'appuya sur une des rambardes et siffla très bruyamment attirant l'attention des hommes présents dans le hangar. Il y en avait bien 5 ou 600 là dedans et tous se retournèrent et virent le démon entouré par sa brume noire, Erebus tapota sur son gantelet et les ''yeux'' de son casque devinrent rouges brillants. Personne n'osa tirer et Erebus Jeta la tête du malheureux commandant au milieu de la foule en contrebas avant de parler d'une voix spectrale nettement amplifiée par son casque.

-Je suis le Démon, nous contrôlons les sorties, si vous ne sortez pas dans les 2 minutes je fais gazer la pièce avec de la toxine de terreur qui soit vous fera vous entre-tuer à main nue soit vous plonger dans de cauchemars éternels, avant de lâcher sur vous les Nekhgoules qui au mieux vous tueront sinon ils vous dévorerons vivants. Ne soyez pas stupides comme votre commandant et rendez vous. Vous avez 1 minutes et 45 secondes.

Erebus se tourna et repartit par où il était venus, un téméraire tenta de lui tirer dessus mais Erebus dégaina son sabre et lui renvoya son tir en pleine tête sans même se retourner avant de remonter lentement les escaliers. Il sortis des souterrains et atteint finalement Vada'mee toujours sur le marcheur discutant avec le chef des lézards et Carver lui aussi sur la plateforme au sommet de son marcheur. Vada'mee releva la tête et vis Erebus arriver.

-Alors?

-Si ils ne se sont pas rendus dans 30 secondes on les gaze et j'envoie les lézards les bouffer.

-Je vous remercie de cette attention démon, lui rétorqua le lézard.

-Pas de soucis monsieur?

-Olik Tarsan, le chef des "lézards"

-Vous irais quand le gaz se sera dissipé je veux pas avoir à vous gérer dans un état second, faites gaffe certains pourraient vous résister, il y en à 5 ou 600 vous aurez de quoi manger. Ah et vous trouverez une tête au milieu du hangar, la touchez pas et ramenez la moi je vous prie.

-Aucun problème je vais rejoindre mes troupes et les préparer.

Tarsan fis volte face et repartis vers les troupes.

-Quelles sont les pertes capitaine?

-93 Nekghoules et 221 mandaloriens, c'est pas grand chose, en face il y a 2000 morts plus les 500 d'en bas.

-Parfait Capitaine vraiment parfait je vous refais mon offre sur le Ralroost vraiment vous venez quand vous voulez. Je retourne à la ville je vous y attend. AH et Tarsan c'est bon vous pouvez les gazer! Attendez 3 minutes et allez y ensuite.

-Compris démon, lui répondis le Nekhgoules avec un sourire carnassier.

-Ah au fait capitaine tenez.

Erebus jeta le Katana fraîchement récupéré dans les mains de Vada'mee qui le rattrapa en catastrophe et resta un moment figé le sabre en main n'en croyant pas ses yeux,

-C'est un bien trop gros présent c'est un trop grand honneur Démon je ne sais pas quoi dire.

-Merci suffira j'en ai déjà deux et vous avez bien bossé, prenez en soin.

-Merci démon j'en prendrais soin en votre honneur.

Vada'mee observa son katana sous toutes les coutures, une telle arme est si rare qu'elle est complètement inaccessible pour un simple capitaine comme lui. Jamais il n’aurait pu espérer un avoir une et en était des plus heureux. Erebus se dirigea vers un des fury stationné autour de la forteresse tandis que derrière lui résonnaient les cris des hommes du schisme, le gaz était entré en action.

Il rejoins rapidement l'hopital et comme plus tôt se posa sur le toit, seul assis sur le rebord. Il entendis une voix derrière lui qui l'interrompit dans ses pensées.

-Victorieux à ce que je vois.

Cette voix il ne la connaissait que trop bien, deux bras s’enlacèrent autour de lui tandis qu'elle s'asseyait à coté de lui.

-Tu sais Hélène, à force de gagner je vais finir pas me lasser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Mar 13 Déc - 4:26

Dark Erebus



-Oldae, ici Erebus, j'ai sécurisé la forteresse, la planète est sous contrôle j'attend les ordres à vous. Oldae ici Erebus vous me recevez? Oh bordel jamais ils répondent ces gens là.

-Allez laisse tomber il doit être occupé reviens ici.

Offre alléchante, elle était nue, la tête et les mains sur ses épaules et ils ne s'étaient pas vus depuis longtemps.

-Il faut que je le prévienne, je vais voir avec son nouveau chien de garde, Lafay je crois. Capitaine Lafay ici le Seigneur Erebus, dites à Oldae qu'on contrôle la planète. Lafay vous me recevez? Bordel mais ils foutent quoi avec les communications? Bon quand vous aurez fini de dormir vous préviendrais Oldae. Erebus terminé. J'espère qu'ils vont bien.

-Ne t'en fais pas pour eux, ils se débrouillerons très bien sans toi.

-Ouais et puis de toute façon je ne manquerais ce moment seul avec toi pour rien au monde.

"Agent 42X, activation"

Il se tourna vers elle et l'attrapa au cou et la plaqua violemment sur le lit avant de saisir un poignard entreposé dans la pièce et avant qu'elle n'ait pu réagir la poignarder à de multiples reprises dans l'abdomen. Ses yeux luisaient d'un terrifiant orange, il posa sa main sur la bouche d'Ilis pour l’empêcher de crier et tandis que son sang se répandait dans tout le lit son regard passa de la stupeur à la tristesse avant de définitivement s'éteindre. Il retira la lame de l'abdomen avant de lui planter un dernier coup dans la gorge afin de l'achever. Il se redressa et descendit du lit maculé de sang, surplombant le corps encore nue d'Ilis couverte de sang et gisant morte au milieu du lit.

-Agent 42X, mission accomplie.

Une silhouette sombre apparut derrière lui.

-Bravo seigneur Erebus, votre prochaine cible vous attend.

-Bien maître.

Il se rinça un instant puis enfila son armure avant de sortir de ses quartiers, traversant le vaisseau jonché de cadavres, il avançait inlassablement dans le vaisseau enjambant les corps au milieu du couloir sans vraiment y prêter attention. Il ouvris une porte et se retrouva dans un tout autre environnement, une forteresse sur une planète enneigée. La aussi il tomba sur une multitude de cadavres auxquels il ne prêta même pas attention, il avança et tomba sur une sections de soldats attendant à coté d'une porte fermée. Il connaissait cet endroit et savait ce qu'il y trouverait. Il fis un signe aux soldats et ces derniers partirent vers la cible principale qu'ils avaient ordre de retenir. Il se plaça devant la porte et tandis que les 42Z passaient derrière lui il l'enfonça d'un violent coup de pied révélant à lui Oriane Yann, la cible numéro deux. La brume noire s'étendit sur toute la salle la plongeant dans une quasi obscurité. La petite fille eut la bonne idée de se mettre dos au mur, mais ça ne la sauverais pas. Erebus se propulsa en l'air et retomba lourdement sur Oriane avant qu'elle n'ait pu réagir. Il l’attrapa au cou et lui brisa la nuque d'une simple pression avec son bras cybernétique avant de la laisser retomber lourdement au sol. Il dégaina son sabre et trancha sa tête qu'il saisit par une des lekku avec sa main droite avant de se rediriger vers la sortie.
Il sortis de la pièce et se dirigea vers l'emplacement de la dernière cible. Sur le chemin il croisa le cadavre de Desius, les bras coupés et égorgé accompagné par le cadavre de 49K, décidément une série de modèles ratés. Il atteint finalement le hangar de la forteresse ou il tomba sur les cadavres des 3 42Z, morts horriblement pour la plupart, à cotés de ça se succédaient tout un tas d’autres cadavres, les 47 et 48X notamment eux aussi dans de sales états. Face à eux la cible tenant difficilement debout, se tenant l'abdomen ou il avait manifestement été touché. La cible releva la tête et vis 42X approcher la tête d'oriane en main. Il jeta la tête d'Oriane aux pieds de la cible. Il sentit de la tristesse et des remord en lui, immédiatement suivis par de la colère.

-Vous aussi, Capitaine.

42X regarda un instant les corps inertes des 3 assassins passés avant lui, les modèles Griggs n'avaient pas été à la hauteur lui le serait. Il s'avança tel une machine vers son adversaire les deux sabres en mains et bondit sur lui engageant un duel au sabre entre les deux hommes. Le duel dura longuement, la cible était bien plus forte que 42X mais sa blessure et sa fatigue le rendait bien moins performant qu'il ne l'était normalement. Le duel continue jusqu'à ce que 42X parvint à couper le sabre de son adversaire en deux prenant l'avantage irrémédiablement. La cible fit un salto arrière et parvint à s'éloigner de 42X avant de lui asséner une puissante rafale de foudre sith clouant 42X sur place avant de projeter sur lui de puissantes flammes destructrices l'engloutissant dans un torrent de flamme à seulement quelques pas de la cible.
La cible souffla un coup pensant avoir gagné, une ombre se dessina dans les flammes et avant qu'il n'ait eut le temps de se préparer quelque chose se jeta sur lui et lui transperça le torse avec ce qui ressemblait à un bras cybernétique. L'ombre se dessina petit à petit, un corps carbonisé reposant sur un exosquelette de métal dont certaines pièces de l'armure avaient littéralement fusionné avec le corps à cause de la chaleur. Le visage complètement noirci cerné par des restes de masque à moitié fondu et réduit à un simple crâne métallique au milieu duquel brillaient deux yeux oranges. Il souleva le corps de son adversaire, son bras l'avait transpercé de part en part et il avait quelques os en main qu'il avait probablement arraché à sa colonne vertébrale au passage. D'une voix rauque ce qu'il restait de 42X déclama à son adversaire.

-Finalement je vous tue, ma famille est vengée, finalement le seigneur noir des Sith Dark Oldae n'est plus.

Dans un atroce bruit de chair déchirée 42X retira sa main du corps quasi mort de son opposant et le laissa tomber au sol dans une marre de sang avant de lui même tomber à genoux.

-Mission accomplie mon maître.

-Je te félicite 42X, ta contribution ne sera pas oubliée, tes frères rendront honneur à ton efficacité.

42X tomba sur le dos brûlé de toute part et tandis que ses yeux se fermaient d'autres passaient prêt de lui, ils ne calculèrent même pas son corps et se contentèrent de décapiter le corps sans vie de la cible en guise de trophée.

Erebus se réveilla en panique dans ses quartiers provisoires dans l'hopital, il était en sueur les yeux oranges brillants, essoufflé. Il sentit un corps se déplacer à coté de lui, Ilis.

-Qu'est ce qui t'arrive Adrian? Dit elle d'une voix fatiguée et inquiète.

-Non, non non c'est pas possible! Non!

-Ça va aller calme toi Adrian je suis là ça va aller.

Elle se hissa sur lui, son visage près de celui d'Erebus, permettant de le calmer petit à petit. Il se recoucha petit à petit tremblant et en sueur.

-T'en fais pas Adrian je suis là c'est fini, calme toi je suis là. Allez c'est fini, je suis là je suis là ce n'était qu'un cauchemar.

Il se calma complètement grâce à Ilis, au moins il ne serait pas comme il avait été avec Oldae la fois précédente. Il s'apaisa finalement tandis qu'Ilis le visage collé au sien le rassurait autant que possible. Il était tôt le matin, la nuit avait été courte comme toujours avec Ilis et il n'avait que peu dormi. Il se leva faisant fi d'Ilis et alla dans la salle d'eau sans même prendre la peine de s'habiller histoire de se rincer le visage un instant. Il fut suivis par Ilis elle aussi nue qui vins derrière lui le serrer dans ses bras.

-Des cauchemars hein?

-Ça fait plusieurs fois désormais, heureusement que tu étais là pour me calmer sinon j'aurais pu...

-Ça va aller ne t'en fais pas je suis là allez viens dormir encore un peu tu t'es battu pendant 3 jours tu as besoin de repos.

-Merci Hélène, j'ai prévenu Oldae de notre victoire?

-Oui tu l'as fait tout à l'heure mais il n'a pas répondu alors tu as contacté Lafay qui n'a pas non plus répondu.

-D'accord merci je me suis vu te tuer de sang froid sur ordre de Jadus.

-T'en fais pas ce n'était qu'un cauchemar, jamais tu ne replongera sous son contrôle je te protégerais. Allez viens te coucher maintenant.

-Erebus retourna se coucher suivis de près par Ilis, il aurait pu la tuer pour de bon si elle ne l'avait pas calmé, il demanderais à Oracle de voir si elle pourrais éviter ce genre de cauchemars, après tout si elle avait été conçu pour le contrôler elle pourrais peut être faire quelque chose. Il se recoucha pensif, Ilis dans ses bras.

-Et c'est toi qui te plaignait que je faisait du bruit en dormant? Dit elle en ricanant

Erebus rigola à l'allusion d'Ilis, il est vrai que la dernière fois ou elle avait eu ces cauchemars avec Erebus ) coté remontait à longtemps, lorsqu'ils étaient revenus du poing d'acier blessés, il se rendormit petit à petit, Ilis dans ses bras.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Jeu 15 Déc - 13:39

Dark Erebus




Assaut sur la forteresse Partie I: Le Vol du Démon



Erebus était dans son hangar, faisant les cents pas, face à lui, 70 Nekhgoules, 150 mandaloriens et une centaines de soldats du Ralroost. Il les avait réunis ici depuis des heures et avait fait en sorte que tous mange ensemble afin de tisser des liens entre les mandaloriens et Nekhgoules et les membres d'équipages du Ralroost. Ça avait bien fonctionné et de nombreux hommes du Ralroost avaient sympathisé avec les mandaloriens de Vada'mee et même avec quelques Nekhgoules étonnamment. Les hommes étaient intrigués par ces créatures, comme des enfants qui découvriraient un nouvel animal, ils les observaient sous toutes les coutures, discutaient avec eux et parfois même rigolaient avec eux. Après tout Erebus pourrais bien en garder quelques uns en plus de Vada'mee et de ses hommes. Tous étaient au garde à vous devant lui attendant le discours qu'il leur avait promis. Il se racla la gorge et commença, toujours en faisant les cents pas.

-Aujourd'hui est un grand jour, aujourd'hui nous allons détruire cette forteresse et ceux non pas pour le justifié ou pour Oldae mais pour nous. Depuis des jours 14 000 hommes sont bloqués par seulement 10 000 tout cela parce qu'ils sont planqués derrière un vulgaire bouclier. Aujourd'hui, 3000 hommes vont prendre cette forteresse, et ce parce que nous sommes les meilleurs, personne ne nous enlèvera ça, jamais, aujourd'hui à 1 contre 3 sans soutien extérieur, nous ferons flancher cette forteresse! Aujourd'hui nous prêtons le serment!

-Conformément à notre rang, tous sans exception!

-Sur le sang de nos pères sur le sang de nos fils, nous avons jurés de revenir victorieux!

-Même s'il nous faut mourir!

-Ceux que nous affrontons sont des pleutres et des lâche, planqués dans leur forteresse, derrière leur petit bouclier, cachés espérant être épargné par le démon!

-Nous en ferons de la poussière!

-La gloire n'attend pas les faibles ni les incompétents, et l'histoire ce souviendra, qu'un jour, 3000 hommes commandés par le démon ont affrontés et vaincus le bastion de Ruusan! Aujourd'hui débute une nouvelle ère pour nous! Car aujourd'hui nous rentrerons couverts de sang et de gloire!!!

-Ouais!! Rétorquèrent les troupes gonflés à bloc.

-Rappelez vous de ce jour mes hommes, car il vous aura vu devenir des légendes, nous sommes le bataillon Fantôme et ce soir nos ennemis dînerons en enfer. Tout le monde à vos postes préparez vous pour l’insertion sur mon ordre.

Les hommes rejoignirent leurs transports, Erebus avait prévu une opération coup de poing, il pénétrerais dans la forteresse seul dans un premier temps puis lorsqu'il aurait désactivé les boucliers les Ralroost dévasterais l'édifice avant de larguer les troupes en pleine forteresse. Il comptais aussi ouvrir les portes nord pour permettre aux forces du général Terold de servir à quelque chose éventuellement, cependant il savait qu'il gagnerais sans trop de difficultés, une fois à découvert la forteresse serait aisément pilonnable par le Ralroost. Pour l'heure le Ralroost était immobile à 30 000 mètres d'altitude au dessus de la forteresse, Erebus avait un plan des plus stupides et déraisonnable pour y accéder, la gravité. Sa vitesse lors de la chute ne dépasserais pas 200 km/h soit insuffisante pour être arrêtée par le bouclier, et son grappin faisait 100 mètre de corde, suffisant pour s'accrocher quelque part et ainsi amortir sa chute. Une fois sur place il n'aurais qu'à se frayer un chemin dans la forteresse pour neutraliser les boucliers, puis se trouver un endroit isolé dans la forteresse et laissé passer l'orage que le Ralroost allait déverser dessus. Tandis qu'il observait le vide au travers du bouclier du hangar Vada'mee vint l'accoster.

-Ce sera un honneur de servir à vos cotés une fois de plus Démon.

-Tout l'honneur est pour moi Capitaine, vos talents m'ont été vitaux dans notre victoire sur Charros IV, sans vous je ne l'aurais pas emporté. Au fait, mon apprenti Leo vous aidera lors de l'opération, il est doué et plus ou moins autonome mais si vous le pouvez gardez un œil sur lui.

-J'en prendrais soin comme s'il s'agissait de mon fils, j'attendrais votre signal pour intervenir, bonne chance démon.

Le mandalorien le quitta, laissant Erebus seul devant son destin, il fis quelques roues avec ses bras, s'étira puis après avoir soufflé un coup sauta dans le vide tête la première. Il sentait le vent frotter sur son casque le secouant à chaque instant, un air froid défilait autour de son corps en chute libre, il devait faire -30 en température ambiante mais la vitesse qu'il avait faisait passer cela pour du -80, il était en parti protégé par sa tenue mais il sentait tout de même le froid, il le sentait même très bien, il vis les nuages défiler autour de lui, uns à uns, il en traversa un autre qui le trempa complètement, avant de finalement voir au loin plus bas la forteresse dans toute sa splendeur. Un sacré ouvrage, très bien conçu, mais qui serait bientôt détruit, petit à petit le sol s'approchait, il dépassa la première montagne, il était proche du but, il dépassa une autre montagne, puis une autre, puis encore une autre.

-Général Terold?

-Seigneur?

-Je vais pénétrer dans la forteresse, lorsque j'y serais je vais abaisser le bouclier et tuer leur chef, une fois cela fait le ralroost et moi ferons un maximum de dégâts sur la forteresse et plus précisément sur l’entrée nord, il faudra que vous concentriez vos forces en ce point afin de passer les 3 lignes de défenses, qui auront été pilonnées par le Ralroost, afin de rentrer dans la forteresse.

-Vos forces ne répondent pas aux appels seigneur, que dois'je en déduire?

-Je sais, lorsque j'aurais fait du ménage il débarqueront dans l’enceinte de la forteresse et la défendrons des assauts adverses venant des flancs sud et ouest le temps que vous arriviez. Ça vous va?

-Ça me va, je met mes troupes en position. Terold terminé.

Il était temps, il tira son grappin vers le bas et s’accrocha à la plus haute tour de la forteresse. Le grappin se planta au sommet de la tour et        s'enroula petit à petit ainsi lorsqu'Erebus passa en dessous du point d'ancrage il fut projeté vers le haut et parvint de justesse à s’arrêter en plantant ses griffes sur la tour. Il se figea au sommet de la tour un instant afin d'analyser la situation. Il observa la scènes en bas, des hommes patrouillaient accompagnés par de nombreux tripodes républicains, il n'y avait pas que des mandaloriens d'ailleurs, plusieurs hommes avaient des uniformes républicains. Il aperçut ce qui semblait être le générateur de bouclier au milieu de la cour sous très bonne garde, 4 marcheurs et une cinquantaine d'hommes. Un changement de plan s'imposait, il devait attirer les troupes ailleurs et le commandant de la base l'y aiderais après tout il n'était pas précisé si il devait éliminer le commandant avant ou après le bouclier. Il dévala la tour puis sauta dans le vide avant de se propulser à l'intérieur à l'aide de son grappin, brisant une fenêtre au passage. Il avait emporté avec lui son fusil de sniper et son arme de poing cela pourrais lui être utile, autrefois il était un excellent tireur, restait à voir si il avait gardé sa superbe.

Il jeta un coup d'oeil dans le couloir, personne, il progressa lentement veillant à ne voir personne pour le moment. Il devait attraper un des gardes pour savoir ou se trouvait le commandant de la base et ainsi l'éliminer. Il fut exaucé rapidement quand il tomba sur une patrouille de 3 hommes qui avançait dans le couloir adjacent et qui donc finirais par le rejoindre. Il s'accrocha au plafond et attendis que la patrouille passe en dessous de lui, et tomba sur eux tel la mort incarné. Il saisit la tête du premier et la projeta contre le mur avant de décapiter les deux autres d'un seul mouvement de ses deux sabres. Le premier n'était qu’assommé et Erebus le saisit par le col et le traîna plus loin dans une pièce isolée. Le soldat se réveilla péniblement et vis devant lui Erebus accroupi la tête penché.

-Le, le , le démon?

-Oui, où est le commandant de la base?

-Je ne vous dirais rien!

Erebus déploya les griffes de sa main droite et en planta une dans le pied du soldat qui essaya d'hurler de douleur mais en fut empêcher par la main d'Erebus sur sa bouche.

-Chuuuut, tu vas me dire ce que je veux savoir sinon c'est autre part que je te les planterais.

Il libéra un tout petit peu de toxine de terreur que le soldat inhala sans s'en rendre compte.

-Je recommence, où est le commandant de la base.

Le soldat se mis à trembler, la peur s’immisçait en lui.

-Je je ne vous dirais rien.

-Nous verrons.

Erebus planta ses griffes dans la jambe gauche du soldat qui tenta d'hurler de plus belle mais en fut empêché par Erebus une fois de plus. Erebus fouilla le soldat et trouva une photo de famille dans sa poche, parfait. Il l'agita devant le soldat dont le regard changea tout de suite.

-Je vois que tu viens de Corellia soldat, je connais bien Corellia et plus particulièrement ce quartier, ta famille est innocente, épargne leur une terrible mort je t'en prie.

Erebus planta ses griffes dans la jambes droite du soldat qui se mis à pleurer,

-9ème étage, salle de commandement à coté du baraquement n°2, pitié ne faites pas de mal à ma famille.

-Je suis de Corellia aussi, faubourg est 3ème maison à coté de la ligne 37, il ne leur arrivera rien, maintenant je n'ai qu'une question à te poser, Si je te laisse vivant ici tu me promet de ne pas bouger et de ne pas prévenir les autres?

-Laissez moi vivre s'il vous plaît....

-Autrefois j'étais le capitaine de flotte Adrian Styneth, je te laisserais la vie sauve, mais si j'apprend que tu t'es échappée d'ici crois moi, toi et ta famille vous ne serez en sécurité nulle part dans cette galaxie.

-Je ne bougerais pas promis, lui répondis le soldat, apeuré et pleurant.

Erebus se releva et partis, il aurait pu le tuer mais il s'y refusa, ce n'était qu'un pauvre soldat engagé malgré lui dans un conflit dans lequel il n'avait aucune chance. Erebus descendit les étages uns à uns veillant à éliminer toutes les patrouilles sur son chemin, il y parvint très bien et ceux sans ce faire repérer pendant un moment et atteint finalement le fatidique 9ème étage. Comme prévu 3 baraquements côtoyaient la présumé position de Anton Ilmor'en, la cible prioritaire d'Erebus. Il nettoya les deux premiers baraquements en silence puis se dirigea vers la passerelle de commandement, une attentive écoute à la porte lui permis d'établir qu'il y avait Anton et au moins 4 autres officiers, le nombre de gardes était cependant inconnu, une inconnue fort fâcheuse. D'après le dialogue, le capitaine de la force expéditionnaire républicaine n'en faisait pas parti, il était au sol avec ses troupes et donc absent, mais Erebus devrait composer avec, les corps des gardes morts finiraient tôt ou tard par être découvert. Il tapa à la porte, attirant un des gardes derrière.

-Qui c'est?

-Le Démon.

-Quoi?

La porte explosa et fut propulsé à l'intérieur de la salle emportant le garde avec et l'écrasant contre le premier mur qu'il rencontra. Erebus s’engouffra dans la salle et massacra tout le monde à grand coups de sabre lasers, découpant torse tête et membres pour se frayer un chemin jusqu'à la cible. Les gardes tombèrent uns à uns le plus souvent sans avoir eu le temps de tirer, ceux qui eurent la chance de tirer ratèrent leur cible ou virent leurs tirs leur être renvoyé. La silence se posa dans la pièce, par terre une vingtaine de cadavres de gardes et face à lui le commandant Anton Ilmor'en. Le mandalorien saisit son arme et tenta d'ouvrir le feu mais son tir fut paré et en un instant Erebus le trancha le bras gauche, puis le droit avant d’asséner un violent coup de pied au pauvre homme le projetant contre un des murs.

-Commandant Anton Ilmor'en en vertu de mes pouvoirs je vous déclare, coupable de haute trahison. Le démon ne fais pas dans la peine de prison hélas pour vous.

Il attira le commandant à lui et l'empala sur son sabre le laissant tomber au sol, mort. Il coupa la tête d'un mouvement sec et rapide et l'accrocha à sa ceinture avant de se diriger vers la sortie de la passerelle. Les sirènes résonnaient dans toute la base et il n'allait pas tarder à avoir de la compagnie, il en eut plus tôt que prévu d'ailleurs et un commando républicain entra subitement dans la pièce suivis par leur fameux commandant, une homme plutôt grand, dissimulé derrière un casque.

-C'est le démon, c'est lui qui à détruit la station spatiale de Ruusan et c'est lui qui à tué le commandant planétaire sur Charros IV, il est aussi à l'origine de la mort de l'amiral Krivens!

-CV impressionnant n'est ce pas?

-Démon, votre série impressionnante s’arrête ici.

-Vous vous en sentez capable?

-Essayons.

Erebus dégaina et para les tirs successifs des commandos républicains en renvoyant un paquet au passage à leurs destinataires, il avança baissé et plaqua un des hommes contre le mur avant de lancer son sabre gauche sur les hommes à gauche, tuant les 6 d'un coup, pour ensuite se ruer sur la section à droite et les exterminer rapidement, le laissant seul avec le capitaine. Il asséna à ce dernier un violent coup de poing au visage lui arrachant son casque au passage et révélant son visage. Il le reconnut tout de suite, il en était sûr.

-Billy?

-Oui, c'est moi démon, et vous vous êtes qui?

-Je suis désolé Billy,

Erebus retira son casque et laissa apparaître son visage à son adversaire qui resta figé un moment comme choqué.

-Adrian? Mais qu'est ce qu'ils t'ont faits?!

-Je suis devenu ce que j'ai toujours combattu Billy, Dark Jadus a fait tuer ma femme et mon gosse et m'a transformé en ça jusqu'à ce que je m'en libère.

-Bordel Adrian tu te rend compte de ce que t'es devenu?

-Je sais Billy, mais c'est comme ça. La forteresse va tomber crois moi, ce n'est qu'une question d'heures. Prend un vaisseau et vas t'en, survis à ça.

-Tu sais très bien que je ne laisserais pas mes hommes ici!

-Billy, je peut faire en sorte que ton vaisseau passe le blocus et ce sera ta seule chance de survie, je ne peut pas te tuer, tu étais mon ami. Tes hommes sont condamnés, lorsque le bouclier tombera rien ne pourra les protéger de la furie de l'empire.

-Adrian, tu comprend pas, je les laisserais pas ici!

-Clarence ne mérite pas de te perdre, tes deux filles non plus, pars c'est ta seule chance ici, le schisme s’effondre, bientôt il ne restera rien de la rébellion. Je peut faire en sorte que tu survive avec une poignée de tes hommes, ça ne vaux pas le coup que tu meurt dans ce conflit Billy.

-Je n'ai pas le choix Adrian, tu n'abandonnerais pas toi non plus, tu placerais ton vaisseau face à la flotte adverse et te battrais jusqu'au dernier instant. Je dois faire de même, pour la République. J'ai fais un choix, et contrairement à toi je vais le respecter.

-La république nous a tous trahi Billy tu le découvrira bien assez tôt.

Erebus envoya un violent crochet droit à Billy Wagner qui tomba immédiatement dans les vapes. Il ne pouvait se résoudre à le tuer, pas lui. Ils se connaissaient depuis l'adolescence, ils avaient toujours combattus ensemble, mais là ou Adrian Styneth voulait un ligne plus autoritaire pour la république, Wagner avait toujours été un fervent défenseur de la liberté et de la démocratie. Malgré cela ils étaient restés amis jusqu'au départ d'Adrian pour l'Empire. Erebus l'observa attentivement puis souleva son corps sur ses épaules pour le mener à la plateforme n°4 de la tour ou était posé une navette républicaine. Il élimina les gardes et posa le corps à l'intérieur avant de déclencher le pilote automatique et de sortir juste avant le décollage.

-Sanders, Navette républicaine en sortie d’atmosphère, ne l'abattez pas laissez la partir.

-Pourquoi Capitaine?

-C'est Billy qui est dedans, je l'ai envoyé sur Corellia, je ne peut pas le tuer.

-Compris on va faire en sorte de maquiller ça afin que ça ne se voit pas qu'on l'a laissé passé Sanders terminé.

Le Ralroost fis mine de prendre en chasse la navette et tira un missile qu'il fit exploser juste derrière elle mimant un incident de tir, un petit temps suffisant pour permettre à la navette de passer en hyperespace. Erebus entendis des pas derrière lui, 2 sections de soldats le braquèrent.

-Rend toi fumier!

-T'es mort le Démon!

-Messieurs, j'espère que vous avez savouré vos victuailles avec appétit, car ce soir c'est en enfer que vous dînerais.




Dernière édition par Veers le Ven 16 Déc - 5:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Ven 16 Déc - 5:35

Dark Erebus




Assaut sur la forteresse Partie II: La furie du Démon.






Erebus quitta la plateforme, une montagne de cadavres derrière lui. Les alarmes résonnaient de toute part et partout les hommes s'agitaient pour soit rejoindre leurs postes soit chercher Erebus afin d’essayer de l'éliminer. Erebus traversa les couloirs uns à uns vers l'extérieur de la forteresse, il avait repéré une passerelle donnant sur un bâtiment qui lui même donnait sur le générateur de bouclier. Il se pressa et atteint finalement la passerelle en question, un endroit des plus dangereux, à découvert et vulnérables au tirs de marcheurs. Erebus souffla un coup puis s'y précipita essayant de la traverser le plus vite possible mais une fois au milieu il vis deux marcheurs lui couper la voie en détruisant la passerelle devant lui le bloquant sur place. Il tenta de faire demi tour mais reçu un tir de marcheur de plein fouet et fut projeté au sol 10 mètres plus bas se retrouvant au milieu d'une section de mandaloriens.
Il se releva le plus vite qu'il put et élimina les hommes autour de lui à grand coups de sabres lasers, avant d'être touché au torse et à l'épaule gauche, lui faisant poser un genoux à terre encerclé par une flopée de soldats.

-Rend toi!

-C'est fini pour toi!

Ses muscles se raidirent et ses yeux se mirent à briller.

-T'es mort crevure!

Il serra les poings et des éclairs commencèrent à s'accumuler sur ses bras, la force venait à lui en grande quantité, un flot constant et massif.

-Je suis le démon, l'ange de la mort, le spectre dévastateur et vous allez mourir.

Son poing frappa le sol avec une violence rare, projetant un colossal champ de fumée autour et repoussant les soldats ennemis de quelques pas, mais ce n'était que la première partie. Alors que la vague de fumée s'étendait toujours il répandis sa foudre au sol qui rapidement s'amplifia via le champ de fumée, créant une sorte de champ d'éclair en expansion autour de lui, une onde de choc électrique à la puissance colossale. Les soldats furent projetés en arrière puis foudroyés sur place tandis que les deux marcheurs se mirent à tituber, leurs équipages étant touchés par la foudre eux aussi. Erebus se projeta en l'air et s'accrocha au bâtiment avec son harpon afin de se projeter en l'air vers le générateur de bouclier toujours gardé par une masse colossale de soldats et de marcheurs lourds. Erebus s'accrocha à la tour principale et retourna à son sommet, dissimulé par la brume ambiante.

-Sanders vous aviez une idée tout à l'heure pour passer au travers du bouclier.

-Oui mais le guidage sera complètement aléatoire et vous risquez de prendre l'orage sur la tronche!

-Faites, il son nombreux et en état d'alerte!

-Compris Capitaine, mettez vous à couvert!

Erebus observa le ciel et compris immédiatement le plan de Sanders. Dans l'espace les torpilles à protons passaient au travers des boucliers à cause de leurs faibles vitesse, les missiles eux étaient bien trop rapides pour ça, d'ou le fait de les larguer purement et simplement depuis les hangar comme de vulgaires déchets. La vitesse accumulée sur la chute n'était pas suffisante pour être arrêté par le bouclier, ainsi les missiles étaient comme des grenades, explosant en touchant le sol avec un guidage des plus aléatoire. Les premiers missiles explosèrent un peu partout dans la forteresse, comme prévu le guidage était des plus aléatoire et certains missiles explosèrent sur la colline la plus proche, d'autres à l'extérieur de l’enceinte centrale. Mais certains parvinrent quand même à toucher la forteresse et les troupes avec, parvenant à faire de jolies trous dans les bâtiments et dans la cour. Le schisme réagit rapidement et arma ses canons de DCA pour tenter d'abattre les projectiles très lents à tomber, non sans un certains succès, faisant exploser de nombreux missiles en vol. Cependant la diversion avait fonctionné et Erebus pourraient en profiter un peu, il plongea dans le vide vers une des marcheurs et traversa de part en part ce dernier avant de se retrouver au sol le marcheur détruit au dessus de lui. A l'aide de la force il arracha les 3 jambes du corps et se servit des 4 pièces pour détruire les autres marcheurs, simplement en les projetant dessus. Il profita de la pagaille ambiante un instant et foudroya tout les gardes devant lui avant de déployer un colossal champ de fumée pour le déplacer aux alentours et ainsi couvrir ses actes un instant. Il s'approcha du générateur et saisit son sabre afin de découper une grande ouverture dans le blindage et y poser un détonateur thermique avant de reculer de plusieurs mètres pour aller s'accrocher au mur le plus proche et voir le générateur de bouclier exploser, faisant abaisser le bouclier.

-Ralroost bouclier tombé, bombardez les position ennemis! Terold, le générateur est détruit, si vous comptez attaquer vous pouvez maintenant.

-Ici le général Terold les troupes avancent vers les premières lignes adverses au nord!

Erebus fonça sur un des murs de la forteresse et s'y accrocha avant de le nettoyer complètement de toutes forces ennemis usant de ses sabres lasers. Il se plaça sur le rebord du mur et sortis son fusil de précision, l'heure du tir au pigeon avait commencé. Autour de lui les tirs de missiles du Ralroost s'intensifièrent et combinés aux tirs de turbolasers, détruisirent une à une les positions de dca adverses avant de switcher sur les positions d'artilleries et les rassemblements de troupes flagrants. Parallèlement le hurlement des Chasseurs Mark VI Impériaux se fit entendre et ils commencèrent à eux aussi à balayer les position mandaloriennes ainsi que les quelques chasseurs mandaloriens qui tentèrent sans succès de décoller afin de changer la donne. Le Ralroost lui fis son apparition et sa silhouette majestueuse se stabilisa à quelque centaines de mètres au dessus de la forteresse faisant feu de toutes ses batteries sur les forces adverses réduisant les positions au silence une à une. Erebus lui équipé de son fusil de sniper fit un carnage chez les forces du schisme, bien placé sur la façade nord, il put impunément éliminer les gardes uns à uns avec son fusil de sniper. Il vis les forces des positions sud est et ouest se diriger vers les premières lignes nord de la forteresse afin d'encaisser le flot de forces Coalisés qui affluait sur la position nord.

-Bataillon Fantôme débarquez dans l'enceinte de la forteresse maintenant!

Soudain un groupe de navette apparut dans le ciel et se posa au cœur de la forteresse, débarquant 200 hommes, suivis par un autre groupe qui fis de même et ainsi de suite, en quelques minutes le bataillon était au complet au sol, accompagné par les 6 marcheurs de la compagnie Hammerhead. Les pertes furent lourdes au début mais lorsque le bataillon fut finalement au complet au sol les hommes prirent d'assaut l'intégralité des installations au cœur du bastion central dont la grande tour d'ou était venu Erebus. Une fois cela fait les troupes se positionnèrent sur les murs conformément aux ordres. La forteresse centrale était sous contrôle, permettant au Bataillon fantôme de tirer sur les forces tout autour et donc de perturber leurs mouvements. Cette position était encerclée par les forces du schisme et donc soumis à des tirs de toute part, cependant elle permis de bloquer l'afflux de troupes vers le flanc nord du schisme et permis de les fixer sur place, facilitant l'avancée des troupes de Terold. Erebus tenta une sortie au nord en coordination avec un assaut de Terold, Il grimpa sur le marcheur de Carver et dirigea un assaut de 800 hommes sur les arrières du schisme qui fut complètement pris en étau entre Terold et Erebus et qui fut anéanti non sans avoir tout de même infligés de sévères pertes aux Coalisés. Cette manœuvre permis de faire la jonction entre les troupes du bataillon Fantôme et celle du général Terold qui fis rentrer quelques hommes dans la forteresse en renfort puis amorça une manœuvre en tenaille autour de cette dernière afin de soulager uns à uns les troupes dans le bastion central de la forteresse. Erebus quitta son marcheur pour se placer sur l'un des murs avec son sniper et ainsi assister ses troupes directement à la défense des murs. Vada'mee pris sa place sur le marcheur de Carver et coordonna les efforts de défense du coté Est assisté par Leo qui s'épanouissait pleinement au cœur du combat. Erebus lui avait fait cadeau d'une carabine légère et comptait sur son entrainement au tir pour faire la différence et ainsi tenir les murs avec les troupes. Le schisme acculé, tenta 3 assauts directs sur la forteresse mais ils furent repoussés par les efforts du Ralroost combiné à ceux des défenseurs permirent de repousser les différentes tentatives.
Erebus fis venir Vada'mee à ses cotés, il était temps d'en finir, un assaut frontal combiné à l'avancée des forces du général Terold permettrais d'enfoncer pleinement le dispositif du schisme.

-Capitaine, il faut en finir, regroupez les force sur le coté Sud du bastion, on va leur rentrer dedans!

-Compris! Nous en ferons de la poussière!

-Même s'il nous faut mourir!! Répondirent les hommes autour d'une seule et même voix.

-Bataillon Fantôme c'est l'heure de mériter votre salaire! En position.

Les troupes se massèrent près de la porte sud et au signal s'y engouffrèrent en masse et foncèrent vers les positions du Schisme faisant dégénérer la bataille en un violent corps à corps meurtrier, dominé par les forces d'Erebus qui anéantirent les forces du schisme, tandis que les forces de Terold achevaient les fuyards et les dernières positions sporadiques. Dans l'heure qui suivis les forces du schismes étaient vaincus, tandis qu'Erebus coupa en deux un des derniers leaders de la garnison sous les yeux de son bataillon qui l'acclama, hurlant toute sa rage et sa dévotion tandis qu'Erebus brandissait la tête d'Anton Ilmor'en en guise de trophée ultime. Des heurts se firent entendre plus loin les hommes avaient trouvé un Jedi blessé sous les décombres et l'avaient amenés aux pieds d'Erebus en guise d'offrande ou de divertissement au choix. Les hommes s'écartèrent laissant une dizaines de mètre autour des deux hommes. Le Jedi mobilisa ses forces et chargea Erebus à main nue qui se contenta d'esquiver le coup pour lui asséner un violent uppercut en plein visage lui faisant cracher quelques dents et enflammant la foule autour qui se mirent à scander le nom du futur vainqueur. Le Jedi se releva et chargea une nouvelle fois Erebus qui fis de même en envoyant un violent coup avec son bras droit en plein torse du Jedi qu'il traversa sans peine, emportant son cœur avec. Il souleva le corps du Jedi mort et se tourna vers Tarsan et ses lézards.

-Vous avez faim? Et bien prenez!

Il jeta le corps aux pieds des Nekhgoules qui le taillèrent en pièce dans un effroyable bruit de chair broyé largement couvert par les cris des hommes tandis q'uil écrasa la coeur de l'homme avec sa main métallique.

-Démon! Démon! Démon!

Erebus fis un tour sur lui même observant la foule autour de lui, des milliers d'hommes l’acclamaient, il ne s'était pas rendu compte de l'ampleur du phénomène qu’il avait déclenché mais une telle ovation ne pouvait que lui plaire, il leva le poing en guise de victoire et fut immédiatement suivis par ses hommes.

-Aujourd'hui nous rentrons en héros!

-Nos frères tombés nous honorent! Répondirent les hommes en chœur

-La victoire n'attend pas les lâches et les pleutres!

-Nous les avons écrasé! Nous avons vaincus une fois de plus! Par le courage et la dévotion envers le Démon!

-Bataillon Fantôme! Cette victoire c'est la votre!

Il salua une dernière fois ses hommes et quitta la foule toujours en délire qui scandait son nom en chœur pour rejoindre la forteresse bien plus désertée désormais. Il croisa Oriane et Leo restés seul à discuter, enfin Oriane semblait essayer de méditer tandis que Leo s'amusait à lui tirer les lekkus pour voir sa réaction, un véritable enfant. Mais Erebus le laissa faire, la scène était trop drôle pour s'en passer mais il avait autre chose à faire pour l'heure, il se posa sur le sommet de l'uns des murs et contempla un moment le paysage seul. Il avait fait un carnage avec son fusil de précision et ça le rajeunissait de savoir qu'il était toujours aussi bon tireur, il n'avait cependant pas eu l'occasion de se servir de son arme de poing qui lui était si chère mais ce n'était pas grave, rien que le fait d'avoir pu exploiter la pleine puissance de son fusil le rendait heureux. Il tapota sur son gantelet gauche et contacta Oldae.

-Mission Accompli, forteresse prise et cible éliminée. Erebus Terminé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Lun 19 Déc - 5:54

Dark Erebus



Erebus masqua son scepticisme derrière son masque, le plan était loin de le satisfaire mais il ferait avec. Étrangement il ne souhaitait pas en débattre, le fait que la vie d'Oldae et surtout d'Ilis soit mise en danger de la sorte le frustrait mais il n'en laissa rien paraître, du moins ne apparence, sous son masque son visage arborait une expression de visage proche de la colère et de l'indignation. Oldae ne le remarqua pas mais Ilis si, elle le regarda un moment comme pour décrypter ses pensées sans trop de succès. Erebus se tourna et quitta la tente se contentant d'hocher la tête avant de sortir. Il entendit des voix derrière lui tandis qu'il croisa Vada'mee dehors les bras croisés qui l'attendait probablement, adossé à une vieille barrière en bois. Il avait son casque à ses pieds laissant apparaître son visage, un brun aux yeux bleus, un cigare à la bouche, le visage fier. Erebus compris rapidement, il avait été désigné pour aller dans la faille lui aussi.

-Vous irez dans la faille vous aussi hein? lui dis Erebus un peu dépité

-Oh que oui démon, j'ai hâte, la gloire nous attend là bas!

-Surtout la mort qui nous attend, c'est stupide et suicidaire.

Le visage de Vada'mee changea, passant de la fierté à la stupeur.

-Étrange que cela vous déplaise, vous aimez prendre des risques avec vos hommes vous aussi, c'est ce qui fait votre talent.

-Les risques que je prend son calculés, et garantissent une victoire sans effusion de sang de notre coté. Ça c'est juste de la folie! C'est stupide!

Erebus s'avança à coté de Vada'mee s'accoudant sur la barrière, dos au reste du camp.

-Vous en faites pas je survivrais Démon j'ai eu un bon maître en la matière.

-Ouais si vous le dites, espérons que votre maître ait pas une soudaine envie de coller une putain de gifle à Oldae, ou non au Mandalore tiens!

La visage de Vada'mee changea du tout au tout dans la confusion il fis même tomber son cigare avant de se tourner vers Erebus choqué.

-Cet idiot est pas foutu de gagner une putain de guerre avec des gens comme vous sous ses ordres, c'est un idiot fini, vous mériteriez de commander cette armée, pas lui.

-Euh Seigneur il faut que...

-J'insiste, vous au moins vous savez gérer des hommes, et me dites pas qu'il avait moins de troupes parce que vous aussi vous aviez moins d'hommes sur Charros et sur Ruusan! Cet idiot mérite tout juste d'être en première ligne! J'ai perdu 120 hommes de mon vaisseau parce que cet idiot était un incompétent. Mais vous en faites pas, il aura pas tout l'honneur de la chose, vous aurez le droit au sabre de Cadera, vous le méritez pas lui.

-Oh misère...

-Quoi?

-Si il apprend que j'ai littéralement tout les katana lasers de ses ennemis je suis soit mort soit déclaré ennemi public si je refuse de les lui donner.

-Vous pourrez toujours venir sur le Ralroost vous savez qu'il y aura toujours de la place pour vous et 120 de vos hommes.

-J'y penserais merci démon.

-Vous êtes amis avec lui?

-Non, pas vraiment, disons que mon père n'était pas vraiment de son avis quand à la conduite que devait avoir l'Empire, et aujourd'hui son corps est divisé en deux dans l'espace près de Mandalore. C'est comme ça que les conflits se règlent, mon père a été moins fort et il l'a payé. Je suis là pour racheter l'honneur familial.

-Vous êtes sur que vous voulez pas devenir le nouveau Mandalore? Vous savez je peut très bien m'occuper du "Justifié", un malencontreux coup de sabre bien placé et hop c'est fini vous êtes le boss.

-Ça ne marche pas comme ça Démon tristement.

-Bof si vous voulez je peut m'occuper de vos rivaux aussi. Sérieusement le jour ou vous rêverez de plus grand, je serais là Capitaine pensez y, un jour je ne serais plus la marionnette d'Oldae et je pourrais agir comme je l'entend, ce jour là, si vous souhaitez prendre le pouvoir, je serais là pour vous aider.

-Merci démon, mon père sera vengé un jour. Pour l'heure mon ennemi est Cadera et je le réduirais au silence.

-Si nous survivons à cela la guerre prendra fin... Vous deviendrais le commandant du bataillon fantôme, 2500 hommes et Nekhgoules à votre service exclusif. Je veillerais à ce que ces hommes vous soient réservés.

-C'est un trop grand honneur Démon.

-Gardez les Nekhgoules avec vous, ces lézards sont d'une efficacité surprenante, si vous parvenez à vous procurer un Kandosii ou un Kyramud, ça vous fera une force puissante et vous pourrez caler tout le monde dedans, je vous filerais des droïdes de guerre Rakatas aussi.

-Comment je me les procurerais?

-Avec tout les sabres laser que j'ai croyez moi une fois revendus vous aurez de quoi faire.

-Merci Démon, merci pour tout, je vous laisse, on se verra sur le champ de bataille.

-Bonne soirée Capitaine, rappelez vous, traitez vos hommes comme vous traiteriez vos enfants et ils vous suivront jusqu'en enfer.

Le Capitaine partit laissant Erebus seul à contempler la paysage devant lui, de vastes plaines vertes, comme chez lui... Sur Corellia. L'échéance vers la mort de Jadus approchait, et avec elle viendrais l'indépendance d'Erebus vis à vis d'Oldae... Il commençait à mettre de cotés ses pions pour la suite, ses projets sur Rhen Var et un éventuel soutien de Vada'mee par exemple. Il ne connaissait pas exactement le système mandalorien mais il espérait faire arriver Vada'mee au pouvoir afin de faire de l'Empire mandalorien un allié fidèle. Il serait toujours lié à Oldae de par les 25 éliminations à accomplir mais c'est tout, il serait pleinement indépendant pour le reste. Il disposait des 3 jedis cryogénisés, de milliers de droïdes à son service et surtout d'Oracle ainsi que des dépouilles intactes du défunt Capitaine Eclipse et du maître Marek. Il avait de grands projets pour eux et Oracle serait la pièce maîtresse de son nouvel Empire. Ses légions de droïdes de guerre balayeraient bientôt ses ennemis et ceux qui se mettraient en travers de ses ambitions. Bientôt le Démon, le spectre ou le Fantôme comme les gens voudrons bien l'appeler, aura des statues en son effigie qui crèveront le ciel et marquerons l'éternité à jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Mar 20 Déc - 4:41

Dark Erebus



Le communicateur d'Erebus sonna et Sanders apparut, le visage paniqué.

-Capitaine, venez ici tout de suite on a un gros problème! Culverin vous attend! Sanders terminé.

-Oh merde quoi encore... Faut que j'y aille si Sanders dis que c'est important c'est que ça l'est!

-On à besoin de toi ici Adrian!

-Pas tout de suite alors que là haut ça urge, faut que j'y aille je reviendrais. Non toi Riley tu reste là!

Erebus quitta les rangs en courant sous les grognements de mécontentement de Riley et se dirigea vers l'arrière du front ou l'attendait comme prévu Culverin, aussitôt qu'Erebus eut pénétré que le vaisseau décolla en catastrophe vers l'espace sans même que le capitaine ne dise quoi que ce soit... Sanders était toujours très calme d'ordinaire était apparu paniqué, quelque chose n'allait pas.

-Tout sauf Oracle bordel, tout mais pas ça.

La vaisseau quitta l'atmosphère et atteignit le vide spatial rapidement, se dirigeant à pleine vitesse vers le Ralroost tout proche qu'il atteignit après quelques secondes. Erebus quitta le vaisseau à peine posé et fonça vers la passerelle, les alarmes résonnaient dans tout le vaisseau, les artilleurs fonçaient à leurs postes en vitesse, suivis par les munitionnaires qui trimbalaient les chariot contenant munitions et missiles qui se pressaient pour amener la précieuse marchandise à bon port. Afin de limiter les risques liés aux explosions le code républicain interdisait d'avoir les munitions directement dans les tourelles en permanence. En effet de nombreux Hammerheads furent perdus à causes d'explosions des munitions et les thrantas avaient donc été conçu pour éviter cela... Styneth avait bravé de nombreuses fois cette règle en gardant toujours de quoi tirer deux salves de missiles dans les casemates en permanence ce afin d'augmenter la puissance de tir en début de combat. Le reste était assuré par un système de Rail interne alimenté en permanence par des hommes sélectionnés pour leur endurance et leur force physique.
Erebus arriva finalement à la passerelle trouvant Sanders affairé sur une des consoles du vaisseau.

-Qu'est ce qui se passe?

-Contact hyperspatial Capitaine, flotte républicaine en approche on à pas le nombre exact mais au moins 6 navires ils devraient être là d'un moment à l'autre.

-Nom de dieu, transmettez aux autres vaisseaux et placez vous en formation défensive!

-Déjà fait Capitaine, on les attend.

-Parfait boucliers sur l'avant et tenez vous prêts.

-Les voila! hurla un des officiers de passerelle en charge des radars.

Soudain une flotte républicain sortis de l'hyperespace, 5 Thrantas accompagnés d'un Inexpugnable. Les inexpugnables étaient devenus rares et vieux mais leur puissance de feu était sans égal et surtout ils pouvaient coordonner le tir de plusieurs dizaines de vaisseaux en même temps rendant toute flotte accompagnée par un inexpugnable bien plus puissante...


( Image d'illustration )

-Non de dieu...

-Vous avez vu la taille de ce vaisseau? C'est gigantesque!

-Fermez la Sanders et préparez vous au combat. Capitaine Crawler, Amiral Anderson il faut concentrer les tirs sur l'Inexpugnable quel qu'en soit le prix!

-Je suis d'accord, si nous le laissons ses batteries lourdes auront raisons de nous.

Erebus s'immobilisa un instant devant la vitre de la passerelle, la flotte adverse n'avait pas bougé, comme si elle s'était arrêté de fonctionner, ça ne tournait pas rond.

-Ne tirez pas!

-Pourquoi? lui rétorqua Sanders étonné

-Ça n'a pas de sens, ils auraient du nous attaquer depuis bien longtemps or ils ne bougent pas, qu'est ce qui cloche?

-Ils chargent leurs armes!

-Ne tirez pas! Ils sont hors de portée de notre flotte qu'est ce qu'ils foutent?

D'un coup Erebus se figea de stupeur, au loin sous ses yeux ébahis la flotte de la république s’entre tuait, l'inexpugnable et 3 Thrantas prenaient pour cible les deux autres dans un combat des plus confus.

-Mais qu'est ce que c'est que ce bordel?

-Je sais pas Sanders mais on bougera pas, bientôt les deux Thrantas seront détruits et ça me vas très bien comme ça on verra avec le vainqueur.

Comme prévu par Erebus les deux thrantas explosèrent l'un après l'autre, écrasés par la puissance de feu de l'inexpugnable et des autres vaisseaux, laissant 4 vaisseaux face à la flotte impériale, Erebus fit pousser les moteurs du vaisseau afin de s’approcher de la flotte ennemi et ainsi tenter de comprendre la situation en contactant le commandant de la flotte ennemie.

-Capitaine républicain, ici le Capitaine de haute flotte impériale Adrian Styneth, commandant du croiseur de combat RA-87 Ralroost, à qui ai'je l'honneur?

-Salopard d'Styni, j'ai faillit pas te reconnaître, l'autre taré m'a dit que t'avais changé mais j'y croyais pas.

Non ça ne pouvait pas...

-Jimmy?

-Eh oui qui tu veux que ça soit? On a eu la visite de Griggs avec les autres il y à peu, lorsque j'ai su ou t'étais je me suis tiré avec ma flotte en faisant croire que je venais t'abattre.

-C'était quoi les deux croiseurs que t'as fait détruire?

-C'était ceux de Hornac, lui était là pour t'éliminer....

-Ca me fait plaisir de t'avoir Jimmy.

James "Jimmy" Valkrin était un commandant de flotte républicaine lui aussi, son Inexpugnable lui venait de ses ancêtres qui en se succédant dans l'armée avaient toujours pris le commandement du "Marteau du noyau" et qui donc se transmettaient le flambeau via notamment une légère corruption des fonctionnaires afin d'être sûr que le vaisseau resterait entre les mains familiales. Jimmy descendait en effet d'une sacré famille, combinant nobles Sluis Van et nobles de Corellia, le tout lié à une ligné de commandants de vaisseaux au service de la république. Sa famille avait toujours été plus ou moins dans l'illégalité, n'hésitant pas à soudoyer ceux qui posaient trop de problèmes dans l'administration, allants jusqu'à avoir fait assassinés un sénateur qui s'intéressait de trop près à leurs affaires. Jimmy n'avait jamais trop trempé là dedans, profitant simplement de son immense richesse pour se payer ce qu'il souhaitait... Ils avaient toujours discuté d'un possible passage à l'ennemi avec Styneth mais après la désertion de ce dernier il s'était découragé, en effet la propagande républicaine afin de ne pas ternir son image avait préférer déclarer Styneth mort au combat que dans les rangs ennemis. En lui même Jimmy était quelqu'un de fanfaron hors des champs de bataille, un infatigable séducteur notamment, il partageait aussi le don pour se faire remarquer avec Styneth, et sa franchise était encore plus poussée que celle de Styneth... Dans la république il se savait quasiment intouchable et en profitait amplement, sa franchise légendaire lui aviat donné une petite notoriété, à coté de lui Styneth était des plus sages. Derrière son visage quasi enfantin avec ses cheveux blonds bouclés se cachait un intrépide calculateur et un excellent stratège, lors des combats il devenait quelqu'un de calme et de posé, prenant toujours de prudentes décisions afin de sécuriser sa victoire avec le moins de pertes possibles. Ses plans prenaient toujours du temps à se faire, et ses victoires étaient lentes, mais propres et assurées.  

-Ecoute Jimmy j'ai une bataille à livrer, le schisme du combattant vis ses dernières heures et il faut que j'en finisse, on se vois après la bataille. Styneth terminé.

-Pas de soucis mon pote! Valkrin Terminé

-Une patte ce Jimmy tu trouve pas Emil?

-Ouais c'est clair, je fais préparer le vaisseau pour le retour?

-Oui je dois retourner à la surface j'ai une bataille à livrer.

-Capitaine, le Kyramud à décollé et il est en haute atmosphère mais il ne répond plus! hurla Gel'non l'officier chargé des communications.

-Mettez vous sur le signal du commando et passez les moi!

-Ici le sergent Kalirias, on à pris la passerelle mais les troupes du schismes nous ont encerclées! On ne tiendra pas longtemps!

-Ici le Démon j'arrive tenez bon! Oracle déployez vos droïdes et venez avec moi on y va!

-Bien maître.

Erebus fonça vers le hangar ou l'attendait une navette chargée de droïdes de guerre Rakata, immédiatement suivis par Oracle et tandis que la navette décollait Erebus contacta Oldae.

-Oldae, le Kyramud à décollé mais le commando est submergé par les troupes du schisme qui ont réussis à embarquer! Demande autorisation d'intervenir pour maintenir le contrôle du vaisseau.

-Autorisation accordée

-Si jamais le commando s'ne est pas tiré j'aurais besoin d'aide pour contrôler le vaisseau demande autorisation d'amener Oracle. Je sais que cx'est dangereux mais je peut pas en prendre le contrôle seul.

Le sith hésita longuement, Erebus sentait que la décision ne lui plaisait absolument pas et que dans tout un tas d'autres situation il aurait dis non.

-Si elle est sous bonne garde.

-Elle le sera,

-Qu'est ce qu'il s'est passé l'à haut?

-Une longue histoire passionnante que je m'empresserais de raconter quand j'en aurais le temps mais là je dois vous laisser, bonne chance au sol et prenez soin d'Ilis et de Riley s'il vous plaît.

-Que la force soit avec vous.

-Alors non, là j'aimerais bien que la chance soit avec moi! Mais merci j'y penserais.

Erebus coupa la communication tandis que la navette se plaçait sur un des sas du vaisseau.
La porte s'ouvrit et les droïdes se déployèrent en direction de la passerelle suivis par Oracle et Erebus, Erebus avait rendu le fusil et l'arme de poing à Oracle afin qu'elle puisse se défendre contre les mandaloriens croisés. la progression fut fulgurante et les couloirs menant à la passerelle furent complètements nettoyés malgré la perte de nombreux droïdes. Une fois arrivés à la passerelle le groupe ne put que constater la mort du commando, tués avant qu'Erebus n'ait eu le temps d'arriver, seul demeuraient quelques hommes du schisme qui furent balayés par les droïdes Krath laissant la passerelle jonchée de cadavres et déserte.

-Oracle sur ces consoles, il faut trouver le moyen de reprendre le contrôle du vaisseau.

-C'est fait maître la vaisseau est de nouveau sous contrôle.

-Faites un check up du vaisseau.

-Hyperdrive, boucliers, armement et navigation hors service, seuls demeurent la propulsion et les systèmes de survie.

-Bien, j'ai le contrôle du vaisseau maintenant?

-Oui maître vous l'avez.

-Bien, sortez du vaisseau avec les droïdes et rejoignez le Ralroost.

-Maître vous n'avez que peu de chances de survivre au crash, vous devriez partir.

-Le système de navigation est mort, il faut diriger le vaisseau manuellement jusqu'à la fin, je m'en occupe, rejoignez le vaisseau Oracle.

-Bien maître, bonne chance.

Oracle claqua des doigts et les droïdes se remirent en marche vers la sortie suivis par leur Maîtresse, 2 minutes plus tard ils atteignirent la navette et repartirent laissant Erebus seul sur le vaisseau. Il orienta le vaisseau vers la planète et contacta Oldae. Dans l'hologramme apparut Oldae et derrière lui Ilis.

-Le commando est mort et les systèmes de navigation assistés sont hors service, je vais devoir faire écraser le vaisseau manuellement.

-Faites le.

-Non Adrian il fau...

-Ne t'en fais pas Ilis je survivrais.

Il sentait la tristesse en elle, mais il n'y avait pas d'autres solutions.

-T'en fais pas j'ai déjà fait pire que ça, je survivrais je te le promet. Et par contre Oldae je sais que vous l'avez giflé la dernière fois alors vous avisez pas de recommencer sinon je fais écraser le vaisseau en plein sur vous!

Erebus coupa la communication, il avait la planète face à lui, droit devant, il était orienté aux bonnes coordonnées et n'avait qu'à plonger dans l'atmosphère. Il poussa la manette des réacteurs à fond tandis que le vaisseau accéléra brutalement et entra dans l'atmosphère.




Dernière édition par Veers le Dim 15 Jan - 1:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Sam 24 Déc - 10:43

Dark Erebus



Des flammes sortaient par tout les interstices de l'épave, chaque ouverture, chaque vitre était léchée par des flammes venant de l'intérieur, tandis que ça et là quelques petites explosions retentissaient.
Une main explosa ce qu'il restait d'un carreau vitré, noirci par les flammes, en passant au travers, elle palpa la plaque métallique autour et y trouva une poignée qu'elle tourna puis re-rentra par ou elle était sortie. Quelques secondes plus tard une jambe vint arracher la cloison au reste du vaisseau et l'envoya à quelques mètres plus bas. La main suivis par son bras finis par ressortir s'accrochant au blindage, crantant ses griffes au plus profond du métal afin d'avoir la meilleure prise possible. S'en suivis un autre bras qui s'accrocha de l'autre coté de l'ouverture, enfin dans un effort physique ultime Erebus parvint à sortir de l'épave du vaisseau.
Peut avant le crash il s'était propulsé le haut possible dans le vaisseau afin d'être le plus loin possible de l'avant du vaisseau qui serait le premier à toucher le sol, aidé par son grappin il avait réussi à atteindre un point plus ou moins élevé du vaisseau avant le crash le protégeant d'une partie du choc. La moitié du vaisseau était encastré dans le sol et des pièces détachées avaient été dispersées à des centaines de mètres à la ronde, partout des réacteurs, tourelles, plaques de blindage jonchaient le sol dont la terre était complètement noircie par l'impact. Autour des cadavres carbonisés ou broyés pour la plupart jonchaient le sol, parfois écrasés par des plaques de métal, parfois noircis par les flammes qui les consumaient encore. Une horrible odeur de chair grillée se mêlait à celle du métal fondu, celle de la terre brûlée ainsi qu'une vague odeur de carburant brûlé qui causait de petits foyer de flammes un peu partout autour de l'épave. Le mastodonte s'était écrasé en long dans la faille, dans son endroit le plus large, ainsi il ne bloquait pas complètement la faille, laissant 8 mètres à gauche pour pouvoir passer et s'étalant sur 300 mètres de long dans la faille. Partout sur des kilomètres dans la faille et même un peu autour régnait un épais nuage de fumée grise foncée qui limitait la visibilité à quelques mètres seulement

Erebus se laissait tomber quelques mètres plus bas avant de se relever pour regarder tout autour de lui. Son casque avait fondu par endroit lui donnant ( au casque ) une sorte de sourire malsain terrifiant ainsi que des yeux exorbitants et difformes accentuant encore le coté terrifiant d'Erebus. Il avait une pièce métallique enfoncée dans la cuisse droite qui la traversait de part en part, et une autre dans l'épaule droite. Mais ce qui attira l'attention d'Erebus était son bras droit, tout la peau avait fondu laissant à nue un squelette métallique sur lequel on discernait encore les muscles humain du bras à moitié noircis par la chaleur et les flammes sur lesquels brillaient des pistons et autres mécanismes métalliques. Sa tenue avait à cet endroit et jusqu'à sa clavicule intégralement brûlée, seul demeurait de la clavicule au coude des os métalliques surmontés par les muscles à moitiés carbonisés eux même complétés par divers dispositif métallique qui eux étaient restés en bon état. Son avant bras lui était resté plus ou moins identique, le gantelet était cependant trop endommagé et hors d'usage tandis que les morceaux de chair qui le reliait au reste du bras ( en plus de la fixation synthétique ) étaient eux aussi noircis par les flammes. Il bougea son bras et l'observa sous tout les coutures découvrant finalement sa vraie composition dont oracle parlait. Il ouvris et referma sa main plusieurs fois afin de vérifier que tout allait bien, puis bougea son bras observant les mécanismes à nus en action dans un petit bruit de piston. Son bras droit était en fait composé d'os en métal surmontés de ses muscles normaux eux même améliorés par divers mécanismes métalliques sur lesquels étaient posé une couche de peau afin de donner l'illusion d'un bras normal. Ce mécanisme se poursuivait sur toute la clavicule droite jusqu'à la jonction avec la colonne vertébrale qui d'après les dires d'oracle était de toute façon elle aussi métallique. La douleur était elle atroce, répandue sur tout le bras jusqu'à la clavicule et ce combiné à celles de plusieurs brûlures dans tout le corps ainsi qu'au 2 pièces métallique enfoncées respectivement dans son épaule droite, et dans sa cuisse droite. Il observa le reste de son armure ou du moins ce qu'il en restait... Les parties en tissus qui avaient brûlés étaient noircis par les flammes tandis que son plastron en métal était complètement déformée, cabossée et trouée par endroit. Le filtre à air de son masque était endommagé et accentuait grandement le bruit de sa respiration, lui donnant un coté mécanique bruyant que toute personne près de lui pourrait très bien entendre. Par chance la pièce métallique dans son épaule droite avait en partie été arrêtée par l’imposante épaulière qu'il portait ce qui lui permettait de garder l'usage de son bras droit dépecé. Enfin ses deux gantelets étaient défectueux et libéraient petit à petit leur réserve de brume noire autour d'Erebus, son harpon lui semblait fonctionnel mais son communicateur était hors service. Sa blessure à l'abdomen elle venait d'une mauvaise chute pendant le crash, il s'agissait d'une entaille plus ou moins profonde qui ravivait une vive douleur en lui à chaque mouvements, mais il ferait avec il avait connu pire. Il retira le morceau de métal enfoncé dans sa cuisse mais ne retira pas celui dans son épaule, il avait peur de créer un dysfonctionnement dans son bras mécanique ce qui lui causerais de gros soucis ce dernier fonctionnant encore uniquement grâce à l'épaulière d'Erebus qui avait encaissé en partie le projectile. Ses os métalliques feraient le travail le temps nécessaire, enfin il espérait.

Il observa son environnement et ne distingua que fumée et cadavres, dans l'atmosphère résonnait de temps à autres quelques cris de douleurs ou d'agonies, ponctuant le bruit du brasier ambiant combiné à une légère brise qui ne dégageait absolument pas les environs de l'épaisse fumée qui régnait partout. Il devait retrouver Ilis et le Capitaine mais il ne devait pas non plus oublier Cadera et s'assurer qu'il était bien mort ou le tuer manuellement dans le cas contraire. Mais d'abord Ilis, le Capitaine et Riley c'était sa priorité. Il leva sa main gauche et après s'être concentré la ferma faisant se déplacer derrière lui sa brume noire, et repoussant la fumée plus loin dégageant un peu son champ de vision. Il se rendit compte que l'endroit était un véritable charnier et que des centaines, peut êtres même des milliers de corps étaient autour. Il commença à marcher, la brume noire dans son sillage, vers la sortie de la faille coté Coalition, il s'était écrasé en plein dans la formation du schisme et il devait traverser le charnier en direction des lignes Coalisée si il voulait retrouver des visages familiers. Son bras droit le faisait atrocement souffrir mais il devait passer outre, la journée n'était pas fini. Il se retrouva seul au milieu des débris à moitié fou à hurler à tout bout de champ jurant dans tout les sens, exprimant un mélange de colère, de lassitude et de fatigue
Il s’arrêta après une centaine de mètre, autour de lui résonnaient des cris et des bruits de pas lourds ponctués par des bruits de chair déchirés, une sorte de souffle résonnait ponctué par des rugissements et des sifflements, soit la faune locale était devenu des plus coriaces soit c'était Riley mais une chose est sûre un prédateur rodait dans les environs.

-Riley!

Un dernier cri s'éleva interrompu par la mort probable de son émetteur ainsi qu'un bruit d'os brisé, devant Erebus au milieu de la fumée deux terrifiants yeux rouges brillèrent, des pas lents froissant la terre calcinée firent approcher la lueurs des yeux de Riley vers Erebus. Sa tête d'ordinaire noire était quasi complètement rouge du sang de ses victimes. Il s'approcha prudemment de son maître, tenant un buste arraché dans la main gauche. Le prédateur pencha la tête à plusieurs reprises, examina son maître en long en large et en travers. Erebus posa un genoux à terre et tendis sa main vers la créature qui s'avançait petit à petit. Le monstre atteignit finalement la main et Erebus la releva avant de gratter brièvement le crane de la bête. La bête grogna puis fis volte face avant de s’arrêter plus loin attendant son maître qui se releva et la suivis. Riley semblait savoir où il allait et ne s’arrêtait même pas en chemin pour dévorer des cadavres qui l'étaient déjà. C'est à peine si elle rugissait pour éloigner quelques téméraires charognards qui fuyaient dés qu'ils l’apercevait, c'était la nourriture de Riley, et c'est pas quelques misérables créatures qui lui la déroberais, les Tuk'ata étaient  déjà de véritables super prédateurs seuls, en meute aucun autre animal n’était suffisamment fort pour pouvoir les défier sur leurs terrains. Les rares introductions de ces bêtes ailleurs que sur Korriban avaient conduits à de véritables massacres et des disparitions d'espèces à la pelle. Elle s’arrêta finalement près d'un corps inconscient à des centaines de mètres du lieu du crash. Erebus la reconnus immédiatement, il s'agissait d'Ilis. Il accouru comme il le put à ses cotés et la pris dans ses bras afin de vérifier son état de santé. Elle allait bien, elle n'était qu'inconsciente. Il la souleva sur ses épaules et la porta un peu plus loin dans un endroit ou la fumée se faisait déjà plus rare. Elle n'aurait pas besoin de lui pour s'éveiller, elle n'était que sonnée. Il la posa dos contre la falaise délicatement puis se releva et se tourna vers Riley.

-Toi tu reste ici et tu veille sur elle, lui dit il en pointant du doigt le sol a ses pieds pour lui faire comprendre l'ordre.

La bête qui manifestement avait compris l'ordre protesta en rugissant bruyamment, Erebus foudroya le sol devant elle ce qui la calma instantanément lui faisant comprendre qu’elle n'avait d'autres choix. Riley tourna sur lui même puis se coucha près d'Ilis enroulé sur lui même grognant toujours en guise de protestation. Il amena le torse arraché près de sa gueule et commença à le dévorer. Erebus se tourna et repartit, il devait retrouver Vada'mee et Cadera, sauver l'un et tuer l'autre. Il retourna au cœur du charnier scandant le nom de son capitaine favoris, n'ayant pour tout réponse que de vagues râles lointains de souffrance sinon le bruit habituel des flammes et de la légère brise faisant voler un peu de terre. Il s'avança au milieu des corps, retournant près de l’endroit où il avait trouvé Ilis, tout autour la plupart des corps de soldats étaient dévorés, Erebus connaissait le coupable, la voracité de Riley n'avait de limite que la quantité de nourriture à disposition. Il continua son chemin, hurlant le nom de son capitaine au milieu des morts, il pensa aussi à Oldae et à Desius qui avaient aussi été engagés dans la bataille, il faudrait qu'il essaye de les retrouver eux aussi. Il déambula encore et encore au milieu du chaos ambiant, passant à cotés de cadavres qu'il ne regardait même plus, il continuait à crier seul au milieu des décombres cherchant son capitaine, essayant de le retrouver par tout les moyens. Il s’arrêta un instant et compris qu'il ne le retrouverais peut être pas, il observa le champ de bataille autour de lui ne voyant rien de plus que d'habitude derrière lui la traînée de brume noire le suivais toujours, il savait que son apparence actuelle accentuerais son coté monstrueux acquis auprès du schisme et bien devant mobiliser toute ses ressources pour ne pas hurler de douleur ça lui allait bien comme ça, les rares survivants qui l'avaient vus passer amplifieraient encore le mythe. Il entendis des pas derrière lui, puis autour de lui. Il pris ses deux sabres en main et se figea attendant de voir l'évolution de la situation. Un petit groupe de survivants du schisme l'encercla bientôt, au moins 6 hommes loin d'être suffisant pour l'abattre même dans son état. Il fis propager la brume noire qui le suivait et un rire maléfique se répandis dans la zone, résonnant tout autour.

-Ahaha, vous pensez être à la hauteur?

-Abattez le! Pour Cadera!

Celui qui prononça l'ordre fut happé au milieu de la fumée et les 5 survivants reçurent chacune un membre de leur commandant en cadeau. Ça n'en découragea qu'un qui partit en courant, les autres ouvrirent le feu au cœur de la fumée mais Erebus n'y était plus depuis longtemps déjà. Du haut d'une plaque de métal derrière la section il foudroya 3 des hommes et se rua sur le quatrième qui était peut être le plus terrorisé des quatre. Il le plaqua contre la bord de la falaise et le souleva d'une main à plusieurs centimètres au dessus du sol. Il ressentait l'étendu de sa terreur et s'en délectait, sa respiration ainsi que son bras droit laissant apparaître ses muscles et ses os métalliques aidaient bien à cela.  

-Où est Cadera.

-Je je je ne sais pas! Je le jure!

-Mensonge. ( Il resserra son étreinte sur la gorge du soldat )

-Il.... est au nord du site du crash... pitié.... laissez...moi...vivre.

Erebus le laissa retomber au sol et se tourna, se dirigeant vers le nord, derrière lui l'homme qui saisit la dernière once de courage en lui attrapa un blaster proche et visa Erebus. Ce dernier activa son sabre au dernier moment et renvoya le tir dans le thorax du tireur qui s’effondra, mort. Il repartit, déambulant vers le nord et la supposée position de Cadera, la faille n'était pas large, si Cadera était vraiment là bas il le trouverais. Il repassa devant l'épave du vaisseau toujours en train de brûler ardemment, il n'y prêta qu'un regard et poursuivis sa route vers la cible. Ses blessures le faisait de plus en plus souffrir et il devait faire un effort colossal à chaque pas pour avoir une démarche naturelle et ne pas boiter. La douleur sur son bras était devenu presque insupportable, entre les chairs brûlés sur tout le bras et la pointe en acier planté dans son épaule il avait un mal fou à l'ignorer. La blessure à l'abdomen elle se faisait de plus en plus pressante et il fallait qu'il en finisse vite. Il traversa la champ de bataille dans l'autre sens, la fréquence des cadavres étaient moindre et surtout ils étaient généralement intacts, Riley n'avait pas eu le temps de passer par là  encore. Il regardait vaguement les corps tous étaient du schisme, normal pensa t'il, le schisme avait du perdre des dizaines de milliers d'hommes dans l’opération. Il entendis plusieurs rafales de tirs devant lui, qui s'interrompirent après quelques secondes, il s'avança et tomba sur une section du bataillon fantôme qui venait d'éliminer plusieurs hommes du schisme. Les hommes se tournèrent et le virent arriver se levant immédiatement et le saluant.

-Démon! C'est un honneur chef!

-Quel est l'état du bataillon?

-On est tous vivant plus ou moins, on s'est replié quand on à vu le vaisseau arriver.

-Parfait, vous avez une idée des forces du schisme en présence?

-Oui quelques hommes se sont regroupés au nord, près de Cadera, ils préparent la retraite vers la ville probablement. Il doit pas rester grand monde ici, la plupart des survivants doivent déjà s'être repliés vers la ville.

-Il faut qu'on empêche l'armée du schisme de s'en tirer, vos communications fonctionnent?

-Affirmatif.

-Envoyez 200 hommes au sud, éliminez les derniers survivants ennemis et occupez vous des blessés, essayez de retrouver le Capitaine j'ai pas encore réussi à le retrouver. Laissez 400 hommes en faction ici et établissez une ligne de défense éliminez les hommes du schisme qui vous croiserez et qui tenterons une sortie.

-Et le reste du bataillon?

-Sortez de la faille et progressez sur les hauteurs jusqu'à l’embouchure nord, là établissez un périmètre et éliminez les forces du schismes qui tenterons d'en sortir. Il faut en piéger le plus possible

-Compris démon, on se met en route!

Le sergent saisit son communicateur et retransmis les directives au bataillon, Erebus distingua au sommet des falaises des centaines d'hommes qui au pas de course se dirigèrent vers le nord tandis que certains descendaient en rappel et se mettaient en position ici même, s’abritant derrière chaque bout de métal ou chaque butte de terre. La discipline du bataillon se mettait en place, le schisme était condamné. Erebus franchis les lignes et se dirigea vers le nord croisant au passage quelques hommes du schisme qu'il élimina sans soucis majeurs. Il s’arrêta et vis au loin un grand groupe de mandaloriens profitant d'un endroit élargi de la faille pour se réunir. Ils devaient être au moins 80 et reconnut Cardera au centre assis en tailleur au milieu de ses derniers officiers. Il n'était pas repéré pour l'instant, c'est parfait, le démon serait la dernière chose que les hommes du schismes verraient. Il trouva un corps pas loin et plongea sa main à l'intérieur avant de laisser traîner sa main ensanglanté sur son masque créant une trace de main ensanglantée sur son masque, la guerre psychologique c'était tout un art, un art qu'Erebus maîtrisait plutôt bien. Il se retourna et repartis vers les lignes du bataillon fantôme où il retrouva ses hommes.

-Je les ai trouvé, suivez moi et mettez vous en position hors de vue jusqu'à mon signal.

-Compris, on à reçu des communications de la Coalition, ils nous envoient des renforts.

-Dites leurs de rester en dehors de ça, on s'en charge, qu'ils s'occupent de réorganiser l'arrière on vas en finir nous même avant même qu'ils ne soient là.

Il repartit vers le nord et s’arrêta de nouveau devant le "campement" du schisme, il répandis sa brume noire tout autour et son rire démoniaque retentis tout autour. Il souleva une pièce métallique qu'il enfonça dans le sol dans le champ de vision des hommes du schisme, puis un autre qu'il empila sur le premier et ainsi du suite, jusqu'à créer une sorte de promontoire fait de débris de vaisseaux. Les hommes du schisme se mirent en cercle visant au hasard autour d'eux pour essayer de voir le démon. Erebus s'accrocha au sommet du promontoire et s'y propulsa avant de s'y asseoir surplombant une foule manifestement hostile. En chœur les soldats le braquèrent mais n'ouvrir pas le feu. Tout autour les troupes Fantômes se mettaient en place, discrètement ils se mirent position tout autour du camp encerclant les hommes de Cadera à leur insu.

-C'est lui Commandant! C'est le démon!

-Futurs vaincus je vous salut!

Cadera se releva et s'adressa à Erebus.

-Que voulez vous?

-Je viens vous proposer de vous rendre, vous n'êtes que 81 ne résistez pas et vous aurez la vie sauve, peut être.

-Nous sommes nombreux, tu es seul Démon! Hurla un des hommes.

-J'ai déjà entendu ça quelque part, ne serait ce pas de la bouche de quelqu'un qui a fini coupé en deux?

-C'est comme ça que cela fini? Vous allez tous nous massacrer?

-Pas forcément, si vous vous rendez il y à peut être une chance que vous viviez. Vous avez 30 secondes pour vous rendre, après vous mourrez tous.

-Il bluff!

-25 secondes.

-Cessez votre décompte démon, nous ne nous rendrons jamais.

-Très bien, bataillon fantôme tuez les tous j'ai pas le temps pour ces conneries.

Soudain une pluie de tirs s'abattit sur la position du schisme, les centaines d'hommes du bataillon fantôme ouvrirent le feu et balayèrent les troupes du schisme qui en un instant perdirent la moitié de leurs hommes. Certains parvinrent à se mettre à couvert et à riposter mais ils furent trop peu, trop tard et eux aussi furent balayés... Erebus assista à la scène assis sur son promontoire de fortune, impassible devant le massacre sous ses yeux, il repéra Cadera au fond du campement ouvrant le feu sur les hommes d'Erebus et coordonnant tant bien que mal les tirs de ses troupes. Erebus attrapa son arme et la récupéra sous les yeux médusés de quelques soldats du schisme, puis il redescendit de son promontoire et rejoignit sa section sans ce soucier des tirs ennemis.

-Amenez moi le au camp, vivant si possible. Tuez tout les autres et dites à ceux qui sont à l'embouchure de la faille de pousser dans votre direction afin de prendre les dernières forces ennemis en tenaille. On ne fait pas de prisonniers.

-Bien démon!

Erebus repartit vers le sud pour la 3ème fois, vers Ilis et peut être les autres. Il repassa encore devant l'épave du vaisseau toujours dans le même état et croisa quelques uns de ses hommes au passage. L'un des médecins de son unité lui proposa son aide qu'il déclina, demandant au médecin de s’occuper des autres blessés. Il se dirigeait vers l'endroit où il avait laissé Ilis et Riley complètement épuisé et souffrant de toute part quand deux hommes le rattrapèrent avec Cadera sur les épaules.

-Le voilà chef.

-Suivez moi

Erebus les conduisit là ou se trouvait Ilis et Riley et leurs fit déposer près de Riley qui était allé se chercher un autre cadavre à dévorer entre temps, l'empilant sur un véritable monticule de cadavres qu’il s'était crée pour s'occuper. Ilis elle était d'après les dire des hommes pas très loin, s'occupant d'aider les blesser. Les hommes jetèrent Cadera à moitié inconscient près des corps empilés, Riley se leva et vint à coté du nouvel arrivant, le sentant, respirant ce qui serait peut être sa nouvelle proie. Erebus lui fis un signe et la bête compris qu'elle ne devait pas y toucher pour le moment. Il se posa assis dos à la falaise attendant soit l'arrivée d'Oldae soit le retour d'Ilis qui ne tarderais probablement pas à revenir. Cadera lui reprenait ses esprits, son visage à quelques centimètres de la gueule de Riley et à quelques mètres du démon, le bourreau de sa révolution, l'homme qui avait détruit la moitié de sa flotte, pris deux de ses forteresse et tué en tout des dizaines de milliers d'hommes.

-Vous avez été compliqué à abattre Cadera laissez moi le dire, la prochaine fois, enfin dans une autre vie, faites en sorte de choisir un autre camp et une autre période.

-C'est donc comme ça que ça fini hein? Vous allez me livrer au "Justifié" et il me tuera en public pour récupérer toute la gloire?

-Oh non JE vais récupérer toute la gloire de votre mort, le démon sera votre bourreau et la galaxie entière le saura.

-Pourquoi ne me tuez vous pas directement?

-J'ai la flemme, je suis fatigué et j'ai besoin de 2 minutes, c'est vous qui attendez la mort pas moi j'ai tout mon temps.

-Le justifié va conduire Mandalore à sa perte...

-C'est un idiot fini et je le supporte pas mais il a gagné au moins et moi j'aurais droit à ma statue. Vous en faites pas je vous tuerais vous garderez ça pour vous, mais là je suis un peu fatigué donc vous attendrez un peu. C'est con quand on y pense, vous auriez fait ça 1 ans plus tôt j'aurais été dans votre camp avec une flotte gigantesque et j'aurais maté les troupes du justifié sans la moindre difficulté. Mais là malheureusement vous avez choisi les mauvais alliés et la mauvaise période.

-Finissons en.

-Si vous le souhaitez tant.

Erebus se leva activa son sabre jaune et s’apprêta à trancher la tête de Cadera quand il fut interrompu par quelqu'un derrière lui.

-Oh vous sentez cette odeur? Ne serait'ce pas le stratège de l'année qui arrive ? Ah non c'est vrai je suis déjà? là ça c'est le prétendant au titre.

-Beau boulot, capitaine. D'une précision infaillible, comme toujours.

Riley grogna, sentant que son futur énième repas serait peut être reporté, il se retourna et jeta son dévolu sur un autre cadavre qu'il saisit au cou avant de commencer à le déchiqueter.




Dernière édition par Veers le Dim 15 Jan - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Ven 6 Jan - 20:03

Dark Erebus



Erebus souleva le corps de Cadera et de sa main droite activa son sabre gris.

-Et maintenant le moment que vous attendez tous!

Il trancha la tête de Cadera d'un mouvement sec et laissa son corps retomber lourdement au sol tandis que Riley se jetait dessus pour le dévorer intégralement affamée après ces longues minutes à attendre sa proie. Il ne mettrais pas longtemps à finir son repas déjà bien entamée. Erebus brandit la tête de Cadera devant ses hommes qui l'acclamèrent et scandèrent son nom en chœur, c'était bientôt fini, la ville était le dernier bastion du schisme, l'ultime effort.

-Sergent Crenshaw, vous avez retrouvé le capitaine?

-Affirmatif monsieur, il a été blessé au bras et a été transporté au Ralroost

-Compris, dites lui de revenir dés qu'il sera remis, au plus tôt possible. Rassemblez les troupes et mettez les en position devant la ville, faites appeler le peloton de marcheurs de Carver et mettez le en position lorsque le capitaine sera de retour vous passerez sous ses ordres.

-Et vous allez envoyer qui avec vous là bas?

-Les volontaires peut être.

Tout les hommes s’avancèrent d'un coup pour manifester leur envie de venir.

-Ouais non on va faire autrement on peut pas aller là bas avec 2700 hommes, Crenshaw, appelez Tarsan et dites lui de venir avec 30 de ses meilleurs lézards et sélectionnez vous même 70 hommes, qu'ils se tiennent près pour dans 2h30.

-Compris.

-Allez soldat en avant la journée n'est pas terminée et le bataillon fantôme veillera à ce qu'elle se finisse dans le sang pour nos adversaire! Ais'je raison?

-Ouais!

-Aller vous préparer, vous dirigerez la première vague le bataillon Fantôme s’illustrera une fois de plus et conclura cette campagne n'oubliez pas, pas de pillage et pas de meurtres chez les civils, si vous voyez quelqu'un torturer des civils je vous donne le droit des les arrêter par un quelconque moyen que ce soit évitez de les tuer quand même je voudrais pas créer un scandale. Je sais que le bataillon n'est pas comme ça, mais si un autre soldat comme un acte de violence sur un civil vous faites en sorte de l’arrêter je ne tolérerais aucun massacre sur la population quels que soient les ordres du justifié. Compris?

-Compris, rétorquèrent les hommes autour de lui

-Parfait, allez vous armer, vous vous tiendrez devant la porte est, lorsqu'elle sera ouverte le bataillon fantôme s’engouffrera dans la brèche.

Erebus salua ses hommes et partit vers une navette pour rejoindre le Campement, il laissa Riley qui finissait d'engloutir le cadavre de Cadera. Ce mort de faim perpétuel se releva ensuite et couru vers un autre charognard qu'il s'empressa de faire déguerpir, c'était sa nourriture pas la leur et il le leur ferait bien comprendre. Riley ne craignait plus ou moins personne ici, les plus gros prédateurs du coins devaient faire la moitié de sa taille et étant donné que même certains Rancors hésitaient à s'en prendre à des tuk'atas seuls ( lorsque les tuk'atas étaient en meute c'était même les rancors qui devenaient les proies... ) là les quelques carnivores présents n'y penseraient même pas et déguerpiraient dés qu'ils verraient Riley arriver.

Erebus traversa la passe une fois de plus, autour de lui toujours autant de cadavres et des hommes s'agitant de toute part pour rapatrier les blessés ou autre, les hommes de son bataillon s’arrêtaient tous pour le saluer, les autre le regardait parfois longuement murmurants avec leurs voisins pour se confirmer si il était bien le démon. Ils voyaient également la tête de Cadera, qu'Erebus tenait dans sa main droite, peut être la dernière partie de son corps à exister désormais. La fatigue commençait à peser sur Erebus, mais il n'avait pas le temps de se reposer. Il arriva finalement au campement qu'il traversa entièrement sous le regards de tout les hommes qui y étaient présents. Tous regardaient l'état d'Erebus avant de se rendre compte qu'il tenait la tête de Cadera dans la main droite. Dans leurs esprits se mêlaient curiosité et peur, l'état physique d'Erebus augmentait encore son coté apeurant et les hommes se demandaient quel sorte de monstres pouvait il être pour être toujours aussi stoïc avec de telles blessures et même comment pouvait il être en vie.

Il arriva finalement devant son vaisseau où l'attendait son pilote, ce dernier eu un moment de stupeur en voyant l'état d'Erebus mais ne le montra pas et se contenta de le saluer avant de rentrer et de préparer le vaisseau au décollage. Il s’apprêta à monter dans le vaisseau quand il fut arrêté par une voix familière derrière lui, une voix qu'il appréciait tant qui le relaxait tant.

-Adrian tu vas bien?

-Oui je suppose.

Ilis le pris dans ses bras et retira son masque,

-Tu tiens à ce point peu à la vie?

-Mais si et puis je suis toujours vivant tu sais très bien que je ne meurt jamais. Mais moi aussi je suis content de te revoir, consciente du moins.

-Ah oui j'oubliais que tu m'avais laissé seule inconsciente et sans défense avec Riley!

-Mais il t'aurais jamais touché il est pas comme ça.

-Bien sûr! lui rétorqua Ilis manifestement à moitié furieuse.

Elle l'enlaça de plus belle et toucha le bras droit d'Erebus par mégarde, ce qui lui provoqua une vive douleur qui le fit hurler.

-Oh excuse moi ça fait mal quand j'appuie là? lui dit elle en touchant à nouveau l'épaule gauche d'Erebus.

-Ah mais ça fait mal arrête! Tu vas voir quand tu vas être blessé je serais bien là pour me moquer de toi!

-Allez va voir Oracle qu'elle te retape un peu, on se revoit plus tard.

-Ça marche, et quand je reviendrais tu fera bien moins la maline!

-On verra! Ricana t'elle avant de repartir vers ses occupations au camp

Erebus embarqua dans le vaisseau qui décolla immédiatement après vers la flotte en orbite, il laisserai oracle s'occuper de lui pour le soigner et le réparer puis il retournerais sur la surface pour prendre la ville. Le vaisseau se posa dans le hangar du Ralroost, Erebus en descendit et se traina vers les quartiers d'Oracle sous les yeux médusés des membres d'équipage.

-Capitaine ça va?

-Pas maintenant Sanders, je me fait réparer par Oracle et je suis à vous.

-Pas de problème capitaine, Valkrin va passer dans pas longtemps je lui dirais d'attendre pour venir vous voir.

-Dites lui de venir dans la soirée, je le verrais là.

-Compris.

Erebus pénétra dans les quartiers d'Oracle qui l'attendait, elle eu un moment de surprise en le voyant puis se leva et se dirigea vers lui.

-Vous êtes dans un salle état maître.

-Je sais, faites en sorte de me réparer comme il faut, je dois retourner sur la surface dans 2h.

-Je vais remplacer votre armure et vous soigner autant que possible, cela risque d'être très douloureux.

-Je me doute.

-La 1.61 est hors d'usage, je vais vous donner la 1.31 revalorisée en attendant que je puisse remettre complètement en était la 1.61, il faudra aussi que je change votre bras droit.

-Faites donc, mais endormez moi avant.

-Compris.

Oracle toucha le front d'Erebus qui instantanément tomba dans l'inconscient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Sam 7 Jan - 6:10

Dark Erebus



Erebus rassembla son bataillon dans une des plaines vertes entourant la ville, il s'était placé sur une petite hauteur pour surplomber ses hommes et faisait les cents pas, faisant des allers-retours répétés sur sa butte. Il se tenait dos à la ville, bien en vue des derniers défenseurs du schisme. Avec un peu de chances ces derniers pourraient l'entendre déblatérer son habituel discours adressé à ses hommes et cela accroîtrais encore la pression psychologique sur leurs épaules. Il arborait sa vieille armure qu'il utilisait au début mais qu'il avait fait remplacer depuis un moment. Elle avait été maintenu aux standards par oracle et serait donc parfaitement fonctionnelle, son bras droit n'avait pu être soigné et ses chairs étaient encore carbonisées, seul le mécanisme avait été changé à cause des dégâts infligé lors du crash. Il avait devant lui ses 2700 hommes alignés parfaitement, droits comme des I, fiers comme des coqs. Certains arboraient encore les stigmates des batailles précédentes, des casques noircis, des pièces d'armure endommagées. Ceux là avaient survécu à l'enfer de Charros IV et étaient les plus respectés. Derrière Erebus se tenait Oldae qui souhaitait lui parler, Erebus lui avait demander d'attendre la fin du discours pour cela, secrètement il espérait l'impressionner et ainsi flatter son propre ego. Il finalisait son discours dans son esprit, tenant son casque dans sa main droite révélant son visage à ses hommes pour la première fois.

-Bataillon Fantôme! Aujourd'hui sera un jour de victoire. Nous avons écrasé les forces du schisme dans la passe ce matin, et avant ce soir notre bannière flottera au dessus du palais de cette ville! Aujourd'hui, nous prêtons serment!

-Conformément à notre rang, tous sans exception!

-Sur le sang de nos pères sur le sang de nos fils, nous avons jurés de revenir victorieux!

-Même s'il nous faut mourir!

-Ceux que nous affrontons sont des pleutres et des lâche, planqués dans leur ville fortifié, derrière leur petit bouclier, cachés espérant être épargné par la furie du démon et de ses hommes!

-Nous en ferons de la poussière!

-La gloire n'attend pas les faibles ni les incompétents, lorsque nous vaincrons les derniers éléments du schisme il en sera fini de ces lâches et nous rentrerons en guerriers, cette bataille sera peut être la dernière que je livrerais à vos cotés, lorsque tout sera fini, je compte sur vous pour rester les meilleurs soldats qu'il m'ait été donné de commander et je vous demande d'être aussi efficace avec le Capitaine Vada'mee que vous l'avez été avec moi. Bataillon Fantôme jamais je ne vous oublierais.

-A jamais victorieux!

Il enfila son casque,

-Rappelez vous de ce jour mes hommes, car il vous aura vu devenir des légendes, nous sommes le bataillon Fantôme et ce soir nos ennemis dînerons en enfer. Croyez moi ceux qui sont partis nous envient et aujourd'hui nous concluront cette guerre en leur honneur. Allez en avant soldats, on fait ça vite et bien et on en fini avec cette guerre, vous vous tiendrais devant les portes est pendant que je m'introduirais dans la ville avec 100 des hommes et le sergent Crenshaw. Lorsque nous vous auront ouvert les portes le Capitaine Vada'mee dirigera l'attaque sur la ville de notre coté, ramassez votre matériel, savourez vos dernière victuailles avec appétit et soyez prêts, la gloire n'attendra pas.

-Ouais!

Erebus salua une dernière fois ses hommes puis descendit de son promontoire tandis que derrière lui il entendait son nom scandé à l'unisson par ses hommes. La dernière bataille pour eux approchait, peut être la dernière fois qu'il combattrait avec eux. Cela avait été pour lui un grand honneur d'avoir combattu avec eux, ils l'avait suivis partout, dans ses plans les plus dingues, toujours sans broncher et opérant avec une efficacité inégalée. Ils se souviendraient de lui, cette figure mystérieuse mais bel et bien humaine qui les avaient guidés en enfer. Il arriva aux cotés d'Oldae qui l'avait attendu depuis un moment. Derrière eux les hommes scandait encore son nom, "Démon!" "Démon!".

-Votre commando est prêt Seigneur Erebus?

-Complètement on y va, mes troupes prendront d'assaut la ville par la porte est, si on divise le reste des hommes pour prendre les portes sud et ouest on pourra écraser les dernières résistances du schisme.

Le binôme croisa Carver assis sur le toit de son marcheur toujours aussi impeccable jusque dans les moindres détails. Il se leva immédiatement lorsqu'il aperçut les deux hommes arriver et s'empressa de saluer Erebus et Oldae.

-Capitaine, Seigneur Oldae c'est un immense honneur.

-Vous êtes prêts Carver pour la bataille?

-Toujours monsieur, le peloton suivra les troupes lors de l'avancée sur la ville. Puisse votre commandement éclairé nous conduire une fois de plus à la victoire.

-Comme toujours Carver, bonne chance.

-A vous aussi monsieur.

Carver salua de nouveau les deux hommes puis monta dans son marcheur afin de finaliser les derniers préparatifs avant la bataille. Oldae se tourna vers Erebus,

-Bonne chance que la force soit avec vous.

Erebus n'attendit pas Oldae pour commencer à partir vers son objectif, il se retourna et répondit à Oldae d'un ton des plus confiants.

-Souhaitez donc ça aux défenseurs du schisme, pour ma part c'est comme si j'avais déjà gagné! Crenshaw! Tarsan! Allez on y va on à une guerre à terminer.

Erebus cependant s’arrêta puis se tourna vers Oldae.

-Bon vous venez? Non parce que bon vous allez vous ennuyer avec les autres en venant avec moi vous pourrez vous occuper un peu, vous aurez de quoi tuer il y aura de l'action ça va être génial!

Oldae hésita

-Mmh pourquoi pas...

-Ouais génial on vas s'éclater!

Le commando de 100 hommes se mit en marche derrière Erebus et Oldae, le groupe laissant derrière eux les hommes du bataillon. Le commando travers aune série de plaine autour de la ville, traversant champs sur champs tous d'une magnifique verdure, comme si la guerre les avaient complètement épargnés. Le groupe marcha 2 heures avant d'arriver au passage recherché. Il n'était pas gardé et les hommes pénétrèrent le tunnel sans problèmes. Ils le traversèrent longuement puis tombèrent finalement sur deux gardes gardant la porte menant au palais. Les deux malheureux gardes furent couvertes de tirs et ce qu'ils restait de leurs cadavres glissèrent contre la porte noircie d'impacts. Oldae saisit la porte à l'aide de la force et l'enfonça violemment la projetant au passage contre le mur d'en face. Le commando déboula dans le palais rempli de gardes ennemis qui avaient été alertés par la centaine de tirs sur leurs deux compères. Une violente fusillade s'en suivit, Oldae et Erebus n'eurent aucun mal à se frayer un chemin au milieu des gardes tandis que les hommes s'engouffraient dans la faille avec eux massacrant eux aussi bon nombre de gardes du schisme.
Couloirs par couloirs le palais fut nettoyé et les hommes du schisme exterminés. Le groupe tomba sur une grand salle, plutôt un très long couloir peut être 200 mêtres, très large aussi probablement une trentaine de mêtre, d'un coté il donnait sur l'extérieur du palais, la ville donc, et de l'autre une grande porté ornée d'Or qui menait manifestement à la salle du trône.
Soudain résonnèrent des bruits de pas répétés et nombreux arrivant depuis l'extérieur du temple. Oldae lança son sabre sur une des colonnes qui s’effondra en travers du couloir donnant un couvert au commando que ce dernier exploita aussitôt en s'y positionnant à couvert attendant l'arrivé des renforts adverses, prêts à tirer. Deux groupes se séparèrent du principal et si mirent en position près des autres entrées sur les cotés afin de prévenir toute tentative de débordement. Le couloir avait quelques portes sur les cotés qui pouvaient êtres de potentiels points de débordement, la position de la colonne effondrée en rendait certaines inutiles car donnant pile poil sur les champ de tir des hommes mais 2 portes étaient derrière la colonne, coté salle du trône et ces protes devaient donc êtres gardées afin d'éviter d'être surpris par une attaque venant des flancs.
Oldae se tourna vers Erebus peu avant que les hommes du schisme ne se montrent.

-Nettoyez la salle du trône et trouvez un moyen d'ouvrir les portes on va les repousser.

-Compris.

Erebus ouvrit les portes devant lui et tomba sur un long couloir, très fin celui ci peut être 3 ou 4 mètres de large devant lui une petite dizaine de gardes qu'il massacra sans soucis majeurs avant de se retrouver devant l'autre porte entendant au passage une violente détonation, probablement la salle du trône. Il se concentra et déploya sa brume noire tout autour de lui avant d'ouvrir la porte précédé par sa fumée si caractéristique, accompagnée par un rire sournois et démoniaque jetant un froid parmi tout ceux présents dans la salle du trône. Les gardes tirèrent dans la fumée aveuglément espérant toucher le démon sur un coup de chance. Deux sabres surgirent hors de la fumée et éliminèrent une bonne partie des gardes. Puis Erebus bondit hors de son écran de fumée et se rua sur le garde le plus proche, lui arrachant le cœur avec sa main droite avant de récupérer ses sabres dans ses deux mains et d'achever les derniers gardes le laissant seul vivant avec 3 hommes. Deux d'entre eux étaient vêtus comme des officiers mandaloriens tandis que le troisième semblait être un dignitaire civil. Erebus élimina sans difficulté les deux premiers avec sa foudre puis s'approcha du troisième, il avait besoin de lui pour savoir comment ouvrir les portes.
Il le saisit à la gorge et le plaqua contre le premier mur qu'il trouva.

-Je vous dirais ce que vous voulez ne me faites pas de mal je vous en prie j'ai une femme des enfants et...

-Silence, où puis je ouvrir les portes de la ville?

-La salle de contrôle derrière cette porte!

De la fumée sortait de la porte, manifestement il arrivait trop tard c'était donc ça l'explosion.

-Pitié ne me tuez pas!

-Où est la salle de contrôle du bouclier?

-La porte à gauche, ils n'ont pas eu le temps de la saboter je peut les abaisser si vous voulez!

Erebus fut pris de pitié pour cet homme, et relâcha son étreinte.

-Allez y.

-Merci, merci beaucoup comment voulez vous que je vous aide? Dites moi je ferez ce que vous voulez pour vous aider!

-Vous avez d'une prison dans cette ville?

-Oui au nord, le complexe de Filias

-Faites évacuer toute la ville et entassez les civils là bas ils seront épargnés comme ça. Il ne leur arrivera rien je vous en fait la promesse. Rejoignez les et mettez à l'abris votre femme et vos enfants.

-D'accord d'accord merci!

-Allez dépêchez vous!

L'homme parti en courant vers la salle de contrôle du bouclier puis en ressortit quelques instants plus tard, il salua brièvement Erebus puis partit en courant vers une des sorties secondaire de la salle du trône. Erebus n'avait pu se résigner à le tuer... La destruction de la salle de contrôle des portes était malheureuse mais bon Erebus avait un autre plan.

-Jimmy tu me reçois?

-Affirmatif blondie qu'est ce qu'il te faut?

-Tu te souviens de la spéciale?

-La spéciale spéciale à ne jamais refaire sous peine de passer en cours martiale républicaine?

-Cette même spéciale.

-Oh oh t'es un vrai enfoiré Blondie!

-Détruit les portes est puis sud et ouest en premier puis détruit toute la ville à l'exception du complexe carcéral au nord de la ville et du palais au centre. Lorsque nos troupes seront entrées tu servira de plateforme d'appuie.

-J'en trépigne d'impatience putain ça m'avait manqué! Je serais là dans 10 minutes.

Erebus sortit de la salle et rejoignis Oldae occupé à foudroyer un groupe de soldats devant lui, il se tourna pour faire face à Erebus une fois ses affaires terminées.

-Alors?

-Les contrôles des portes étaient foutus mais j'ai pu abaisser le bouclier.

-A quoi ça nous avance?

-On doit tenir 10 minutes.

-Il vont nous submerger les pertes sont déjà lourdes...

Oldae avait raison, au moins 20 hommes étaient déjà morts et les hommes du schisme ne cessaient d'arriver.

-Sergent faites replier vos troupes dans la salle du trône et défendez la contre d'éventuels assaillants.

-Et vous démon?

Erebus se tourna un instant vers Oldae puis repris.

-On va les retenir un peu loin d'ici histoire d'amoindrir le nombre qui vous tombera dessus.

-Compris, Soldats on se replie à la salle du trône en vitesse! Bonne chance démon.

-A vous aussi sergent.

Le flux de soldat du schisme s'était interrompu, mais c'était reculer pour mieux sauter, ils reviendraient plus nombreux très bientôt. Le binôme s'avança et se dirigea vers la sortie devant eux, il franchirent la colonne effondrée plus tôt et se retrouvèrent à l'extérieur, face à eux un imposant escalier donnait sur la cour du temple tandis qu'ils pouvaient admirer la ville de là où ils étaient.

-J'espère que votre solutions sera à l'heure.

-Il le sera.

Face à eux les troupes du schisme commencèrent à gravir les escaliers. Erebus déploya sa brume noire autour de lui tandis qu'Oldae faisait appel à la force.
Erebus acitva ses deux sabres et se rua sur les homes qui arrivaient à sa gauche tandis qu'Oldae maniant la force avec une aisance rare propulsa un groupe de mandaloriens au loin avant d'en carboniser d'autres. Le binôme usant au maximum de toute sa puissance repoussa les hommes du schisme vague après vague, se couvrant mutuellement et chacun sauvant l'autre à plusieurs reprises, Erebus poussa Oldae de quelques centimètres à l'aide de la force lui permettant d'esquiver un tir bien placé d'un mandalorien, Oldae ne tarda pas à lui rendre la pareille en écrasant contre le mur du palais 4 soldats qu'Erebus n'avait pas vue et qui arrivaient dans son dos.



Les deux hommes se mirent dos à dos, sabres en main, encerclés par la brume noire d'Erebus qui flottait autour d'eux comme un voile de mort, autour d'eux les hommes du schismes qui ne cessaient d'arriver toujours plus nombreux s'empalant sur les deux siths dont la défense ne faiblissait pas du moins en apparence. Le schisme finit par encercler les deux hommes et cessèrent le feu un instant pensants avoir gagnés tandis qu'Erebus et Oldae posaient un genoux à terre pour souffler un peu. Les assauts s’enchaînaient depuis plusieurs minutes et les deux hommes commençaient à sévèrement fatiguer sous le nombre adverse. Oldae se releva le premier et tendis la main à Erebus qui la saisit sans broncher pour se relever.

-Vous êtes encerclés rendez vous! Gueula un des hommes

-La seule chose par laquelle nous sommes encerclés sont des hommes apeurés et bientôt mort, leur répliqua Oldae d'un ton froid.

-On vas voir ça raclure de sith!

Erebus sentait sa colère l'envahir, il se mit à murmurer

-Ils ont tués Ilis... Ils ont tués Ilis, ilis est morte, ils l'ont tués...

-Qu'est ce que vous dites? lui répondit Oldae complètement étonné.

Cette pensée l'envahissait, il savait que c'était faux mais son esprit voyait des images d'Ilis en boucle, comme si d'un coup il ne voyait qu'elle, il se rappelait de se cauchemar dans lequel il l'avait violemment assassiné. Sa colère l'envahit d'un coup.

-Je vois... tu as de la motivation toi! Tu veux y aller?! hurla Erebus.

Erebus frappa le sol avec un violence rare, ses yeux brillèrent, ses muscles se raidirent. Il se releva les bras en éventail, griffes sorties.

-Allez!! Hurla t'il de nouveau tandis que sa rage achevait de le transformer.

Les hommes du schisme chargèrent finalement le binôme, l'ultime effort, le dernier combat. Erebus se rua sur les hommes en fasse de lui ,les tailladant à grand coup de griffes et usant sa foudre à tout bout de champ, carbonisant ses cibles dans d'atroces souffrances. Oldae fort de sa double lame se défaisait sans mal de ses opposants et ceux malgré leur nombre, faisant usage de son sabre à merveille il parvint à dévier les tirs des mandaloriens tout en repoussant les attaques au corps à corps. Un homme armé d'un lance le chargea et il eut à peine le temps de faire un pas de coté pour l'esquiver et le laisser poursuivre sa course dans le vent. Erebus attrapa sa lance au passage et après un demi tour sur lui même parvint à embrocher le soldat avec sa propre lance avant de s'en servir de projectiles contre un des hommes devant lui qui se retrouva empalé par la lance et qui fut projeté un peu plus loin sous le choc. Erebus se retourna vers un des hommes et le saisit au bassin avant de le soulever au dessus de lui et de l'écarteler en deux à la force décuplée de ses bras. Il jeta les deux morceaux du défunt soldat à ses pieds et hurla face aux hommes du schisme face à lui, une sorte de hurlement bestial, un hurlement de rage et de défi. Devant lui le sol était jonché de cadavres horriblement mutilés baignant dans une véritable mare de sang qui coulait le long des escaliers tel une rivière. Les hommes du schismes reculèrent très légèrement, leur motivation flanchait sévèrement et ils se figèrent dans une incertitude globale, ne voulant pas se faire massacrer par les deux guerriers.
Soudain la brume noire enveloppa les deux guerriers et les sépara des hommes du schisme, Erebus posa un genoux à terre complètement essoufflé, Oldae lui resta debout, les sens en alerte. Les sens d'Erebus revenaient à la normale tandis qu'au dessus d'eux un vacarme assourdissant retentis. La couche de nuage s'écarta bientôt pour laisser passer l'Inexpugnable.

-Je vous présente le Marteau du Noyau et le commandant de haute flotte James Endymion Valkrin, mais appelez le Jimmy vous serez sympa.

Un souffle balaya le palais et dispersa la brume noire ce qui permit de voir pleinement le Marteau du Noyau dans toute sa splendeur, ce dernier jetait une ombre sur une bonne partie de la ville... Ses réacteurs vrombissaient encore faisant un vacarme assourdissant qui eu vite fait d’apeurer les soldats du schisme. Mais ce n'était que le début, plus loin émergea un autre Thrantas, puis un autre et ainsi de suite jusqu'au Ralroost qui apparut en dernier au dessus du coté nord de la ville. Cinq Thrantas et l'Inexpugnables flottaient désormais au dessus de la ville. Quelques instants plus tard la flotte déchaîna toute sa puissance de feu sur la ville et plus particulièrement sur les portes qui cédèrent en un clin d'oeil. Le Marteau du noyau pris ensuite pour cible la citadelle juste en dessous de lui, qui était le point central de la défense de la ville, hérissée de défenses anti-aériennes. Ces dernières ouvrirent le feu mais elles ne firent qu’érafler le bouclier du mastodonte qui répliqua de toute sa puissance de feu et réduit la citadelle en cendres très rapidement la faisant s’effondrer en flamme dans un vacarme épouvantable. Les hommes du schisme ne se firent pas prier et prirent leurs jambes à leur cou pour la plupart, les plus téméraires chargèrent une dernière fois les deux siths qui les massacrèrent dans un ultime bain de sang. Au loin les troupes Coalisées investirent la ville dont les défenses étaient déjà ébranlées.
Les premiers membres du bataillon Fantôme arrivèrent au palais en premier avec Vada'mee en tête au sommet du marcheur de Carver. Derrière le commando sortait de la salle du trône victorieux eux aussi. Erebus salua Oldae puis descendit les escaliers et se plaça au sommet d'un des bâtiments du palais, surplombant les quelques centaines d'hommes du bataillon en contrebas. Il leva le poing et ses hommes se mirent à scander son nom suivis par d'autres dans la ville et bientôt son nom résonna dans toute la ville scandé pour tout les soldats de son bataillon et probablement même par d'autres soldats.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Mer 11 Jan - 23:35

Dark Erebus



Les deux sith sortaient quand Jimmy interpella Erebus,

-Eh Blondie reste deux minutes maman sera contente de te revoir en vie.

Erebus se tourna vers Oldae,

-Je vous rejoint plus tard

-Faites mais vous rentrerez à pied. Lui répondit le sith un trait d'humour dans la voix.

-Faudra aussi que j'aille régler une affaire je serais pas là d'un moment.

-Faites donc, revenez vivant.

-Je ferais en sorte.

Erebus retourna sur la passerelle tandis qu'Oldae repartait vers le vaisseau. Il s’arrêta à coté de Jimmy qui se tenait debout droit comme un I attendant que l'hologramme apparaisse finalement après quelques instants révélant Clarisse Kyranor-Valkrin la mère de Jimmy dans toute sa splendeur. Plusieurs éléments étaient frappants dés les premiers instants d'observation, sa taille dans un premier temps, d'une part ses vêtements affinaient sa silhouette son corset et son col notamment affinaient grandement sa silhouette et l'étirait grandement. De plus mesurant 1m81 et rehaussée par de hauts talons elle était réellement gigantesque pour une femme humaine, bien plus grande qu'Erebus notamment. Elle était vêtu de magnifiques vêtements bleu foncé surement hors de pris pour 99% de la galaxie. Son cou était paré d'un magnifique collier contenant plusieurs des pierres les plus précieuse et chères de la galaxie, tandis qu'à ses oreilles pendaient deux boucles d'oreilles ornées de plumes dorées. Enfin sa tête était ornée d'une imposante coiffe noir d'encre, offerte par un haut dignitaire Hapien, qui masquait son imposante chevelure noir ébène qui lorsqu'elle n'était pas coiffé lui arrivait à la taille. Son visage aussi était extrêmement marquant de part son apparente jeunesse, Clarisse avaient 51 ans mais en paraissait moins de 40, son visage était dénué de toute forme de ride ou de signe de vieillesse et ceux grâce à tout ce qu'elle avait fait pour paraître jeune le plus longtemps possible. Son beau visage et son apparente jeunesse lui avait attiré les charmes de  nombreux jeunes princes et aristocrates de toutes planètes s'étaient essayé à la séduire sans succès, bien que son mariage avec Tarkus Valkrin ait été plus un mariage arrangé qu'autre chose elle lui avait toujours été fidèle prétextant qu'une femme de sa stature n'avait pas à être infidèle sous peine de déshonorer son nom, elle avait de toute façon bien trop de choses à faire pour s'adonner à ce genre de plaisirs. Gérer l'Empire financier qu'était sa lignée lui prenait un temps fou et ce combiné aux fréquentes réceptions auxquelles elle participait avec son mari elle n'avait que peu de temps pour sa vie privée. Jimmy en avait fait les frais étant enfant, principalement élevé par Maris la servante de sa mère qui donc avait demandé à pouvoir s’occuper de Jimmy. Maris était quelqu'un extrêmement cultivée et distingué elle avait su bien élevé Jimmy et lui avait bien appris comme se tenir devant d'importantes personnes tout en poussant son enseignements dans de nombreux domaines physiques et moraux... Jimmy la considérait comme sa grande sœur du fait de la petite différence d'age entre les deux, elle représentait un appuie indéfectible et d'un gentillesse à toute épreuve cependant en grandissant il avait du s'en éloigner pour revenir vers sa mère.

Clarisse regrettait de ne pas avoir pu élever son fils elle même bien qu'elle n'eut jamais à reprocher quoi qu ce soit à Maris et se sentait coupable de ses fréquentations qu'elle jugeait indigne. Depuis qu'il était entré dans l'armée elle avait toujours tout fait pour qu'il n'ait aucun problèmes, lui évitant de nombreux soucis et lui évitant même 2 fois la cour martiale. Elle portait sur lui un regard mélangeant culpabilité et fierté car au fond, rien ne la rendait plus fière que de pouvoir raconter que son fils avait réussi et commandait une flotte entière. Mais cette apparente bonté ne pouvait cacher sa méchanceté avec plus ou moins tout le monde, elle posait toujours son regard empli de dédain sur les gens qu'elle considérait inférieur et n'avait pas sa langue dans sa poche n'hésitant pas à rabaisser quiconque en public si elle trouvait son attitude déplacée. Elle se montrait des plus méchantes face à ceux qui n'était pas de la noblesse ou au moins aisé, les affublant de tout les noms possibles désignant la pauvreté. Son mari bien plus posé ( mais tout aussi dangereux ) devait souvent faire face à ses crises de colères souvent provoquées par de simples détails, comme lorsqu'elle avait renvoyé 2 de ses servantes qui avaient taché une de ses tenue par mégarde. Elle accordait une grande importance à l'apparence et au paraître, quelqu'un qui n'était pas vêtu parfaitement ou qui n'avait pas une tenue jugée convenable serait immédiatement recalé dans la catégorie des prolétaires à ses yeux... Cependant ce caractère des plus explosif et dédaigneux ne faisait que masquer un esprit des plus vifs et dangereux. Son sens des affaires était sans faille, combiné à sa grande intelligence et à son talent d'anticipation faisait qu'elle n'avait de cesse d'enrichir sa fortune malgré ses colossales dépenses dans tout les domaines ( l'achat de nombreux domaines et les vêtements notamment, ainsi que les colossales dépenses liées aux réceptions et banquets organisés. ). Lorsqu'elle parlait on l'écoutait et rare sont ceux qui un jour lui ont manqués de respect sans mourir dans l'heure. Car dans l'ombre son réseau combiné à celui de Tarkus son mari lui permettait globalement d'avoir le droit de vie ou de mort sur plus ou moins tout le monde dans les secteurs avoisinants Sluis et Corellia. Plusieurs sénateurs tentant de révéler ces informations avaient malencontreusement été "suicidés" avant de le faire, de même pour plusieurs hauts gradés dans l'armée, permettant à Jimmy une ascension fulgurante. Lors de son enfance Styneth avait été invité chez Jimmy quelques fois lors de repas en petits comités avec ses parents notamment. Adrian était peut être l'un des seuls ami de Jimmy que Clarisse ne méprisait pas probablement grâce à son statut social mais aussi un peu pour son intelligence. D'un autre coté l'ayant connue jeune c'était peut être l'une des rares nobles que Styneth ne méprisait pas et ceux malgré son caractère des plus détestable avec les non-nobles et les pauvres, ses parents ( adoptif ) échappant à la règle du fait de la renommée de sa mère dans le domaine de la génétique mais aussi grâce aux armes forgées par le père de Styneth pour celui de Jimmy, une magnifique Lance parée d'or et de pierres précieuses dont Tarkus prenait soin à toujours garder avec lui.

-Je te salue mon fils. Commença t'elle une large sourire aux lèvres

-Salut maman c'est pour te dire que je vais bien et que je suis bien arrivé.

-Je m'en doutais, quelqu'un d'aussi brillant que toi ne peut échouer une tâche si simple enfin. Les préparatifs pour la dissimulation ont parfaitement réussis, ton évasion sera masqué tous te croiront morts.

-Merci maman, Papa vas bien?

-Oui tout le monde va bien ici, j'espère que tu t'alliera à un grand sith, toi qui serait capable de me trouver le seule Sith prolétaire de cette galaxie!

-Non il est plutôt puissant à ce que j'en sais.

-Ah je suis contente de toi, peut être qu'un jour je lui accorderais un banquet, une collaboration avec un sith sera une première pour moi, j'espère qu'il sera des plus distingué une famille comme la notre ne doit être déshonorée par de petits acteurs, nous travaillons avec les grands de cette galaxie. Qui est à coté de toi?

-C'est Adrian Maman.

Erebus ainsi interloqué se rapprocha de l'hologramme pour paraître pleinement devant Clarisse, il se pencha en guise de salut.

-Oh Adrian je suis heureuse de te voir en vie, lorsque j'ai su pour ta famille j'ai été d'une grande tristesse. Mais je suis heureuse que tu sois vivant, que t'es t'il arrivé au bras droit et à ton visage?

-Une longue histoire madame pleine de rebondissement et hélas d'une longueur insoutenable, mais je vous la raconterais une autre fois.

-Je l'espère bien, je ne voudrais pas qu'il t'arrive quoi que ce soit, tu est la seule personne digne d'être amie avec mon fils, tu sais mon fils à un dons pour se lier d'amitié avec tout un tas de cul terreux de la plus basse extraction, c'est une véritable plaie. Il mérite d'être entouré de gens comme toi pas de miséreux prolétaires.

-Merci madame sachez que je m'emploi à être digne à chaque instant.

-Parle moi du sith que Mon fils sert, est il puissant?

-Il l'est madame, l'un des plus redoutables siths qui puisse exister.

-Est il noble?

-Oui par son titre de seigneur noir des siths pas par sa famille.

-Sa famille ne l'est donc pas, quel dommage qu'il descende d'inférieurs, lui répondit elle sceptique avant de reprendre, les siths sont d'intrigantes personnes, mais je ne sais pas si je souhaite accorder une réception à un descendant d'inférieurs.

-Maman, en échange de son aide je le lui ai déjà promis...

Elle soupira arborant un visage mêlant déception mais aussi un peu d'admiration et de curiosité.

-Bien dans ce cas je ferais un banquet en cette occasion, je veux bien lui accorder audience qui sais peut être qu'il pourra m'ouvrir à de nouvelles voies d'enrichissement qui sais les descendants de prolétaires ont tendance à être surprenants parfois. Peut être qu'un accord mutuel nous sera bénéfique, j'y penserais je te recontacterais sous peu à ce sujet. Et vous Adrian j'exige que vous arboriez une tenue digne de ce nom enfin! Quelqu'un comme vous ne peut se permettre de telles guenilles!

-J'y penserais madame, je serais le plus distingué possible.

-Je l'espère bien! Et Veille sur mon fils je ne voudrais pas qu'il traîne avec des paysans indigne de lui comme il à l'habitude.

-Le seigneur Oldae l'a promut au rang de gouverneur Militaire madame!

-Aah enfin quelqu'un qui reconnait mon fils à sa juste valeur je lui accorderais donc une réception de bon cœur si il est doué pour discerner les talents c'est qu'il à du réussir à passer outre ses indignes parents. C'est parfait, quand à toi James veille à être digne de ta fonction si jamais j'apprend que tu à déshonoré la famille tu m'entendra tu m'a bien compris?

-Oui maman.

-Bien ton père sera fier de toi quand il l'apprendra je dois te laisser une réception avec une haute famille Hapienne m'attend, peut être de juteux contrats commerciaux entre jos deux famille. Je te laisse, au revoir James je te rappellerais.

-Au revoir Maman

L’hologramme se coupa laissant les deux homme seuls, Jimmy souffla de lassitude tandis qu'Erebus pouffa de rire.

-J'aime constater comme l'age n'a pas d'effet sur le tempérament de ta mère, toujours aussi vivace à ce que je vois!

-A qui le dis tu...Soupira t'il tandis qu'il reprenait sa place sur son fauteuil orné d'or.

-Bon je dois y aller, prend soin de toi.

-Tu vas où au fait?

-Loin une planète isolée je vais régler quelques affaires.

-Ça roule à plus Blondie.

Erebus quitta la passerelle et rejoint l'un des hangars où Culverin l'attendait pour rejoindre le Ralroost avant de partir.




Dernière édition par Veers le Jeu 19 Jan - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Sam 14 Jan - 3:02

Dark Erebus



Le vaisseau émergea de l'hyperespace suivis par les deux cargos récupérés en passant dans un champ d'astéroïde proche afin de les dissimuler le temps du retour d'Erebus, face à la flottille se tenait la planète convoitée, Rhen Var. Cette planète était un véritable havre d'inhospitalitée, malgré un soleil présent souvent de violents vents la balayaient en quasi permanence et la température ne remontait jamais au dessus de zéro. Sur la surface la vie avaient malgré tout fait son chemin mais la faune restait très rare, vivant principalement sous terre. La planète est aussi parsemée de ruines d'une antique civilisation aujourd'hui disparue ce qui implique qu’autrefois la planète avait un climat plus propice à la vie.



Le Vaisseau d'Erebus se posa, suivis par les deux cargos, dans une plaine verglacé du bout de laquelle s'extirpait quelques collines, Erebus sortit du vaisseau accompagné d'Oracle qu'il avait emmené pour seul compagnie. Il était chaudement vêtu mais il ressentait le froid de plein fouet, foutu planète invivable, elle serait parfaite.

-Ça va Oracle?

-Oui maître mes circuits tiendrons normalement.

-Tant mieux, d'ici peu nous vivrons ici, j'ai de grands projets. Avançons on doit trouver un endroit où nous nous installerons.

-Mes senseurs m'indiquent une vallée plus loin nous y serons d'ici 1h, elle sera une bonne place pour s'établir.

-Alors mettons nous en marche, j'ai senti quelque chose dans les environs restons prudents.

Le binôme se mit en marche vers la dite vallée, traversant la longue plaine gelée et le récif montagneux que les en séparait, faisant face à un violent blizzard que leur imposait la planète, glaçant chaque partie du corps d'Erebus manifestement pas assez couvert pour cela. La vallée en question fut finalement atteinte après 1h30 d'effort, devant le binôme se dessinait un endroit parfait pour Erebus. La vallée formait une sorte de tranchée en son centre et sur tout son long, cette dernière donnait sur une sorte de pic de roche cerné par les glaces et qui devait culminer à quelques centaines de mètres, peut être 200 en comptant la glace qui l'entourait et le dépassait. sur les pourtours de la tranchée se tenaient des rochers plus ou moins gros, c'était sûr, Erebus s'établirait ici. Il ressentait une sorte de présence, il l'avait senti en arrivant et c'est ce qui l'avait amené à se poser ici. Il se tourna vers Oracle qui observait les environs pensive.

-Oracle vous êtes capables de retourner au vaisseau seule?

-Affirmatif Maître.

-Bien retournez y et amenez le ici avec les cargos, commencez le déploiement de nos droïdes dés que le blizzard se sera arrêté et commence les travaux, je veux que tu....

-Je sais maître j'ai pénétré votre esprit suffisamment de fois pour savoir ce que j'ai à faire.

-Ah, bon ben au boulot alors.

-Qu'allez vous faire vous?

-Je vais explorer les environs, ce que j'ai senti est tout prêt.

-Soyez prudent maître.

-Comme toujours Oracle, on se voit plus tard.

L'androïde fit volte face et repartit vers le vaisseau tandis qu'Erebus partait dans l'autre direction guidé par cette chose mystérieuse. Il s'avança vers un endroit d'ou semblait émaner cette énergie. Il marcha pendant plusieurs minutes avant de tomber sur un endroit ou la neige semblait plus fine, il pensait sentir quelque chose en dessous. Il sauta et en retombant brisa la neige sous lui et chuta, plus haut qu'il avait prévu, sous ses pieds se dessinait un précipice de peut être cent mètre voir plus. Son manque de prudence avait encore frappé. Il réagit plutôt rapidement et s'accrocha au sommet de la cavité avec son harpon, avant de lentement se laisser descendre au fond. La cavité était gigantesque, plusieurs centaines de mètre de longueur et de hauteur, baignée par une très léger éclairage venant des rayons du soleil donnant à la glace toute sortes de reflets bleutés magnifiques. L'endroit où il avait atterri était un cul de sac et le plafond était trop haut pour pouvoir remonter. Erebus pesta, insultant violemment la caverne de tout les noms possibles faisant raisonner sa voix dans tout le sous sol, puis il se mis en route pour sortir de la cavité par le seul chemin possible, droit devant veillant à allumer son sabre gris pour s'éclairer. Il marcha longuement, des heures peut êtres, mais ça ne le gênait que peu, la température était plus supportable ici qu'en haut. Il croisa un torrent d'eau douce qui traversait la cavité et qui semblait courir vers sa destination supposée. Il soupira et se remis en marche veillant à suivre le cours d'eau. De toute façon la caverne ne suivait qu'un chemin, pas de choix cornélien à faire et c'était tant mieux, Erebus avait un bon sens de l'orientation, mais loin d'être excellent cependant.Après peut être 4 ou 5h de marche il arriva sur une autre grande caverne, plus grande encore que celle qu'il avait emprunté plus tôt, il discerna une ouverture plus haut donnant sur l'extérieur mais fut très rapidement attiré par autre chose, une sorte d'entrée, un bâtiment pris dans la glace. C'est de la que venait les émanations qui l'attirait tant, il devait y entrer. Il marcha longuement et atteint finalement l'entrée convoité, il souffla un coup pris son autre sabre en main par précaution puis entra dans le mystérieux édifice.




Il avança au travers du mystérieux édifice, agitant ses sabres pour s'éclairer dans le noir qui régnait ici. Il traversa de grands hall parsemés de statues représentants d'étranges êtres humanoïdes mais certainement pas humains, les autochtones disparus? Peut être, ça collait avec la plupart des théories liées à la planète. Ce qui s'apparentait à un temple était en très bon état, la structure était intacte de même pour les statues et les colonnes. Comme si on avait arrêté le temps ici, seuls indices du climat externe, ça et là quelques plaques de givre ou encore, plus surprenant un endroit du plafond qui laissait passer de l'eau, qui goutte à goutte pleuvait sur le sol en quelques endroit éparses créant ça et là quelques mares. Il tomba sur un couloir qu'il emprunta et qui tranchait avec la succession de grandes salles empruntées jusque là de part son étroitesse, à peine suffisamment haut pour qu'Erebus n'ait pas à se baisser.
Il arriva finalement dans une grande salle, encore plus grande que les précédentes, avec en face de lui un couloir similaire au sien qui devait probablement mener à une sortie similaire, à sa gauche une porte manifestement bien décorée mais surtout à ses pieds quelque chose de fossilisé marron de taille moyenne. Erebus tenta de le saisir pour l'observa mais la chose se déchira sous son étreinte pourtant très légère, il observa longuement le morceau qui lui était resté dans la main, c'était du tissu, ça n'avait pas de sens, du tissu vieux de plusieurs milliers d'années se serait déjà désagrégé depuis longtemps, à moins que, à moins que ce sac soit bien plus récent ce qui impliquerais que quelqu'un était venu ici. Il ressentait pleinement la présence psychique derrière cette porte. Il avait un soupçon de peur qui s'était glissé dans son esprit mais aussi de la curiosité. Malheureusement il voulait d'abord sortir pour contacter Oracle. Il regarda à sa droite face à la porte se trouvait une autre porte à l'autre bout de la grande salle, la sortie peut être. Il s'y dirigea gardant ses deux sabres allumés en main et veillant à garder un œil sur la porte par précaution. Il franchit la porte et tomba sur un long couloir qu'il suivis jusqu'à finalement tomber sur la sortie tant espérée. Il commençait à faire nuit et encore plus froid cela faisait de nombreuses heures qu'Erebus était coincé là en bas.



Il alluma son communicateur pour contacter Oracle.

-Oracle vous me recevez?

-Maître je suis heureuse de vous entendre, je craignais qu'il vous soit arrivé quelque chose.

-Je suis tombé dans une sorte de cavité hyper profonde, je l'ai suivis et suis tombé sur une sorte de temple c'est par là que je suis sorti.

-Je vous localise, vous êtes très loin de la vallée, voulez vous que je vienne vous chercher je craint que seul vous ne puissiez rentrer à cause du froid.

-Non c'est bon, je vais passer la nuit ici, il fait bon dans le temple et il n'y à rien d'autre que moi.

-Je vous le déconseille maître qui sais ce qui peut se terrer là bas.

-Vous en faites pas pour moi, faites ce que vous pouvez pour avancer de votre coté je reviendrais demain.

-Bien maître bonne chance.

Erebus coupa la communication et après avoir observé un moment le paysage se retourna et rentra dans le temple, fermant la porte derrière lui.

-Présence psychique à nous deux désormais j'ai tout mon temps.

Il arriva devant la porte où se situait la source de cette énergie et l'enfonça d'un violent coup de pied avant de lancer ses sabres vers l'intérieur de la salle. Les deux sabres éclairèrent la salle durant leur vol puis revinrent aux mains d'Erebus après avoir chacun fait une trajectoire circulaire. Rien, une simple caverne étonnamment éclairée. Il continua son chemin et tomba finalement sur une grande salle au milieu de laquelle se tenait un seul et unique cercueil C'était donc de là qu'émanait toute cette énergie spirituelle. Il s'approcha du cercueil prudemment, il savait que les anciens esprits siths n'étaient pas très commode avec les visiteurs alors autant qu'il soit prêt. Soudan une silhouette holographique se dessina sous ses yeux, un homme dans une tenue jedi traditionnelle, le visage baissé et masqué par une capuche, les mains croisées. Erebus surpris fit un pas en arrière et manqua de peu de tomber.

-Nom de dieu un fantôme!

-Je ne sais pas ce que tu viens faire là jeune homme mais je ne suis en mesure de t'apporter quoi que ce soit.

-Qui êtes vous?

-Je ne suis plus personne hélas, me voilà mort depuis bien longtemps désormais.

Tout un tas de réflexion se bousculèrent dans l'esprit d'Erebus, de nombreux Jedi s'étaient exilés dans des plantes reculés, mais la rumeur ne parlait que d'un nom sur cette planète.

-Je suis Ulic Qel Droma.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Dim 15 Jan - 0:54

Dark Erebus



Erebus assis en tailleur au pied du cercueil parlait depuis de longues heures avec le Fantôme de Qel Droma, ce dernier avait compris qu'Erebus n'était nullement une menace et avait senti le conflit intérieur auquel il était en proie et essayer de le ramener vers le coté lumineux, sans réel succès. Qel Droma était surpris de la façon de parler d'Erebus, ce cynisme permanent et cet humour noir masquant sa profonde tristesse, il avait cerné Erebus sur tout les points mais ses paroles ne faisaient que rebondir ssur l'esprit d'Erebus qui ne voulait rien entendre.

-Ton esprit est troublé, tu est triste et tu a perdu tes repères.

-Dites Monsieur psychologue je vous interdis de fouiller mon esprit!

-Tu n'est pas une création des siths, contrairement à celui que tu sers, je peut te faire revenir du coté lumineux.

-Je n'y ait jamais été, toute ma vie n'est qu'un mensonge hélas mais ça vous le savez déjà. Je suis résigné désormais, je ne suis que l'ombre du héros de guerre que j'ai été.

-Qu'espère tu faire ici au juste?

-Me poser fonder mon petit empire à moi me faire ovationner, la vie tranquille quoi.

-Elle ne le voudra pas et tu ne pourra la quitter.

-Eh je vous ai dis de pas fouiller mon cerveau alors vous sortez de ma tête où je coupe en deux votre cercueil!

Il avait raison Ilis ne vivrait jamais ici, elle qui craignait le froid ne pourrais vivre sur une telle planète, isolée du reste de la galaxie à jamais. Son émetteur résonna, l'interrompant dans ses pensées.

-Je dois sortir je vous laisse mais vous en faites pas je reviendrais j'aime bien parler avec vous vous êtes cool.

-Ta destiné est incertaine, sache le, ceux auxquels tu tiens ne sont pas éternel...

-J'y penserais merci.

Erebus sortit de la salle et ferma la porte qu'il avait enfoncé plus tôt avant de se diriger vers l'entrée principale. Une fois sorti il contacta Oracle afin d'avoir des nouvelles et accessoirement la direction vers laquelle il devait partir. Le jour semblait se lever, cela voulait dire qu'il était resté une nuit dans la caverne avec le fantôme ce qui avait du sens en soit. Oracle apparu finalement devant lui sur son gantelet.

-Maître je suis heureuse de vous entendre j'ai craint pour votre santé.

-Ça va ne n'était qu'une nuit Oracle je vais bien.

-Maître cela fait 1 jours que vous n'avez pas donné signe de vie.

-Oh merde vraiment?

-Oui

-Nom de dieu je m'en suis pas rendu compte, il est vachement sympa ce Qel Droma j'ai pas vu le temps passer. Bon dites moi ou je suis et où je dois aller pour vous rejoindre.

-Vous êtes à 40 kilomètres au sud du camp, je vais envoyer quelqu'un vous chercher.

-Si vous voulez, je vous attend.

La vaisseau fini finalement par se pointer avec à son bord un droïde de guerre Krath servant de pilote, une reprogrammation venant d'Oracle probablement, Erebus ne demanda pas son reste et embarqua dans le vaisseau qui eu vite fait de l'emmener au camp de base établi par Oracle. Le travail des droïdes avait déjà commencé, ce qui serait plus tard le palais où vivrait Erebus commençait à prendre forme lentement mais surement, une tour centrale métallique cernée par la glace et 4 petites tours autour, donnant au palais une forme semblable à celle du temple jedi sur coruscant. Il faudra encore des semaines de travail pour l'achever mais c'était déjà un bon début. Oracle avait reprogrammé tout les droïdes pour qu'ils lui obéissent au doigt et à l’œil, elle avait implanté plusieurs codes en eux et lorsqu'Erebus ou elle s'approchaient d’eux ils se penchaient pour les saluer à l'exception des droïdes de guerre Krath qui eux posaient un genoux à terre puis se relevaient quand ont le leur en donnait l'ordre. Erebus arriva au coté d'Oracle qui était penché sur un plan holographique de la zone.

-Ça avance vite à ce que je vois.

-Oui maître, les droïdes sont très rapides et pour l'instant nous avons assez de matériaux pour travailler, mais ça ne durera pas.

-Nous ne somme pas là pour tout faire d'un coup, lorsque nous le pourrons nous pillerons d'autres convois pour récupérer plus de matériel, la famille Valkrin pourra aussi bien nous aider. Pour l'instant nous ne faisons que commencer à travailler.

-Lorsque nous repartirons je replacerais les droïdes dans les cargos afin de les préserver du froid durant notre absence. Par ailleurs j'aurais besoin d'aide pour créer des droïdes plus performants. Mes connaissance dans le domaine sont insuffisantes pour me permettre de concevoir des droïdes ultra perfectionnés.

-Qui dois'je vous amener?

-Quoi plutôt, il s'agit d'un droïde modèle I-700 républicain, la plupart ont été perdus durant la guerre mais j'ai retrouvé l'un d'eux possédé par un gérant d'arène clandestine sur Nar Shaddaa.

-J'en ai jamais entendu parler de ces trucs.

-Ce modèle est différent, il a été reprogrammé par les Hutts puis racheté par un Toydarien propriétaire d'une arène dans la basse ville, son nom est Rako, c'est lui que vous devez retrouver, il vous conduira à ce dont j'ai besoin.

-Ça marche j'y vais tout de suite.

-Soyez prudent maître.

-Comme toujours!

Erebus se tourna et se dirigea vers son X-70. Direction Nar Shaddaa



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Lun 16 Jan - 4:45

Dark Erebus:



La cloison du cargo s'abaissa révélant Erebus vêtu de sa nouvelle tenue. Oracle l'avait confectionné pour donner l'impression qu'Erebus était un mercenaire. Il s'agissait de son armure classique par dessus laquelle il portait une tenue Tusken et dissimulait ses sabres sous sa tassette afin de ne pas révéler son identité aux autres, les siths n'étaient pas les bienvenus ici et Erebus le savait, il n'aurait aucun soucis normalement pour rejoindre le Toydarien dans cette tenue. Il avait son fusil de sniper sur le dos pour augmenter son coté chasseur de primes et encore plus dissimuler le fait qu'il soit un sith, le seul indice sur sa vrai nature serait à la limite les griffes de sa main droite qui sont très exotiques pour un chasseur de primes. Mais globalement Erebus était plutôt satisfait de son camouflage et normalement il devrait suffire à le mener à sa destination sans soucis majeurs.
Il avait pris soin de donner de ses nouvelles à Ilis avant d'arriver, lui assurant qu'il allait bien mais refusant de lui dire sa position ni sa destination, il ne voulait pas qu'elle apprenne ses projets, il aviserait plus tard pour savoir si il le lui révélerait ou non. Il en était de même pour Oldae, ça ne le concernait pas et Erebus ne souhaitait pas qu'il ait vent de ses projets futurs.
Il traversa plusieurs quartiers de la ville pendant de longues minutes de marche forcée il ne souhaitait pas traîner ici cette ville était l'incarnation de ce qu'il détestait le plus au monde mais au moins il ne pleuvait pas 24h sur 24 contrairement à Dromund Kaas. Il traversa toute une série de quartiers tous plus malfamés les uns que les autres, certains l'observaient comme pour voir si ils pourraient le tuer et récupérer son matériel comme son fusil par exemple mais tous se résignaient vite soit par peur soit parce qu'ils avaient trouvé une cible plus facile. Il ne valait mieux pas pour eux qu'ils s'en prennent à Erebus si ils tenaient à vivre, même sans utiliser ses sabres lasers il serait amplement en mesure de les éliminer. Par précaution il gardait la main près de son holster où se trouvait son arme de poing, un homme averti en vaux deux surtout ici. Il sentait cependant que 2 homme continuaient à le suivre depuis plusieurs ruelles, téméraires inconscients, ils attendraient probablement qu'il passe dans une rue déserte pour passer à l'action signant ainsi leur arrêt de mort. Il se fiait à son gantelet pour se repérer, l'arène de l'autre était toute proche désormais, plus que quelques rues à traverser. Il pris à gauche dés qu'il put et tomba sur une ruelle complètement déserte qu'il devait traverser pour enfin rejoindre l'arène tant convoitée. A sa non surprise trois hommes déboulèrent devant lui armés de sortes de couteaux artisanaux suivis par 2 autres hommes derrière lui, eux armés de blasters. Erebus se tourna plusieurs fois afin de bien observer ses adversaires et une sorte de silence s'instaura dans la rue. Au dessus d'eux plusieurs volets se fermèrent, les gens du coins devaient avoir l'habitude de ce genre de confrontations et devaient se planquer au premier signe d’hostilités. Ce qui semblait être le leader de ce groupe de loser s'avança poignard et blaster en main et après avoir craché par terre s'exclama:

-Eh c'est du beau matériel que t'as là dis moi, qu'est ce que tu dirais de nous le remettre pour pouvoir espérer repartir vivant d'ici.

-Vous êtes que 5 les gars vous serez refroidis avant même d'avoir pu poser la main sur mon arme.

Les 5 hommes se mirent à rire aux éclats puis leur boss reprit sa discours d'intimidation:

-Et tu vas faire quoi hein, t'as aucune chance mon pote! Emparez vous de lui!

-Si je te tue tes potes vont se barrer je pense non?

Les bandits s’arrêtèrent un instant, juste assez pour qu'Erebus tende son bras et pour que son harpon transperce le leader de part en part avant de le ramener à son futur assassin. Le corps vola vers Erebus qui le saisit à la gorge et le poussa derrière lui pour arrêter les tirs de ses deux sbires qui finiraient bien par tirer. Les deux hommes refusèrent de tirer finalement comprenant qu'ils ne pouvaient toucher Erebus sans tirer sur leur patron en premier. Leur boss qui d'ailleurs lui essayait tant bien de mal de respirer sous l’étreinte d'Erebus lâchant ça et là quelques râles et quelques gargouillis.

-Alors vous tirez pas? leur asséna Erebus

-Qu'est ce qu'on fait boss?!

-Mais arrgh tirez bande d'idiot, parvint à gargouiller leur chef avant d'être plaqué au sol par Erebus.

Erebus ouvrit le feu sur les deux bandits armés de blasters et abattit le premier d'une balle en plein dans la tête puis visa le deuxième pendant que la tête du premier se répandait sur les murs alentours laissant son corps décapité tomber sans vie. Les deux hommes tirèrent en même temps mais pas avec les même conséquences, Erebus toucha le quarren à l'épaule ce qui lui emporta le bras et une partie de la clavicule au passage, tandis que le tir du crabe ricochait sur le casque d'Erebus dans un violent bruit d'impact avant de s'écraser sur le mur proche. Erebus releva la tête vers les deux derniers armés de couteaux qui étaient presque arrivés à son corps à corps et parvint à saisir la lame du premier pour la planter dans la poitrine de son propriétaire avant de saisir le dernier à la gorge et de le jeter contre le mur non sans avoir récupérer son couteau au passage.
La scène se figea un instant puis alors que le premier s'effondrait la lame dans la poitrine, dans un râle de douleur atténué par le sang qui affluait dans sa bouche, Erebus attira la lame à lui et la lança en plein dans la tête du dernier homme à moitié encastré dans le mur. Restait le chef toujours par terre essayant de ramper vers son blaster tombé pas loin. Erebus le rejoint et alors qu'il allait saisir son arme Erebus lui écrasa la main avec son pied ce qui fit hurler le bandit accompagné par un effroyable craquement. Erebus dégaina de nouveau son pistolet et fit exploser le crane du pauvre homme dont le corps sans vie se figea. Erebus souffla un coup puis repartit vers l'arène avec pour souvenir le couteau d'un des bandits.

-Stupides voleurs...

Il arriva finalement devant l'entrée de l'arène signalée par un panneau lumineux, enfin il allait pouvoir régler cette affaire et partir de cette foutu planète. Il pénétra dans l'édifice et après quelques mètres arriva devant deux gardes qui lui demandèrent de payer pour entrer.

-Eh c'est 100 si tu veux entrer l'ami.

-Je veux parler à Rako je peut le trouver ici?

-Mmh oui mais faut payer et puis c'est pas sûr qu'il accepte de te parler hein mais bon tu peut toujours essayer.

-Tenez, il leur envoya 200 crédits et entra, gardez la monnaie.

Erebus arriva dans une arène plutôt petite mais bondée au moins moins 5 ou 600 personnes qui gueulaient à tout bout de champ sur le combat qui était en train de se dérouler en contrebas. Erebus se fraya un chemin au milieu de la foule compact jetant au passage un coup d'oeil au combat qui se déroulait en contrebas. Il s'agissait d'un mandalorien qui affrontait un Wookie et qui gagnait manifestement, dans les hauts parleurs résonnait la voix du commentateur qui vantait les mérites du champion mandalorien qui n'avait été vaincu depuis plus de 300 combats. Erebus ricanait de ce petit palmarès ridicule sachant qu'il pourrais facilement y mettre fin si il le souhaitait, mais il n'était pas là pour ça, il devait rencontrer Rako. Il arriva devant une entrée où se trouvait deux autres gardes probablement là que Rako devait être. Il s'approcha mais les deux gardes lui barrèrent la route de leur imposante carrure.

-Eh c'est pas entrée libre ici, le boss ne reçoit pas n'importe qui!

-Je ne suis pas n'importe qui je viens parler affaire avec le "boss".

-Rexxar va voir avec le boss.

L'un des deux garde pénétra dans la salle derrière lui et quelques instants plus tard il entendis une voix résonner, peut être celle de celui qu'il voulait rencontrer, finalement il distingua la silhouette du Toydarien volant à un mètre du sol et qui l'interpella avaec un accent à couper au couteau.

-Eh toi viens donc là si tu veux parler affaire on peut s'entendre!

Le garde resté devant la porte s'écarta et laissa entrer Erebus tandis que le deuxième garde revenait à son poste.

-Rako c'est bien ça? Vous avez récupéré un droïde modèle I-700 aux hutts il me le faut je suis prêt à le payer.

-Ah non non non il n'est pas à vendre et de toute façon il ne marche pas je vais le rafistoler ce truc je vais pas le vendre!

Erebus soupira puis repris.

-Ecoute je pourrais te tuer là tout de suite avec une facilité déconcertante et ceux avant même que tes deux gorilles n'arrivent pour t'aider alors tu vas me donner ce droïde qu'on en parle plus, t'en fais pas j'ai de quoi le payer.

-Et si tu me tue comment tu le récupère ce droïde hein? Non non non on va s'arranger autrement. On va passer un petit marché tout les deux d'accord?

-Dis toujours.

-Tu vois le champion de mon arène? Eh ben il est pas à moi et il me coûte un bras à éliminer tout mes combattants! Tu m'a l'air de savoir te battre toi alors voilà ce que je te propose. Tu vas en bas tu bat le mando et je te laisse le droïde.

-Tu me prend pour un pigeon ou quoi? Qu'est ce que tu gagnerais à ça, le droïde vaux bien plus qu'une victoire ici!

-Peut être mais si je parie sur toi je vais me faire un max tu comprend? De toute façon il fonctionne plus, c'est à peine si il peut marcher il a même plus d'armure tout les câble sont à nue je vois pas ce que tu lui cherche à ce vieux machin. Mais soit tu  accepte le marché?

-Ouais allez, je serais de retour avant que t'ai eu le temps d'aller me chercher le droïde de toute façon.

-Hé soit pas si enthousiaste, on le dis sensible à la force le mando, il a écrasé tout le monde dans cette arène.

-Il ne l'est pas il est juste plus doué que la masse, j'ai droit à quoi comme arme?

-L'autre salopard il a un katana mandalorien alors t'as le droit à la même catégorie.

Erebus plongea la main sous sa tassette et en sortit un katana laser, celui de Cadera en l’occurrence et le montra à Rako dont les yeux s'illuminèrent, comprenant qu'il allait refaire sa fortune. Erebus pointa du doigt un des bâtons de combat qui était entreposé au fond de la pièce, ce dernier mêlait bois et Métal et qui avait une pointe sur un des cotés permettant aussi de se servir de l’arme comme d'une lance puis demanda à Rako de pouvoir le prendre pour le combat.

-Ouais tu peut ahah il vas dérouiller l'autre salopard, je vais te faire annoncer! Mais au fait comment tu t'appelle?

-Adrian.

-Non c'est pourris comme nom ça t'as pas autre chose?

-Le Démon

-Oh je vois, allez descend par là et rejoint l'arène.

Erebus accrocha le katana à sa ceinture, attacha le bâton à son dos à coté de son fusil et se prépara, il ne devait pas utiliser la force lors de ce combat sinon il serait invalidé mais ça ne le gênait pas, il y arriverait sans. Il descendit des escaliers derrière la pièce et pénétra un petit corridor non éclairé donnant sur l'arène. Au loin résonna la voix de l'annonceur.

"Pour peut être arrêter la série de 300 victoires du boucher s'avance désormais un nouveau candidat, on ne sait rien de lui et il viens juste de s'inscrire pour espérer détrôner le boucher! Veuillez accueillir Le Démon! Je vous rappelle que les paris sont ouverts jusqu'au premier coup porté et que la coté est de 30 pour 1 en faveur du Boucher"

Erebus pénétra finalement dans l'arène où les 600 spectateurs étaient plus agités que jamais, pensant voir la 301ème victoire du "Boucher" mais il n'en serait rien Erebus le battrait et mettrait fin à cette série. Il s'avança au milieu de l'arène tandis que son adversaire assis sur le cadavre de sa précédente victime se leva et s'approcha de lui jusqu'à arriver à moins d'un mètre.

-Encore un parachuté ici par le pauvre Rako hein? Je ferais ça vite et ce joli katana que tu as à la taille sera mien.

-J'étais pas venu pour ça à la base, désolé pour toi mais ta vie s'achève maintenant.

-On verra, harangua le mandalorien

Le mandalorien salua une ultime fois la foule avant de se tourner et de dégainer son épée une magnifique pièce à la lame métallique brillante et impeccable, une pièce de qualité de plus dans l'arsenal d'Erebus. Erebus fit de même avec son bâton qu'il fit tournoyer avec ses deux mains, finalement avoir entraîné les apprentis lui servirait un jour.

"Messieurs, Combattez!"

Les deux hommes se ruèrent l'un sur l'autre armes au clair et un violent duel s'engagea la foule s'était tu et dans tout la grande salle résonnait les chocs des deux armes l'une sur l'autre. Le mandalorien maîtrisait bien son sabre et se révéla un redoutable adversaire donnant de rapides et violents coups d'épées qu'Erebus parvenait toutefois à parer et à contrer. Malheureusement pour le boucher il commis une erreur en donnant un coup vertical, Erebus para le coup et donnant un coup sec vers le haut pour dégager la garde du mando. A ce moment là le duel était fini, Erebus pouvait très bien se servir de la pointe du bâton pour mortellement blesser son adversaire et ainsi finir le combat, mais non, il en voulait plus. Il garda son bâton parallèle à lui et asséna un violent coup au visage du mandalorien puis profitant de la confusion de ce dernier fis un tour complet sur lui même pour asséner un violent coup d'estoc droit dans l'abdomen du boucher ( avec le coté du bâton non pointu ) ce qui le fit reculer de deux mètre et poser un genoux à terre. La foule se leva et se mis à s'exciter d'un coup. Erebus recula de quelques pas et fis tournoyer son bâton avant de hurler à son adversaire.

-Allez! Debout!

La foule s'harangua encore plus c’était la première fois depuis longtemps que le mandalorien était en difficulté et quelques uns commençaient à scander son nom, mais ils étaient très peu et leurs acclamations étaient étouffés par le brouhaha des autres ainsi que les dires du commentateur. Le boucher se releva hargneux et décidé à en découdre et se dirigea sabre au clair vers Erebus qui l'attendait patiemment bâton en main. Le mandalorien chargea Erebus un peu trop fougueusement et négligea sa protection une fois de plus, occasion qu'Erebus ne tarda pas à saisir. Il para les 3 premiers coups puis envoya à son tour un violent coup de bâton sur le bras de son adversaire qui sur le coup lâcha son arme ,qui retomba plus loin, avant de faire un demi tour sur lui même et d'asséner un coup avec la pointe du bâton droit dans la jambe du mandalorien qui hurla de douleur. Dans le même mouvement immédiatement après Erebus se releva et avec un violent coup frappa de plein fouet le visage du mandalorien dont la partie avant du casque fut arraché sous l'impact, révélant son visage à moitié ensanglanté. Le boucher passa son avant bras sur sa bouche pour essuyer le sang qui en coulait, tandis que derrière lui Erebus paradait victorieusement laissant passer une autre occasion d'achever son adversaire pour gagner le cœur de la foule. Finalement il revint vers son adversaire qui profita de la surprise pour sortir un poignard et tenter de poignarder Erebus par surprise. Erebus para l'attaque avec ses deux bras en croix mais du poser un genoux à terre devant la pression exercé par le boucher, un baroud d'honneur des plus admirables mais insuffisant. Erebus se servit d'une de ses jambes et fis un balayage au mando qui tomba misérable à terre laissant tomber son poignards à quelques centimètres. Erebus se releva le premier et envoya un coup de pied dans le poignard afin de le dégager de la main de son adversaire puis il le saisit à la gorge et le souleva jusqu'à ce que ses pieds ne touchent plus le sol avant de le projeter contre un des murs quelques mètres plus loin sous les acclamations de la foule.

-Assez joué finissons en.

Erebus marcha jusqu'à l'épée de son adversaire et la lui lança avant de dégainer son katana laser et de l'allumer,

-Allez debout!!

Le mando se releva finalement prenant son épée au passage et se préparant pour l'estocade finale.

-Jusqu'à la mort allez!!

Les deux hommes coururent l'un vers l'autres et chacun s'asséna un violent coup de sabre et les deux s'immobilisèrent l'un derrière l'autre pendant quelques instants. Soudain la lame du mandalorien se coupa en deux et il tomba à genoux saignant abondamment à l’abdomen, Erebus lui brandit son katana en l'air une dernière fois, al foule scandait complètement son nom désormais. Il se tourna se s'avança devant son adversaire, il releva son épée droite et prépara son dernier coup. Il abattit finalement sa lame et trancha d'un coup sec la tête du boucher dont le corps tomba sans vie laissant rouler la tête pas loin sous les cris de la foule hystérique qui en demandait encore.

"Et c'est le démon qui s'impose à la surprise de tous! Le boucher n'a pas été à la hauteur et a été vaincu!"

Erebus tendis son poing en l'air et fis un lent tour sur lui même contemplant la foule autour de lui. Tous scandaient son nom à l'unisson faisant un vacarme assourdissant, Erebus se sentait mieux que jamais il écarta les bras savourant chaque instants de cette gloire éphémère, chaque cri, chaque acclamation, chaque "Démon" sortant de la foule, chaque seconde de ce si court instant était une source intarissable de joie pour lui, tout ceci le galvanisait réveillait son orgueil enfoui, cette inétanchable soif de gloire et de succès qu'il avait. Il salua une ultime fois la foule et repartit par là où il était arrivé. Dans ce tunnel les cris paraissait si lointains, si faibles comme si du'un coup il s'était isolé de sa gloire. Il revint dans les quartiers de Rako qui l'y attendait arborant un large sourire et comptant ses gains.

-Ah te voilà de retour je savais que tu gagnerais ça!

-J'ai rempli ma partie du marché, maintenant donne moi ce droïde.

-Ouais ouais c'est vrai c'est vrai le marché, tiens voilà un passe pour le hangar où il est entreposé, vers les faubourgs.

-Si jamais tu m'a trompé Rako je te retrouverais.

-Non non tu as ma paroles, et sinon tu fais quoi dans la vie hein, non parce que tu sais avec ce genre de talents tu pourrais te couvrir d'or ici hein héhé!

-J'ai autre chose à faire mais j'y penserais, un jour peut être.

-Ouais ben tu reviens quand tu veux hein! Héhé quand tu veux tu viens combattre pour moi ici!

-Je vais pas pouvoir sortir avec cette foule.

-Passe par là, c'est la sortie arrière, tu sera tranquille.

Erebus alla repartir puis s’arrêta et se tourna vers Rako en lui tendant le bâton

-C'est à vous.

-Hé c'est bon garde le à moi il me servira pas, considère cela comme un cadeau de ma part héhé!

Erebus remis le bâton sur son dos et sortis de l'arène par la sortie dérobée tombant sur la rue annexe où il vis un vieux speeder et tout un tas de pièces détachées mais surtout il reconnut plus loin la rue par laquelle il était venue. Parfait, en plus le hangar était presque sur son chemin pour retourner à son vaisseau au moins il n'aurait pas à faire de détours dans cette foutu ville. Le trajet du retour se passa sans encombre, Erebus adopta une marche des plus rapides afin de partir d'ici en vitesse. Il arriva devant le hangar et l'ouvrit à l'aide du pass, dedans il y découvrit tout un tas de pièces, droïdes et autres, un instant il eu peur de ne pas trouver le droïde recherché mais en regardant bien il tomba sur un conteneur cubique de 2 mètres de coté sur lequel était inscrit son contenu: le droïde tant convoité. Il fut interrompu dans ses pensées par l'arrivée d'un gigantesque droïde d'au moins 3 mètres et monté sur 4 pattes tout à fait menaçant qui s'approcha de lui bruyamment.

-Bonjour je suis 4R-TMTR droide de manutention modèle TMTR le maître m'a dis que vous viendriez et m'a demandé de transporter cela pour vous.

-Ça me va, suis moi.

Le colossal droïde pris le conteneur à deux mains et le posa contre son dos ou 4 griffes l'accrochèrent le calant contre le dos du mastodonte. Erebus surpris par la machine ne s’arrêta qu'un instant et repartis vers le vaisseau suivis de près par 4R. Après un gros quart d'heure de marche ils atteignirent finalement le vaisseau dans un hangar privé dont el propriétaire avait été soudoyé par Erebus afin qu'il garde le secret de sa venue. Le colosse déposa le conteneur dans la soute du vaisseau.

-Merci de ton aide, tiens le pass de ton maître.

Le droïde pris le pass et le jeta à ses pieds à la stupeur d'Erebus, quelques instants plus tard le pass brûla intégralement sous les yeux médusés d'Erebus.

-Ouais en fait le prend pas faudrait pas te brûler les circuits de la main

-Parlez pour vous, moi je ne craint pas la chaleur. Je dois retourner travailler, au revoir.

-Salut on se reverra un de ces jours.

Erebus observa repartir le droïde puis remonta dans son vaisseau et décolla de la surface repensant à la proposition du Toydarien, qui sait peut être qu'un jour si il s'ennuyait il repasserait ici.

-Oracle vous me recevez?

-Oui maître

-Je repart de Nar Shaddaa avec le colis, je serais bientôt rentré.

-Bien maître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Mer 18 Jan - 3:53

Dark Erebus



L'appareil se posa sur la surface gelée de la planète, un violent blizzard balayait la région et Erebus ne vis aucun droïde de sorti, probablement rapatriés par Oracle à l'intérieur des cargos le temps de la tempête. Au travers du blizzard Erebus distinguait vaguement ce qui serait plus tard son palais dont l'état de construction avait semble t'il plutôt avancé pendant son absence. Il avait prévenu Oracle de son arrivée, il l'attendrais dans le vaisseau le temps de contacter Ilis notamment. il pianota sur sa console un instant puis Ilis apparut devant lui sous forme d'hologramme.

-Salut Ilis tu vas bien?

-Oh ben oui moi j'ai pas mystérieusement disparu je ne sais où!

-Je vais bien moi aussi t'en fais pas.

-T'es irresponsable, il faut que tu revienne Oldae à besoin de toi.

-Oh laisse moi deviner un sith lui à mal parlé et je dois le faire taire?

-Raté, tu dois éliminer un chef de clan mandalorien.

-Ah zut c'était ma deuxième réponse.

-Un chef de clan mandalorien se montre encore favorable à la république et Oldae te demande de l'assassiner.

-Que lui?

-Non ils sont peu nombreux une dizaines peut être sur les lieux, ne laisse pas de témoins de ton passage et fait en sorte de ne tuer personne au sabre, faudrait pas que les mandaloriens découvrent que c'est toi qui l'a tué bien qu'ils s'en douteront.

-Et faut que je fasse ça en passant sous une échelle peut être aussi non? Enfin je demande ça comme ça.

-T'es un véritable enfant tu changera jamais...

-Exactement! Bon je vais pas tarder du coup si le patron veux me voir je vais pas le faire attendre.

-Ouais il serait temps que tu rentre un peu où que tu sois. Tiens d'ailleurs!

-Oh misère je le sens mal.

-Tu fais bien, comment cela se fait qu'aujourd'hui j'ai entendu parler d'un certain "Démon" qui aurait tué quelqu'un dans une arène sur Nar Shaddaa?

-J'ai peut être un peu profité de mon image de superstar c'est vrai.

-Espèce d'idiot, si Oldae l'apprend tu vas voir!

-Rhoo ça va il y a aucune raison qu'il l'apprenne, et puis je fais ce que je veux je suis allé me faire acclamé un peu ça m'a fait du bien maintenant c'est bon je rentre si le patron à tant besoin de moi que ça.

-Oh oui tu est vital personne ne peut vivre sans toi!

-Ouais je sais je sais, je suis exceptionnel c'est bon c'est bon!

-Oui allez dépêche toi de rentrer sinon tu vas voir où tu vas l'avoir ton exception!

-Je m'en vais de ce pas, rigola Erebus avant de couper la communication.

Dehors le blizzard s'était calmé et ça et là quelques droïdes ressortaient travailler, Oracle surgit derrière Erebus ( ce qui manqua de peu de le faire tomber de son fauteuil ), et examina le conteneur où était entreposé le droïde récupéré sur Nar Shaddaa. Elle posa sa main sur le conteneur et ferma un instant les yeux avant de les rouvrir et de s'asseoir sur le deuxième siège du vaisseau à coté d'Erebus.

-Les travaux avancent maître, j'ai programmé les droïdes pour qu'ils rentrent dans les vaisseaux le temps des tempêtes, cela permettra de ne pas les exposer à un blizzard mortel.

-Vous êtes irremplaçables, je sais pas ce que je ferais sans vous.

-Moi non plus maître, le droïde que vous avez ramené est en mauvais état, il me faudra un moment pour le remettre en état, cependant son système nerveux est intact, au moins il sera pleinement opérationnel lorsque j'aurais réparé le reste.

-Vous en êtes capables?

-Facilement, mais j'ai besoin de lui pour achever un projet.

-Quel projet?

-Suivez moi.

Oracle se leva, suivis par Erebus curieux, les deux sortirent du vaisseau, tandis qu'une dizaines de droïdes y entraient surement pour décharger le conteneur. Ils arrivèrent dans un des deux cargos dont une des pièce avait été convertie en laboratoire par Oracle. Dedans montés sur des support et maintenu au mur par une pire de griffes se tenaient deux corps mécaniques quasi identiques à celui d'Oracle à quelques modifications prêts.

-Les modèles 21D, destinées à Dame Marek et Eclipse afin de me remplacer lorsque je serait inopérante, j'ai besoin du modèle I-700 pour les finaliser.

-Impressionnant Oracle, tout bonnement impressionnant. Mais ne vous y trompez pas, tant que vous fonctionnerez ne serait'ce qu'un minimum vous resterez, enfin si vous voulez encore.

-Ce serait contre productif, bientôt je serait dépassée vous aurez besoin de mieux.

-Jamais Oracle, jamais je ne vous ferez remplacer vous êtes unique et j'ai besoin de vous.

-Merci maître, j'espère ne jamais vous décevoir.

-Vous ne me décevrez jamais, bon Oldae à besoin de moi faut qu'on rentre je vous ramène sur le Ralroost, vous voulez prendre les exosquelettes?

-Non j'ai d'autres choses à faire là bas, je reprendrais mon travail en revenant ici.

-Bien alors on rentre je vous déposera sur le Ralroost en passant.

-Bien maître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Lun 23 Jan - 5:50

Dark Erebus:



Le X-70 émergea de l'hyperespace au dessus de la Mandalore, planète capitale de l'empire Mandalorien, Erebus avait remis sa tenue qu'il avait déjà portée sur Nar shaddaa afin de passer inaperçu et que l'on ne sache pas que le démon était ici. Les ordres d'Oldae avaient été clairs, on ne devait pas savoir qu'il était lié à l'élimination de Kerik Ph'yl par conséquent il ne devait pas se servir de ses sabres lasers et ne laisser aucun témoin. Il avait emporté son blaster, son fusil de sniper ainsi que le bâton récupéré sur Nar shaddaa complétés par quelques sabres lasers dissimulés. Le vaisseau se posa sur une des plateforme extérieure à la ville, elle avait été désigné par Oldae pour lui, ceux qui la gardaient étaient des fidèles du Mandalore et devaient masquer le secret sur la venue du vaisseau et de son occupant. Erebus descendit du vaisseau et traversa la plateforme vers la ville. Sur son chemin plusieurs gardes le saluèrent, tous se demandaient si il était bien le démon mélangeants dans leur esprit, curiosité admiration mais aussi pas mal de peur devant Erebus. Il quitta finalement l'aire d'atterrissage et se retrouva dans les faubourgs de la ville, sa cible était dans sa demeure à l'autre bout de la ville et Erebus devrait la traverser pour y aller et en revenir. Il ne perdit pas de temps et se mit en marche, il mettrais un moment à rejoindre sa cible et n'avait pas le temps de traînasser.

Après un long trajet à pied il arriva finalement prés de la demeure de la cible, il s'agissait d'une grande demeure à l’extérieur de la ville, perchée sur un petit promontoire et cernée par une imposante enceinte. Il fis plusieurs fois le tour du domaine à pied afin de l'analyser de fond en comble et voir les entrées et sorties potentielles. La nuit était là pour le couvrir, il ne s'était pas fait remarquer pour le moment et il comptait bien en profiter. L'entrée principale était surveillée par deux gardes, une fois cette dernière sécurisée il pourrais entrer dans le domaine et accéder au bâtiment en lui même. Jusqu'à ce qu'il soit dans le bâtiment il devait rester discret, une fois à l'intérieur il n'aurait plus à l'être. Il déploya sa brume noire autour de lui et s'approcha des deux gardes en restant hors de leur champ de vision, puis il fit ramper discrètement sa brume au sol jusqu'à atteindre les pieds des deux gardes. Ils ne remarquèrent la fumée que trop tard, Erebus l'envoya sous les casque des deux hommes et obstrua leurs voies respiratoires avant de l'envoyer dans leurs poumons, les faisant suffoquer jusqu'à ce qu'ils meurent. Voilà qui était réglé proprement. Erebus pénétra l’enceinte de l'édifice et se faufila accroupis derrière un autre binôme qu'il élimina grâce à la pointe de son bâton, empalant les deux gardes avant qu'il n'aient eu le temps de donner l'alerte. Plus que quelques patrouilles à neutraliser, il fis le tour de la propriété et s'en occupa plutôt facilement utilisant toutes ses différentes ressources pour éliminer les gardes le plus silencieusement possible.

Il se propulsa au sommet de l'édifice afin d'observer la propriété dans son intégralité et bien vérifier qu'il n'y avait plus aucune menace dehors. Il avait bien, travaillé tout dehors semblait nettoyé. Il fut interrompu par une communication entrante sur son gantelet, il s'empressa de retirer son casque et de répondre. Un homme en tenue classieuse apparue,

-Monsieur Radler je tenais à vous informer que la pierre que vous aviez demandé est arrivée et que vous pourrez la récupérer quand vous le souhaiterais.

-Très bien, et le support?

-Il est aussi prêt.

-Parfait, je suis dans la bordure extérieure actuellement pour affaire, dés que je serais de retour sur Dromund Kaas je passerais.

-Vous ne voulez rien d'autre? Avec ce que vous nous avez donné vous pourriez prendre 10 pièces comme celle là.

-Non ça ira merci seule une me suffit.

-Très bien monsieur veuillez m'excuser du désagrément je vous souhaite une bonne journée.

-Merci à vous aussi, répliqua finalement Erebus avant de couper la communication.

Il s'agissait de Arton Renkas, probablement le plus grand artisan bijoutier de tout Dromund Kaas, Erebus lui avait commandé une pierre tout ce qu'il y avait de plus chère, accompagné d'un support en or massif. Pour la payer il n'avait pas hésité à sacrifier le cristal d'un de ses sabres lasers bleu, de toute façon il en avait plein de bleus et il ne s'en servait jamais. Il revint à sa mission, il n'avait pas le temps pour ce genre d'affaires. Il se plaça au dessus d'une des baies vitrée du toit et observa ce qu'il y avait en dessous de lui. La salle était illuminée et en sont centre se trouvait une grande table autour de laquelle étaient rassemblés une petite dizaines d'hommes, probablement Kerik Ph'yl et les leaders de son clan, autour de cette table se tenaient 6 à 8 gardes armés mais qui si pris par surprise seraient facile à vaincre. Il se déplaça jusqu'à une autre des baie vitrée qui donnait pile poil sur deux des gardes en faction. Erebus souffla un coup, dégaina son arme de poing et ouvrit le feu sur la baie vitrée en dessous de lui à plusieurs reprises, visant les gardes qui se tenaient en dessous et qui pris par surprise furent touché avant même d'avoir compris ce qui leur arrivait. Erebus fin sa chute au sol et parvint à bien ce réceptionner avant d'ouvrir le feu sur les autres gardes dans la salle encore sous l'effet de surprise. Il put en abattre 4 de plus avant de déployer son écran de fumée, qui envahit toute la pièce, et de sauter sur le mur derrière lui pour se mettre à l'abri de la riposte ennemie. Il savait que par réflexe les gardes suivants cibleraient le sol et non le mur ou le plafond dans la direction d'où étaient venu les tirs. Erebus se balança à l'aide de son grappin de l'autre coté de la pièce derrière les gardes qui lui tiraient dessus. Il les abattit d'un tir dans le dos chacun avant de se tourner et d'éliminer les renforts adverses d'une rafale de tir dévastatrice, couchant les six hommes très rapidement avant même qu'ils n'aient eu le temps de bien repérer Erebus. Il observa la pièce et compris qu'il ne restait plus que les invités assis à la table, qui pour la plupart s'étaient réfugiés sous la table.

La silence s'abattit sur la salle tandis qu'Erebus ramenait la brume à lui révélant le massacre dans toute sa splendeur. Les invités dégainèrent leurs armes et se ruèrent devant Kerik en braquant Erebus. Ce dernier dégaina deux de ses sabres et se mit en garde afin de parer les éventuels tirs de ses adversaires. Manifestement téméraire ces derniers ouvrirent leu en chœur, Erebus para les tirs et les renvoya à leurs propriétaires en tuant la plupart. Erebus profita de la confusion et se rua sur le groupe, désactivant ses sabres et prenant son bâton en main. Au milieu des derniers combattants il fit tournoyer son bâton au dessus de lui effectuant de gracieux mouvements pour frapper uns à uns ses adversaires, tout ceux qui étaient encore debout avaient sortis leurs armes blanches, des couteaux pour la plupart, mais ils étaient surclassé par leur adversaire qui d'un violent coup de bâton bien placé les désarma un à un avant de les embrocher chacun leur tour. Bientôt il ne resta debout que lui et sa cible principale, Kerik Ph'yl. Il lui asséna un violent coup de bâton au visage et le fit tomber au sol avant de le saisir au cou pour le projeter contre la table. Erebus bondit sur la table et s'y assit avant de tirer son harpon sur son adversaire qui fut transpercé à l'abdomen par le projectile qui passa aussi au travers de la chaise et ainsi y accrocha le malheureux qui cracha une gerbe de sang. Erebus retira son casque et de sa main gauche qui était libre saisit un des met sur la table qu'il dégusta calmement.

-Ce truc est succulent, c'est qui votre cuisinier?

-Qui êtes vous? grommela vaguement Kerik Ph'yl

-Oh vous me connaissez pas c'est d'une tristesse, Cadera lui il m'a bien connut du moins jusqu'à ce que je lui coupe la tête et que je lui subtilise son sabre.

-Tu est... le démon c'est ça? Le justifié t'as envoyé pour me tuer?!

-Oui et non, je ne dépend pas du justifié déjà il est idiot, enfin comme toute votre civilisation de demeurés ceci dit. Quoique non J'ai rencontré un capitaine, d'une efficacité remarquable, un jour il prendra le pouvoir et je l'y aiderais. Mais bon je me fais pas d'illusions ça se fera ni de son vivant ni du mien. Non non je suis envoyé par plus intelligent que le justifié, bon il est moins intelligent que moi car personne ne l'est plus mais quand même il se débrouille.

-Sale sith! Mon peuple ne sera pas votre esclave éternellement! Un jour viendra où nous auront notre revanche!

-Votre cuisinier est vachement doué, qui c'est?

-Allez au diable!

Erebus fit courir de la foudre le long de son bras droit puis via le câble du grappin qui électrocuta son opposant qui convulsa de douleur. Soudain Erebus entendit un bruit en dessous de la table, plusieurs même, il soupira puis repris.

-Bon je sais que vous êtes encore là sous la table alors sortez sinon je vous gaze.

De sous la table sortirent deux hommes, les cuisiniers en question vue leur tenue.

-Oh tiens je vous cherchait vous, c'est vraiment bon vos trucs, je vous embauche! Approchez donc.

Les deux hommes hésitèrent longuement paralysés par la peur mais il s’avancèrent finalement et avant qu'ils n'aient pu réagir Erebus leur asséna à chacun un violent crochet, les faisant tomber dans l'inconscient. Erebus se tourna le temps d'un instant vers sa victime et fut surpris par des bruits de pas sous la table et un violent bruit de chaise. Avant qu'il n'ait pu réagir un enfant sorti de sous la table et fonça vers la sortie.

-Cours Maxis! Vas t'en!

Erebus tendis le bras juste à temps pour arrêter l'enfant dans sa course et l'attirer à lui sous les yeux terrorisé de ce qui semblait être son père. Manifestement le chef du clan avait une descendance. Erebus souleva l'enfant par la force et le maintint en l'air, son père lui pris d'une énergie nouvelle se débattit violemment suppliant Erebus.

-Non je vous en supplie, ne le tuez pas, je vous en supplie il est innocent.

-Je... Je ne doit laisser aucun témoin.

-Papa? Qu'est ce qui se passe?

-Non! Non s'il vous plaît laissez le partir! Il ne diras rien! Je vous en prie laissez le, tuez moi mais laissez le vivre.

Erebus fut soudain submergé par ses sentiments, l'enfant devait avoir 5 ou 6 ans maximum et Erebus ne parvint pas à l'étrangler à l'aide de la force, il n'eut pas le courage de le tuer. Les ordres étaient clairs, aucun témoin, l'enfant avait tout vu... Il fit pivoter le corps du garçon pour le mettre dos à son père. L'enfant incompréhensif demandait sans cesse à son père ce qu'il se passait, il demandait pourquoi est ce que son père ne faisait rien pour tuer le "méchant monsieur", il pleurait suppliant son père de ne pas finir comme sa maman, le suppliant de ne pas le laisser seul.
Erebus ramena à lui son harpon et de sa main droite de nouveau libre, saisit son blaster et abattit finalement sa cible. L'enfant appela son père plusieurs fois, puis il commença à comprendre la triste vérité et pleura de plus belle. Erebus visa l'enfant, une balle dans le dos, ce serait rapide et quasi indolore. Il devait le faire, c'était sa mission... Mais il n'y arrivait pas, son doigt refusait d'appuyer sur la détente, il tremblait, il n'y parvenait pas, tout était si difficile, pourquoi avait il fallu qu'il ait un enfant?! Il eut des hallucinations, voyant le visage de l'enfant se changer en celui de Fénix, son défunt fils. En lui des voix résonnaient, celle de Dasha, celle de Fénix, celles de ses parents adoptifs. Non il n'était pas comme ça, il était peut être à moitié fou, orgueilleux et froid mais il n'était pas un tueur d'enfant, il ne pouvait pas l'être, il était quelqu'un de bien tout de même non? Était il devenu si éloigné d'Adrian Styneth, cet officier Républicain qui avait une femme et un fils, qui n'avait jamais fait exécuté un seul prisonnier.

-Je suis désolé.

Il avait des ordres, ses écarts avaient déjà coûtés chers à Oldae. Il avait tué ce qui était peut être son seul ami et ses excès de colère avaient eu de graves conséquences. La première avait été la perte de Phoebus qui aurait pu encore servir Oldae à merveille et ce plusieurs fois. Il avait aussi violemment attaqué Ilis Oldae et Desius en pensant qu'ils avaient tiré sur Oracle. Même si cela avait été le cas, Oracle avait tué 12 hommes, même si elle avait été manipulée elle avait commis ces actes et Erebus aveuglé par ses sentiments avait riposté à l’agression, foudroyant violemment 13 hommes et manquant de peu de tuer la femme qu'il aimait. Il avait besoin d'Oldae, si Oldae venait à lui tourner le dos il ne pourrais rien faire contre Jadus, Oldae était sa seule chance d'avoir vengeance. Pire, il savait aussi que le jour où Erebus commettait l'acte de trop envers Oldae ce dernier n'aurait que peu de difficulté à l'éliminer. Erebus était lucide, il avait peut être ses chances dans un combat au sabre mais Oldae l'aurait tué avant même qu'Erbeus ne l'ait approché. Il n'avait pas le choix, il devait le faire, tels étaient les ordres.

Il avait toujours refusé les ordres qu'il estimait ne pas être juste il devait refuser. Il avait juré fidélité à Oldae, il devait accomplir la mission. Il ferma les yeux et pressa la détente. Le coup de feu retenti et fus presque immédiatement suivis par un bruit de corps tombé au sol. Il tourna la tête avant d'ouvrir les yeux, comme si il ne voulait pas voir la scène. Son arme était d'une puissance inégalée, le corps devait être dans un triste état. Erebus tapota sur son gantelet et transmis un message à Vada'mee.

-Capitaine, envoyez une section à mes coordonnées, vous direz que vous êtes arrivé les premiers sur les lieux après le massacre et que vous n'avez rien vu si ce n'est les cadavres partout. Nous nous reverrons très vite. Erebus, terminé.

-Compris, Vada'mee terminé.

Erebus se leva et marcha vers la sortit après avoir récupéré le poignard de sa cible ainsi que sa tête conservée dans une boite métallique. Il remis son casque et quitta la propriété par l'entrée arrière, le forçant à faire le tour pour rejoindre la ville. Lorsqu'il eut atteint cette dernière il entrevis une section de soldats entrer dans la propriété par devant, les hommes de Vada'mee...

-Seigneur on à trouvé deux survivants.

-Pas de survivants...

-Compris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Mar 7 Fév - 1:24

Dark Erebus:



Le mandalorien, empalé par la lance du démon, tomba à genoux tremblant et crachant une gerbe de sang au passage. Val Raskon poussa son dernier souffle et tomba sur le flanc, mort. Tout autour la foule hurlait dans tout les sens savourant chaque mort, chaque goutte de sang versé par le démon. Chaque décapitation, amputation, blessure, mort était le synonyme d'acclamation et pourtant la foule en réclamait encore et elle allait en avoir encore un peu. Erebus recula et s'éloigna de la première victime, quelques mètres plus loin planté dans le sable se trouvait une hache, celle de son adversaire. Erebus saisit la hache et d'un violent coup la projeta droit dans la tête de Ren Raskon qui se tenait à genoux les viscères entre les bras. Tandis qu'elle s'effondrait la tête scindée en deux par la hache la foule acclama de plus belle. Erebus leva le poing et fit le tour de l'arène haranguant encore plus la foule. Chaque pas dans le sable composant l'arène était acclamé par la foule. Après un moment il arriva près du deuxième corps et extirpa la hache du crâne de la défunte sœur Raskon avant de se diriger vers le tunnel par lequel il était entré quelques minutes plus tôt, les armes de ses défunts adversaire en main, brandis en guise de trophées.

Au dessus dans les tribunes Rako, le toydarien, se frottait les mains chaque concurrent qui venait ici venait pour essayer d'éliminer le démon et chaque victoire de ce dernier rapportait un bon paquet à Rako. Les gens emplissaient l'arène chaque jours, chaque jours ils venaient voir des gens essayer de vaincre le démon. La plupart de ces téméraires étaient Mandaloriens, peut être assoiffé de gloire, peut être assoiffé de vengeance. Tous croyaient en leur talent pour éliminer le Démon, hélas déjà 18 d'entre eux avaient échoué et leur sang imprégnait encore le sable de l'arène. Erebus atteignit finalement le bout du tunnel et grimpa les escaliers le regard bas. Son regard était assombri et ses yeux vides, le fait d'être acclamé en permanence flattait son ego, les combats contre ses adversaires stimulait chaque fibre de son être le rendait vivant. Mais dés qu'il quittait l'arène son esprit ne pouvait oublier son passé, ses tourments d'hier revenaient chaque jour, chaque soir. Il atteignit finalement l'étage, une pièce qui lui était dédié. Chaque mur était paré de casques ou de pièces d'armures venant de ses défunts opposants. Il posa une épaulière de Val Raskon sur un des présentoirs et sortis de la pièce pour rejoindre une autre salle qu'il connaissait aussi très bien. Le rideau qui séparait la salle de l'arène s'ouvrit et Rako apparut.

-Très beau combat, je suis fier de toi! Tu viens de me faire gagner un bon paquet là haha! Ces mandaloriens ils savent vraiment rien faire à part mourir! C'était le dernier pour aujourd'hui tu peut rentrer.

-J'ai droit à combien pour aujourd'hui?

-Mmmh je vais te donner 300, les Raks euh Raskon m'ont rapporté beaucoup alors je te donne une prime et bien sûr tu garde leurs armes ces babioles ne me servent à rien de toute façon.

-Parfait, je me casse je suis crevé, demain j'ai droit à quoi?

-Demain tu fais dans l'alien, un wookie, un zabrak et un mandalorien pour finir dans le classique.

-Fort bien à demain.

Erebus pris l'argent et descendit les escaliers qui donnaient sur la sortie arrière peu fréquentée. Il portait sa besace sur son dos et son casque à la taille accroché à sa ceinture. Il transportait également sa lance ainsi que les armes de ses deux adversaires, la hache de l'un ( ainsi que son blaster ) et le sabre de l'autre. Il marcha un moment jusqu'à arriver à sa nouvelle maison provisoire. Il s'agissait d'un petit appartement au premier étage d'un bâtiment minable, un simple rectangle dans lequel on trouvait un canapé un lit et un plan de travail. Dans un des coins se trouvait un atelier sur lequel traînait quelques pièces métalliques ainsi qu'un modèle de bras défectueux en cours de réparation. L'appartement avait aussi un balcon ainsi qu'un accès au toit, enfin près de la porte d'entrée se trouvait un rack sur lequel était entreposé toute les armes récupérées lors de ses combats. Il jeta son sac près de son canapé, entreposa ses armes sur le rack et se posa sur son canapé le temps de souffler un peu. C'était la fin de la journée, sa journée à lui était fini. Il sortit une bouteille d'alcool qu'il posa à ses pieds avant de commencer à la boire. Il scrutait le ciel assombri de la ville le regard vide et embrumé. En quelques heures la bouteille fut vidée, il se sentait seul terriblement seul mais il n'avait pas le choix, cela faisait quelques jours qu'il jouissait dune notoriété nouvelle et bientôt il devrait disparaître complètement de la surface de la galaxie. Il scruta une dernière fois le ciel définitivement noir avant de s'endormir misérablement sur le canapé.


"Je ne sais pas ce que je deviens, comme si j'étais éternellement seul et triste. La seule chose qui me fais avancer c'est le désir de vengeance envers Jadus. Je perd patience, les manœuvres d'Oldae sont longues et tortueuse comme si il prenait son temps. Sa famille n'a pas été tué à lui! La ferme! Il... Il sait ce qu'il fait, je dois patienter seul je ne pourrais le vaincre. Pourquoi tant de manœuvres, pourquoi pas simplement l'éliminer? Lui n'a pas eu besoin de manœuvres pour éliminer ma famille et Qel droma dis que je ne pourrais protéger Ilis! Non je dois la protéger je ne peut pas la laisser mourir. Oldae, sait ce qu'il fait, il à une bonne raison d'agir de la sorte, je dois faire ce qu'il dis. J'ai tué un enfant à cause de lui! Je n'avais pas le choix. J'ai toujours le choix! Pas cette fois, je devais le faire, je.. je n'avais pas le choix. Je dois attendre, les combats que je livrent me font me lever le matin, comme si voir tout ces gens m'acclamer était la seule chose qui me faisait oublier. Je veux la tête de Jadus, ça aussi ça m'aide. Mais pourquoi est ce si long... Je suis fatigué, Pourquoi est ce que j'ai tant besoin d'Oracle? Je suis fatigué je dois...dormir."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veers

avatar

Faction : Empire
Messages : 515
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   Jeu 2 Mar - 1:28

Dark Erebus:



La hache traversa sans peine le thorax du malheureux et la lame vint ressortir de l'autre coté, tranchant sa colonne vertébrale au passage. Le Coréllien tomba à genoux, dégoulinant de sang, rougissant le sable sur lequel il s'était affalé. Il voulu parler mais seul un gargouillis et du sang sortirent de sa bouche. La foule plus excitée que jamais en voulait encore, elle en voulait toujours plus, chaque jours une poignée de courageux venaient tenter leur chance, ils venaient rougir le sable de l'arène de Rako qui chaque jour amassait des fortunes sur ce business. Chaque jour la foule venait voir de quelle façon "Le Boucher", "Le Démon", "Le Spectre", "le Fantôme" ou encore "L’Exécuteur" allait éliminer ses opposants, chaque Challenger était accueillis comme la proie qu'il était. Tous fier comme des coqs pensaient être à la hauteur, tous pensaient être celui qui tuerait le démon et chacun arborait ce même regard de surprise lors de leur mort lors de leur mort. Tous... sauf lui...

-Pourquoi se sent il fier, pensa Erebus

Erebus s'approcha victorieusement de son opposant agonisant et le souleva par le cou avec sa main gauche après lui avoir retiré l'arme du thorax.

-Pourquoi ce regard de vainqueur misérable, dans quelques instants tu mourra!

-Je sais qui tu est.... Ils viendrons pour toi...

-Qui? Qui viendra pour moi?

-Ahahaha....Les....Autres. Tu est fini Démon.

Les yeux d'Erebus s'écarquillèrent tandis que sa main brisait la nuque de son adversaire pour le laisser retomber au sol. De qui parlait il? Jadus? Les Jedis? Les Mandaloriens? Les acclamations de la foule interrompirent dans ses pensées et rapidement il se laissa porter par la foule? Les hurlements de la foule couvraient ses pensées et toute forme de réflexion qu'il aurait pu avoir. Il célébra son énième victoire, haranguant encore plus la foule comme à chaque fois et ce malgré la fatigue qui se faisait sentir. C'était son 7ème combat de la journée et il était fatigué, la foule et la gloire le maintenait en forme pour éliminer ses adversaires. Il sera son poing et le leva une ultime fois en guise de victoire avant de se retirer vers ses quartiers, Rako devait l'attendre avec impatience, heureux de s'être rempli les poches une fois de plus. Erebus ne traîna pas, il encaissa sa paye et repartit vers son petit appartement afin de se reposer un peu. Il s'endormit et ce n'est que quelques heures plus tard, alors que la nuit était noire qu'il se réveilla non sans avoir longuement cauchemardé. Toujours les mêmes cauchemars, une routine désormais. Il se leva et après avoir englouti son thé sorti de son appartement et se dirigea vers le bar du coin où il avait ses habitudes et sa petite célébrité. Le patron du bar, Dax, un Besalisk fort sympathique qui préparait une boisson spécialement pour Erebus. Chaque soir des concours avaient lieu dans le bar, on posait un insecte venimeux sur le bras d'un homme et ce dernier devait boire un verre avec ce même bras sans toutefois se faire piquer/mordre sous peine de blessure grave voir de mort. Chaque soir Erebus y participait avec pas mal de succès payant des tournées à chaque victoire, d'où la fonte massive des crédits gagnés lors des combats...

-Ah Le Démon! je t'ai préparé ton cocktail, glacé, comme tu l'aime.

-Merci Dax! J'espère que t'as prévu les pires bestioles pour moi, elles auront aucune chance! Pas Vrai les gars!!

-Ouais! Répondirent la plupart des clients

Erebus se posa au comptoir verre en main, son regard se porta un instant sur son verre qu'il bu rapidement avant de ressentir une présence qui détourna son attention de sa boisson. Une présence liée à la force, manifestement très puissante. Oldae? Non une présence lumineuse... Un jedi! Il releva la tête et balaya le bar du regard, il ne tarda pas à repérer la source de cette puissance. De l'autre coté du bar, aussi accoudé à ce dernier se tenait ce qui semblait être une femme dissimulée par une capuche et vêtue d'une tenue grisâtre et discutant avec un trandoshan. Elle ne semblait que peu se soucier de ce que le lézard pouvais bien lui raconter ce qui agaçait le reptile. Il baragouinait sans cesse en espérant la faire réagir, sans succès, causant son énervement. Il finis par perdre patience et dans un énervement manifeste quitta le bar. Elle leva son verre vide et Dax s'empressa de la lui re remplir puis repartit servir d'autre clients. Erebus observait attentivement la Jedi, scrutant attentivement chacun de ses gestes comme si il craignait que chaque mouvement soit destiné à lui être fatal. Dax remarqua rapidement le regard soutenu d'Erebus et s'approcha de lui comme si de rien était avant de s'adresser discrètement à lui

-Eh si tu veux te la faire je peut t'arranger le coup, même avec tes deux yeux orange ça devrait passer je pense.

-C'est qui au juste? lui répondit froidement Erebus

-Elle? Un chevalier Jedi renégat, Lauren Toraan. C'est tout ce que je sais.

-Elle à quitté l'ordre?

-Ouais, mais me demande pas pourquoi...

-Et le lézard qui lui à parlé?

-Grenisk, un esclavagiste trandoshan, il lui à demandé d'assassiner un type et son gosse, elle à pas tué le gosse, c'est pour ça qu'il était furax.

-Intéressant, elle est là souvent?

-Ces derniers temps moins, mais sinon elle viens tout les soirs plus ou moins.

-Aha intéressant.

-Alors tu veux te la faire?

-Non je suis déjà pris

-Ouais ben j'espère qu'elle tiens pas trop à toi avec ce que je te prépare ce soir elle te reverra pas!

-Ça c'est ce qu'on va voir!

Les verres s’enchaînèrent, et la soirée passa, Erebus pris au jeu de Dax oublia complètement la jedi qui parti en cours de soirée. Comme prévu Erebus réussit avec succès à passer chaque épreuve et ce malgré les immondes insectes que Dax avait réussi à trouver. Il assista ensuite en temps que simple spectateur aux quelques duels qui eurent lieu. Ces duels organisés en 1 contre 1 se jouaient à celui qui tirerait le plus vite sur l'autre. Un spectacle divertissant à regarder pour Erebus, qui n'avait participé que quelques fois à ces duels ( qu'il avait remporté sans difficulté ). Il quitta finalement le bar dans la nuit après y avoir pssé plusieurs heures, il rentra chez lui et se coucha sans demander son reste, il devait être en forme pour une autre journée de combats le lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark Erebus [Accepté]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dark Erebus [Accepté]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star wars forum :: Fiches Personnages-
Sauter vers: